La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « vétéran »

Vétéran

Variantes Singulier Pluriel
Masculin vétéran vétérans

Définitions de « vétéran »

Trésor de la Langue Française informatisé

VÉTÉRAN, subst. masc.

A. − ARMÉE
1. ANTIQ. ROMAINE. Soldat romain qui, après avoir effectué vingt-cinq années de service servait encore l'armée dans un corps dit corps des vétérans. Sylla avait quarante mille vétérans, avec six mille cavaliers et quelques soldats du Péloponèse et de la Macédoine (Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 181).
2. INSTIT. MILIT. (Armée fr.)
a) Aux xviiieet xixes., militaire affecté, en raison de son âge ou de ses blessures, à une unité spéciale de réserve, appelée compagnie de vétérans. Vétéran de la Grande Armée, de la vieille garde, de Napoléon; capitaine, caporal, caserne, régiment de vétérans. Je suis entré dans le fort bâti par François Ier, où ne veillait plus un vétéran de l'armée d'Égypte, mais où se tenait un conscrit destiné pour Alger (Chateaubr., Mém., t. 2, 1848, p. 69).Nous étions justement fiers de notre régiment (...). Il était composé en grande partie de soldats de l'ancien régime (...). Sans les vétérans qui nous encadraient, nous n'eussions rien valu (A. France, Étui nacre, Mém. vol., 1892, p. 241).
En appos. Gouverneur, soldat vétéran. [M. de Pontis] le plus vieil officier vétéran sous Louis XIV (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 62).
b) Mod. [Souvent opposé à conscrit] Soldat ayant de longs états de service. Ne trouves-tu pas dur, un vétéran comme toi, de te voir faire la leçon par des conscrits, qui en sont à leur première bataille? (Rolland, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1547).
En partic. Ancien combattant. Vétéran de 14-18. (Dict. xxes.).
B. − P. ext.
1. Lang. cour.
a) Personne âgée. Synon. ancien, vieillard, vieux.Nous tomberons les uns après les autres; jusqu'au dernier; la pelle du nouveau venu couvrira de terre le cadavre du vétéran (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 2, 1846, p. 83).N'importe, il faut lutter. L'heure sombre est venue. Quant à ton âge, eh bien, sois vieux, et continue, Vétéran (Hugo, Année terr., 1872, p. 296).
En partic. Doyen, aîné (d'un groupe, d'une assemblée). Il défendit, il vengea en termes chaleureux son vieil ami, le vétéran des diplomates (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 12, 1861, p. 123).J'ai fréquenté chez les aînés pendant une part de ma vie, en sorte que, partout, je me sentais « le plus jeune ». Partout où je vais, maintenant, je suis... l'un des vétérans, et c'est peut-être que, d'instinct, je recherche, en mûrissant, la société de mes cadets (Duhamel, Notaire Havre, 1933, p. 11).
P. anal. [Pour désigner un animal ou un végétal] Les grands vétérans de la forêt (Pergaud, De Goupil, 1910, p. 142).Le lendemain, il attelait « Sultan », vétéran de son écurie (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 53).
b) Personne ayant acquis, au fil des ans, savoir et expérience. Synon. connaisseur, expert, spécialiste.Le manuel de Giry est un ouvrage excellent qui reste le livre de chevet à la fois des novices et des vétérans (L'hist. et ses méth., 1961, p. 654).
LITT. Auteur ancien jouissant d'une notoriété reconnue. Synon. maître.Quels dons de rêve et d'angoisse parmi les vétérans qui dominent encore à l'heure actuelle la littérature de leur pays (Arts et litt., 1936, p. 52-4).
c) Vétéran de
+ subst. précisant le domaine de l'expérience ou du savoir.Vétéran de la plume, de la presse, du journalisme. Tous s'extasièrent sur la chance d'un vétéran de l'art dramatique, célèbre dans les deux mondes,qu'ils méprisaient, mais qu'ils enviaient encore plus (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 671).Ce vétéran d'une politique résolument canadienne me dit: « Je tiens à vous montrer le fond de notre pensée (...) » (De Gaulle, Mém. guerre, 1959, p. 216).
+ inanimé abstr.Tu es condamné à la gravité austère des vétérans de l'amour (Amiel, Journal, 1866, p. 390).Quatre hommes fumaient (...) vieux ou jeunes, ils portaient cette distinction non méconnaissable des vétérans de la joie (Baudel., Poèmes prose, 1867, p. 189).
[En mauvaise part] Vétéran de l'anarchie, de la controverse. Ce vétéran de la fatuité va de boudoir en boudoir promener d'insipides hommages que plusieurs jeunes femmes écoutent encore par respect pour la mémoire de leurs grand'mères (Jouy, Hermite, t. 3, 1813, p. 83).
2. Spécialement
a) Arg. (des écoles). Redoublant d'une classe et en particulier des anciennes classes de rhétorique. [Mon petit frère] a été au-dessous de tout en littérature française (...) si bien qu'il a été recalé à l'examen et qu'il va redoubler sa cinquième à titre de vétéran (Courteline, Ronds-de-cuir, Mon pt frère, 1892, p. 202).Mon cher copain Louis Desternes, vétéran de rhétorique (L. Daudet, Qd vivait mon père, 1940, p. 164).
b) MAR. ,,Ouvrier du port d'un arsenal, ancien matelot`` (Merrien 1958). J'ai un vétéran que je loge en garni, qui est quartier-maître dans le port (Loti, Mon frère Yves, 1883, p. 361).
c) SPORTS. Catégorie de sportifs engagés dans une compétition après l'âge de 35 ans. Match des vétérans; compétition entre les espoirs et les vétérans. Parfois, en lisant des comptes rendus sportifs où l'on appelait vétéran un athlète de trente ans, il haussait les épaules. « Si c'est un vétéran, disait-il à Fernande, alors, moi, je suis déjà aux allongés » (Camus, Exil et Roy., 1957, p. 1595).
REM.
Vétérane, subst. fém.Les qualifications les plus relevées étaient trouvées facilement par ces vétéranes (Gobineau, Nouv. asiat., 1876, p. 160).En appos. Il y avait les aigles et les gélines, et les perdrix, et les grives vétéranes (Giono, Solit. pitié, 1932, p. 55).
Prononc. et Orth.: [veteʀ ɑ ̃]. Ac.1694, 1718: veteran; dep. 1740: vé-. Étymol. et Hist. 1. Hist. romaine a) 1520 [éd. 1541] subst. veterain (G. Michel, tr. Suétone, IV, 156 rods Hug.); 1606 veteran (Du Villars, Mém., an 1554 ds Gdf. Compl.); b) 1520 [éd. 1541] empl. adj. « de vétéran » loyers veteranes (G. Michel, op. cit., I, 17 rods Hug.); 2. p. anal. a) 1627 « magistrat qui s'est démis d'une charge et qui continue à jouir de certains privilèges » (Lett. pat., 14 juill. ds Littré); 1680 empl. adj. conseiller veteran [au Parlement] (Rich.); b) 1791 « (dans la garde nationale) citoyens âgés de plus de 60 ans » compagnie de vétérans (Décret du 27-28 juill. ds Brunot t. 9, p. 789, note 4); 1792 « vieux soldats rappelés au service pour sauver la patrie en danger » vétérans nationaux (Décret du 29 juill., ibid., p. 933, note 2); 3. 1680 p. ext. demeurer veteran en Rhetorique (Rich.); 4. 1747 p. iron. les vétérans de la fatuité (Gresset, Le Méch., I, 4 ds Littré); 1869 les vétéranes de l'amour (Pascariel, Le Peignoir rouge, in Le Bouffon polit., 31 juill., p. 67 ds Quem. DDL t. 18). Empr. au lat.veteranus adj. « vieux, ancien (en parlant de soldats) » veterani milites; subst. masc. plur. « les vétérans ». Fréq. abs. littér.: 202. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 438, b) 309; xxes.: a) 332, b) 119.
DÉR.
Vétérance, subst. fém.a) Instit. milit. Qualité d'un ancien officier reconnu apte à jouir, après de nombreuses années de service, du droit à certains honneurs et gratifications attachés à sa fonction. Il fallait généralement vingt-cinq ans de service aux commensaux du roi pour avoir des lettres de vétérance, et continuer à jouir de leurs privilèges (MarionInstit.1923).b) P. ext. État de ce, de celui qui est vieux, âgé, vétuste. Chez les vieux, la vétérance n'exclut pas l'énergie (Hugo, Actes et par., 3, 1876, p. 420). [veteʀ ɑ ̃:s]. Ac. 1694, 1718: veterance; dep. 1740: vé-. 1reattest. 1705 lettres de veterance [accordées à des officiers royaux] (N. de Lamare, Traité de la police, I, XII, X, § IX, t. 1, 2eéd., 1722, p. 237); de vétéran, suff. -ance*.
BBG.Ranft 1908, pp. 89-90.

Wiktionnaire

Adjectif - français

vétéran \ve.te.ʁɑ̃\

  1. (Rare) Qui a des qualités de vétéran, qui se rapporte aux vétérans.
    • Il y avait les aigles et les gélines, et les perdrix, et les grives vétéranes. — (Jean Giono, Solitude de la pitié, Gallimard, 1947 (1re éd. 1932), page 55)
    • On est porté à croire que, lors de la réforme de Septime Sévère qui supprima les Pagi, les deux communautés vétéranes devinrent de véritables communes. — (Louis Maurin, Pagus mercurialis veteranorum medelitanorum : Implantations vétéranes dans la vallée de l’Oued Miliane, dans Mélanges de l’École française de Rome, no 1, 1995, 107, p. 97–135 [texte intégral])
    • Les troupes vétéranes d’Afrique ne passèrent point la mer ; et celles d’Octave, au mois d’août, marchèrent sur Rome. — (Jérôme Carcopino, Les Secrets de la correspondance de Cicéron, tome 2, 1947, page 393)
    • Entourées par les insurgés, les gardes vétéranes qui assuraient la protection de ces infirmes, demandaient du secours. — (La Revue maritime de France, Ministère de la marine, France, 1903)
    • Pas vraiment, car le matériel et la tenue du Pro est un dosage soigneusement soupesé d’innovations dernier cri et de pièces vétéranes dont le vécu fait de véritables cicatrices testimoniales de son expérience. — (Philippe Sohet, Homo turisticus laddakiensis, dans Charles Parraton et al., Robinson à la conquête du monde : Du lieu pour soi au chemin vers l’autre, Cahiers du Gerse, Presses de l’Université du Québec, 2006)
    • Ajoutons qu’à notre connaissance il n’est fait nulle part mention de vestales vétéranes. — (L. Noguier, Chronique archéologique, Bulletin de Société archéologique, scientifique et littéraire de Béziers, 2e série, tome 7, 1re livraison, 1873, p. 207)

Nom commun - français

vétéran \ve.te.ʁɑ̃\ masculin (pour une femme, le mot vétérane existe, mais est rare)

  1. (Militaire) Ancien soldat.
    • L'ancien chef croix-de-feu se promenait en compagnie d'Armand Vivolin, vétéran clopineux de 1914 et président des anciens combattants, quand ils croisèrent le député. — (P. V. Berthier, Le député d'Igrée-sur-Thiache, page 224, Éditions Chapitre Douze, 1993)
    • Les vieux ramollots du temps jadis, ces vétérans des guerres d'Italie et de Crimée qui promenaient leurs redingotes sanglées à la taille et épinglées de rouge à la boutonnière sous les ombrages du Champ-de-Juillet en regardant manœuvrer les jeunes recrues. — (Léon Jouhaud, Souvenirs de la grande guerre, 1919, édit.2005, p.100)
    1. (Antiquité romaine) Soldat qui avait obtenu son congé après avoir longtemps servi.
      • Des terres furent distribuées aux vétérans.
    2. Soldat depuis longtemps sous les drapeaux.
      • Vétérans chevronnés de la guerre des boutons, grands maraudeurs de pommes et abatteurs de noix, tous, garnements de dix à douze ans, nous avions ce printemps-là reformé notre association de bandits grimpeurs, pillards aériens et détrousseurs de nids. — (Louis Pergaud, La Traque aux nids, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. Personne âgée, ancien, vieillard, vieux.
    • Nous tomberons les uns après les autres ; jusqu’au dernier ; la pelle du nouveau venu couvrira de terre le cadavre du vétéran ; notre fin sera comme celle des bêtes. — (Pierre-Joseph Proudhon, Système des contradictions économiques ou Philosophie de la misère, tome 2, 1846)
    1. (En particulier) Doyen, aîné d’un groupe, d’une assemblée.
      • Le duc de Wellington se leva aussitôt, et il défendit, il vengea en termes chaleureux son vieil ami [Monsieur de Talleyrand], le vétéran des diplomates. — (Charles-Augustin Sainte-Beuve, Nouveaux Lundis, tome XII, 1861)
  3. (Par analogie) Animal ou végétal d’un grand âge.
    • Les grands vétérans de la forêt. — (Louis Pergaud, De Goupil à Margot : Histoires de bêtes, 1910)
  4. Personne ayant acquis, au fil des ans, savoir et expérience : connaisseur, expert, spécialiste.
    • Ce manuel est un ouvrage excellent qui reste le livre de chevet à la fois des novices et des vétérans.
    • Vétéran de la plume, de la presse, du journalisme.
    • Ce vétéran d’une politique résolument canadienne me dit : « Je tiens à vous montrer le fond de notre pensée ». — (Charles de Gaulle, Mémoires de guerre, 1954)
    • Dans un boudoir d’hommes, c’est-à-dire dans un fumoir attenant à un élégant tripot, quatre hommes fumaient et buvaient. Ils n’étaient précisément ni jeunes ni vieux, ni beaux ni laids ; mais vieux ou jeunes, ils portaient cette distinction non méconnaissable des vétérans de la joie, cet indescriptible je ne sais quoi, cette tristesse froide et railleuse. — (Charles Baudelaire, Petits poèmes en prose, 1867)
    • Vétéran de l’anarchie, de la controverse.
    • Samedi soir, Joe Biden s’est amené sur la scène au pas de course. Le vétéran de la politique américaine avait toutes les raisons de se réjouir. Après avoir gravi lentement tous les échelons, il réalisait enfin un vieux rêve. — (Luc Laliberté, « Gueule de bois démocrate », Le journal de Montréal, 13 novembre 2020)
  5. (Vieilli) Dans les collèges, élève qui redouble une classe supérieure.
    • Vétéran de philosophie, de première, de mathématiques spéciales.
  6. (Marine) Ouvrier du port d’un arsenal, ancien matelot.
  7. (Sport) Sportif engagé dans une compétition après l’âge de 35 ans.
    • Compétition entre les espoirs et les vétérans.
    • C’est dans un peloton composé de 500 concurrentes (regroupant les espoirs, seniors et vétéranes) que l’on retrouve nos athlètes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VÉTÉRAN (vé-té-ran) s. m.
  • 1Chez les Romains, soldat qui, après avoir servi un certain temps, obtenait son congé et les récompenses dues à ses services. Il [Auguste] ordonna que les vétérans recevraient leur récompense en argent, et non pas en terres, Montesquieu, Rom. 13.
  • 2Il se dit, par extension, de soldats vieillis et réformés. Alexandre, un peu avant de mourir, l'avait chargé de conduire en Macédoine les dix mille vétérans qu'il y renvoyait à cause de leur âge, de leurs blessures, ou de quelques autres infirmités qui les rendaient incapables de servir, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. VII, p. 77, dans POUGENS.
  • 3Parmi nous, vieux soldats admis dans les compagnies chargées d'un service sédentaire. Une compagnie de vétérans. Capitaine de vétérans.
  • 4Soldat aguerri qui a été longtemps sous les drapeaux. Il [Napoléon dans une revue] s'arrête aux plus vieux soldats ; à l'un, c'est la bataille des Pyramides, à l'autre celle de Marengo, d'Austerlitz, d'Iéna ou de Friedland qu'il rappelle d'un mot, accompagné d'une caresse familière ; et le vétéran, qui se croit reconnu de son empereur, se grandit tout glorieux au milieu de ses compagnons moins anciens qui l'envient, Ségur, Hist. de Nap. III, 3.

    Fig. N'en voit-on pas sans cesse Qui jusqu'à quarante ans gardent l'air éventé, Et sont les vétérans de la fatuité ? Gresset, le Méch. I, 4.

  • 5Dans les colléges, un vétéran de rhétorique, etc. un élève qui fait une seconde année de rhétorique, etc.

    Absolument. Un vétéran, un élève qui redouble une classe.

  • 6Il se disait autrefois de tout officier de magistrature qui s'était défait d'une charge, après l'avoir exercée vingt ans, et qui continuait, en vertu des lettres du roi, de jouir des honneurs et des priviléges qui y étaient attachés. Et lui octroyer nos lettres de vétéran sur ce nécessaires… pour jouir par l'impétrant sa vie durant, et sa veuve pendant sa viduité, des priviléges, exemptions et immunités dont jouissent les autres vétérans du royaume… sans néanmoins que ladite qualité de vétéran puisse faire souche de noblesse, Lett. pat. 14 juill. 1627.
  • 7Se disait aussi, dans quelques académies, de certains membres qui renonçaient à leur place d'académicien, et en conservaient les honneurs.
  • 8Adj. et fig. Qui a vieilli dans un service. Mais, enfin succombant aux injures de l'âge, Le vaisseau vétéran, couché sur le rivage, Cédait à la coignée…, Delille, Imag. IV.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VÉTÉRAN, (Art milit. des Romains.) soldat qui avoit fini son tems de service : ce tems marqué par les lois romaines, étoit depuis dix-sept ans jusqu’à quarante-six, & chez les Athéniens jusqu’à quarante ans ; un soldat vétéran est appellé dans les auteurs latins miles veteranus.

L’usage de ce mot ne s’est introduit que vers la fin de la république ; mais son origine doit être rapportée à la premiere distribution que Servius Tullius fit du peuple romain en classes & en centuries, & où il distingua les centuries des vieillards, de celles des jeunes gens ; il appella les compagnies qu’il forma des uns centuriæ juniorum, & celles qu’il forma des autres, centuriæ seniorum. Ceux-ci qui étoient de vieux soldats furent destinés à la garde de la ville ; au-lieu que le partage des autres étoit d’aller chercher l’ennemi, & de lui porter la guerre dans son propre pays : cette disposition subsista fort longtems.

Après que les Romains eurent reculés leurs frontieres, les vieux soldats qui dans les commencemens défendoient les murs & les environs de Rome, furent employés à la garde du camp, pendant que la jeunesse combattoit en pleine campagne ; ou s’il s’agissoit d’une action générale, ils étoient à la troisieme ligne sous le nom de triarii.

Le peuple romain s’étant fort multiplié, & réussissant toujours dans les guerres qu’il portoit au-dehors, l’amour de la patrie & la gloire du service militaire fournissoient des hommes au-delà du besoin ; & il n’y avoit rien qui s’accordât plus aisément par les magistrats que la dispense d’aller à la guerre, & le congé d’en revenir.

Alors les soldats qui avoient servi quelques années, étoient appellés veteres, anciens, non pour avoir fait un certain nombre de campagnes, mais pour n’être pas confondus avec ceux qui ne faisoient que d’entrer dans le service, & qui étoient appellés par les Latins novitii, tirones. Quand les historiens, long-tems après même, parlent des vieilles troupes, ils le font encore dans les mêmes termes, & confondent veteres, & veterani. Le nom de vétéran n’emportoit alors ni dispense bien marquée, ni avantage bien considérable.

Dans la suite tous les Romains furent obligés de servir pendant un nombre déterminé des campagnes, après lesquelles ils étoient déclarés vetérans, & ne pouvoient être contraints à reprendre les armes que dans les plus pressans besoins de la république.

Mais l’amour du butin, les liaisons d’amitié, les relations de dépendance ou de clientele, les espérances de protection, la reconnoissance des bienfaits, les sollicitations des commandans, rappelloient souvent les vétérans du sein de leur retraite aux armées, & leur faisoient entreprendre encore plusieurs campagnes de surérogation. Ces vétérans qui reprenoient ainsi le metier de la guerre, sont appellés par les écrivains du bon siecle, evocaei ; ils avoient leurs étendards & leurs commandans particuliers.

Les récompenses des vétérans étoient peu de chose dans les premiers tems de la république romaine : ce n’étoit que quelques arpens de terre dans un pays étranger, qui sous le nom de colonie, éloignoient un homme pour toujours de la vue de sa patrie, de sa famille, & de ses amis. Aussi étoit-ce un présent qui ne se faisoit pas moins à ceux qui n’étoient jamais sortis de Rome, & qui n’avoient jamais ceint le baudrier, qu’à ceux qui avoient dévoué toute leur jeunesse à la défense ou à la gloire de l’état ; mais enfin, les récompenses des vétérans devinrent immenses. Tiberius Gracchus leur fit distribuer les trésors d’Attale, qui avoit nommé le peuple romain son hétitier. Auguste voulant se les concilier, fit un reglement pour assurer leur fortune par des récompenses pécuniaires ; & presque tous ses successeurs augmenterent leurs privileges. (D. J.)

On donne encore aujourd’hui en France le nom de vétérans aux officiers qui ont rempli un poste pendant vingt ans, & qui jouissent des honneurs & des privileges attachés à leur charge, même après qu’ils s’en sont démis.

Un conseiller vétéran ou honoraire a voix ou séance aux audiences, mais non pas dans les procès par écrit. Un secrétaire du roi acquiert par la vétérance le droit de noblesse pour lui & ses enfans. Quand au bout de vingt ans de possession d’une charge, on veut en conserver les privileges, il faut obtenir des lettres de vétérance.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vétéran »

Lat. veteranus, de vetus, veteris, vieux (voy. VIEUX).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1520) Du latin veteranus (« vieux, ancien, vétéran »), dérivé de vetus, veteris (« vieux » → voir vétérinaire et vétuste).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vétéran »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vétéran veterɑ̃

Citations contenant le mot « vétéran »

  • Les vétérans sont conscients qu’il faut trouver des voies pour faciliter les échanges avec les civils, et dissiper les clichés. De Phil Klay / Le Monde des Livres, 13 février 2015
  • J’éprouve des sentiments mitigés à l’égard de cette tradition de la littérature de guerre, où un vétéran délivre aux civils l’authentique vérité. De Phil Klay / Le Monde des Livres, 13 février 2015
  • Léon Gautier, vétéran de la Seconde Guerre mondiale, s'oppose à la création d'un parc d'attractions sur le Débarquement. lamanchelibre.fr, Ver-sur-Mer. Léon Gautier, un vétéran contre le "D-Day Land"
  • Son émotion était visiblement intacte lors d’une cérémonie bien différente cette année en l’absence de vétérans de la Seconde Guerre mondiale, et sans David Robinson à ses côtés, son ami anglais empêché de traverser la Manche à cause de la crise sanitaire. , Insolite près de Caen : un vétéran anglais enterré en secret dans un cimetière militaire | Liberté Caen
  • Pour sa deuxième mission, Thomas Pesquet explique qu'il est dans un autre état d'esprit : "J'étais un débutant, là je suis un vétéran", confie-t-il. Concernant Crew Dragon, le scientifique est impressionné par la modernité de la capsule. "C'est un véhicule des années 2010, pour ne pas dire 2020. L'interface avec l'équipe, c'est de grands écrans plats". RTL.fr, Pesquet : "J'étais un débutant, là je suis un vétéran", confie-t-il avant son deuxième vol
  • L'histoire sera restée secrète pendant plus de 20 ans. Dan Robinson, vétéran britannique, avait demandé dans son testament à être enterré à Cambes-en-Plaine, dans le Calvados, mais c'était "impossible" selon l'administration car il n'était pas mort au combat. Ses proches en ont décidé autrement. France Bleu, L'incroyable histoire de Dan Robinson, vétéran enterré en secret au cimetière britannique de Cambes-en-Plaine
  • En mai 2020, suite à la pénurie de masques de protection contre la covid-19, la République de Corée du Sud a tenu à honorer les vétérans de tous les pays qui, de 1951 à 1953, étaient venus se battre sous la bannière de l’ONU (Organisation des nations unies) pour la défense de son territoire. C’est ainsi que dix masques FFP2 sont arrivés dans une enveloppe au domicile de Raymond Mouragues, vétéran du bataillon français de l’ONU. Ce dernier a récemment eu la douleur de perdre son épouse Arlette. lindependant.fr, R. Mouragues, vétéran du bataillon de l’ONU, honoré - lindependant.fr

Images d'illustration du mot « vétéran »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vétéran »

Langue Traduction
Anglais veteran
Espagnol veterano
Italien veterano
Allemand veteran
Chinois 老将
Arabe مخضرم
Portugais veterano
Russe ветеран
Japonais ベテラン
Basque beterano
Corse veteranu
Source : Google Translate API

Synonymes de « vétéran »

Source : synonymes de vétéran sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vétéran »

Vétéran

Retour au sommaire ➦

Partager