Soutirer : définition de soutirer


Soutirer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SOUTIRER, verbe trans.

A. − [L'obj. désigne un liquide] Pratiquer le soutirage.
1. ŒNOL. Transvaser un vin, un cidre d'un récipient à un autre lors de sa fermentation pour le séparer des dépôts et de la lie qui restent au fond du premier; tirer le vin à la base de la cuve à l'aide d'un siphon pour le transvaser après fermentation. Synon. partiels clarifier, décanter.Dans la fermentation haute, à température plus élevée (...), la levure vient surnager à la surface du liquide et on obtient une bière de type du nord, qui est soutirée (Brunerie, Industr. alim., 1949, p. 81).V. baril ex. 2.
Absol. On ne gagne pas à garder son vin. Ça fraye trop. On soutire, on remplit (Hamp, Champagne, 1909, p. 120).V. embouteiller ex. 1, facilité ex. 3.
P. métaph., empl. pronom. réfl. indir. [Jacques] se soutire des pintes de bon sang, et sans rire. Il s'épuise, la gueule ouverte (Queneau, Loin Rueil, 1944, p. 160).
2. P. anal. Extraire un liquide en le faisant couler; séparer un liquide des matières en suspension, des dépôts, en le prélevant à la base du récipient. Quelques sapins, que l'entaille destinée à leur soutirer la résine rendait semblables à des spectres d'arbres assassinés, étalaient leurs plaies rougeâtres sur le bord d'un chemin sablonneux (Gautier, Fracasse, 1863, p. 70).On arrête l'arrivée de vapeur et on laisse déposer. La partie claire de la chaudière [le jus de canne] est soutirée et le dépôt du fond est envoyé aux filtres-presses (Rouberty, Sucr., 1922, p. 80).V. crémière ex. de Pouriau.
3. PÉTROCHIM. Procéder au soutirage d'un produit pétrolier. Soutirer du gas-oil. On retire les fractions les plus légères, sous forme de vapeur, de la partie supérieure de la colonne. Les autres fractions sont soutirées, à l'état liquide, des divers plateaux au moyen de pompes rotatives (Chartrou, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 82).
B. − P. ext. [L'obj. désigne un fluide, en partic. l'énergie électrique] Extraire, prélever jusqu'à épuisement. Là vient aboutir le fil du paratonnerre qui, partant de la pointe de la prodigieuse flèche, soutire et précipite en bas des torrents de fluide électrique (Michelet, Journal, 1842, p. 420).[Dans un résonateur radioélectrique à quartz] le cristal vibrant énergiquement soutire de l'énergie électrique au circuit oscillant (J. Mercier, Radio-électr., t. 1, 1937, p. 303).
P. métaph. ou au fig. Ce milieu me soutire mon entrain, ma verve, mon électricité (Amiel, Journal, 1866, p. 536).Il la pompait et la dégorgeait dans son roman. Elle était loin et elle se croyait à l'abri. Mais de loin il lui soutirait ses fluides et la dépersonnalisait, par son art, comme elle lui avait soutiré ses fluides et l'avait dépersonnalisé, par la puissance d'ennui qui émanait d'elle (Montherl., Démon bien, 1937, p. 1365).
C. − Au fig. Soutirer qqc. à/de qqn.Obtenir de quelqu'un par insistance, par des pressions ou des moyens détournés (chantage, ruse, séduction) ce qu'il n'aurait pas accordé facilement de son plein gré. Synon. extorquer.Soutirer de l'argent, des informations, des promesses à qqn. Ces ateliers d'essais, où l'on ne fit jamais d'autre expérience que celle de soutirer du prince de gros appointements (Marat, Pamphlets, Dénonc. Necker, 1790, p. 95).Armand se refusait à y croire, mais il avait des doutes, il essaya de soutirer la vérité à sa mère sans y parvenir (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 59).
Prononc. et Orth.: [sutiʀe], (il) soutire [-ti:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. 1721 « transvaser du vin, etc. d'un tonneau dans un autre, de manière que la lie reste dans le premier » (Nouv. maison rustique t. 2, p. 419); 2. 1773 « tirer adroitement quelque chose de quelqu'un » (Beaumarchais, Mém. s. aff. Goëzman, p. 27 ds Rob.). Dér. de tirer*; préf. sous-*. 2 en raison de la valeur expr. du mot, plus que comme fig. du précédent. Fréq. abs. littér.: 105.
DÉR.
Soutireuse, subst. fém.,technol. Machine permettant de transvaser une boisson (alcoolisée ou non, gazeuse ou non) d'une cuve aux récipients dans lesquels elle est commercialisée (boîtes, bouteilles, tonnelets). Soutireuse automatique. Actuellement, lavage et soutirage s'effectuent mécaniquement; une soutireuse de 16 à 40 becs remplit ainsi de 1500 à 8000 bouteilles à l'heure (Industr. fr. brass., 1955, p. 9).V. soutirage ex. de Boullanger.− [sutiʀø:z]. − 1reattest. 1934 (Boullanger, Malt., brass., p. 525); de soutirer, suff. -euse (-eur2*), cf. anciennement soutireur (1880 d'apr. Rob. 1985).
BBG.Gohin 1903, p. 350.

Soutirer : définition du Wiktionnaire

Verbe

soutirer \su.ti.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Transvaser du vin ou quelque autre liquide d’un tonneau dans un autre, de manière que la lie reste dans le premier.
    • Si l'on veut fabriquer du vin blanc, on se sert de raisins blancs ; mais on peut aussi employer des raisins rouges. Dans ce dernier cas, au lieu de laisser fermenter le moût sur son marc, on le soutire, dès que le grain est écrasé, afin qu'il ne dissolve pas la matière colorante de la pellicule. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 135)
  2. Se faire donner par adresse, obtenir par finesse ou par importunité.
    • Cet homme lui a soutiré beaucoup d’argent.
    • Il s’est laissé soutirer des sommes importantes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Soutirer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUTIRER. v. tr.
Transvaser du vin ou quelque autre liquide d'un tonneau dans un autre, de manière que la lie reste dans le premier. On doit soutirer le vin de préférence par un temps sec. Il se dit aussi figurément et signifie Se faire donner par adresse, obtenir par finesse ou par importunité. Cet homme lui a soutiré beaucoup d'argent. Il s'est laissé soutirer des sommes importantes.

Soutirer : définition du Littré (1872-1877)

SOUTIRER (sou-ti-ré) v. a.
  • 1Transvaser du vin ou autre liquide d'un tonneau dans un autre, de manière que la lie reste dans le premier. On profite du temps sec et d'une belle gelée pour soutirer du vin, et le débourber, Genlis, Maison rust. t. III, p. 291.
  • 2 Par extension. Faire sortir l'électricité du nuage orageux. Nous avons reconnu que ces foudres portés autrefois par l'aigle de Jupiter ne sont en effet que du feu électrique ; qu'enfin on peut soutirer le tonnerre, le conduire, le diviser, Voltaire, Dict. phil. Tonnerre. Les cerfs-volants venaient de démontrer qu'on pouvait, en quelque sorte, soutirer des nuées orageuses toute la matière électrique qu'elles renferment et qui les rend si redoutables, Bonnet, Contempl. nat. V, 14.
  • 3 Fig. et familièrement, se faire donner par adresse ou par importunité. Il s'est laissé soutirer beaucoup d'argent. L'astuce criminelle des chrétiens de Terre sainte, qui, pour soutirer l'argent des croisés et des pèlerins…, Legrand D'Aussy, Inst. Mém. sc. mor. et pol. t. V, p. 467.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « soutirer »

Étymologie de soutirer - Wiktionnaire

 Composé de sou-, sous- et tirer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de soutirer - Littré

Sous, et tirer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « soutirer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
soutirer sutire play_arrow

Conjugaison du verbe « soutirer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe soutirer

Citations contenant le mot « soutirer »

  • Et pour cause, Gégé avait réussi à soutirer une information de taille à la star de C8, concernant sa vie privée. L-FRII, Cyril Hanouna avoue avoir tourné une se3tape : « Je l'ai fait une fois » - L-FRII
  • Et pour cause, Gégé avait réussi à soutirer une information de taille à la star de C8, concernant sa vie privée.  Public.fr, "Je l'ai fait une fois", quand Cyril Hanouna avoue avoir tourné une sextape !
  • Mais ironie du sort, le Malien Seydou a réfuté la thèse de son ami et a porté plainte contre Aly qu’il accuse d’avoir monté cette histoire de toutes pièces pour lui soutirer de l’argent. Ce qui fait que la Police a ouvert une enquête pour élucider cette affaire qui suscite beaucoup de commentaires actuellement. Senego.com - Actualité au Sénégal, toute actualité du jour, Simulation d’agression : Un Malien soupçonne son ami de vouloir lui soutirer 24 millions - Senego.com
  • Ces derniers ont une ruse appelée "l'arnaque à l'horodateur" pour soutirer de l'argent aux personnes venant payer leur place de parking. Pleinevie.fr, Arnaque à l'horodateur : en quoi ça consiste ? - Pleine vie
  • La publicité, c'est la science de stopper l'intelligence humaine assez longtemps pour lui soutirer de l'argent. De Stephen Leacock / Garden of Folly

Images d'illustration du mot « soutirer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « soutirer »

Langue Traduction
Corse estrà
Basque extract
Japonais エキス
Russe экстракт
Portugais extrair
Arabe استخراج
Chinois 提取
Allemand extrakt
Italien estratto
Espagnol extraer
Anglais extract
Source : Google Translate API

Synonymes de « soutirer »

Source : synonymes de soutirer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires