Star : définition de star


Star : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

STAR, subst. fém.

A. −
1. CIN. Actrice (le plus souvent), acteur célèbre dont l'image auprès du public est celle d'un être fantasmatique, inaccessible, intouchable, entouré de mystère. Synon. étoile, idole, monstre* sacré.Le royaume des stars; les stars d'Hollywood; star du muet; star confirmée, déchue, internationale, mondiale. En 1935, et alors qu'il était la star de la M.G.M., le partenaire de Carole Lombard, de Jean Harlow, de Clark Gable, Spencer Tracy s'était taillé une solide réputation d'ivrogne, « le plus gros buveur de Hollywood », précisait-on (Elle, 17 août 1987, p. 7, col. 2).Revenons à cette image respectable que vous donnez de mon pays [la France], MmeDeneuve. Ce côté par moment, m'hallucine. Il y a comme une espèce d'aliénation étrange, vous êtes hors territoire. Vous êtes une star (Actuel, sept. 1987, p. 47, col. 2).
Subst. (évoquant une caractéristique de la star, de son physique, de ses mœurs, de son train de vie) + de star.Chevelure, sourire, visage de star; caprice, vie de star. Tels qu'on nous montre les marquis perruques et maquillages de stars, voix stridentes, mimiques jumelles nous ne les croirions pas occupés de conquêtes féminines (Colette, Jumelle, 1938, p. 67).Ville étonnante [Ankara]. Sérail de diplomates. Hollywood politique (...). Les ambassades possèdent chacune leur villa de stars (Cocteau, Maalesh, 1949, p. 193).
En empl. qualificatif. Marcelle Chantal exhibait la perfection de sa coiffure et de sa carnation. Très star, comme il se doit, dans la savante mise en scène d'un rayon de lumière à la fois mystérieux et cru (Libération, 16 oct. 1984, p. 6).
Loc. adv. À la star. Visage étriqué dans son auréole blonde artificielle à la star (Butor, Passage Milan, 1954, p. 83).
P. méton. Image, photo de star. Elle habitait au Quartier Latin une chambre ornée d'écorchés, de parthénons et de stars (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 166).
2. P. anal. Grande vedette du music-hall. Un plateau de stars. Pièces maîtresses de l'industrie du disque (...), ils achèvent l'un et l'autre [Renaud et J.-J. Goldman] des tournées dignes des stars anglo-saxonnes (Libération, 14 mai 1986, p. 14, col. 1).
En appos. Pop star. On balance ou on gronde aux accords d'une rock star (Actuel, oct. 1981, p. 41, col. 1).
B. − P. anal. Professionnel qui jouit d'une grande notoriété, grande figure de la politique, du monde des affaires, toute personne d'exception qui accomplit des exploits et dont l'image est façonnée, consacrée par les médias. Star du petit écran, de la pub, des médias; star de l'architecture, du barreau, du journalisme; star littéraire; star du football, du patinage, du tennis; les stars des Jeux Olympiques. Comblant le vide des téléscripteurs et troublant la torpeur estivale, la vieille star de la diplomatie américaine [Kissinger] a fait une rentrée tapageuse (Le Nouvel Observateur, 16 août 1976, p. 26, col. 1).Il y a quelques mois, avant son arrestation, c'était une star [Bruno Sulak]. Un génie du braquage (...). Pas un coup de feu de tiré (...). Une fortune accumulée après une dizaine de descentes fructueuses dans des bijouteries célèbres (Actuel, mai 1985, p. 60, col. 1).
REM. 1.
Anti-star, antistar, subst. fém.Vedette qui ressemble à son public, qui se veut proche de lui dans ses goûts, dans son apparence, dans sa vie. [Julie] Andrews est une antistar. Elle ne reçoit pas 17 000 lettres par semaine, aucun maharadjah ne viendra se pendre à sa porte avec un de ses bas, comme pour Gloria Swanson dans « Sunset Boulevard » (Paris-Match, 17 août 1968, p. 86, col. 2).[Jane Fonda] a gagné le droit d'être elle-même et rien que cela. Une anti-star qui partage le combat politique de Tom Hayden, célèbre activiste radical de la côte Est, son mari depuis six ans (Le Point, 23 janv. 1978, p. 101, col. 3).En empl. adj. De cette vieille timidité orgueilleuse, lui vient [à Ludmilla Mikaël] son côté anti-star (Le Point, 31 janv. 1977, p. 85, col. 1).
2.
Super-star, superstar, subst. fém.Vedette et p. anal. professionnel, sportif etc., dont la célébrité, la notoriété sont très grandes. Quelle est donc cette super-star d'Hollywood, plus vaporeuse encore que Greta Garbo, plus éthérée que Jean Harlow, qui interrompait parfois les tournages, en proie à de véritables crises d'hystérie? (Le Point, 13 juin 1977, p. 193, col. 4).Il a beau être catalogué meilleur footballeur français de tous les temps et superstar mondiale, Michel Platini vient de rentrer dans le rang (L'Événement du jeudi, 1ermai 1986, p. 46, col. 2).En appos. Patricia [Hearst] super-star sera aussi l'héroïne de la première pièce du romancier-éditeur gauchiste Jean-Edern Hallier, « Le genre humain » (Le Point, 16 août 1976, p. 69, col. 2).
3.
Stariser, starifier, verbe trans.Faire de quelqu'un une star. Faut-il en conclure au phénomène de société ou aux astuces des chaînes qui ont « starisé » présentateurs et animateurs? (L'Est Républicain, 31 oct. 1986, p. 26, col. 6).Empl. pronom. Quand l'acteur masculin se starifie, il est le héros de l'aventure ou de l'amour [cas de Rudolf Valentino] (Média1971, s.v. star).Part. passé en empl. adj. Le chanteur starifié de Purple Rain [Prince] sera à Nice pendant trois mois (Le Monde aujourd'hui, 18-19 août 1985, p. V, col. 3).
4.
Starification, subst. fém.Fait de devenir une star. La starification n'est pas une grâce élective, c'est une manière d'être. Piccoli est un grand comédien, mais ce n'est pas une star. Son univers, ne nous subjugue pas. À l'inverse, Inès de La Fressange n'est pas le plus beau des mannequins (...) mais elle incarne à la perfection le type de la Parisienne espiègle et pétillante (L'Événement du jeudi, 20-26 févr. 1986, p. 72, col. 1).
5.
Star(-)system,(Star system, Star-system) subst. masc.a) Cin. Organisation de la production et de la réalisation de films autour du prestige d'une star ou du culte dont elle est l'objet; ensemble des étapes de la promotion d'une star depuis sa sélection jusqu'à son lancement sur le marché. La star répond à un besoin affectif ou mythique [du public] que ne crée pas le star system. Mais sans le star system, ce besoin ne trouverait pas ses formes, ses supports, ses aphrodisiaques (E. Morin, Les Stars, 1957, p. 133).b) P. anal. Mode de fonctionnement d'une activité, centré sur le prestige, la notoriété d'une personne. [A. Minkowski:] Je ne me considère pas du tout comme le premier médecin français mais je suis fier d'apparaître derrière le Pr Bernard dans les sondages. J'ai du succès en librairie, je suis malgré moi dans le star-system (L'Événement du jeudi, 20 févr. 1986, p. 75, col. 3).
Prononc. et Orth.: [sta:ʀ]. Plur. des stars. Étymol. et Hist. 1919 masc. le « star », l'étoile (Le Film, 16 févr., 5a ds Höfler Anglic.); 1919 fém. (ibid., 16 mars, 5/2 ds Giraud 1956). Empr. à l'angl.star « étoile », issu du vieil angl. steorra(n), att. dep. 1824 comme terme désignant une vedette du monde du spectacle (NED) notamment dans le cin. (1914, film stars ds NED Suppl.2, s.v. film). Cet empl. de l'angl. est mentionné ds la Revue des Deux Mondes, 1ermai 1844, 389 ds Höfler Anglic.: un acteur d'élite qu'ils appellent leur étoile (star). Fréq. abs. littér.: 45. Bbg. Gall. 1955, p. 59, 109, 165, 219, 392, 528. − Quem. DDL t. 5 (s.v. star-system).

Star : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

STAR, subst. fém.

A. −
1. CIN. Actrice (le plus souvent), acteur célèbre dont l'image auprès du public est celle d'un être fantasmatique, inaccessible, intouchable, entouré de mystère. Synon. étoile, idole, monstre* sacré.Le royaume des stars; les stars d'Hollywood; star du muet; star confirmée, déchue, internationale, mondiale. En 1935, et alors qu'il était la star de la M.G.M., le partenaire de Carole Lombard, de Jean Harlow, de Clark Gable, Spencer Tracy s'était taillé une solide réputation d'ivrogne, « le plus gros buveur de Hollywood », précisait-on (Elle, 17 août 1987, p. 7, col. 2).Revenons à cette image respectable que vous donnez de mon pays [la France], MmeDeneuve. Ce côté par moment, m'hallucine. Il y a comme une espèce d'aliénation étrange, vous êtes hors territoire. Vous êtes une star (Actuel, sept. 1987, p. 47, col. 2).
Subst. (évoquant une caractéristique de la star, de son physique, de ses mœurs, de son train de vie) + de star.Chevelure, sourire, visage de star; caprice, vie de star. Tels qu'on nous montre les marquis perruques et maquillages de stars, voix stridentes, mimiques jumelles nous ne les croirions pas occupés de conquêtes féminines (Colette, Jumelle, 1938, p. 67).Ville étonnante [Ankara]. Sérail de diplomates. Hollywood politique (...). Les ambassades possèdent chacune leur villa de stars (Cocteau, Maalesh, 1949, p. 193).
En empl. qualificatif. Marcelle Chantal exhibait la perfection de sa coiffure et de sa carnation. Très star, comme il se doit, dans la savante mise en scène d'un rayon de lumière à la fois mystérieux et cru (Libération, 16 oct. 1984, p. 6).
Loc. adv. À la star. Visage étriqué dans son auréole blonde artificielle à la star (Butor, Passage Milan, 1954, p. 83).
P. méton. Image, photo de star. Elle habitait au Quartier Latin une chambre ornée d'écorchés, de parthénons et de stars (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 166).
2. P. anal. Grande vedette du music-hall. Un plateau de stars. Pièces maîtresses de l'industrie du disque (...), ils achèvent l'un et l'autre [Renaud et J.-J. Goldman] des tournées dignes des stars anglo-saxonnes (Libération, 14 mai 1986, p. 14, col. 1).
En appos. Pop star. On balance ou on gronde aux accords d'une rock star (Actuel, oct. 1981, p. 41, col. 1).
B. − P. anal. Professionnel qui jouit d'une grande notoriété, grande figure de la politique, du monde des affaires, toute personne d'exception qui accomplit des exploits et dont l'image est façonnée, consacrée par les médias. Star du petit écran, de la pub, des médias; star de l'architecture, du barreau, du journalisme; star littéraire; star du football, du patinage, du tennis; les stars des Jeux Olympiques. Comblant le vide des téléscripteurs et troublant la torpeur estivale, la vieille star de la diplomatie américaine [Kissinger] a fait une rentrée tapageuse (Le Nouvel Observateur, 16 août 1976, p. 26, col. 1).Il y a quelques mois, avant son arrestation, c'était une star [Bruno Sulak]. Un génie du braquage (...). Pas un coup de feu de tiré (...). Une fortune accumulée après une dizaine de descentes fructueuses dans des bijouteries célèbres (Actuel, mai 1985, p. 60, col. 1).
REM. 1.
Anti-star, antistar, subst. fém.Vedette qui ressemble à son public, qui se veut proche de lui dans ses goûts, dans son apparence, dans sa vie. [Julie] Andrews est une antistar. Elle ne reçoit pas 17 000 lettres par semaine, aucun maharadjah ne viendra se pendre à sa porte avec un de ses bas, comme pour Gloria Swanson dans « Sunset Boulevard » (Paris-Match, 17 août 1968, p. 86, col. 2).[Jane Fonda] a gagné le droit d'être elle-même et rien que cela. Une anti-star qui partage le combat politique de Tom Hayden, célèbre activiste radical de la côte Est, son mari depuis six ans (Le Point, 23 janv. 1978, p. 101, col. 3).En empl. adj. De cette vieille timidité orgueilleuse, lui vient [à Ludmilla Mikaël] son côté anti-star (Le Point, 31 janv. 1977, p. 85, col. 1).
2.
Super-star, superstar, subst. fém.Vedette et p. anal. professionnel, sportif etc., dont la célébrité, la notoriété sont très grandes. Quelle est donc cette super-star d'Hollywood, plus vaporeuse encore que Greta Garbo, plus éthérée que Jean Harlow, qui interrompait parfois les tournages, en proie à de véritables crises d'hystérie? (Le Point, 13 juin 1977, p. 193, col. 4).Il a beau être catalogué meilleur footballeur français de tous les temps et superstar mondiale, Michel Platini vient de rentrer dans le rang (L'Événement du jeudi, 1ermai 1986, p. 46, col. 2).En appos. Patricia [Hearst] super-star sera aussi l'héroïne de la première pièce du romancier-éditeur gauchiste Jean-Edern Hallier, « Le genre humain » (Le Point, 16 août 1976, p. 69, col. 2).
3.
Stariser, starifier, verbe trans.Faire de quelqu'un une star. Faut-il en conclure au phénomène de société ou aux astuces des chaînes qui ont « starisé » présentateurs et animateurs? (L'Est Républicain, 31 oct. 1986, p. 26, col. 6).Empl. pronom. Quand l'acteur masculin se starifie, il est le héros de l'aventure ou de l'amour [cas de Rudolf Valentino] (Média1971, s.v. star).Part. passé en empl. adj. Le chanteur starifié de Purple Rain [Prince] sera à Nice pendant trois mois (Le Monde aujourd'hui, 18-19 août 1985, p. V, col. 3).
4.
Starification, subst. fém.Fait de devenir une star. La starification n'est pas une grâce élective, c'est une manière d'être. Piccoli est un grand comédien, mais ce n'est pas une star. Son univers, ne nous subjugue pas. À l'inverse, Inès de La Fressange n'est pas le plus beau des mannequins (...) mais elle incarne à la perfection le type de la Parisienne espiègle et pétillante (L'Événement du jeudi, 20-26 févr. 1986, p. 72, col. 1).
5.
Star(-)system,(Star system, Star-system) subst. masc.a) Cin. Organisation de la production et de la réalisation de films autour du prestige d'une star ou du culte dont elle est l'objet; ensemble des étapes de la promotion d'une star depuis sa sélection jusqu'à son lancement sur le marché. La star répond à un besoin affectif ou mythique [du public] que ne crée pas le star system. Mais sans le star system, ce besoin ne trouverait pas ses formes, ses supports, ses aphrodisiaques (E. Morin, Les Stars, 1957, p. 133).b) P. anal. Mode de fonctionnement d'une activité, centré sur le prestige, la notoriété d'une personne. [A. Minkowski:] Je ne me considère pas du tout comme le premier médecin français mais je suis fier d'apparaître derrière le Pr Bernard dans les sondages. J'ai du succès en librairie, je suis malgré moi dans le star-system (L'Événement du jeudi, 20 févr. 1986, p. 75, col. 3).
Prononc. et Orth.: [sta:ʀ]. Plur. des stars. Étymol. et Hist. 1919 masc. le « star », l'étoile (Le Film, 16 févr., 5a ds Höfler Anglic.); 1919 fém. (ibid., 16 mars, 5/2 ds Giraud 1956). Empr. à l'angl.star « étoile », issu du vieil angl. steorra(n), att. dep. 1824 comme terme désignant une vedette du monde du spectacle (NED) notamment dans le cin. (1914, film stars ds NED Suppl.2, s.v. film). Cet empl. de l'angl. est mentionné ds la Revue des Deux Mondes, 1ermai 1844, 389 ds Höfler Anglic.: un acteur d'élite qu'ils appellent leur étoile (star). Fréq. abs. littér.: 45. Bbg. Gall. 1955, p. 59, 109, 165, 219, 392, 528. − Quem. DDL t. 5 (s.v. star-system).

Star : définition du Wiktionnaire

Nom commun

star \staʁ\ féminin

  1. (Anglicisme) Grande vedette, en particulier dans le monde du spectacle.
    • Les véritables stars ne le sont pas par ce qu'elles font mais par la manière particulière dont s'agence leur anatomie : elles sont mannequins, ou plutôt top models. — (Isabelle Alonso, Et encore, je m'retiens ! Propos insolents sur nos amis les hommes, Paris : Robert Laffont, 1995)
    • Le fait divers, en effet, comme le téléshopping (le merveilleux téléshopping !) est un promoteur d'objets. D'un objet anonyme il va faire une star. À l'inanimé il va donner une âme. — (Mara Goyet, Sous le charme du fait divers, Stock, 2016)
    • On ne dit jamais d'une star qu'elle est alcoolo et cocue comme pas deux, on écrit : « D'aussi loin qu'elle se le rappelait, Simone avait toujours aimé les bons vins » et après on écrit : « D'aussi loin qu'il se le rappelait, Yves avait toujours eu beaucoup de succès auprès de la gente féminine. » — (Isabelle Alexis, Ta vie est belle: On n’a jamais conscience de son bonheur, éditions Flammarion, 2013, chap. 4)

Verbe

star

  1. Variante de estar.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « star »

Étymologie de star - Wiktionnaire

Emprunt à l’anglais star.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « star »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
star star play_arrow

Citations contenant le mot « star »

  • « Notre plus beau cadeau venu d’en haut. Nous sommes tellement amoureux », a déclaré la star du baseball sur Instagram le samedi 1er août. « Rencontrez notre gentil garçon, Beckham Aaron Trout. «  News 24, La star de la MLB Mike Trout et sa femme Jessica accueillent un bébé - News 24
  • Le simple fait d’être une star de cinéma fait que les gens vous accordent des droits particuliers et des privilèges. De Marlon Brando / Songs my mother taught me
  • La carrière d'une star commence quand elle ne peut pas entrer dans son soutien-gorge et finit quand elle ne peut plus entrer dans sa jupe. De Orson Welles
  • N'importe quelle star peut être dévorée par le feu de l'adoration humaine, étincelle après étincelle. De Shirley Temple
  • La vérité c'est que je n'ai jamais voulu devenir une star, j'ai toujours été clair là-dessus. De Ethan Hawke
  • J'ai su que j'étais devenu une star le jour où j'ai vu des gens bizarres récupérer mes vieilles chaussettes. De George Clooney
  • Chez moi, j'avais instauré une règle : c'était moi la star, pas les autres ! De Jean-Pierre Coffe / Le Figaro
  • Juste après star, barman c'est ce qu'il y a de mieux pour draguer. De Bruce Willis / Cosmopolitan - Août 1995
  • Tu réalises être une star quand tu souris à une fille et qu'elle s'évanouit. De Mel Gibson / Salut
  • Sur Terre y'a qu'une star c'est Dieu. De MC Solaar / L'aigle ne chasse pas les mouches
  • Un acteur ne peut-être une star «qu'un moment» De Gérard Depardieu / France Inter, 15 juin 2015
  • Pop star, c'est fatigant. Je ne suis pas très doué pour jouer les célébrités. De Fatboy Slim
  • Etre une star ne m’intéresse pas. Mon objectif est d’être acteur. De Leonardo DiCaprio
  • Ce n'est pas la star qui fait l'audience, mais l'audience qui fait la star. De Noël Mamère / La dictature de l'audimat
  • Qu'elle donne dans la vulgarité ou dans le raffinement, une star est toujours une star. De Denis Bélanger / Rue des petits-dortoirs

Images d'illustration du mot « star »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « star »

Langue Traduction
Corse stella
Basque izar
Japonais
Russe звезда
Portugais estrela
Arabe نجمة
Chinois
Allemand star
Italien stella
Espagnol estrella
Anglais star
Source : Google Translate API

Synonymes de « star »

Source : synonymes de star sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires