La langue française

Vacant

Définitions du mot « vacant »

Trésor de la Langue Française informatisé

VACANT, -ANTE, adj.

A. − Qui n'est pas (ou n'est plus) occupé.
1. [En parlant d'un inanimé concr.] Qui n'est occupé par personne. Synon. inoccupé, libre, vide.Appartement, chaise, lit, logement, maison, pièce, terrain vacant(e). Elle se leva par un mouvement brusque, vint à ma rencontre, et s'assit sans mot dire en m'indiquant de la main un fauteuil vacant auprès du feu (Balzac, Gobseck, 1830, p. 424).Les rayons à demi vacants de sa bibliothèque s'ornaient de portraits des maîtres contemporains (Léautaud, Essais, 1899, p. 50).
Spécialement
AGRIC. ,,Se dit d'une terre disponible propre à la culture ou non`` (Forest. 1946).
GÉOGR. Peu ou non peuplé. Synon. désert, inhabité.En face d'une Europe atomisée ou envahie, ces rivages vacants [d'Afrique] seront couverts des dangereux débris du finistère occidental, éparpillés (Morand, Eau sous ponts, 1954, p. 225).
2. [En parlant d'un emploi, d'un poste, d'une charge,...] Qui n'a pas (ou plus) de titulaire, et de ce fait devient disponible pour un candidat remplissant les conditions d'obtention de ce poste. Synon. libre, disponible.Emploi, poste vacant. Ce pauvre Huguenin est mort hier. Voilà une place d'inspecteur vacante. Il faudra nommer quelqu'un (Zola, E. Rougon, 1876, p. 220).Dans l'important courrier qui, depuis longtemps, nous attendait à Naples, une lettre m'apprenait brusquement que, se trouvant vacante une chaire au Collège de France, mon nom avait été plusieurs fois prononcé (Gide, Immor., 1902, p. 408).V. fauteuil ex.
ADMIN. RELIG. Abbaye vacante. Les cardinaux réunis à Viterbe ne purent s'entendre, et le Saint-Siège resta vacant pendant deux années (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 496).Mon cher Guitrel, vous savez que l'évêché de Tourcoing est vacant. J'ai appris en effet, répondit le prêtre, la mort de monseigneur Duclou (A. France, Orme, 1897, p. 82).
P. anal. Défaillant, faible. On sent que le pouvoir est vacant, et que la République attend de la Gaule un maître, un pacificateur (Michelet, Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 251).
3. DROIT
a) Biens vacants. Biens susceptibles d'être appropriés mais qui ne l'ont pas été ou ont cessé de l'être (d'apr. Cap. 1936 et Barr. 1967). Synon. biens sans maître (v. maître1I B 1).Je vais faire exécuter tous les nobles et ainsi j'aurai tous les biens vacants. Allez, passez les nobles dans la trappe (Jarry, Ubu, 1895, III, 2, p. 58).
b) Succession, héritage vacant(e). Succession, héritage que personne ne réclame, soit par défaut d'héritiers, soit que les héritiers y aient renoncé. La fameuse succession vacante de la bégum Gokool vient enfin de trouver son légitime héritier par les soins habiles de Mrs Billows, Green et Sharp (Verne, 500 millions, 1879, p. 35).Dans certains pays presque toutes les terres étaient acensées, à la suite des guerres du XVIIesiècle par exemple, qui avaient fait tomber les héritages vacants dans le domaine ducal (Guyot, Agric. Lorr., 1889, p. 28).
Curateur* à une succession vacante.
B. − Au fig., littér.
1. [En parlant d'une pers.]
a) Sans occupation, disponible. Le patron s'est levé tout de suite. Il était déjà libre, vacant, prêt à de nouveaux labeurs (Duhamel, Maîtres, 1937, p. 44).
[P. méton.] Toute sa vie était organisée avec soin pour qu'aucun soir ne demeurât vacant (Mauriac, Myst. Frontenac, 1933, p. 209).Liberté de s'isoler pendant les heures vacantes, ou de se grouper pour des conversations particulières (Martin du G., Souv. autobiogr., 1955, p. XCIII).
b) Domaine affectif.Libre de tout engagement, disponible. On rencontrait (...) des autos bondées de permissionnaires qui n'arrêtaient pas de chercher en vitesse des femmes vacantes par les petites allées (Céline, Voyage, 1932, p. 71).Ça ne se fait pas de souffler une fille à un pote; attendons qu'elle soit vacante [se dit Bernard] (Fallet, Banl. Sud-Est, 1947, p. 164).
[P. méton.] J'étais dans une de ces périodes de la jeunesse, dépourvues d'un amour particulier, vacantes, où partoutcomme un amoureux, la femme dont il est éprison désire, on cherche, on voit la beauté (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p. 787).
2. [En parlant d'un trait physique ou moral]
a) Sans expression, vague, lointain. Regard, visage vacant. Cela durait peu (...) bien vite les yeux errant vacants, revenaient sur le surget [sic] commencé (Verlaine, Œuvres compl., t. 4, L. Leclercq, 1886, p. 106).[Des héritiers] regardaient, d'un air vacant, pendre aux murs de l'Étude des affiches jaunes et blanches (Toulet, J. fille verte, 1918, p. 302).
b) Absent, vide. Esprit vacant. Il remonta vers le bureau, compulsa les derniers papiers et considéra le téléphone, l'âme vacante (Saint-Exup., Courr. Sud, 1928, p. 53).
c) Ouvert, réceptif; disponible. Cet aimable esprit [Halévy], si curieux, si vacant (...) nourrissait une tristesse intime, une plaie cachée (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 2, 1862, p. 241).[Fontenelle] s'adressait à son meilleur public, c'est-à-dire à des esprits plutôt vides et vacants que déjà occupés par d'opiniâtres erreurs (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 10, 1865, p. 97).
Prononc. et Orth.: [vakɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1207 « qui n'a pas de titulaire » (Assises et Arrêts de l'Échiquier de Normandie, éd. A. I. Marnier, p. 80); 2. 1378 « qui n'a pas de propriétaire, épave » biens vacans (Reg. commiss. ds Du Cange, s.v. vacantia); spéc. 1413, 25 mai biens vacquans « biens dont le propriétaire est mort et n'a pas laissé d'héritier » (Ordonnances des Rois de France, t. X, p. 75); 1525 succession vacante (Nouv. Coutumier gén., t. 3, p. 1080); 3. 1557 « qui est disponible » place vaquante (Du Bellay, La Vieille Courtisane, 154 ds Divers jeux rustiques, éd. V.-L. Saulnier, p. 154); 4. 1906 « absent (de l'esprit) » (Claudel, Part. midi, II, p. 1017: il reste vacant, puis revient à lui-même par un effort). Empr. au lat.vacans, part. prés. de vacare « être vide, inoccupé », v. vaquer. Fréq. abs. littér.: 286. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 473, b) 476; xxes.: a) 268, b) 395.

Wiktionnaire

Adjectif

vacant \va.kɑ̃\

  1. Qui n’est pas occupé ou qui est à remplir, en parlant des maisons, lieux et places qui ne sont pas occupés.
    • Le lendemain, ma mère passa la journée dehors. Elle avait trouvé un logement au coin du faubourg du Temple et du canal; elle l’avait arrêté. Il était vacant; le lendemain nous emménageâmes. — (« Monsieur Vincent », chap 5 des Mémoires de Céleste Mogador, tome 1, Paris : Librairie nouvelle, 1858, p. 96)
  2. (Figuré) Emplois, places, ou dignités qui ne sont pas occupés.
    • Le Saint-Siège était vacant.
    • Cette chaise est vacante.
    • Il y avait plusieurs abbayes vacantes.
    • Cela fut fait le siège vacant.
    • Il y a plusieurs emplois vacants dans cette administration.
    • La place vacante par le décès de tel académicien.
  3. En termes de jurisprudence, succession que personne n’a réclamée lorsqu’elle a été ouverte, ou à laquelle on a renoncé.
    • Succession vacante.
  4. Curateur établi pour la régie et conservation des biens qui n’ont point de propriétaire certain.
    • Curateur aux biens vacants.

Adjectif

vacant \veɪ.kənt\

  1. Vacant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

VACANT (va-kan, kan-t') adj.
  • 1Qui n'est pas occupé, qui est à remplir. Maison vacante. N'est un siége vacant au premier qui l'occupe, Régnier, Sat. x. Idoménée, persuadé par Mentor, se hâta de distribuer les terres vacantes, Fénelon, Tél. XI. Pour lui ôter [à Denis] l'ennui de son palais doré, le mettre dans mon tonneau vacant depuis ma mort, Fénelon, Dial. des morts anc. (Diogène, Denis l'Ancien)
  • 2 Fig. Il se dit des emplois, des places, des dignités. Le bénéfice n'était pas vacant, mais il n'était pas desservi ; M. de la Rochefoucauld était en possession, mais il était en Poitou, Retz, Mém. t. I, liv. II, p. 253, dans POUGENS. Jules II ne déclara-t-il pas que, par son excommunication contre Louis XII, le trône de France était vacant, et qu'il le donnait au premier qui pourrait s'en emparer ? Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 325. Le moine Jacques Clément… ne voulut entreprendre son saint parricide que lorsque soixante et onze docteurs eurent déclaré unanimement le trône vacant et les sujets déliés du serment de fidélité, Voltaire, Facéties, Prophétie de Sorb. Heureusement la place qui vous est promise n'est point encore vacante ; on aura tout le temps de faire valoir vos droits si bien établis, Voltaire, Lett. Damilaville, 23 nov. 1767.

    Terme de jurisprudence. Succession vacante, succession que personne n'a réclamée, ou à laquelle on a renoncé.

    Curateur aux biens vacants, curateur établi pour la régie et conservation des biens qui n'ont point de propriétaire certain.

    Anciennement, cette compagnie est vacante, ce régiment est vacant, le grade de capitaine, de colonel n'est pas rempli. Evêque vacant, ancienne expression pour évêque sans église, Am. Thierry, Rev. des Deux-Mond. 1er avr. 1872, p. 512.

  • 3 S. m. Le vacant, dans l'ordre de Malte, le revenu entier d'une commanderie, après la mort du commandeur, pendant l'année qui suit ; il appartenait au trésor de l'ordre.

HISTORIQUE

XIVe s. Biens vacans sont biens d'aventure, comme ung cheval eschappé que l'on ne sceit à qui il est, une bourse trouvée en un chemin…, Du Cange, vacantia.

XVe s. Ledit gentilhomme, ses parens et amis avoient mis et employé tout leur vaillant poui payer le vacant d'une abbaye pour un de leurs parens, Chron. scand. de Louis XI, p. 268, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VACANT. Ajoutez :
4 Nom, dans le Midi, de terres incultes ou improductives, Contrib. indirect. Lettre commune, 26 mars 1874.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VACANT, adj. (Gram. & Juris.) se dit de ce qui n’est point rempli ou occupé.

Le saint siége est vacant, lorsqu’il n’y a point de pape ; on dit de même que le siége épiscopal ou abbatial est vacant, lorsqu’il n’y a point d’évêque ou d’abbé.

La chancellerie est vacante lorsqu’il n’y a point de chancelier ; en général un office est vacant lorsque personne n’en est pourvû.

Un bien vacant, est celui qui n’est occupé par personne.

Une succession vacante, est celle qui est abandonnée, & pour laquelle il ne se présente point d’héritier. Voyez Bien, Chancellerie, Héritier, Office, Siege, Succession. (A)

Vacant le, (Hist. de Malte.) on appelle le vacant dans l’ordre de Malte, le revenu entier de chaque commanderie après la mort du commandeur, c’est-à-dire l’année qui suit le mortuaire. Le vacant appartient au trésor de l’ordre. Le commandeur nommé à la commanderie, est obligé de l’y faire tenir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vacant »

Du latin vacans, participe présent de vacare (« être vide »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin vacans.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. VAQUER. Rabelais a dit vacque : Estables vacques, Garg. I, 12.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « vacant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vacant veikœnt

Citations contenant le mot « vacant »

  • Les propriétaires de logements vacants peuvent, selon le lieu où leur bien immobilier est situé, être redevables de la taxe sur les logements vacants ou de la taxe d’habitation sur les logements vacants. Dans les deux cas, la date limite de paiement est fixée au 16 décembre 2019. Ceux qui payent par internet bénéficient de 5 jours supplémentaires pour s’exécuter. , La taxe sur les logements vacants est à payer le 16 décembre 2019 
  • ‘‘Suis-je redevable de la taxe sur les logements vacants si je n’ai pas de locataire pendant quelques semaines ?‚‚Philippe L. Non. La taxe sur les logements vacants s’applique aux biens situés dans le... , Absence ponctuelle de locataire : faut-il payer lataxe sur les logements vacants? 
  • https://www.capital.fr/immobilier/taxe-fonciere-bailleurs-vous-pouvez-obtenir-un-degrevement-si-votre-logement-est-reste-vacant-depuis-le-confinement-1375690 Capital.fr, Taxe foncière : bailleurs, vous pouvez obtenir un dégrèvement si votre logement est resté vacant depuis le confinement - Capital.fr
  • Pour obtenir une diminution de la taxe foncière, vous devez effectuer une réclamation au Centre des finances publiques dont dépend la propriété. Pour être recevable, elle doit être présentée après réception de l’avis d’imposition de taxe foncière et au plus tard le 31 décembre de l’année suivant. Pour un logement resté vacant de mars à juin 2020, vous avez donc jusqu’au 31 décembre 2021 pour faire la démarche. Dossier Familial, Logement vacant : qui peut obtenir un dégrèvement de la taxe foncière ? | Dossier Familial
  • Le siège vacant du quartier 7 du conseil municipal de Nipissing Ouest doit être rempli avant la fin du mois d’août, mais les conseillers n'arrivent pas à s'entendre sur la manière de le faire. Radio-Canada.ca, Nipissing Ouest : le conseil municipal divisé sur la question du siège vacant | Radio-Canada.ca
  • ‘‘Puis-je bénéficier d’un dégrèvement de taxe foncière pour un logement locatif vacant ?‚‚Ludovic B. Oui, sous certaines conditions. En cas de vacance d’un logement normalement destiné à la location, ... , Logement locatif vacant : un dégrèvement de taxe foncière est-t-il possible ? 
  • La taxe d’habitation sur les logements vacants (THLV) est un impôt local à payer au mois de décembre par les propriétaires de logements vacants (inoccupés et non meublés) depuis plus de deux ans, situés sur le territoire de communes ou intercommunalités qui ont instauré la taxe (dans des territoires où la taxe sur les logements vacants ne s’applique pas). La taxe touche indistinctement les maisons ou les appartements vacants. Impôts, Taxe habitation logement vacant (THLV) 2019 : date, montant, liste des communes
  • Depuis l’annonce des mesures de confinement prononcées par le gouvernement, l’une des problématiques qui se pose est de trouver des lieux pour accueillir les personnes sans-abri. Pour autant, il n’est pas question de réquisitionner les logements vacants des particuliers. Seloger, J’ai un logement vacant : peut-il être réquisitionné ? | Coronavirus Seloger
  • 3 millions. C’est, selon l’Insee, le nombre total de logements vacants sur l’ensemble du territoire. Et 200.000 d’entre eux restent inhabités depuis au moins deux ans, un phénomène que l’on appelle la “vacance structurelle”. Depuis 2006 et son plus bas niveau bas historique (6,3%), la vacance locative a progressé de manière régulière, pour atteindre aujourd’hui environ 8%. Une situation jugée “inacceptable” par le ministre du Logement, Julien Denormandie. Afin d’y remédier, ce dernier lance un plan national de mobilisation des logements vacants, ce lundi 10 février. S’il compte pour l’heure s’en tenir aux incitations, pour convaincre les propriétaires de logements inhabités à les remettre sur le marché locatif, le ministre ne s’interdit pas, à terme, de passer à des mesures plus coercitives. Le recours à la réquisition est étudié, notamment à l’encontre des propriétaires institutionnels et des entreprises… Mais aussi à l’encontre des particuliers ! Capital.fr, Immobilier : les logements laissés vacants bientôt réquisitionnés pour la location ? - Capital.fr
  • Une partie des trois millions de logements vacants sont déjà frappés par une taxe à régler avant le 21 décembre. Face à la hausse des loyers en zone tendue, les propositions fusent pour taxer plus lourdement les logements inoccupés. Les Echos, Logements vacants : des taxes et des propositions | Les Echos

Traductions du mot « vacant »

Langue Traduction
Anglais vacant
Espagnol vacante
Italien vacante
Allemand unbesetzt
Chinois 空的
Arabe شاغر
Portugais vago
Russe вакантный
Japonais 空いている
Basque hutsik
Corse vacanti
Source : Google Translate API

Synonymes de « vacant »

Source : synonymes de vacant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vacant »

Vacant

Retour au sommaire ➦

Partager