La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « soupeser »

Soupeser

Définitions de « soupeser »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOUPESER, verbe trans.

A. − Évaluer au jugé le poids d'un objet, d'une personne ou d'un animal en le soutenant dans la main ou en le soulevant. Soupeser une bourse, un colis, une lettre, un paquet. As-tu vu le coup? demande M. Lepic qui soupèse un lièvre chaud encore (Renard,Poil Carotte, 1894, p. 232).Un beau garçon, dit la sage-femme. Délicat, mais bien vivant. Six livres, je dirais, dit-elle, le soupesant entre ses bras ronds (Roy,Bonheur occas., 1945, p. 448).V. gourde1ex. 1.
Absol. Il examine, soupèse, et annonce en déchirant l'enveloppe: − C'est d'ma vieille (Barbusse,Feu, 1916, p. 93).
B. − Au fig. Considérer avec attention pour estimer à sa juste valeur. Synon. estimer, évaluer, jauger, peser (le pour et le contre).
1. [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose abstr.] Soupeser des arguments. En général, l'heure de la toilette était pour M. Baslèvre celle des réflexions, agréables ou moroses, destinées à soupeser les actes de la veille et les projets du jour (Estaunié,Ascension M. Baslèvre, 1919, p. 100).Le Kaiser, conseillé comme il l'est, a soupesé le risque: le risque d'un veto russe, le risque d'une guerre générale (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p. 254).
2. [Le compl. d'obj. dir. désigne une pers.] Soupeser qqn de l'œil, du regard. Mais celui-là que je tiens dans sa geôle, s'il (...) tâte les barreaux pour connaître si l'un d'eux remue, et soupèse de l'œil ses geôliers, je le devine déjà déambulant dans la liberté des campagnes (Saint-Exup.,Citad., 1944, p. 766).
Prononc. et Orth.: [supəze], (il) soupèse [-pε:z]. Pas d'élision du [ə] (Barbeau-Rodhe 1930, Lerond 1980). Ac. 1694, 1718: sous-; dep. 1740: sou-. Étymol. et Hist. 1. a) xiiies. [date du ms.] sozpeser « soulever (une chose) avec la main pour en juger le poids » (De Barat et de Haimet ds Fabliaux, éd. A. de Montaiglon et G. Raynaud, t. 4, p. 110); 1372 souppeser (Denis Foulechat, Trad. du Policraticus de Jean de Salisbury, B. N. 24287, f o94d ds Gdf. Compl.); b) 1230 souzpeser « suspendre » (Gaydon, 278 ds T.-L.); c) ca 1240 soupeser « porter une chose lourde » (Octavian, 3823, ibid.); 2. 1269-78 soupeser « examiner attentivement » (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 6767). Formé de sous* et de peser*. Fréq. abs. littér.: 125.
DÉR.
Soupèsement, subst. masc.a) Action de soupeser quelque chose, d'en évaluer le poids; p. méton., résultat de cette action. Des soupèsements dans lesquels interviennent les deux bras au lieu d'un seul (Piéron,Sensation, 1945, p. 384).b) Psychol., méd. Illusion de soupèsement. Illusion consistant à évaluer par comparaison deux objets de même poids et de volume différent, et à estimer plus lourd le moins volumineux. V. illusion ex. 2.c) Au fig. Synon. de estimation, évaluation.Ce paradigme repose sur une écoute, une écoute délicate, attentive, nuancée, faite de tergiversations, de réflexions, de soupèsements: toute une dialectique du mitigé, de l'essentiel et de l'accessoire (Le Devoir, 31 oct. 1972, p. 5, col. 6). [supεzmɑ ̃]. 1reattest. 1636 (Monet); de soupeser, suff. -(e)ment1*.

Wiktionnaire

Verbe - français

soupeser \su.pə.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Soulever une chose avec la main pour juger de son poids.
    • Alors les retournant et les soupesant : « Charcot, me dit-il, y a-t-il de l'or ou de l'argent là-dedans ? » et devant ma négation, il me les rendit avec mépris. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • […], il tend son livre. Dedans ses discours. Sur l'Europe, la liberté, le désordre monétaire, le dumping fiscal. Le tout, illisible. On parcourt le sommaire, on soupèse le pavé et on se demande combien l'éditeur a bien pu facturer ce pensum à l'ambassade. — (Vincent Hervouët, Václav Klaus, le Président en auteur maudit, dans Ainsi va le monde...: 100 chefs d’État à la question, éditions Albin Michel, 2014)
  2. (Figuré) Évaluer ; jauger.
    • […] n’avait-il point remarqué une superbe truite qui se calait sous un rocher de la rive. Son coup d’œil l’avait soupesée : deux ou trois livres au moins, […]. — (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Tout son être se révoltait à la pensée d'épouser un de […] ces intendants soupçonneux et méprisants qui venaient parfois rendre visite à son grand-père et la soupesaient des yeux, comme si elle eût été un animal à vendre. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • A chaque épidémie, la biopolitique raciste a soupesé la valeur de la vie noire avec dubitation, a fortiori lorsqu'elle succédait à un progrès de l'égalité raciale : […]. — (Sylvie Laurent, « Peaux noires, masques blancs », dans Libération n° 12110, du vendredi 15 mai 2020, p. 18)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOUPESER. v. tr.
Soulever une chose avec la main pour juger de son poids. Vous croyez que cela n'est pas lourd, soupesez-le un peu pour en juger.

Littré (1872-1877)

SOUPESER (sou-pe-zé. La syllabe pe prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je soupèse, je soupèserai) v. a.
  • Lever un objet avec la main et le soutenir pour juger à peu près ce qu'il pèse. Le couvert ne fut pas sitôt mis sur la table, que Collantine, soupesant le pain dans ses mains, se mit à crier contre l'hôte, disant que ce pain n'était pas du poids de l'ordonnance, Furetière, Rom. bourgeois, II, p. 214.

HISTORIQUE

XIIIe s. Car qui la sentence sauroit, Et tous jors en son cuer l'auroit, Et la sceüst bien soupeser, Jamès ne li devroit peser De chose qui li avenist, la Rose, 6821. L'oison [il] prend tost et si li baille ; Primaut le prend, si le soupoise. Ren. 3765.

XVIe s. Il [Harpalus] la luy feit souspeser [une coupe] à luy mesme [Démosthène], pour luy faire estimer combien elle pesoit, Amyot, Démosth. 36.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « soupeser »

Sous, et peser ; wallon, supezé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « soupeser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
soupeser supœze

Fréquence d'apparition du mot « soupeser » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « soupeser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « soupeser »

  • Toujours selon ses dires, chaque nordiste représentatif du septentrion se devrait de faire la promotion de ce mouvement collectif afin de soupeser cette posture qui lui est redevable.
    Blasting News — Cameroun : Le 'Mouvement 10 millions de Nordistes' entre développement et suspicion
  • Je passe un temps fou à pister cette croissance. A guetter les moindres soubresauts de l'activité économique, à soupeser espoir d'accélération et risque de chute, à débattre des limites flagrantes et des avantages incontestables de ce bon vieux produit intérieur brut. Et en même temps… ces efforts me semblent parfois dérisoires à côté du risque majeur d'une planète en surchauffe. Pis encore : cette croissance tant désirée est aussi un poison. Les points de production supplémentaires fabriquent des degrés en plus.
    Les Echos — Mon problème avec la croissance | Les Echos
  • Même affamés de victoires, certains athlètes doivent soupeser leur appétit afin de maintenir leur poids en vue de la prochaine compétition. Un régime de vie encore plus exigeant en période de confinement.
    Radio-Canada.ca — Le poids dans la balance du sport | Radio-Canada.ca
  • Pure tactique électorale ou conviction tardive ? Depuis septembre 2018, la maire de Lille a verdi son discours et fait de la transition écologique son nouveau mantra. Mediacités tente de soupeser la réalité de ce revirement.
    Mediacités — Aubry se verdit : histoire d'une conversion tardive à l'écologie | Mediacités
  • Vendredi, le gouvernement chinois a vivement réagi à l'intitulé d'une question d'histoire demandant aux étudiants de soupeser les aspects positifs et négatifs de l'expansionnisme nippon en Chine entre 1900 et 1945.
    Radio-Canada.ca — Pékin outré par une question dans un examen d'histoire à Hong Kong | Radio-Canada.ca
  • Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’unanimité ne règne guère dès qu’il s’agit d’estimer, de soupeser, d’évaluer les conséquences plus ou moins immédiates de l’après-crise. Les experts s’entredéchirent, quelle que soit leur discipline. Inflation ou déflation ? Deuxième vague ou pas ? Faut-il déconfiner plus généreusement ou non ? Un point semble toutefois unir observateurs et citoyens : il est nécessaire de tout entreprendre pour que « cela » ne se reproduise pas, que l’on ne soit plus obligé de mettre la planète à l’arrêt parce que circule dans la nature un sournois voyageur. Certes… mais comment faire ?
    Le scalpel de l'histoire — « Plus jamais ça ! » … mais comment : mieux vaut-il prévenir ou guérir ? Ou de la permanence du débat gauche-droite… – Le scalpel de l'histoire
  • Village de quelque trois cents habitants, Chambérat a vu ce lundi sa population exploser le temps d’une journée. Ils étaient plusieurs milliers à piétiner dans les allées, à respirer les effluves d’andouillettes, à soupeser les melons, à écouter le bagout des camelots et surtout à acheter le chambérat, un fromage de vache à pâte molle qui ne se vend jamais aussi bien que le lundi suivant le 15 août.
    www.lamontagne.fr — Plusieurs milliers de visiteurs à la foire de Chambérat ce lundi - Chambérat (03370)
  • Elle : Il n’y a plus de monnaie, je paie tout par carte-contact, sans avoir à numéroter. Et dans le magasin, je touche le moins possible aux fruits et légumes, fini de tâter les avocats pour savoir s’ils sont mûrs, de soupeser, de choisir une par une les pommes que je mets dans mon sac, j’achète sous cellophane, et je mets en rentrant les contenus à tremper un quart d’heure au moins dans l’eau javellisée, tu ne sais pas comment étaient les mains de celui qui a mis ces carottes ou ces champignons dans les plastiques…
    Au bonheur des TOC | Le randonneur
  • Serions-nous, avec cette crise, en train de réinventer la définition même de l’utilité ? De soupeser le salaire d’un joueur de football sur la balance désinfectée d’une caissière d’épicerie ? De revoir les services « essentiels » (relatifs au fait d’être, essentialis en latin). L’être fait-il un retour après des décennies d’avoir ? Les dimanches nous seront-ils rendus comme autant de doux carêmes ?
    Le Devoir — L’insoutenable inutilité de l’être | Le Devoir
  • Comme pour de nombreux produits chimiques, les scientifiques devront bien soupeser les avantages et les inconvénients du recours à un nouveau produit dans la lutte contre la malaria.   
    Le Journal de Québec — Une version nazie du DDT pour combattre la malaria? | JDQ
Voir toutes les citations du mot « soupeser » →

Traductions du mot « soupeser »

Langue Traduction
Anglais weigh
Espagnol pesar
Italien pesare
Allemand wiegen
Chinois 称重
Arabe وزن
Portugais pesar
Russe взвешивать
Japonais 体重を量る
Basque pisatzen
Corse pisu
Source : Google Translate API

Synonymes de « soupeser »

Source : synonymes de soupeser sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot soupeser au Scrabble ?

Nombre de points du mot soupeser au scrabble : 10 points

Soupeser

Retour au sommaire ➦