La langue française

Téléphoner

Sommaire

  • Définitions du mot téléphoner
  • Étymologie de « téléphoner »
  • Phonétique de « téléphoner »
  • Citations contenant le mot « téléphoner »
  • Images d'illustration du mot « téléphoner »
  • Traductions du mot « téléphoner »
  • Synonymes de « téléphoner »

Définitions du mot « téléphoner »

Trésor de la Langue Française informatisé

TÉLÉPHONER, verbe

A. − Empl. trans.
1. Empl. trans. dir.
a) Téléphoner qqc., téléphoner de + inf., téléphoner que + ind. (à qqn).Communiquer, transmettre par le téléphone. Téléphoner un article à un journal, une nouvelle à qqn; téléphoner un renseignement; téléphone-lui de venir. Yvonne! s'écria Simon. Si tu dis un mot de plus, je descends téléphoner au journal que je ne fais pas l'article (Druon, Gdes fam., t. 1, 1948, p. 68):
− Trois heures! annonça le père Soupe (...); je vais aller faire mes petits besoins. Abasourdi un instant, Lahrier leva le nez et dit: − Voilà une heureuse nouvelle, d'un prodigieux intérêt! Oui, palpitant, en vérité. Vous devriez le téléphoner à toutes les cours étrangères. Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, p. 64.
Part. passé en empl. adj. Télégramme téléphoné; informations téléphonées. Il n'y avait qu'un message téléphoné de MmeCurie et une longue lettre d'Anatole France (Giraudoux, Bella, 1926, p. 172).J'envoyais chaque jour un compte-rendu téléphoné au ministre sur les événements de la veille (Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 293).
Empl. pronom. réciproque. Se communiquer quelque chose par téléphone. Se téléphoner les résultats d'un examen. (Dict. xxes.).
b) Au fig., JEUX, SPORTS. Laisser prévoir par une préparation trop évidente ou une exécution trop lente. Téléphoner un coup, une passe. On évitera de téléphoner une prise, c'est-à-dire de la porter lentement et en décomposant, de façon que l'adversaire la prévoie facilement (Comment parlent les sportifsds Vie Lang.1954, p. 376).
Part. passé en empl. adj. Passes courtes et molles, souvent interceptées parce que téléphonées (L'Équipe, 23 juin 1969ds Petiot 1982).
P. ext., fam. Qu'on a laissé prévoir trop visiblement, qui ne produit pas l'effet attendu. Manœuvre électorale téléphonée, calembour téléphoné. (Dict. xxes.).
2. Empl. trans. indir.
a) Téléphoner à qqn.Se mettre en communication téléphonique avec quelqu'un. Synon. donner un coup de téléphone*, de fil* (fam.), donner un coup de grelot* (pop.).Téléphoner à un fournisseur, au médecin; je vous téléphonerai vers midi. Elle a une vie transparente. On peut lui téléphoner presque toute la journée; elle est beaucoup chez elle et, si on veut la voir, elle est toujours libre (Maurois, Climats, 1928, p. 213).
Empl. pronom. réciproque. S'appeler au téléphone, se parler par téléphone. Ils se téléphonent souvent, tous les soirs. (Dict. xxes.).
Téléphoner à/avec/dans/en (+ compl. d'obj. indir. désignant p. méton. une ou plusieurs pers.).Téléphoner à la clinique, à Paris, dans les Vosges, en province. Lorsque K... téléphone au château, ce sont des voix confuses et mêlées, des rires vagues, des appels lointains qu'il perçoit (Camus, Sisyphe, 1942, p. 179).Savez-vous (...) que le département n'a pas de sérum? Je sais. J'ai téléphoné au dépôt (Camus, Peste, 1947, p. 1254).
b) Téléphoner (à qqn) pour qqc., téléphoner (à qqn) pour + inf., téléphoner (à qqn) pour que + subj.Adresser, passer un appel téléphonique. Synon. donner un coup de téléphone*.Téléphoner pour avoir un rendez-vous, pour réserver des places; je lui ai téléphoné pour qu'il vienne. Si tu veux manger seul dans ta chambre, tu le peux également. Et je vais téléphoner à l'atelier culinaire pour qu'on t'envoie ta part (A. France, Pierre bl., 1905, p. 260).Pensez aussi à téléphoner à Geneviève pour le dîner de dimanche (Martin du G., Devenir, 1909, p. 83).Costals téléphone pour se décommander (Montherl., Démon bien, 1937, p. 1280).
B. − Empl. abs. Faire usage du téléphone pour communiquer. Elle déteste téléphoner; téléphoner d'un café, de la poste. Je n'ai pas de téléphone. Donne-moi dix minutes et je sortirai avec toi. Nous irons téléphoner au bistro de la rue Delambre (Duhamel, Combat ombres, 1939, p. 136).Cette fille jadis si réservée qu'elle ne téléphonait jamais la première! (Montherl., Lépreuses, 1939, p. 1517).
REM. 1.
Téléphonade, subst. fém.,fam. Communication téléphonique. Synon. usuel coup de fil*.Téléphonades: Michel de Brunhoff a vu cette nuit une grande fusée blanche s'élever au-dessus de l'hôtel Crillon; Vaucaire est assez inquiet du développement de la bataille de Batignolles, il a reçu un obus dans son balcon (J. Galtier-Boissière, Mon Journ. pendant l'Occupation, 1944, p. 273 ds Quem. DDL t. 12).
2.
Téléphoneur, subst. masc.,iron. Personne qui fait usage du téléphone. Il va falloir leur téléphoner tous les jours. C'est une famille de téléphoneurs (Pagnol, César, 1937, p. 142).
3.
Téléphonite, subst. fém.,fam. Abus de la communication téléphonique. La téléphonite devient un fléau contagieux auquel les Français ont de plus en plus de mal à se soustraire. Peut-être trouvera-t-elle ses limites (...) dans la saturation par encombrement du réseau (Giraud-PamartNouv.1974).
Prononc. et Orth.: [telefɔne], (il) téléphone [-fɔn]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1883 trans. indir. téléphoner à (qqn) de (A. Robida, Le Vingtième Siècle, p. 6 ds Rob. 1985); 1928 pronom. réciproque (Maurois, Climats, p. 64); 2. 1885 absol. « utiliser le téléphone » (A. Daudet, Tartarin Alpes, p. 67); 3. 1893 trans. (Courteline, loc. cit.); 4. 1937 « laisser voir à l'avance, prévenir de » attaques téléphonées (L'Auto, 16 mars ds Petiot 1982); cf. télégraphier au même sens en 1909 (Vie au grand air, 27 mars, ibid.). Dér. de téléphone*; dés. -er. Cf. aussi l'angl. to telephone att. dep. 1878 (NED et NED Suppl.2). Fréq. abs. littér.: 761. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) néant, b) néant; xxes.: a) 289, b) 3 062.
DÉR.
Téléphonage, subst. masc.a) Vieilli. Action de téléphoner; communication téléphonique. Synon. usuel coup de téléphone*.Le téléphonage a duré une demi-heure. Le soir du 4 septembre, à six heures, à Bar-sur-Aube, après des téléphonages avec Paris et Gallieni, Joffre décidait l'offensive générale, la bataille de la Marne (Barrès, Cahiers, t. 11, 1918, p. 325); b) Télécomm. Transmission des télégrammes par téléphone. (Dict. xxes.). [telefɔna:ʒ]. 1reattest. 1912 (Valéry, Corresp. [avec Gide], p. 427); de téléphoner, suff. -age*. − Fréq. abs. littér.: 13.
BBG.Quem. DDL t. 12 (s.v. téléphonage), 30 (id.). − Wüest (J.). Wie weit ist die Wahl der Verbalkonstruktionen semantisch bedingt? Rom. Forsch. 1980, t. 92, no1-2, pp. 59-61.

Wiktionnaire

Verbe

téléphoner transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Transmettre, communiquer par téléphone.
    • Je vais lui téléphoner cette nouvelle.
    • Il faut lui téléphoner.
    • Il est sorti pour téléphoner.
    • Je téléphone à mon ami.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TÉLÉPHONER. v. tr.
Transmettre, communiquer par téléphone. Je vais lui téléphoner cette nouvelle. Absolument, Il faut lui téléphoner. Il est sorti pour téléphoner.

Étymologie de « téléphoner »

Composé de téléphone avec le suffixe verbalisant -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « téléphoner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
téléphoner telefɔ̃e

Citations contenant le mot « téléphoner »

  • Châtiment qui se fait attendre... pourrait au moins téléphoner. De Professeur Choron
  • On ne peut pas tous être beaux et savoir téléphoner. De Proverbe québécois
  • Depuis le mois de mai, votre permis peut être suspendu si vous êtes surpris en train de téléphoner au volant et que vous commettez une autre infraction en même temps. La gendarmerie sanctionne désormais, dans ce département où de gros excès de vitesse ont été enregistrés pendant le confinement. France Bleu, Essonne : finie la prévention, vous pouvez désormais perdre votre permis en cas de téléphone au volant
  • Pour communiquer, même la gestuelle évolue... La preuve avec ce geste que certains ados et pré-ado utilisent pour indiquer téléphoner... Grazia.fr, Ce geste que fait la génération Z pour indiquer qu'elle téléphone va vous mettre un gros coup de vieux - Grazia
  • Lundi vers 10 heures à Lyon (9e), une automobiliste qui était en train de téléphoner a renversé une passante de 84 ans qui traversait sur un passage protégé. Au volant d’une Jeep, cette femme de 55 ans qui habite Collonges-au-Mont-d’Or, arrivait de la rue de la Claire et a tourné sur sa droite pour prendre le quai de Gare-d’Eau. , Faits-divers - Justice | Lyon : elle téléphone au volant et percute une octogénaire
  • À la fin de l’année 2023, Orange, l’opérateur national historique, procédera à l’arrêt technique de la technologie RTC. Cette fermeture du réseau se fera par « plaques ». Comprenez par ensemble de communes. Ainsi, dès 2023, 151 communes du Morbihan qui appartiennent à la même plaque verront l’arrêt de leur réseau téléphonique commuté : il ne sera plus possible de téléphoner via une ligne fixe sans boîtier entre le téléphone et la prise en T. Le Telegramme, La fin du téléphone commuté dès 2021 en Sud-Finistère - Bretagne - Le Télégramme
  • Comme chaque année, le Syndicat propose aux demandeurs d’emploi de se faire connaître des vignerons en recherche de main-d’œuvre par son intermédiaire. Pour ce faire, ils peuvent téléphoner au 04 68 31 12 83 ou envoyer un mail à [email protected] ou se rendre sur place (avenue Fabre d’Églantine) afin de s’inscrire. lindependant.fr, Limoux : à quelques jours des vendanges, l’emploi des saisonniers réglementé - lindependant.fr

Images d'illustration du mot « téléphoner »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « téléphoner »

Langue Traduction
Anglais call
Espagnol llamada
Italien chiamata
Allemand anruf
Chinois 呼叫
Arabe مكالمة
Portugais ligar
Russe вызов
Japonais コール
Basque deiaren
Corse chjamà
Source : Google Translate API

Synonymes de « téléphoner »

Source : synonymes de téléphoner sur lebonsynonyme.fr
Partager