La langue française

Spoliation

Sommaire

  • Définitions du mot spoliation
  • Étymologie de « spoliation »
  • Phonétique de « spoliation »
  • Citations contenant le mot « spoliation »
  • Traductions du mot « spoliation »
  • Synonymes de « spoliation »

Définitions du mot « spoliation »

Trésor de la Langue Française informatisé

SPOLIATION, subst. fém.

A. − Action de déposséder par violence ou par ruse; résultat de cette action. Synon. dépossession, dépouillement.Spoliation d'héritage. Il enlevait les trésors cachés, les meubles les plus précieux, et dépouillait les cadavres de leurs bijoux. Plus d'une fois, hâtant les effets de la peste trop lente à son gré, il a frappé, dit-on, des victimes dont les cris auraient troublé ses spoliations (Latouche, L'Héritier, Lettres amans, 1821, p. 128).L'idée de Karl Marx: Le capital était le résultat de la spoliation, le travail avait le devoir et le droit de reconquérir cette richesse volée (Zola, Germinal, 1885, p. 1340).
B. − Spécialement
1. ADMIN. Spoliation d'une lettre. ,,Action de soustraire les valeurs contenues dans cette lettre`` (Lar. 19e).
2. DR. Procès en spoliation. Action en justice intentée à un spoliateur par sa victime pour obtenir la restitution de son bien ou la reconnaissance de son droit. J'ai dit à mademoiselle Brazier qu'elle devait s'en tenir au testament, sous peine d'avoir un procès en spoliation, vu les preuves nombreuses que les différents transports faits de tous côtés donneraient de leurs manœuvres (Balzac, Rabouill., 1842, p. 494).
3. HIST. DE L'ÉGLISE
a) Spoliation de l'Église. ,,Confiscation de ses biens par la puissance séculière: la plus spectaculaire en France fut celle de 1789`` (Foi t. 1 1968).
b) Fait de dépouiller des monuments. Quoique, depuis l'adoption du christianisme, les tombeaux des rois et des grands fussent ordinairement dans l'enceinte des monastères (...) leur spoliation offrait trop d'appât et de facilité pour ne pas devenir très commune (Legrand d'Aussy, Instit. Mém. scienc. mor. et polit., t. 2, p. 453 ds Littré).
4. MÉD. ANC. Soustraction d'une partie ou de certains éléments constitutifs d'une humeur. La principale [cause de modification de la formule sanguine] est la spoliation sanguine due à l'érosion des vaisseaux par les cellules tumorales (Roussy dsNouv. Traité Méd.fasc. 5, 21929, p. 435).La spoliation chlorée est ici la cause de l'azotémie (Delay, Ét. psychol. méd., 1953, p. 214).
REM.
Spoliatif, -ive, adj.,méd. anc. Qui allège, qui supprime; qui constitue un remède ou une mesure thérapeutique privant l'organisme d'une certaine quantité de ses humeurs (d'apr. Méd. Biol. t. 3 1972). Lorsque l'on pratiquoit cette opération [la saignée] avec l'intention de diminuer le volume absolu du sang, on la nommoit spoliative (Encyclop. méthod. Méd.t. 131830).
Prononc. et Orth.: [spɔljasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1425 (Olivier de La Haye, Poème sur la grande peste de 1348, éd. G. Guigne, p. 226). Empr. au lat.spoliatio de même sens (dér. de spoliare « spolier (v. ce mot) »). Fréq. abs. littér.: 83.

Wiktionnaire

Nom commun

spoliation \spɔ.lja.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de spolier, de déposséder par violence ou par fraude.
    • D’ailleurs, n’était-il pas permis à des Suisses de conserver du ressentiment pour l’invasion française de 1798, pour les spoliations qui l’accompagnèrent, et les épouvantables dévastations qui en furent la suite? — (Anonyme, La Neutralité de la Suisse, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Il y a des gens qui pensent que la spoliation perd toute son immoralité pourvu qu’elle soit légale. Quant à moi, je ne saurais imaginer une circonstance plus aggravante. Quoi qu’il en soit, ce qui est certain, c’est que les résultats économiques sont les mêmes. — (Frédéric Bastiat, Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas, 1850)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SPOLIATION. n. f.
Action par laquelle on dépossède par violence ou par fraude. Il éprouve une véritable spoliation. Ce sont d'infâmes spoliations.

Littré (1872-1877)

SPOLIATION (spo-li-a-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action de spolier. Il fut victime d'une infâme spoliation.
  • 2Il se dit des monuments qu'on dépouille. Quoique, depuis l'adoption du christianisme, les tombeaux des rois et des grands fussent ordinairement dans l'enceinte des monastères… leur spoliation offrait trop d'appât et de facilité pour ne pas devenir très commune, Legrand D'Aussy, Instit. Mém. scienc. mor. et polit. t. II, p. 453.
  • 3 Terme d'administration. Soustraction des valeurs que contient une lettre. Le chargement ne prévient que la soustraction des lettres, et ne met pas obstacle à la spoliation des valeurs qu'elles peuvent contenir, Commiss. internat. des postes, p. 43.

HISTORIQUE

XVIe s. Je ne vouloie pas donner occasion de juste action à mon adversaire de spoliation, me mectant en possession du benefice par sa mort [supposée], Bonivard, Chron. de Genève, IV, 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SPOLIATION, s. f. (Gram. & Jurispr.) est l’action de dépouiller quelqu’un de quelque chose, comme de ses papiers, de son argent, de ses meubles, & autres effets. La spoliation d’une hoirie est lorsqu’on enleve d’une succession le tout ou partie des effets qui la composoient, ce qui est appellé en droit, crimen expilatæ hæreditatis. Voyez Divertissement, Enlevement, Récelé, Vol. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « spoliation »

Provenç. expoliatio ; espagn. expoliacion ; ital. spogliagione ; du lat. spoliationem ; de spoliare, spolier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1425) Emprunté au latin spoliatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « spoliation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
spoliation spɔljasjɔ̃

Citations contenant le mot « spoliation »

  • Le DG de l'administration foncière, Karim Tajmouati, s'en est pris ouvertement à une association de victimes de spoliation (pouce levé). Ses propos sont intervenus lors de la présentation du bilan de l’administration foncière au Parlement L'Economiste, Spoliation foncière : Des accusations graves au Parlement | L'Economiste
  • Le Directeur provincial de l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN), Paulin Tshikaya, dénonce la spoliation du jardin zoologique et botanique de Kisangani (Tshopo) par des populations riveraines. Dans une déclaration faite mercredi 15 juillet à Radio Okapi, il précise que des champs y sont cultivés de même que l'enterrement illicite des personnes décédées. « Il y a toute une étendue de la concession ou l'on trouve et les cimetières et les constructions et même les champs qui sont faits par les gens qui l’entourent », déplore-t-il. Radio Okapi, Tshopo : l’ICCN dénonce la spoliation du jardin zoologique et botanique de Kisangani | Radio Okapi
  • Kiosque360. Dans le cadre de la mise en œuvre des projets de développement de Casablanca, un recensement a dévoilé que pas moins de 1.875 biens fonciers dans huit arrondissements communaux de la métropole ont fait l’objet d’une spoliation. Les détails. Le360.ma, Casablanca: 1.875 biens communaux ont fait l’objet d’une spoliation foncière | www.le360.ma
  • Côte d'Ivoire : Affaire Abadjin-Doumé et CNRA : Tentative de spoliation de terres, forfaiture ou abus de pouvoir ? KOACI, Côte d'Ivoire : Affaire Abadjin-Doumé et CNRA : Tentative de spoliation de terres, forfaiture ou abus de pouvoir ? - KOACI
  • Sur le lieu, l’équipe conduite par le chargé des missions des ZES, Auguy Bolanda Menga s’est entretenu avec les autorités communales de Maluku notamment sur des questions relatives aux risques de spoliation dont est victime le site. Zoom Eco, RDC : une mission diligentée pour sécuriser la Zone économique spéciale de Maluku menacée de spoliation - Zoom Eco | Zoom Eco
  • Le drame de Fanaye C’est le même scénario à Fanaye où une révolte populaire a été enclenchée par l’attribution de 20 ha à une société italienne. Cette affaire qui opposait les populations de cette commune du département de Podor et la société italienne Tamperi financial group et ses filiales sénégalaises Senhuile Sa et Senethanol, soutenues par le président du Conseil rural de l’époque, avait eu une suite dramatique. Ulcérés par la décision du Pcr qui avait attribué à la société italienne 20 mille hectares pour la production de biocarburant, les habitants d’une dizaine de villages, impactés par le projet, s’y opposent avec une farouche résistance pour conserver leurs terres dont la spoliation menaçait, selon eux, l’activité pastorale, principale source de revenu de la zone et l’une des mamelles de l’économie locale. Autochtones et originaires de la localité vivant à l’intérieur de pays s’étaient ainsi mobilisés pour une grande marche afin de dénoncer la décision du Conseil rural et du maire. Ils avaient interpellé le président de la République sur les risques d’escalade et avaient manifesté leur désir de défendre leur patrimoine foncier au prix de leur vie. Malheureusement, les nombreuses tentatives de concilier les positions s’étaient soldées par des échecs. Le bras de fer s’était finalement terminé par un drame, car le mercredi 26 octobre 2011, deux personnes avaient été tuées par balle et une vingtaine de blessés devant le bâtiment abritant le siège du Conseil rural. L’édifice lui-même fut incendié par les populations. Le gouvernement, qui avait béni le projet, était contraint de sortir de sa réserve en annonçant d’abord la suspension du projet, puis sa délocalisation dans la zone de la réserve du Ndiayel, située dans la commune de Ronkh. En prenant cette décision, les autorités avaient transféré les protestations sur un autre site. Les populations de cette zone, principalement des éleveurs, se sont opposées à l’implantation de la société italienne pour les même raisons qu’à Fanaye. Malgré cette opposition, Senhuile Sa sera quand même installée, mais sera incapable de développer correctement son projet. Des spécialistes avaient même dénoncé une sorte de détournement d’objectifs dans la mesure où d’autres aires différentes de celles annoncées au départ seront cultivées. A ce jour, officiellement aucune évaluation n’est encore faite sur ce projet qui accapare encore des dizaines de milliers d’hectares de terres. Malgré les échecs, les convoitises n’ont jamais cessé dans cette zone. Récemment, la commune de Dodel a cristallisé toutes les attentions à cause des problèmes fonciers devenus récurrents dans la vallée du fleuve Sénégal et dans le Delta, mais aussi dans la zone du Diéri. Dans cette localité, les communes voisines de Dodel et Demette ont voulu en 2017 octroyer 10 mille hectares à la société marocaine Afri-partners. Ce projet, comme à Fanaye et Mbane, s’était heurté à la désapprobation des populations qui y voyaient une façon pour les autorités locales de définitivement tuer l’économie de la zone. Ces populations avaient, à l’époque, dénoncé une attribution hors normes : Selon elles, les communes avaient cédé 10 mille hectares à la seule société marocaine, alors que la réserve foncière totale de la zone était seulement estimée à un peu plus de 26 mille 485 ha. Cela signifiait que la société Afri-partners allait disposer, à elle seule, de plus de 40% de la réserve foncière totale de la zone. Elles avaient aussi évoqué leur non-implication à la mise en œuvre du projet et l’absence d’une étude d’impact environnemental. Les populations qui s’étaient organisées dans le cadre d’un collectif avaient marché plusieurs fois et même par moments attaqué les infrastructures installées par la société marocaine qui voulait «transformer les paysans et éleveurs» en ouvriers agricoles. Comme un écho à la révolte en cours à Ndingler. La tension qui était devenue tellement vive s’était finalement estompée lorsque le Président Macky Sall prit la décision de suspendre toutes les activités liées au projet, en attendant de trouver des solutions alternatives. Mais les populations n’ont pas lâché l’affaire en saisissant la Cour suprême pour l’annulation de la délibération de leur maire et de l’arrêté préfectoral qui l’avait validée. Cette affectation jugée illégale avait été validée par le sous-préfet de l’époque, trois jours seulement après que le Conseil municipal l’a faite. Alors qu’il fallait, comme le stipule le Code des collectivités locales, respecter un délai d’un mois au moins afin de permettre aux populations de faire des recours si elles le désirent. Le recours sera d‘ailleurs concluant, car la Haute juridiction avait enterré le projet en 2019, en annulant la délibération au grand soulagement des populations. , SAINT-LOUIS – Bataille contre la spoliation foncière : Une histoire de terre | Lequotidien Journal d'informations Générales

Traductions du mot « spoliation »

Langue Traduction
Anglais spoliation
Espagnol expoliación
Italien spoliazione
Allemand plünderung
Chinois 结垢
Arabe الانقسام
Portugais espoliação
Russe расхищение
Japonais 改ざん
Basque spoliation
Corse spoliazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « spoliation »

Source : synonymes de spoliation sur lebonsynonyme.fr
Partager