Poilu : définition de poilu


Poilu : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

POILU, -UE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − Qui porte des poils.
[En parlant d'une pers., d'une partie du corps] Synon. velu; (partiel) pileux; anton. glabre.Ils sont grands (...) presque pas de poils sur le corps, donc nullement poilus comme le sont les nègres des forêts et les berbères (Haddon, Races hum., trad. par A. Van Gennep, 1930, p.88).
[En parlant d'un animal] Synon. velu (partiel), villeux.Il y avait quatre griffons, poilus comme des ours (Flaub., St Julien l'Hospitalier, 1877, p.60).V. acaride, acarien ex. 7.
P. anal.
[En parlant d'une plante] Synon. partiel villeux.Des lierres glissaient leurs griffes blanches et poilues dans tous les trous (Balzac, Paysans, 1844, p.147).Quelques «plantes grasses» poilues et trapues comme des crabes (Colette, Sido, 1929, p.40).
[En parlant d'une étoffe, d'un objet] Des vendeurs d'eau, qui ont leur marchandise sur les reins dans une outre poilue (Loti, Maroc, 1889, p.89).Polonaises à brandebourgs, chapeaux poilus (Adam, Enf. Aust., 1902, p.526).
Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Synon. velouté.Le vert naissant des clématites du Japon se recouvre d'un poilu argenté (E. de Goncourt, Mais. artiste, t.2, 1881, p.376).
B. − En partic. [En parlant d'une pers., d'une partie du corps] Qui porte des poils très apparents, un système pileux très développé. Synon. velu.Poilu comme un singe. M. Bosmans (...) avait pour épouse une maîtresse-femme, de haute taille, d'extrême embonpoint, un peu poilue au menton (Reider, MlleVallantin, 1862, p.72).Le mari, un cordonnier socialiste, petit homme poilu jusqu'au nez, tout pareil à un singe (Maupass., Contes et nouv., t.1, En fam., 1881, p.361).V. exhibition ex. de Van der Meersch:
1. ... poilus du pubis aux sourcils et du rectum à la plante des pieds, en pyjamas, transparents au soleil (...) ils venaient roter là, mes ennemis. Céline, Voyage, 1932, p.144.
C. − Au fig., vieilli. Qui est énergique, courageux. Bien, mon petit aiglon! Vous gouvernerez les hommes; vous êtes fort, carré, poilu; vous avez mon estime (Balzac, Goriot, 1835, p.194).Léon Bloy (...) cherche quelqu'un d'assez poilu pour éditer une brochure de 150 à 200 pages intitulée: Je m'accuse... (Bloy, Journal, 1899, p.352).
II. − Substantif
A. − Pop., vieilli. Homme (énergique, courageux). Synon. brave, gars.Malheur aux riches! Heureux les poilus sans pognon (Rictus, Soliloques, 1897, p.100).
B. − Soldat français combattant de la guerre 1914-1918 (dans le langage des civils). [La Démocratie] a créé, sous le nom de Poilu, un type de héros, on peut dire grotesque, sinon abject (Bernanos, Gde peur, 1931, p.414).Je débitai des litanies et des rosaires à l'intention de nos chers poilus (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p.31):
2. Pourquoi diable, à l'intérieur, les appelle-t-on les poilus? Ici, le mot ne plaît à personne. On est poilu quand on ne peut pas être autrement, dans les mauvais jours, les jours cruels et tragiques, qui deviennent ensuite les grands jours. Mais, dès la relève, on ne demande qu'à reprendre sa bonne figure habituelle. Bordeaux, Fort de Vaux, 1916, p.92.
REM. 1.
Pelu, -ue, adj.,rare, synon.Quelque patte pelue de fantôme ou d'incube (Gautier, Fracasse, 1863, p.35).
2.
Poileux, -euse, adj.,rare, vieilli, synon.Les quilles poileuses (Musette, Cagayous phil., 1906, p.197).
Prononc. et Orth.: [pwaly]. Ac. 1694-1762: pelu; 1798-1878: poilu, pelu; 1935: poilu. Étymol. et Hist. 1. Adj. a) 1155 pelu «couvert de poils» (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 2724), forme encore att. ds Ac. 1762; b) début xves. cuir poillut (Arch. Nord, B 146, 3ecahier, fo3); c) 1630 chapeau pelu (D'Aubigné, Avantures du Baron de Foeneste, livre IV, éd. Réaume et Caussade, t.4, p.621); 2. subst. a) 1292 (Rôle de la Taille, éd. Géraud, p.65: Pierre, le pelu); b) 1897 poilu arg. milit. «homme (brave), gars qui n'a pas froid aux yeux» (Rictus, loc. cit.); c) ca 1915 en partic. «combattant français de la première guerre mondiale» (Esn. Poilu, p.429: les Poilus et les Boches, Poilus et Tommies). Dér. de poil*; suff. -u*; au sens 2 b, cf. poilu «courageux» (1833, Balzac, Méd. camp., p.88), v. aussi Dauzat, Arg. guerre, p.47 à 52. Fréq. abs. littér.: 287. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 49, b) 111; xxes.: a) 763, b) 659.

Poilu : définition du Wiktionnaire

Adjectif

poilu

  1. Qui est velu, couvert de poils.
    • Main poilue, bras poilus etc.
    • Poilus, barbus,
      Vêtus de peaux de bêtes
      Ils bravaient la tempête
      Tue-le, tue-la
      C’était la loi des Gaulois !
      — (La java des Gaulois, paroles et musique : Ricet Barrier, Bernard Lelou, 1958)
  2. (Vieilli) Courageux, énergique.
    • On a du mal à trouver des hommes assez poilus pour oser le faire!
    • Mon cher Vallette, voulez-vous informer vos lecteurs que Léon Bloy cherche quelqu’un d’assez poilu pour éditer une brochure de 150 à 200 pages, intitulée : “Je m’accuse”. — (Léon Bloy, Journal, 12 août 1899)
  3. Relatif à Poil, commune française située dans le département de la Nièvre.

Nom commun

poilu \pwa.ly\ masculin

  1. Personne ayant beaucoup de poil sur le corps.
  2. (Vieilli) Courageux, énergique.
    • Malheur aux riches ! Heureux les poilus sans pognon! — (Jehan-Rictus, Les soliloques du pauvre, 1897)
  3. (Histoire) Soldat français qui combattait au front pendant la guerre de 1914-1918.
    • On se passionne ici pour les poilus du village, là pour les soldats fusillés, ailleurs encore pour les derniers morts de la guerre. C’est une icône démultipliable à l’infini, ou presque. — (Nicolas Offenstadt, Cédric Pietralunga, Centenaire du 11-Novembre : « Le roman national est une croyance », Le Monde. Mis en ligne le 5 novembre 2018)
    • Un ami m’a écrit quelque chose de judicieux sur poilu, du temps où il faisait son service, ce mot désignait les civils. — (Guillaume Apollinaire, lettre à Madeleine Pagès du 8 août 1915)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Poilu : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

POILU, UE. adj.
Qui est velu, couvert de poil. Main poilue.

POILU s'est dit substantivement, pendant la guerre de 1914, des Soldats français qui combattaient au front. Les poilus.

Poilu : définition du Littré (1872-1877)

POILU (poi-lu, lue) adj.
  • Couvert de poil. Quelque poilu que fût Ésaü, sa peau ne pouvait ressembler à celle d'un chevreau, Voltaire, Philos. Genèse.

    Terme de botanique. Qui est composé de poils simples non ramifiés. Aigrette poilue.

HISTORIQUE

XVIe s. Si nostre estomac est velu, Mars, comme nous, l'avoit pelu, Du Bellay, J. VII, 36, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « poilu »

Étymologie de poilu - Littré

Poil ; wallon, poyou ; Berry, poilou, poileru ; norm. pelu ; provenç. pellut, pelut ; catal. pelud ; espagn. peludo.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de poilu - Wiktionnaire

 Dérivé de poil avec le suffixe -u. Le sens figuré vient de l’image virile du poil qu’on retrouve par exemple dans l’expression « avoir du poil aux fesses ». L’emploi substantivé au sens de « brave » se trouve déjà chez Jehan-Rictus en 1897. Avant de passer dans le langage des civils, elle se trouve dans le langage des officiers désignant leurs soldats avec une connotation affectueuse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « poilu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
poilu pwaly play_arrow

Citations contenant le mot « poilu »

  • Parmi les nombreuses bières que l'on trouve à la Brasserie de St Avold, il y a notamment la bière aux piments, mais aussi l'ambrée à la sauge, une recette trouvée dans le carnet d'un poilu, et remise au goût du jour... France Bleu, On Cuisine Ensemble sur France Bleu Lorraine Nord
  • Elle a les jambes comme l'Arc de Triomphe, mais son poilu n'est pas inconnu. De Henri Jeanson

Images d'illustration du mot « poilu »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « poilu »

Langue Traduction
Corse pelose
Basque hairy
Japonais 毛深い
Russe волосатый
Portugais peludo
Arabe مشعر
Chinois 毛茸茸
Allemand behaart
Italien peloso
Espagnol peludo
Anglais hairy
Source : Google Translate API

Synonymes de « poilu »

Source : synonymes de poilu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « poilu »


Mots similaires