Sautillant : définition de sautillant


Sautillant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SAUTILLANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de sautiller*.
II. − Adjectif
A. −
1. [En parlant d'un être animé] Qui fait de petits sauts successifs. [De] petites crevettes sautillantes, que gobent les oiseaux (Michelet, Journal, 1858, p. 428).
2. [En parlant de la marche, du mouvement] Qui s'exécute par petits sauts, de manière heurtée. Les bergeronnettes s'y promènent avec leur fin corsage argenté, leur marche sautillante, leur petit cri, que j'ai tant écouté ailleurs (Fromentin, Voy. Égypte, 1869, p. 112).Alors il la laissait prendre un peu d'avance et, volontairement, s'attardait pour la regarder aller. Il aimait sa démarche sautillante (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 408).
[En parlant d'une danse] Qui s'exécute en faisant de petits sauts. Il trouve nos danses trop sautillantes, trop brisées, tandis que dans ces danses, c'est une succession de mouvements engendrant et produisant un serpentement, une ondulation (Goncourt, Journal, 1891, p. 126).
3. [En parlant de l'eau, d'une flamme] Qui coule, qui brûle d'une manière saccadée. Les reliefs accidentés [de la rosace du plafond] et les facettes multiples avaient les lueurs sautillantes d'un miroir à alouettes (E. de Goncourt, Faustin, 1882, p. 197).
[En parlant du cœur, du pouls] Qui bat d'une manière irrégulière. Mais malgré la chaleur de la fièvre le pouls reste petit, vif, sautillant, sans être dur (Geoffroy, Méd. prat., 1800, p. 111).
B. − Au fig.
1. [En parlant d'une conversation, d'un raisonnement] Qui passe d'un sujet à un autre, d'une idée à une autre. Ces travaux d'art qui n'en sont pas, cette conversation sautillante qui ne s'arrête à rien (...) cela, au bout d'une journée, vous apporte une fatigue, une courbature de tout l'être qu'on ne peut dire (Goncourt, Journal, 1877, p. 1188).La mentalité de l'instable frontal rejoint celle de l'enfant, avec sa perpétuelle distraction sensori-motrice, sa curiosité sautillante, l'inconsistance de ses impressions, de ses pensées et de ses intérêts (Mounier, Traité caract., 1946, p. 434).
2. [En parlant de sons, d'une mus.] Dont le rythme est syncopé, heurté. L'orgue de barbarie des chevaux de bois égrenait dans l'air ses notes pleurardes et sautillantes (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Père Amable, 1886, p. 230).Soudain, une étrange musique aigre, sautillante, de sistres et de cymbales, éclate au fond (Camus, Caligula, 1944, IV, 4, p. 88).
Prononc. et Orth.: [sotijɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1835. Fréq. abs. littér.: 160.

Sautillant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

sautillant \so.ti.jɑ̃\

  1. Qui sautille, qui ne fait que sautiller.
    • Un oiseau sautillant.
  2. (Figuré) Qualifie un style saccadé, haché, qui manque de suite et de gravité.

Forme de verbe

sautillant \so.ti.jɑ̃\

  1. Participe présent de sautiller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Sautillant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SAUTILLANT, ANTE. adj.
Qui sautille, qui ne fait que sautiller. Un oiseau sautillant. Fig., Un sigle sautillant, Un style saccadé, haché, qui manque de suite et de gravité.

Sautillant : définition du Littré (1872-1877)

SAUTILLANT (sô-ti-llan, llan-t', ll mouillées, et non sô-ti-yan) adj.
  • Qui sautille, qui ne fait que sautiller. Des enfants sautillants.

    Fig. Une sorte de modulation qui fait que le discours n'a rien de dur ni de lâche, rien de trop long ni de trop court, rien de pesant ni de sautillant, D'Olivet, Pros. franç. V, 2. Il [l'auteur de l'A B C] trouve Fénelon trop languissant, et Montesquieu trop sautillant, Voltaire, Lett. Saurin, 28 déc. 1768. Par là vous voyez que sa conduite doit être inégale et sautillante, quelques instants impétueuse et presque toujours molle ou nulle, Rousseau, Dial. II. L'abbé léger, l'auguste prélat, l'officier sautillant, Grimm, Corresp. t. II, p. 162. L'anapeste, alors assujetti par la gravité du spondée, n'est plus que coulant et rapide, et cesse d'être sautillant, Marmontel, Œuv. t. V, p. 216.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sautillant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sautillant sotijɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « sautillant »

  • On ne saurait dire si c’est un bon choix que ce slogan sautillant et trépidant d’impatience pour s’emparer de tout. En fait, qui mieux que les sauterelles dans cet exercice-là, qui sautent probablement plus loin que tous les autres insectes ! Comme on sait parfaitement combien ces sauterelles d’un genre insolite sont voraces et responsables des dégâts infligés tout au long de cette décennie. Ce slogan utilisant le terme وَثْبَة en arabe, signifie aussi «bond», à savoir une brusque détente des membres inférieurs ou postérieurs… d’un animal pour attaquer. Kapitalis, Tunisie : Ennahdha du «chaos créateur» au saut dans le vide - Kapitalis
  • A partir de 1991 (mais la première traduction date de 1999), l'auteur a raconté la police culturelle dans des romans au départ sautillants. A redécouvrir en 10/18. Bilan, Quand Iain Pears racontait la Tutela del Patrimonio Culturale en sept polars. - Bilan
  • Figure incontournable de la scène européenne, le sautillant saxophoniste est devenu l’invité préféré des festivals, disques et formations de l’Hexagone. Il sera sur la scène de la Tour des Arts pour nous présenter son dernier projet "Double screening". , Musique : Emile Parisien 4tet

Images d'illustration du mot « sautillant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sautillant »

Langue Traduction
Corse saltando
Basque saltatzea
Japonais ホッピング
Russe перескок
Portugais saltitar
Arabe قفز
Chinois 跃迁
Allemand hüpfen
Italien hopping
Espagnol saltando
Anglais hopping
Source : Google Translate API

Synonymes de « sautillant »

Source : synonymes de sautillant sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires