La langue française

Satanique

Définitions du mot « satanique »

Trésor de la Langue Française informatisé

SATANIQUE, adj.

A. − Qui a rapport à Satan.
1. [En parlant d'une chose]
a) Qui est propre à Satan, se rapporte à Satan. Culte satanique; arcanes sataniques. Ses merveilleuses facultés [de Melmoth], acquises instantanément par un pacte satanique (Baudel.,Paradis artif.,1860, p. 383).V. diabolisme dér. s.v. diabolique ex. de Huysmans.
Anti-satanique. Destiné à combattre Satan. Le chanoine de Lyon, qui lui a donné des renseignements sur la messe noire, dit-il, lui a écrit que ces choses devaient lui arriver et chaque jour, il lui mande ce qui suivra le lendemain, avec accompagnement d'ordonnances anti-sataniques pour s'en défendre (Goncourt,Journal,1891, p. 62).
b) Qui est une manifestation des pouvoirs de Satan, qui est donné, inspiré par lui. Charme satanique; sollicitation satanique. Je venais de commettre, en toute naïveté, le péché d'orgueil sous sa forme la plus satanique: l'orgueil de l'esprit! (H.Bazin,Vipère, 1948, p. 24):
Tout pouvoir laïque (...) est forcément un pouvoir athée, œuvre de Satan (...). Le pouvoir « satanique » ne peut engendrer que la « corruption sur la terre », le mal suprême qui doit être impitoyablement combattu et déraciné. Pour ce faire nous n'avons d'autre solution que de renverser tous les gouvernements qui ne reposent pas sur les purs principes islamiques, et sont donc corrompus et corrupteurs... Khomeiny,Princ. pol., philos., soc. et relig., trad. par J.-M. Xavière, 1979, p. 27.
2. [En parlant d'une pers., d'une collectivité] Qui rend un culte à Satan, qui a fait un pacte avec lui. Association satanique. Étant allé trouver ce jour-là, dans une ruelle de Montmartre, un prêtre satanique, qui pratiquait la magie noire et opérait l'envoûtement (France,Révolte anges,1914, p. 269).Êtes-vous une sorte d'alchimiste satanique, qui composez les sentiments que vous souhaitez qu'on ait pour vous, aussi glacialement que vous dosez ceux que vous avez pour les autres? (Montherl.,J. filles,1936, p. 1048).
[P. méton.] Toute la Lorraine ne parle plus que des scandales de Sion. Toute la Lorraine regarde la ronde satanique menée sur la colline (...) par les trois prêtres et leurs religieuses échevelées (Barrès,Colline insp.,1913, p. 208).
Empl. subst. Personne vouée à Satan. Ah çà, est-ce qu'elle aussi était une satanique! Mais non, elle n'avait nullement l'allure d'une possédée (Huysmans,Là-bas, t. 1, 1891, p. 231).Mathieu le fit prévenir qu'il reprenait sa parole et ne louerait pas sa maison. Sa femme lui avait fait honte de loger des sataniques (Barrès,Colline insp.,1913p. 223).
3. HIST. DES ARTS. [En parlant d'un artiste, d'un écrivain ou de son œuvre] Qui a Satan, le Mal, le vice pour sujet ou centre d'intérêt. Puis la conversation déraille, et elle va à Rops, à cet aquafortiste du royaume de Satan, et c'est pour Rodenbach une occasion pour faire un amusant historique de la légion satanique, en tête de laquelle étaient Baudelaire et Barbey d'Aurevilly et qui se continue aujourd'hui par Verlaine et Huysmans (Goncourt,Journal, 1893, p. 477).Toute une salle de dessins de William Blake, de la plus abstraite folie cabalistique, satanique et dantesque (...) apparaissent rehaussés de flammes bleues ou soufre, à la Greco, dans des nuages carminés (Morand,Londres,1933, p. 158).
École satanique. Courant de l'école romantique. Le chef de l'école satanique auquel nous devons lord Byron, ainsi que toutes les compositions où le crime en gants blancs produit de vigoureux contrastes (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1830, p. 99).On veut voir dans celui-ci [Baudelaire] le chef d'une école satanique, quand il est souvent voisin de Veuillot (Barrès,Amori,1902, p. 204).V. antonomase ex.
B. − Qui rappelle Satan, est digne de Satan. Synon. démoniaque, diabolique, infernal, méphistophélique.
1. Qui rappelle l'aspect, les attributs physiques prêtés à Satan. Yeux sataniques; expression, beauté, laideur satanique. Une grosse mégère [dans un dessin de Guys] dont la tête, serrée dans un sale foulard qui dessine sur le mur l'ombre de ses pointes sataniques, fait penser que tout ce qui est voué au Mal est condamné à porter des cornes (Baudel.,Curios. esthét.,1863, p. 361).Des sourcils à la remontée un peu satanique (Goncourt,Journal, 1893p. 421).V. barré ex. 7.
Rire, sourire satanique. Qui dénote la méchanceté, la joie de ceux qui approuvent le mal. Il y a des moments où le rire de Renan, vaticinant du mal pour l'humanité, est vraiment satanique. Il était intéressant à regarder ce soir, (...) détaillant les angoisses, les catastrophes, les ruines, les morts tragiques, qui nous attendent (Goncourt,Journal, 1873, p. 953).Quand elle redescendait, elle était frigide, avec un sourire satanique dans les yeux comme si elle venait de faire subir au type la torture et l'eût avili et mortifié mille et mille fois en une seule séance (Cendrars,Bourlinguer,1948, p. 86).
2. Qui évoque les pouvoirs de Satan, qui a quelque chose de surnaturel. Habileté, intelligence satanique. Comme ces mots de Barrès, que tu me rappelles, sont tout de même vertigineux! Il est impossible qu'on aille jamais plus loin dans la subtilité de l'élégance: c'en est presque satanique (Rivière,Corresp. [avec Alain-Fournier], 1906, p. 314).Les anciennes dépouillèrent les volailles en détachant d'un seul coup avec une prestesse satanique, la gaine d'argile, la peau et le plumage (Arnoux,Rossignol napol.,1937, p. 143).
3. Qui rappelle la perversité de Satan.
a) [En parlant d'une pers.] Qui est pervers, qui fait le mal, ne se conforme pas à la morale. Cette pléiade de jeunes Anglais indécents, sataniques et heureusement morts au ban de la société, Byron, Shelley, etc. (Morand,Londres,1933, p. 46).Empl. subst. − Comme il est très difficile d'être un saint, dit des Hermies, il reste à devenir un satanique (...). − On peut avoir l'orgueil de valoir, en crimes, ce qu'un saint vaut en vertus. Tout Gilles de Rais est là! (Huysmans,Là-bas, t. 1, 1891, p. 85).
b) [En parlant d'un sentiment, d'une manifestation de la pers.] Qui est inspiré par le désir de faire le mal, par la vue du mal, par une chose pernicieuse. Synon. cruel, méchant.C'était une femme cruelle, logique, froide, jamais à court d'idées, d'une invention et d'une perversion sataniques quand il s'agissait de monter une nouvelle affaire, d'exécuter un attentat ou d'éventer les traquenards de la police (Cendrars,Moravagine,1926, p. 102).Aimablement, le vieillard [Goethe] demanda au jeune homme à quoi il travaillait. « J'écris un Faust », répondit Heine. Un Faust! il n'y songeait même pas. Mais il trouvait dans l'insolence un plaisir satanique (Tharaud,Qd Israël n'est plus roi,1933, p. 56).
c) Dans une tournure impers. Il est satanique de tenter les pauvres humains (Bloy,Journal,1895, p. 184).
d) Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. Caractère pervers, méchant de quelqu'un ou quelque chose; ce qui est pervers. Je retrouve aujourd'hui, au Temps, Clemenceau. Il perd à mes yeux son satanique. Ce n'est qu'un gastralgique, à la conversation intelligente (Goncourt,Journal1871, p. 786).Sa vie se passait à fouiller celle des autres, heureux de découvrir du satanique et du sans nom. Flore et faune du mal étaient les seules sciences dont il eût souci (Péladan,Vice supr.,1884, p. 175).
4. P. ext. Qui fait souffrir, qui est extrêmement désagréable. Synon. infernal.À trois heures [de la nuit], le tumulte est devenu assourdissant, que dominent toujours les grincements sataniques [d'un accordéon] (Jammes,Mém.,1923, p. 83).
REM.
Sataniquement, adv.D'une manière qui évoque les pouvoirs, la perversité de Satan. Rire sataniquement. Sataniquement, Malatesta songea à l'irrésistible séduction qu'exercerait sa femme à Paris et à son plaisir d'en voir d'autres, beaucoup d'autres, damnés comme lui, en l'enfer du désir vain (Péladan,Vice supr.,1884p. 50).Sa rupture providentielle (sataniquement providentielle) avec Rome (...) a porté l'A. F. [l'Action Française] sur un champ de bataille où ses humeurs belliqueuses, ses acides, ses âcretés, ont immédiatement retrouvé leur emploi (J.-R. Bloch, Dest. du S.,1931, p. 25).
Prononc. et Orth.: [satanik]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1475 (J. Molinet, Le Temple de Mars, 113 ds Faits et dits, éd. N. Dupire, t. 1, p. 69: Guerre a le chief cornu, long, satanique). Dér. de Satan*; suff. -ique*. Cf. gr. Σ α τ α ν ι κ ο ́ ς (ives.) et lat. médiév. satanicus (xiies. ds Blaise Latin. Med. Aev.). Fréq. abs. littér.: 157. Bbg. Darm. 1877, p. 123 (s.v. sataniquement).

Wiktionnaire

Adjectif

satanique \sa.ta.nik\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Qui tient de Satan, qui est diabolique.
    • […]; - le chrétien, déjà régénéré par le baptême […] attend le retour glorieux du Christ qui brisera la fatalité satanique et appellera ses compa­gnons de lutte dans la Jérusalem céleste. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p.16)

Nom commun

satanique \sa.ta.nik\ masculin

  1. (Ornithologie) L'un des noms vernaculaires du pétrel-tempête (océanite tempête, Hydrobates pelagicus), aussi dit oiseau des tempêtes ou petit-pierre.
    • L'alcyon, que les marins appellent satanique, parce qu'au moment d'une tempête il apparaît en grand nombre autour des vaisseaux, est une espèce de pétrel beaucoup plus petite que les autres. Il est moins gros que notre hirondelle, à laquelle il ressemble [...] — (François Péron, "Mémoires du Capitaine Péron", Brissot-Thivars, Paris, 1824 p. 195)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SATANIQUE. adj. des deux genres
. Qui tient de Satan, qui est diabolique. Esprit satanique. Méchanceté satanique.

Littré (1872-1877)

SATANIQUE (sa-ta-ni-k') adj.
  • Qui a le caractère de Satan, le chef et le pire des démons. Méchanceté, engeance satanique. L'esprit satanique qui vous possède, Le P. Simon Mars, Myst. du roy. de Dieu, p. 220, dans POUGENS. Les médecins cherchèrent la marque satanique ; ils la trouvèrent à un petit seing noir sur une de ses cuisses [de Michelle Chandron, sorcière], Voltaire, Pol. et lég. Comm. délits et peines, sorciers.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « satanique »

Satan ; au XVIe siècle on dit satanesque.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « satanique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
satanique satanik

Citations contenant le mot « satanique »

  • Le rire est satanique, il est donc profondément humain. De Charles Baudelaire / De l'Essence du rire
  • Le satanique ennemi de la véritable histoire : la manie du jugement. De Marc Bloch
  • Le monde tend vers l'angélisme et il n'a jamais été plus satanique. De Michel Serres / Entretien avec Guy Rossi-Landi - Septembre 1993
  • Le comique est l’un des plus clairs signes sataniques de l’homme et l’un des nombreux pépins contenus dans la pomme symbolique. De Anonyme
  • Ce groupe pourrait être composé de personnes agissant seules ou en association. C'est surtout un détail sordide qui retient l'attention des enquêteurs : dans la majorité des cas, l'animal est retrouvé avec l'oreille droite coupée nettement. Pas de doute, il y a « une véritable volonté de porter atteinte aux équidés de manière générale tout en gardant une oreille en trophée », explique le SCRT. Ce service, qui est notamment chargé de travailler sur les sujets de dérive sectaire, ajoute que la découpe parfaite de l'oreille reste inexpliquée : « Des questions se posent sur leurs auteurs et leurs réelles intentions : superstition, fétichisme, rituel satanique, sectaire ou autre. » leparisien.fr, Superstition, rituel satanique ? Enquête sur le gang des tueurs de chevaux - Le Parisien
  • Pourquoi c’est grave. Quelques unes de leurs croyances: un gouvernement global souterrain sous la houlette satanique de Hillary Clinton, qui piloterait les médias et organiserait un sordide trafic d’enfants dans les sous-sols d’une pizzeria de Washington. Le mouvement compte surtout des milliers d’adeptes insoupçonnables, mères au foyer, chrétiens évangéliques ou retraités, pour qui Donald Trump est le messie, l’unique rempart à la main mise des conspirateurs et l’agent de la rédemption mondiale. , QAnon, quand la théorie du complot devient une secte religieuse - Heidi.news
  • Aux États-Unis, l’École navale d’Annapolis, qui forme les officiers de l’US Navy, va ouvrir un espace d’étude dédié aux aspirants membres du Temple satanique. Cette organisation, considérée comme une religion aux États-Unis, ne sera en revanche pas autorisée à célébrer de messes, à cause de son militantisme politique. La Croix, Le Temple satanique autorisé au sein de l’école de l’US Navy
  • Le pape François a aussi reconnu par ce décret du 19 juin le martyre d’une figure contemporaine. Une religieuse italienne assassinée de 19 coups de couteau par trois adolescentes dans le cadre d’un rite satanique, à Chiavenna, le 6 juin 2000. La Croix, Le pape reconnaît le martyre d’une religieuse assassinée lors d’un rituel satanique
  • Le quotidien français a pu consulter une note datée de fin juin du Service central du renseignement territorial (SCRT). Il existe «une véritable volonté de porter atteinte aux équidés de manière générale tout en gardant une oreille en trophée», peut-on lire. Mais la découpe des oreilles reste inexpliquée. «Des questions se posent sur leurs auteurs et leurs réelles intentions: superstition, fétichisme, rituel satanique, sectaire ou autre», écrit le SCRT. Ce service surtout composé de policiers mais aussi de gendarmes enquête sur les dérives sectaires ou encore la contestation politique violente. , Les policiers traquent un gang de tueurs de chevaux - Le Matin
  • Qu'est-il vraiment arrivé à Summer Marks, jeune fille sans histoire assassinée il y a 5 ans dans un bois lors de ce qui semble être un rituel satanique. Est-ce que comme l'affirme des centaines de blogs, la presse et la population elle aurait été victime d'un jeu sadique de la part de ses amies Brynn et Mia, un jeu qui aurait mal tourné ? RTL.fr, "Broken Things" de Lauren Oliver

Images d'illustration du mot « satanique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « satanique »

Langue Traduction
Anglais satanic
Espagnol satánico
Italien satanico
Allemand satanisch
Chinois 撒旦
Arabe شيطاني
Portugais satânico
Russe сатанинский
Japonais 悪魔のような
Basque satanic
Corse satanicu
Source : Google Translate API

Synonymes de « satanique »

Source : synonymes de satanique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « satanique »

Satanique

Retour au sommaire ➦

Partager