Souter : définition de souter


Souter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SOUTER, verbe trans.

MARINE
A. − Recevoir (du combustible). Souter du charbon, du mazout (Rob. 1985). Empl. abs. Le navire soutera à Gibraltar en passant; tel navire est obligé de se dérouter pour souter à Dakar (Le Clère 1960).
B. − Fournir en combustible (un navire). (Dict. xxes.).
Prononc.: [sute], (il) soute [sut]. Étymol. et Hist. 1960 supra. Dér. de soute*; dés. -er; cf. ant. ensouter att. en 1875 ds Littré Suppl., puis ds Guérin et Lar. 20e.
DÉR.
Soutage, subst. masc.,mar. Ravitaillement d'un navire en combustible. Les opérations de soutage (...) s'effectuent dans les ports d'escale (M. Benoist, Pettier, Transp. mar., 1961, p. 216).[suta:ʒ]. 1reattest. 1960 (Le Clère); de soute, suff. -age*.

Souter : définition du Wiktionnaire

Verbe

souter \su.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Marine) Faire le plein de combustible en soute pour la propulsion du navire.
    • Du silo le charbon tombe sur un petit transporteur qui, après l’avoir pris sur une bascule automatique, l’élève après concassage au haut d’une goulotte téléscopique d’où il tombe par gravité dans le chalutier ; cette manutention peut assurer rapidement le chargement. N’est-il pas à craindre que l’outillage prévu pour souter en tout-venant ne vienne encore accroître de ce fait la quantité de poussières ? — (Annales de géographie, volume 36, Armand Colin, 1927, page 209)
    • Vendredi 26 octobre, vers 21 h 30, le « Liberty » panaméen Xenophon, qui, parti de Cardiff avec un chargement de houille, faisait route sur Brest pour souter avant de mettre le cap sur un port italien, lançait un message de détresse. — (Journal de la marine marchande, volume 44, octobre 1962, page 2372)
    • Une corvette de la marine américaine, le Seatte, est venue souter à Lavéra, dans la nuit du 4 au 5 décembre. — (Journal de la marine marchande, volume 59, décembre 1977, page 3109)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « souter »

Étymologie de souter - Wiktionnaire

(Début XXe siècle) Dénominal de soute. D’abord utilisé à propos du charbon, ce verbe concerne aujourd’hui les hydrocarbures.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « souter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
souter sute play_arrow

Citations contenant le mot « souter »

  • Un peu de jaune pour peaufiner le dégradé sur le plumage d'un coq et pas mal de noir pour accentuer les contours d'un « lapin crétin de la liberté ». Hier matin, dans le souterrain reliant le gymnase Jean-Lathus au collège Gérard-Philipe (1), Nicolas, Thibaut, Mathéo, Pierre, Nolan, Yaël, Théo et Hélayna de l'accueil Capado (2) ajoutaient les dernières touches à « leurs » graffs, histoire de « redonner des couleurs » au passage. « Nous y avions constaté depuis quelque temps l'apparition de dégradations et de graffitis de mauvais goût, détaillent Ophélie Gapin, professeur d'éducation sportive et Thierry Bocquillon, principal du collège. En concertation avec la municipalité, nous avons imaginé de l'utiliser comme lieu d'expression artistique. » Centre Presse, Centre Presse : Chauvigny : les jeunes graffeurs donnent de la couleur au souter

Images d'illustration du mot « souter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « souter »

Langue Traduction
Corse in terra sottu
Basque lurpeko
Japonais 地下
Russe под землей
Portugais subterrâneo
Arabe تحت الأرض
Chinois 地下
Allemand unter tage
Italien metropolitana
Espagnol subterráneo
Anglais underground
Source : Google Translate API

Synonymes de « souter »

Source : synonymes de souter sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires