Stalle : définition de stalle


Stalle : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

STALLE, subst. fém.

A. − Chacun des sièges fixes en bois sculpté, à dossier élevé et à fond mobile, séparés les uns des autres par des accotoirs communs, qui sont disposés, sur deux ou trois rangées, de part et d'autre du chœur d'une cathédrale ou d'une église abbatiale et sur lesquels les membres du clergé prennent place pendant les offices. Synon. forme (v. ce mot II B 1 a ).Stalles basses, hautes; stalles de Saint-Bertrand-de-Comminges; abattant d'une stalle. Les petites flammes se reflétaient dans le vieux chêne poli des stalles, de merveilleuses stalles fleuries de sculptures (Zola, Rêve, 1888, p. 123).Le chapitre, échelonné dans des stalles de chêne, surmontées, au fond, d'une stalle plus haute où se tenait l'abbesse (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 182).V. accotoir ex. 2, accoudoir ex. 9, 10 et miséricorde B 2 a ex. de Hugo.
B. − P. anal.
1. Vieilli. Dans un théâtre ou une salle de spectacle, siège numéroté, dont le fond peut se lever et se baisser, qui est séparé des sièges contigus par des montants latéraux à hauteur de coude. Stalles de première, de seconde galerie; numéro d'une stalle; rang de stalles. L'homme d'argent, qui, dans sa stalle d'orchestre (...) croit que le spectacle se joue pour lui seul (Champfl., Bourgeois Molinch., 1855, p. 179).Le rideau allait se lever quand je m'établis dans ma stalle (A. Daudet, Trente ans Paris, 1888, p. 190).
P. méton.
Droit d'occuper ce siège; ticket donnant ce droit. Louer, offrir, prendre, réserver une stalle; vendre sa stalle. Je vous ai fait parvenir une stalle de balcon (Balzac, Corresp., 1840, p. 69).M. Ph. Audebrand (...) m'écrit pour me demander deux stalles pour Hernani (Hugo, Corresp., 1867, p. 24).
Au plur. Ensemble des spectateurs qui occupent ces sièges. Chaque représentation [d'Hernani] devint un vacarme effroyable. Les loges ricanaient, les stalles sifflaient (MmeV. Hugo, Hugo, 1863, p. 132).
2. Emplacement isolé par des cloisons latérales généralement fixes, qui est affecté à chaque animal dans une écurie ou dans une étable. Synon. box.Une stalle qui renfermait le cheval le plus difficile et le plus fougueux des écuries (Ponson du Terr., Rocambole, t. 5, 1859, p. 250).On commencera (...) par faire l'examen du cheval au repos, dans sa stalle (Brion, Jurispr. vétér., 1943, p. 236).
P. méton. Cloison de bois qui délimite cet emplacement. Les planches (...) sont posées fil debout; de cette façon le cheval n'est pas exposé, en se frottant contre la stalle, à se blesser aux jambes avec les échardes (Chabatt. 21876).Stalle volante. Synon. de bat-flanc.La stalle est généralement à cloisons fixes (les bat-flanc constituent ce que l'on appelle des stalles volantes) (TondraCheval1979).
Rem. P. anal. stalle devait remplacer l'anglicisme box pour désigner « un compartiment cloisonné destiné à garer une voiture » d'apr. l'Arrêté du 12 janv. 1973 (J.O. du 18 janv. 1973 ds Lang. fr. Textes législ. 1980, p. 74). Cette recommandation est mentionnée notamment ds Lar. encyclop. 2eSuppl. 1975 et Rob. 1985, mais depuis l'Arrêté du 17 févr. 1986 (J.O. du 21 mars 1986 ds Néol. off. 1989, p. 218) c'est le terme de compartiment qui est proposé pour remplacer box.
Prononc. et Orth.: [stal]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1556 stal « chacun des sièges fixes à abattant disposés autour du chœur d'une église » (J. Papon, Rec. d'arrestz notables, p. 23); 1611 stalle (Cotgr.); 1743 noté comme subst. masc. et fém. (Trév.); 2. 1826 « siège isolé, dans une salle de spectacle » (Journal des Modes, 5 mai, p. 194 d'apr. A.-J. Greimas ds Fr. mod. t. 17, p. 304); 3. 1837 « compartiment isolé réservé à un cheval, dans une écurie »(Sand, Mauprat, p. 241). Empr. au lat. médiév.stallum, att. au sens 1 (xiie-xiiies. ds Blaise Latin. Med. Aev.), latinisation de étal*. Voir FEW t. 17, p. 208a. Fréq. abs. littér.: 260. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 358, b) 666; xxes.: a) 409, b) 195. Bbg. Archit. 1972, p. 145. − Hope 1971, p. 223. − Quem. DDL t. 12.

Stalle : définition du Wiktionnaire

Nom commun

stalle \stal\ féminin

  1. Chacun des sièges de bois qui, dans les églises, sont autour du chœur et sur lesquels sont assis les chanoines, les religieux, etc.
    • […] ; et là, le faisant asseoir sur une large stalle de chêne surmontée d’un dais de drap d’or, il prit place près de lui ; […]. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Le chœur, où sont les stalles, qu’on appelle silleria, est fermé par des grilles en fer repoussé d’un travail inconcevable ; le pavé est couvert, comme c’est l’usage en Espagne, d’immenses nattes de sparteries, et chaque stalle a en outre son tapis d’herbe sèche ou de jonc. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • […], mais ces chanoines ! — ils ont l’air si fatigué, il est vrai… quand je les regarde psalmodier l’office dans leurs stalles, je me demande s’ils savent où ils sont et ce qu’ils font ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  2. (Figuré) Siège de théâtre.
    • Une rangée de stalles.
    • Nous prîmes deux stalles d’orchestre, qu’on nomme places de lunette (asientos de luneta). — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Je me rappelai qu’Olivier devait être au théâtre. Je savais à quel théâtre et dans quelle compagnie. N’ayant plus à me roidir contre une lâcheté de plus, je pris une voiture et m’y fis conduire. Je louai une stalle obscure, d’où j’espérais découvrir Olivier sans être aperçu. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 136)
  3. (Par extension) Espace limité par des cloisons, qui est réservé à un cheval dans une écurie.
  4. (Sports hippiques) Stalle de départ.
    • Tous les chevaux sont dans les stalles, le départ est imminent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Stalle : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

STALLE. n. f.
Chacun des sièges de bois qui, dans les églises, sont autour du chœur et sur lesquels sont assis les chanoines, les religieux, etc. Occuper une stalle. Les stalles basses. Les stalles hautes. Il se dit aussi de Sièges de théâtre. Une rangée de stalles. Il se dit, par extension, de l'Espace limité par des cloisons, qui est réservé à un cheval dans une écurie.

Stalle : définition du Littré (1872-1877)

STALLE (sta-l') s. f.
  • 1Dans une église, siéges de bois dont le fond se lève et se baisse, et qui sont autour du chœur. Partout se présentaient… et des balustres en marbre, et des stalles sculptées par les Charpentier et les Dugoulon, Chateaubriand, Génie, IV, I, 2.
  • 2Dans un théâtre, siéges séparés et numérotés. Louer une stalle. Stalle d'orchestre, de galerie, d'amphithéâtre.

    Billet de stalle. Vendre sa stalle.

    Terme de charpenterie. Stalle volante, séparation pour les chevaux ; espèce de cloison de planches dans les écuries.

REMARQUE

Ce mot a été longtemps masculin ; et quelques-uns lui donnent encore ce genre en parlant des stalles d'église : les bas stalles, les hauts stalles.

HISTORIQUE

XVe s. Conclurent de mettre les estendars dans ung petit villaige et là faire estale, le Jouvencel, ms. p. 343, dans LACURNE, au mot estale.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Stalle : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

STALLE, s. m. & f. (terme d’église.) c’est un siege de bois qui se hausse & se baisse au moyen de deux fiches ; quand il est baissé il forme un siege assez bas ; étant levé, il présente un étui attache sur le siege même comme la moitié d’un cul-de-lampe, un peu plus ample que la paume de la main. A proprement parler, on n’est ni assis ni debout sur une stalle, mais seulement un peu appuyé par-derriere, les coudes portant par-devant sur une espece de paumelle qui avance, & qui est soutenue par une double console.

Il y a deux rangs de stalles ou formes dans les églises, l’un haut & l’autre bas. Les hautes stalles sont pour les prêtres & religieux profès, les basses sont pour les clercs & les novices.

L’appui attaché sur le siege en forme de cul-de-lampe porte le nom de patience, & dans quelques ordres religieux on lui donne encore celui de miséricorde, parce que l’ancien usage étoit de chanter debout l’office divin ; ce n’est que par indulgence que l’on a permis au clergé de s’y appuyer. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « stalle »

Étymologie de stalle - Littré

Bas-lat. stallum, stalla ; de l'anc. haut-allem. stal, lieu clos, chambre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de stalle - Wiktionnaire

Latinisation du mot étal.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « stalle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
stalle stal play_arrow

Citations contenant le mot « stalle »

  • Véronique Boyer à la ferme familiale en compagnie d’une vache bénéficiant du confort ajouté d’une stalle double. Crédit photo : Jérémie Mercier La Terre de Chez Nous, Devrait-on élargir les stalles des vaches laitières? | La Terre de Chez Nous
  • L’étude sur l’industrie mondiale des stalles de mise-bas de protection anti-écrasement aide chaque entreprise afin de fournir des opportunités importantes aux entreprises spécifiques ainsi que l’avenir de l’industrie mondiale des stalles de mise-bas de protection anti-écrasement. L’objectif principal du rapport sur le marché des stalles de mise bas de la protection anti-écrasement est d’inclure une information de profil récemment mise à jour pour tenir un registre du marché des stalles de mise bas de la protection anti-écrasement à travers le monde aux côtés des décisions commerciales. Thesneaklife, Recherche sur le marché des stalles de mise bas de la protection anti-écrasement (impact de COVID-19) 2020-2026: Société 1, Société 2, Société 3, Société 4 – Thesneaklife

Images d'illustration du mot « stalle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « stalle »

Langue Traduction
Corse stalla
Basque saltoki
Japonais ストール
Russe стойло
Portugais impedir
Arabe المماطلة
Chinois 失速
Allemand stall
Italien stalla
Espagnol puesto
Anglais stall
Source : Google Translate API

Synonymes de « stalle »

Source : synonymes de stalle sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires