La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « repentance »

Repentance

Variantes Singulier Pluriel
Féminin repentance repentances

Définitions de « repentance »

Trésor de la Langue Française informatisé

REPENTANCE, subst. fém.

Vieilli ou littér.
A. −
1. RELIG. Regret douloureux que l'on a de ses péchés, de ses fautes et désir de se racheter; p. méton., manifestation de cette attitude. Synon. repentir.Il demanda et obtint l'absolution avec de grands sentiments de piété et de repentance (J. de Maistre, Pape, 1819, p. 229).Le Jour des Expiations [Jour du grand Pardon] auquel culmine le temps de pénitence, est un jour de « tourment de soi » (abstention totale de nourriture et de boisson) et de contrition, de repentance et de confession (J. Epstein, Le Judaïsme, trad. par L. Jospin, Paris, Payot, 1959, p. 164).
2. P. ext. Regret d'une action quelconque. On lui a pardonné son égarement, parce qu'il a témoigné beaucoup de repentance (Lar. encyclop.).
B. − Loc. adj. Sans repentance. Sans changement de résolution. Je me dis aussi que la jeunesse est un don de Dieu, et comme tous les dons de Dieu, il est sans repentance (Bernanos, Journal curé camp., 1936, p. 1254).
Prononc. et Orth.: [ʀ əpɑ ̃tɑ ̃:s]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Déb. xiies. « regret de ses fautes » (en parlant de Judas) (Benedeit, St Brendan, éd. E.G.R. Waters, 1303); 2. ca 1200 estre en repentance « regretter une action commise » (Chansons ds du Chastelain de Couci, éd. A. Lerond, XXIII, 23); 3. 1681 « changement de résolution » (Bossuet, Hist., II, 7 ds Littré). Dér. du part. prés. de repentir1*; suff. -ance*. Fréq. abs. littér.: 28. Bbg. François (A.). La Dés. ance ds le vocab. fr. Genève-Lille, 1950, p. 67.

Wiktionnaire

Nom commun - français

repentance \ʁə.pɑ̃.tɑ̃s\ féminin

  1. Regret, douleur qu’on a de ses péchés.
    • Il est mort avec beaucoup de repentance, avec une grande repentance de ses péchés. Note : Ne s’emploie guère que dans le langage de la piété.
    • « Je suis au désespoir d’avoir encore manqué à la fidélité que je dois à Votre Majesté ; je la supplie très-humblement d’agréer que je lui en demande un million de pardons, avec un compliment de soumission et de repentance. » — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, chapitre XXIV, 1826)
    • [...] il meurt avec des repentances très-grandes de l'avoir si mal traitée, et lui dit : « Pour votre consolation et ôter votre tristesse, souvenez-vous comme je vous ai traitée. » — (Gérard de Nerval, « Angélique », dans Les Filles du feu, 1854)
    • Une secte juive, comme par hasard, et qui ferait mieux, au bout du compte, après ses erreurs innombrables, ses crimes, ses persécutions, ses censures, de se dissoudre, au lieu d’exprimer une « repentance » qui ne convainc personne. — (Philippe Sollers, Éloge de l’infini, Gallimard, page 725)
    • Mais si vous acceptez ce renversement d'attitude, ce retournement, cette conversion (c'est le vrai sens du mot metanoïa des Évangiles improprement traduit par repentance) toute la vie est transformée. — (Arnaud Desjardins, Les chemins de la sagesse, La Table Ronde, Pocket spiritualité, 1999, page 141)
  2. En droit, personne ou individu répondant aux dispositions légales ou réglementaires afférantes.
    • Un amendement sur la "repentance" des personnes détenant des faux pass et voulant se faire vacciner est également prévu. — (Sébastien Marcelle, «Covid-19 : 6 questions sur le nouveau pass vaccinal en discussion à l'Assemblée», 30 décembre 2021)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REPENTANCE. n. f.
Regret, douleur qu'on a de ses péchés. Il est mort avec beaucoup de repentance, avec une grande repentance de ses péchés. Il ne s'emploie guère que dans le langage de la piété.

Littré (1872-1877)

REPENTANCE (re-pan-tan-s') s. f.
  • 1Douleur qu'on a de ses péchés, de ses fautes. Ils continuent leurs fautes, à cause qu'ils ne pensent pas qu'on se contentât de leur repentance, Guez de Balzac, le Prince, ch. 3. Qui gai fait une erreur, la boit à repentance, Régnier, Sat. X. Ô Jésus, faites que je ne pèche plus, et que j'efface par la repentance mes péchés, qui vous ont couvert de tant de plaies, Bossuet, Élévat. sur myst. XIII, 8. Ne dédaignons pas la bonté de Dieu qui nous attend à repentance depuis longtemps, Bossuet, Sermons, Ascension, 3. Lui-même le sentit, reconnut son péché, Se confessa prodigue, et, plein de repentance, Offrit sur ses avis [de sa femme avare] de régler sa dépense, Boileau, Sat. X. Un pécheur ému d'une humble repentance, Boileau, Épît. XI.
  • 2Changement de résolution. Les dons et la vocation de Dieu sont sans repentance, Bossuet, Hist. II, 7.

HISTORIQUE

XIIe s. Petit e petit est venuz à repentance, Th. le mart. 101. Nel di [Je ne le dis] pour ce que soie en repentance [regret d'aimer], Couci, XVII.

XIIIe s. S'ele n'a repentance d'oevre si maleoite [maudite], Berte, CXXXVI. Il est en vraie repentance Près de faire tel penitance Cum cele enjoindre li saura, Puis que pardonné li aura, la Rose, 9879.

XIVe s. Mes la chose faite pour ygnorance, de laquelle… l'en a tristece, desplaisance, et pesance ou repentance, Oresme, Eth. 60.

XVe s. Tost lui en vint le dommage et grant repentance, Commines, I, 10. Et selon sa grand repentance [de Louis XI] il est à esperer que son ame est glorieuse en paradis, Commines, VII, 11.

XVIe s. Quitta toutes ses bombances et pompes, pour espouser une repentance tranquille, saincte et religieuse, Brantôme, Charles-Quint.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « repentance »

De repentant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Repentant ; provenç. repentensa ; ital. ripentenza.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « repentance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
repentance rœpɑ̃tɑ̃s

Fréquence d'apparition du mot « repentance » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « repentance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « repentance »

  • [CE JOUR-LÀ] Cent ans après le « J’accuse » de Zola, le 13 janvier 1898, « La Croix » exprimait largement dans son édition des 11 et 12 janvier la repentance d’un journal qui fut antidreyfusard.
    La Croix — 12 janvier 1998 : cent ans après l’Affaire Dreyfus, la repentance de « La Croix »
  • Puisqu'on ne peut qu'entrevoir notre repentance, notre labeur ne peut connaître que de courts répits.
    Virginia Woolf — La promenade au phare, 1927
  • Les auteurs de cette nouvelle devise qui signent « nous les anciens », et que l’opinion voudrait qu’ils soient des « sages », n’utilisent même pas le mot « repentance », dans une déclaration de janvier qui se veut une « feuille de route » pour la paix et la réconciliation au Burkina, mais le mot de « contrition ». Mot religieusement et catholiquement chargé qui renvoie à la reconnaissance d’un péché devant Dieu.
    La nouvelle devise de « sages » du Burkina : la repentance ou la mort ! - leFaso.net, l'actualité au Burkina Faso
  • L’école est le lieu de l’assimilation qui est le contraire du culte des origines, de la guerre des mémoires et de la repentance.
    Henri Guaino — Le Figaro, 23 janvier 2015
  • Car les dons et l'appel de Dieu sont sans repentance.
    Saint Paul, Épître aux Romains, XI, 29
  • L’évangéliste américain Todd White de Lifestyle Christianity s’est repenti le 25 juillet de ne pas avoir prêché «tout l’Evangile». Le pasteur, ancien toxicomane, basé à Watauga, au Texas a appelé l’Eglise de son pays à ne pas éviter de parler du péché et de la repentance.
    Evangeliques.info — Todd White fait son mea-culpa et déplore que l’Eglise évite de parler du péché et de la repentance - Evangeliques.info
  • FIGAROVOX/TRIBUNE - À l’ère du numérique, la politique est devenue morale, ce qui a eu pour effet d’attiser un sentiment de repentance de plus en plus au vogue parmi les progressistes américains, analysent Caroline Valentin et Yves Mamou.
    Le Figaro.fr — Le sentiment de culpabilité des antiracistes est-il une bulle ou une véritable lame de fond?
  • Ces pirates musulmans qui capturaient des passagers de bateaux européens pour en faire des esclaves – plus ou moins 7 à 800 000 en trois siècles tout de même ! –, notamment des femmes, dont les plus belles finissaient dans les harems d’Alger, de Tunis ou de Constantinople. Les autorités algériennes vont user et abuser encore des réflexes, de ces mauvais réflexes de repentance, qui habitent la classe politique française. Après la chansonnette sur les tortures, on en vient maintenant à suggérer des réparations financières pour les essais atomiques menés au Sahara qui auraient contaminé les populations.
    Eurolibertés — L’Algérie, ce « poison » tellement français - Eurolibertés
  • Les gens qui passeraient 24 heures en repentance dans la grotte obtiendraient une place au paradis: "ils auraient, pour ainsi dire, traversé leur purgatoire", explique-t-il.
    L'Obs — En Irlande, un prêtre confiné seul sur une île sainte
  • Demander des « excuses » pour les méfaits de la colonisation ? Pourquoi pas. La « repentance » est à la mode… Mais dans ce cas, il faudrait qu’elle soit dans les deux sens. Parce que nous, Français, et surtout nous, Provençaux, Occitans, Corses ainsi que tous les territoires côtiers du nord de la Méditerranée avons pendant des siècles, et pas seulement 132 ans, subi de la part des "Sarrasins" les exactions, les massacres, les pillages, les destructions, la mise en esclavage de nos populations.
    AgoraVox — Excuses, repentance... Quand on veut grimper au mat, il faut s'assurer d'avoir les fesses propres ! - AgoraVox le média citoyen
Voir toutes les citations du mot « repentance » →

Traductions du mot « repentance »

Langue Traduction
Anglais repentance
Espagnol arrepentimiento
Italien pentimento
Allemand buße
Chinois 悔改
Arabe التوبة
Portugais arrependimento
Russe покаяние
Japonais 悔い改め
Basque damuturik
Corse pentamentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « repentance »

Source : synonymes de repentance sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot repentance au Scrabble ?

Nombre de points du mot repentance au scrabble : 14 points

Repentance

Retour au sommaire ➦