La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « dépossession »

Dépossession

Définitions de « dépossession »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPOSSESSION, subst. fém.

[Le compl. prép. de exprime l'être dépouillé] Action de déposséder; résultat de cette action.
A.− Action de dépouiller d'un bien matériel. L'Afrique du Sud ne se prêterait à aucune dépossession de la France à Madagascar (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 17):
La Révolution est l'histoire de la dépossession d'une classe par une autre. Beaucoup de choses ont péri, au cours de ce transfert de pouvoir, les unes détestables, les autres excellentes. Barrès, Mes cahiers,t. 10, 1914, p. 251.
B.− Littér. Action de dépouiller d'un bien humain, physique ou moral; résultat de cette action. « Pourquoi l'ai-je frappé? » Une violence si subite, une si extraordinaire dépossession de soi (...) demeurait forcément inexplicable (Bernanos, Imposture,1927, p. 359).
Emploi abs. La mort représente une totale dépossession (Sartre, Être,1943, p. 628).
En partic., domaine relig. Il accepterait librement, joyeusement cette dépossession de lui-même (...) avec la pleine allégresse de sentir que Jésus vivait en lui (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 3, 1921, p. 453).Toute l'éthique chrétienne de la dépossession, l'éthique panthéiste et spinoziste de la fusion en Dieu (Mounier, Traité caract.,1946, p. 691).
Rem. Certains dict. attestent l'emploi de dépossession en psych. au sens de : a) « perte du contrôle de sa propre personnalité » (Syndrome de) dépossession (cf. Lar. 20eSuppl.-Lar. Lang. fr., Porot 1960, Moor 1966, March. 1970, Quillet Suppl. 1971). b) « impression d'être dépossédé de ses biens » (Délire de) dépossession (cf. Lar. 20eSuppl.-Lar. encyclop., Porot 1960, Piéron 1963, Moor 1966, March. 1970, Quillet Suppl. 1971).
Prononc. et Orth. : [depɔsεsjɔ ̃] ou par harmonis. vocalique (cf. Pt Rob.) : [depɔsesjɔ ̃]. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1690 (Fur.). Dér. de possession*; préf. dé-*; Fréq. abs. littér. : 29.

Wiktionnaire

Nom commun - français

dépossession \de.pɔ.sɛ.sjɔ̃\ féminin

  1. (Droit de propriété) Action de déposséder ou état d’une personne dépossédée.
    • Nos institutions favorisent la dépossession de la souveraineté populaire. En concentrant l’essentiel du pouvoir entre les mains du président de la République, la Cinquième République a anémié toute capacité d’intervention concrète des citoyens […]. — (Pour un autre monde Un autre chemin , Motion Nouveau Monde pour le congrès socialiste de Dijon, 2003)
    • Nos données numériques, le pétrole du XXIe siècle, sont également sujettes à des mécanismes d’appropriation commerciales qui excluent les communautés concernées de leur usage et de leur mise à profit. Ces mécanismes de dépossession contribuent à l’épuisement de richesses environnementales et sociales et à des utilisations qui vont à l’encontre de l’intérêt collectif. — (Laure Waridel, La pertinence des «communs», Le Devoir, 20 septembre 2018 → lire en ligne)
  2. (Psychologie) Aliénation face à un individu, un groupe ou une société.
    • Ma position sur le terrain et ce qu’elle impliquait : la dépossession et la perte de maîtrise de soi, l’acceptation du désir inconnu de l’autre, la reconnaissance d’une opacité constitutive de la communication humaine. — (Jeanne Favret-Saada, Glissements de terrains, Vacarme, n° 28, 2004, pages 4-12)
  3. Perte.
    • C’était justement une vague pareille qui s’était abattue sur la femme en Bikini blanc, et quand elle s’était relevée, elle s’était retrouvée victime d’on ne sait quel préjudice ou quelle dépossession. — (Ruth Rendell, Le majordome de la plage, nouvelle, 1999, traduit de l’anglais par Johan-Frédérik Hel Guedj, page 4.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉPOSSESSION. n. f.
Action de déposséder ou État d'une personne dépossédée. Un acte de dépossession. Il demandait leur entière dépossession.

Littré (1872-1877)

DÉPOSSESSION (dé-po-sè-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
  • Terme de jurisprudence. Action de déposséder quelqu'un ; état d'une personne dépossédée.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dépossession »

Dé… préfixe, et possession.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de déposséder, avec le suffixe -ation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dépossession »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dépossession depɔsɛsjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « dépossession »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dépossession »

  • L'amour. Quelle dépossession ! De Robert Lalonde / Le fou du père
  • Le vrai désir n'est peut-être pas la possession d'un être, mais sa dépossession dans l'attente du plaisir, du rejet du monde où nous sommes enfermés avant d'entrer dans un monde extatique. De Dominique Blondeau / Les Funambules
  • Le procureur général vénézuélien Tarek William Saab a rapporté vendredi que onze mandats d’arrêt et gel des avoirs avaient été émis contre les alliés du « président par intérim » autoproclamé, Juan Guaidó, pour « dépossession » d’or de la Banque centrale du Venezuela ( BCV) déposé à la Banque d’Angleterre (BoE). Breakingnews.fr, AMP.-Venezuela.-Le Venezuela délivre 11 mandats d'arrêt contre les alliés de Guaidó pour "dépossession" de l'or au Royaume-Uni
  • Ce n’est plus une crise que traverse le Liban. C’est une tornade, un déclassement à toute allure marqué par une dépossession du pouvoir d’achat, des licenciements et une perte de repères. Le Monde.fr, Le Liban précipité dans l’abîme
  • TRIBUNE - Débaptiser rues et lycées et s’attaquer aux statues de personnages qui appartiennent à la mémoire collective ne peut que provoquer un sentiment de dépossession, s’inquiète l’écrivain. Le Figaro.fr, Jean-Michel Delacomptée: «Je veux que la rue Faidherbe où j’ai grandi garde son nom»
  • Le moment que nous vivons nous conduit à être en apparence dépossédés de ce dont croyions être les plus sûrs détenteurs : des amours, des amis, une famille, un quartier et ces menus plaisirs du quotidien que nous finissons par ne même plus remarquer. Cette dépossession nous attriste et, pourtant, nous pouvons, si nous le voulons vraiment, percevoir qu’elle n’est pas grave. Certes, nous ne consommons plus, nous n’avons plus la maîtrise de notre petit monde. Mais, à travers la privation, nous découvrons soudain qu’en rendant leur liberté aux êtres et aux choses, en cessant de les river à la chaîne de leur intérêt, ils reviennent vers nous. Autrement qu’avant, sous les auspices du don qu’ils nous font, nous réapprenant à les voir, à les entendre, à les aimer pour ce qu’ils sont et non plus pour ce que nous voulons en faire. Car l’absence n’est pas nécessairement un châtiment. Elle peut être aussi le lieu où se déploie une présence, véridique, car aimante, des choses. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, La dépossession heureuse

Traductions du mot « dépossession »

Langue Traduction
Anglais dispossession
Espagnol despojo
Italien spoliazione
Allemand enteignung
Chinois 剥夺
Arabe نزع الملكية
Portugais desapropriação
Russe лишение
Japonais 没収
Basque dispossession
Corse dispusizione
Source : Google Translate API

Synonymes de « dépossession »

Source : synonymes de dépossession sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dépossession »

Dépossession

Retour au sommaire ➦

Partager