La langue française

Tortionnaire

Définitions du mot « tortionnaire »

Trésor de la Langue Française informatisé

TORTIONNAIRE, adj. et subst.

I. − Adj., vieilli. Qui torture, qui sert à torturer. Synon. tortureur (dér. s.v. torturer).Appareil tortionnaire; procédés tortionnaires. Mettre une fille de vingt-trois ans au pain et à l'eau?... s'écria le président de Bonfons, et sans motif; mais cela constitue des sévices tortionnaires (Balzac, E. Grandet, 1834, p. 207).Voir rouer un pauvre diable, cela vaut-il une si longue attente? Ce supplice est fade, bourgeois et commun. Si c'était quelque (...) tenaillement avec pinces de fer rouge, quelque application de poix bouillante et de plomb fondu, quelque chose d'ingénieusement tortionnaire et de férocement douloureux, faisant honneur à l'imagination du juge ou à l'habileté du bourreau; oh! alors, je ne dis pas (Gautier, Fracasse, 1863, p. 470).
P. anal. Qui occasionne des souffrances morales. La providence, cette providence tortionnaire, vous rattache de jour en jour à la vie par des riens (Goncourt, Journal, 1862, p. 1141).
II. − Subst. Synon. bourreau.
A. − [Du Moy. Âge jusqu'à la Révolution] Personne chargée d'appliquer la torture judiciaire aux condamnés. Tortionnaires de l'Inquisition. Quelle belle attitude il eut sous la barre du tortionnaire, lorsqu'il fut roué en pleine place d'Orthez! (Gautier, Fracasse, 1863, p. 74).Le bourreau travaille avec timidité (...). Quelle misère! Lorsqu'on le compare aux invicibles tortionnaires du vieux temps! (Huysmans, Là-bas, t. 2, 1891, p. 150).
B. − Personne qui utilise la torture à l'encontre de quelqu'un (généralement pour obtenir des aveux, des renseignements). Gaure subit de la part de la police allemande une pression terrible. On pressentait qu'il était l'un des chefs, on voulait lui arracher des noms. Dix fois il fut ramené devant ses tortionnaires (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 93).Paradoxalement, les tortionnaires, tout en maltraitant les corps pour briser la résistance morale des torturés, admettaient leur libre arbitre. À la limite, la torture pouvait devenir une sorte de combat dont le vainqueur n'était pas forcément le bourreau (J.-C. Lauret, R. Lasierre, La Torture propre,1975, p. 14).
C. − P. anal. Celui, celle qui provoque volontairement des souffrances physiques ou morales chez quelqu'un. Fais bien sentir qu'il a été exploité et tyrannisé dans tous les journaux où il a écrit [Théophile Gautier]; Girardin, Turgan et Dalloz ont été des tortionnaires pour notre pauvre vieux, que nous pleurons. Moi, je ne me console pas de sa perte (Flaub., Corresp., 1872, p. 448).Ceux qui veulent faire le salut des autres sont des tortionnaires ou des indiscrets, des zélés, des arrivistes aussi, à bien regarder (Duhamel, Cécile, 1938, p. 16).
REM.
Tortionner, verbe trans.,rare. Synon. de torturer.Ce mort (...) est plus vrai, plus terrible, plus fait de chair inanimée, convulsée encore par l'agonie, que tous les cadavres tourmentés qu'on tortionne aujourd'hui sur les tombes (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Tombales, 1881, p. 1208).
Prononc. et Orth.: [tɔ ʀsjɔnε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1412 « injuste, intolérable » (Sentence de la Prévôté, L. C. De D., Glossaire de l'Orléanais ds La Curne); 2. 1579, mai « qui sert à torturer » emprisonnemens tortionnaires (Ordonn. de Henry III ds Gdf. Compl.). B. Subst. 1. 1832 « bourreau qui infligeait la torture » (Hugo, N.-D. Paris, p. 363); 2. 1868 « qui inflige une torture morale à quelqu'un » (Mallarmé, Corresp., p. 278). Empr. au lat. médiév.tortionarius (att. fin xves. ds Du Cange), latinisation de l'a. fr. torceunier (Psautier d'Oxford, 5, 5 ds T.-L.) « qui exerce des exactions », dér. du lat. tortio, v. torsion. Fréq. abs. littér.: 57. Bbg. Gohin 1903, p. 251 (s.v. tortionner). − Quem. DDL t. 15.

Wiktionnaire

Adjectif

tortionnaire \tɔʁ.sjɔ.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui met à la torture.
    • Des procédés tortionnaires.
    • Cette pension, connue sous le nom de la Maison Vauquer, admet également des hommes et des femmes, des jeunes gens et des vieillards, sans que jamais la médisance ait attaqué les mœurs de ce respectable établissement. (…). En quelque discrédit que soit tombé le mot drame par la manière abusive et tortionnaire dont il a été prodigué dans ces temps de douloureuse littérature, il est nécessaire de l’employer ici : non que cette histoire soit dramatique dans le sens vrai du mot ; mais, l’œuvre accomplie, peut-être aura-t-on versé quelques larmes intra muros et extra. — (Balzac, Le Père Goriot, 1835)

Nom commun

tortionnaire \tɔʁ.sjɔ.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Bourreau.
    • Et quand la main droite était rivée, les tortionnaires s’apercevaient que la gauche ne parvenait pas jusqu’au trou qu’ils voulaient percer. — (Joris-Karl Huysmans, En route, 1895)
    • Malgré lui, Joseph baissa les yeux, et malgré lui ses yeux s’attachèrent à ces mains immobiles dans leurs gants noirs, et pour une raison qu’il ne comprit pas, elles lui firent l’effet de mains de tortionnaire, à cause des gants noirs. — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 237)
    • De l'autre côté du mur, dans l'aile réservée aux femmes, il y a des jeunes filles dont nul n'a parlé : […] : déshabillées, frappées, insultées par des tortionnaires sadiques, elles ont subi elles aussi l'eau et l'électricité. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Le délire déporte le tortionnaire : implacable pouvoir, ineffable jouissance de donner la mort. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TORTIONNAIRE (tor-si-o-nê-r') adj.
  • 1 Terme de jurisprudence. Inique, violent. Saisie tortionnaire. La loi qui permettrait d'emprisonner un citoyen sans information préalable et sans formalité juridique, serait tolérable dans un temps de trouble et de guerre ; elle serait tortionnaire et tyrannique en temps de paix, Voltaire, Pol. et lég : Idées républ. 19. Sans le remboursement, l'impôt sur les rentes serait le plus violent, le plus tortionnaire qu'il fût possible d'imaginer, Mirabeau, Collection, t. IV, p. 276.
  • 2Qui sert à torturer. Appareil tortionnaire.

    S. m. Le tortionnaire le bourreau.

HISTORIQUE

XIIe s. E dejuste tei ne habiterat malignes ; ne ne parmainderont li torcunier devant tes oilz [yeux], Psautier, dans Archives des missions scient. t. v, p. 146.

XVIe s. Assassinemens et autres cas enormes et tortionnaires par lui commis et perpetrés, Despériers, Contes, XXX.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TORTIONNAIRE, adj. (Gram. & Jurisprud.) inique, violent. Cette procédure a été injurieuse, déraisonnable & tortionnaire.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « tortionnaire »

(XVe siècle) Du latin tortio — voir torsion — et -aire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. tortio, torture, de torquere, torturer et tordre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tortionnaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tortionnaire tɔrsjɔnɛr

Citations contenant le mot « tortionnaire »

  • Dans tout éducateur dort, au coeur du plus épais cocon, un ver tortionnaire. Instruire est le plus grave refoulement. De Germaine Beaumont / Si je devais...
  • Les enfants martyrs sont ceux qu'on embrasse trop. Les grand-mères sont particulièrement recherchées pour cette tâche de tortionnaire. De Henry de Montherlant
  • Les tortionnaires l'ont compris : les petits coups d'épingle bien dosés et répétés font plus de mal et détruisent plus que la cruauté virulente et expéditrice... De Marthe Gagnon-Thibaudeau / Le Mouton noir de la famille
  • HAPPY SLAPPING. Accusé de plusieurs vols, un jeune mineur a été contraint de se balader nu dans le quartier de Bois d’Olives à Saint-Pierre, sous les moqueries du voisinage qui ne s’est pas gêné pour le filmer. Une des vidéos a ensuite fait le tour des réseaux sociaux. Acclamé par une bonne partie de la population, le tortionnaire du jeune homme n’a pas gardé longtemps son titre de justicier. Aujourd’hui, il se retrouve avec d’autres témoins de la scène dans le viseur de la justice. Clicanoo.re, [Société] Il punit un voleur en le filmant nu : pourquoi ça se retourne contre lui | Clicanoo.re
  • Mais c’était bien son tortionnaire qui s’était une fois de plus déchaîné sur elle, la traitant de tous les noms, allant même jusqu’à lui uriner dessus pour une sombre histoire de jalousie selon lui. Alors que selon la victime, l’homme l’obligeait à se prostituer via des sites de libertinage pour se payer sa drogue. Ce qu’il a contesté à la barre. Mais il a en revanche reconnu toutes les violences, mettant çà sur le dos de l’alcool. "Arriver à ce stade de violence, c’est rare, vous avez même avoué avoir eu peur de l’avoir tué en septembre. Mais vous avez quand même continué. On frôle des faits de torture", complète le procureur qui a requis 36 mois de prison dont 6 mois avec sursis. Sans avocat pour cause de grève du barreau, l’homme, sans emploi, n’a pas cherché à trop se défendre semblant même "détaché" des faits qui lui étaient reprochés. Le tribunal est allé plus loin que les réquisitions en condamnant le prévenu à 4 ans de prison ferme avec maintien en détention. À sa sortie de prison, il devra en plus respecter un suivi sociojudiciaire incluant une obligation de soins, de travailler ou de se former, d’indemniser la victime (l’audience sur intérêt civil a été fixée au 28 mai) et une interdiction de rentrer en contact avec sa victime et de paraître à proximité de son domicile. ladepeche.fr, Castres. Violences conjugales : 4 ans de prison ferme pour le "tortionnaire" - ladepeche.fr
  • Le tortionnaire argentin Ricardo Cavallo ne pourra plus se prévaloir de l’Ordre national du mérite français. Le gouvernement a décidé de retirer sa médaille à cet ancien militaire condamné à deux reprises à la perpétuité pour des crimes contre l’humanité commis dans son pays pendant la dictature (1976-1983). Le Monde.fr, La France retire sa décoration à un tortionnaire argentin
  • Il confirme aussi aux autorités la présence à Berlin de l’ex-colonel Anwar Raslan qui, entre-temps, a déserté et fui en Allemagne. Cet ancien gradé n’est autre que son propre tortionnaire, durant ses cinq années passées en prison avant la guerre. Ironie du sort, les deux hommes sont logés dans le même foyer d’accueil à Berlin, et ils se croiseront dans un magasin de la capitale. La Croix, Premier procès mondial contre des tortionnaires syriens
  • Mario Sandoval, 66 ans, tortionnaire présumé de la dictature (1976-1983), installé depuis 1985 à Paris et naturalisé français il y a vingt ans, a été arrêté quelques heures après la décision du Conseil d’Etat à Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne) par les gendarmes de l’office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre, épaulés par le GIGN, l’unité d’élite de la gendarmerie. Le Monde.fr, La justice française valide définitivement l’extradition vers l’Argentine de Mario Sandoval, tortionnaire présumé
  • Un magistrat bon et juste gère un fort d'une ville frontalière de l'Empire. Le pouvoir central s’inquiète d’une invasion barbare et dépêche sur les lieux le colonel Joll, un tortionnaire de la pire espèce. Son arrivée marque le début de l'oppression du peuple indigène. Une jeune fille blessée attire l'attention du magistrat qui décide de la prendre sous son aile. Dès lors, ce dernier commence à contester les méthodes du colonel et à remettre en question sa loyauté. AlloCiné, After 2, le nouveau Albert Dupontel, Johnny Depp face à Robert Pattinson... Les bandes-annonces à ne pas rater - Actus Ciné - AlloCiné

Traductions du mot « tortionnaire »

Langue Traduction
Anglais torturer
Espagnol torturador
Italien torturatore
Allemand folterer
Chinois 酷刑者
Arabe المعذب
Portugais torturador
Russe мучитель
Japonais 拷問者
Basque torturatzaile
Corse torturatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « tortionnaire »

Source : synonymes de tortionnaire sur lebonsynonyme.fr

Tortionnaire

Retour au sommaire ➦

Partager