La langue française

Réservoir

Sommaire

  • Définitions du mot réservoir
  • Étymologie de « réservoir »
  • Phonétique de « réservoir »
  • Citations contenant le mot « réservoir »
  • Images d'illustration du mot « réservoir »
  • Traductions du mot « réservoir »
  • Synonymes de « réservoir »

Définitions du mot réservoir

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉSERVOIR, subst. masc.

A. −
1. Bassin naturel ou artificiel; récipient d'une machine ou d'une installation où s'accumule une matière, le plus souvent un liquide, pour être mis en réserve. Sont considérés comme des étangs ou réservoirs les fossés et canaux appartenant à des particuliers, dès que leurs eaux cessent naturellement de communiquer avec les rivières (Code pêche fluv., 1875, p. 93).La pompe de commande (...) est alimentée, grâce à une canalisation, par un réservoir en charge placé généralement sous le capot (Chapelain,Techn. automob., 1956, p. 247).
SYNT. Grand, immense, petit réservoir; réservoir auxiliaire, cylindrique, inférieur, intermédiaire, naturel, principal; aspirateur à réservoir; pression dans un réservoir; réservoir d'alimentation, d'irrigation; réservoir d'essence, à grain, à mazout; réservoir de stockage; réservoir souterrain.
Barrage-réservoir. V. barrage B 2.Wagon-réservoir. V. wagon-.Porte-plume (à) réservoir. V. porte-plume.
2. Spécialement
BIOL. Réservoir de virus. ,,Organisme hébergeant un agent infectieux, lequel peut être transmis à un autre organisme d'une espèce différente`` (Méd. Biol. t. 3 1972). P. Durand et Conseil ont établi qu'elle [la fièvre boutonneuse méditerranéenne] est inoculée à l'homme par une tique (...) et que le chien est le réservoir de virus (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946 [1943], p. 22).Réservoir d'infection. ,,Tout milieu organique et minéral ou tout être vivant hébergeant et favorisant le développement pendant une période assez prolongée, des agents pathogènes susceptibles d'être transmis à l'homme ou aux animaux`` (Gunn-Murcia Secours 1984).
GÉOL. Roche-réservoir. ,,Roche suffisamment poreuse et perméable pour pouvoir contenir des fluides`` (Fouc.-Raoult Géol. 1980).
MÉD., ANAT. Cavité du corps où s'accumule un liquide organique. Le sac lacrymal est le réservoir des larmes; la vésicule biliaire ou du fiel est le réservoir de la bile; la vessie est le réservoir de l'urine (Littré-Robin1858).Réservoir du chyle, réservoir de Pecquet. ,,Dilatation que présente le canal thoracique près de son passage à travers le diaphragme`` (Littré-Robin 1858).
PÊCHE. Caisse immergée qui sert à conserver des poissons. Le réservoir est une caisse de chêne munie d'une trappe fermant à clef et percée de plusieurs ouvertures, dans laquelle on conserve le poisson vivant (Chesn.t. 21858).,,Bassin dans lequel on conserve des poissons et des crustacés vivants`` (Noël 1968). Synon. vivier.
TECHNOL. Réservoir d'air, à pression d'air. Cylindre qui contient de l'air comprimé utilisé notamment pour régulariser un débit. Pour supprimer ou réduire les coups de bélier, lorsque la hauteur d'élévation est importante, il est rare que l'on puisse établir une cheminée d'équilibre (...). On peut alors la remplacer par un réservoir à pression d'air (Colas-Cab.1968).Réservoir de chasse. ,,Réservoir servant à l'emmagasinage de l'eau utilisée pour effectuer une chasse dans un égout ou un appareil sanitaire`` (Eau 1981). Réservoir d'une usine à gaz. Synon. gazomètre. (Dict. xxes.).
B. − Vx. Lieu qui est le réceptacle d'une réserve (naturelle) de quelque chose. Massif gascon, véritable réservoir de bois d'une qualité homogène (Industr. fr. bois, 1955, p. 41).
C. − Au fig. ou p. métaph. Endroit où l'on peut puiser ce qui y est amassé, qui y est gardé en dépôt. Réservoir d'ignorance, de sottise. [M. Bergeret, maître de conférences à la Faculté des lettres] recevait le meilleur accueil de Paillot qui le tenait en haute estime comme réservoir et alambic de cette science et de ces belles-lettres dont vivent et profitent les libraires (A. France,Orme, 1897, p. 132).L'agriculture est de moins en moins le réservoir de main-d'œuvre de l'industrie (Debatisse,Révol. silenc., 1963, p. 232).
Prononc. et Orth.: [ʀezε ʀvwa:ʀ]. Ac. 1694-1740: reservoir; dep. 1762: ré-. Étymol. et Hist. 1. 1510 « récipient, bassin, cuve pour retenir un liquide (ici, l'eau) » (Doc. Bibl. Nat. fr. Pièces orig. vol. 1932, Dr44 425 n o2 ds J. de Croy, Nouv. doc. pour l'hist. et la création des Résidences Royales des bords de Loire, 1894, p. 203); 2. 1547 « lieu aménagé pour conserver des provisions » (J. Martin, Archit. Vitruve, f o96 r ods IGLF); 3. a) 1601 plus gén. « ce qui contient, ce qui garde en dépôt (au propre et au fig.) » (P. Charron, De la sagesse, I, XIII, p. 102); b) 1742 spéc. « lieu qui constitue une réserve naturelle de quelque chose » (L. Racine, La Religion, p. 17). Dér. de réserver*; suff. -oir*. Fréq. abs. littér.: 530; Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 941, b) 595; xxes.: a) 664, b) 731. Bbg. Berghammer. Un Bonnet tricolore au dict. Französisch-Englisch-Deutsch. Leb. Spr. 1979, t. 24, n o1, p. 40. − Quem. DDL t. 14.

Wiktionnaire

Nom commun

réservoir \ʁe.zɛʁ.vwaʁ\ masculin

  1. Lieu où certaines choses sont en réserve.
    • Dans l'état de vacuité, la membrane muqueuse de l'estomac est d'une couleur grisâtre. Au moment où les aliments s'accumulent dans le réservoir gastrique, cette membrane devient rose, […]. — (Jules Béclard, Traité élémentaire de physiologie humaine, livre 1 : Fonctions de nutrition 4e éd., Paris : chez P. Asselin, 1862, p. 92)
    • Le renforcement des alizés depuis vingt ans y a créé un énorme réservoir de chaleur, « les eaux chaudes y forment une couche plus épaisse », explique Cazenave. Est-ce un effet du changement climatique ? Mystère, […]. — (Sylvestre Huet, Une vue plongeante sur les eaux, dans Libération (journal), 1er mars 2013, p.38)
  2. (Spécialement) Lieu ou récipient où l’on amasse des eaux pour les distribuer, suivant le besoin, en divers endroits.
    • Un nouveau réservoir d’eau claire de 200 litres conservera l’eau, mieux que des barils de chêne. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • On a donné au mur de pourtour du réservoir de la Dhuys 1m,70 d'épaisseur. Ces murs sont raccordés avec le radier par des solins de 2 mètres de rayon. — (Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, 65e année, 2e série, vol 13, 1866, p.42)
  3. (Spécialement) Récipient fermé qui contient un carburant.
    • La solution est habituellement de drainer le mauvais carburant hors du réservoir, avant de le remplir de gazole frais. Si vous venez de vous tromper de carburant, n'essayez surtout pas de rouler sinon, la note du garagiste risque d'être salée ! — (Peter Bentley, La journée désastreuse de M. Murphy, Dunod, 2009, page 63)
    • Dans les grandes lampes à quatre manchons, il y a deux spires et un petit réservoir à alcool, en forme de coupelle, installé en dessous des spires de gazéification. — (Ben Yami, M. & Pichovich, A., Attraction du poisson par la lumière, FAO, 1990, page 28)
    • En voilà une installation, dit le pompiste après avoir introduit le pistolet dans le réservoir. — (Antoine Choplin, La nuit tombée, Lyon : La Fosse aux ours, 2012)
    • Son œil s'attarde pourtant sur la jauge d’essence. Impitoyable, l’aiguille marque zéro. Par quel miracle, le réservoir où Mr. Smith a versé de ses mains, au moment du départ, soixante-dix litres de supercarburant, a-t-il pu se vider subitement ? — (Serge Dalens, La tache de vin, Éditions Fleurus, 2012, p 189)
  4. Bassin dans lequel on conserve des poissons et des crustacés vivants ; réserve.
    • Il parait qu'à Strasbourg on engraisse les carpeaux du Rhin, et on les fait grossir dans des réservoirs d’où on les tire pour les demandes du pays, et souvent de Paris. — (Maison rustique du XIXe siècle: encyclopédie d'agriculture pratique, vol.4, 1836, p.204)
  5. Petite poche située à l’extrémité de certains préservatifs dans le but de recueillir le sperme après l’éjaculation.
    • Pratiquement tous les modèles de préservatifs vendus sur le marché bénéficient de cette merveilleuse invention de 1901 : le réservoir. — (Vincent Vidal, Osez le préservatif, La Musardine, 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉSERVOIR. n. m.
Lieu ménagé pour y tenir certaines choses en réserve. Il se dit plus spécialement d'un Lieu où l'on amasse des eaux pour les distribuer, suivant le besoin, en divers endroits. Il y a un réservoir au-dessus de la fontaine publique. Ce réservoir est celui de la cascade, du jet d'eau. Un réservoir de maçonnerie. Un réservoir de plomb, de tôle, etc. Un réservoir de dix mille litres d'eau. Il faut réparer ce réservoir, il ne tient pas l'eau. Fig., La terre est le réservoir de l'électricité. Il se dit encore d'un Bassin dans lequel on conserve des poissons et des crustacés vivants. On dit plutôt en ce sens Réserve.

Littré (1872-1877)

RÉSERVOIR (ré-zèr-voir) s. m.
  • 1Lieu fait exprès pour y tenir certaines choses en réserve.

    Fig. C'est dans ce petit réservoir [le cerveau] qu'on trouve toutes les images dont on a besoin, Fénelon, Exist. 41.

    Se dit de certains coffres qui, dans les poêles de construction, servent à faire circuler la chaleur, la fumée.

  • 2 Particulièrement. Lieu où l'on amasse les eaux. Un réservoir de maçonnerie. Ce réservoir sert à alimenter les eaux du parc.

    Par extension. Ces montagnes qui couronnent la terre sont les immenses réservoirs des neiges éternelles, Voltaire, Dict. phil. Nature.

  • 3Bassin où l'on conserve le poisson. Sergius Orata forma le premier des réservoirs d'huîtres ; Lucius Murena, son contemporain, est aussi le premier qui en forma pour quelques poissons, Pastoret, Instit. Mém. scienc. hist. et litt. anc. t. III, p. 389. Après la mort de Lucullus, Caton d'Utique, institué son héritier suivant Macrobe, et le tuteur de son fils selon Columelle et Varron, trouva, dans ses réservoirs, des poissons à vendre pour quatre millions de sesterces, neuf cent mille francs, ID. ib. p. 389.

    Terme de pêche. Caisse de chêne, munie d'une trappe fermant à clef, et percée de plusieurs ouvertures, dans laquelle on conserve le poisson vivant.

    Terme de marine. Sur certains navires, espèce de bassin qui contient l'eau dont on fait provision à bord.

  • 4Chez les sucriers, chaudière où l'on dépose le sirop dans quelques-uns des moments de la fabrication.
  • 5 Terme d'anatomie. Toute cavité du corps humain dans laquelle s'amasse un fluide. Le réservoir des larmes, le sac lacrymal. Le réservoir de la bile, la vésicule du fiel. Le réservoir de l'urine, la vessie. Le réservoir de Pecquet, voy. CITERNE. Le petit réservoir dans lequel elle [la pourpre] est contenue n'est pas d'égale grandeur dans tous les buccins, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. X, p. 551, dans POUGENS.
  • 6En physique, lieu, corps où résident comme en réservoir les forces cosmiques. La terre est le réservoir de l'électricité. On doit reconnaître deux sortes de chaleur, l'une lumineuse, dont le soleil est le foyer immense, l'autre obscure, dont le grand réservoir est le globe terrestre, Buffon, Introd. à l'hist. des min. 1re part.

HISTORIQUE

XVIe s. Poissons mis en huches, sauvouers ou reservouers, sont meubles, Loysel, 215.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉSERVOIR, s. m. (Hydr.) est un lieu où l’on amasse des eaux pour les distribuer à diverses fontaines, bien différent d’un bassin ou d’une simple cuvette de distribution.

Il y a quatre sortes de réservoirs ; ceux qui sont sur terre, appellés les découverts ; les réservoirs voûtés, ceux que l’on bute, & ceux que l’on éléve en l’air.

Les réservoirs sur terre sont ordinairement des pieces d’eau ou canaux glaisés, dans lesquelles on amasse des sources, & qui par leur profondeur contiennent plusieurs milliers de muids d’eau ; dans les jardins en terrasse un seul bassin d’en-haut fournit tous ceux d’en bas sans autre réservoir.

Ceux qui sont voûtés, ne different qu’en ce qu’ils sont construits sous une voûte, le niveau de l’eau n’ayant pas permis de les faire sur terre ; ils sont ordinairement cimentés, & forment des citernes. Souvent on en trouve dans des terrasses, sur lesquelles on marche sans s’appercevoir qu’on est sur l’eau. Tels sont les réservoirs voûtés de Versailles auprès du château, celui de Villeroi, du Raincy, Vanvres, &c.

On en fait encore sur terre, que l’on appelle des réservoirs butés. On éleve les terres à une certaine hauteur en forme de pâté ; on les laisse rasseoir pendant six à sept mois ; on y construit ensuite un réservoir soutenu par des piles ou éperons de maçonnerie, bâtis sur le bon fonds, pour résister à la charge de l’eau, & maintenir le réservoir que l’on glaise ou cimente, suivant l’usage ordinaire.

Les réservoirs portés en l’air, ne sont pas à beaucoup près d’une si grande capacité que les autres ; 50, 100, 200 muids est ordinairement leur contenu. La difficulté de les soutenir sur des arcades ou piliers de pierre de taille, sur lesquelles on assied de grosses pieces de charpente & une carcasse en forme de bassin, la dépense de les revêtir de tables de plomb soudées ensemble, ne permettent pas de les faire aussi grands que ceux qui sont sur terre. On retient la poussée de l’eau dans les angles par de fortes équerres de fer, & par des barres traversantes d’un bout du réservoir à l’autre. Quand ces réservoirs sont couverts, on les appelle château d’eau, tels que celui de Versailles proche la chapelle, & celui vis-à-vis le palais royal à Paris.

Les réservoirs se construisent de même que les bassins, en glaise, en terre franche, en ciment, & en plomb. Voyez Construction des bassins.

Réservoir du chyle, (terme d’Anatomie) receptaculum chyli, est une cavité située auprès du rein gauche, dans laquelle les veines lactées déchargent la matiere qu’elles contiennent. Voyez Lactée.

Ce réservoir, qu’on appelle aussi réservoir de Pecquet qui l’a découvert, est situé sous les grandes arteres émulgentes entre les deux origines du diaphragme ; c’est-là que les veines lactées secondaires portent le chyle après qu’il a été délayé & rendu plus liquide par la lymphe dans les glandes du mésentere. Voyez Chyle & Mésentere.

M. Couper a trouvé en injectant cette partie avec du mercure qu’elle est composée de trois grands trous, dont deux ont plus d’un quart de pouce de diametre. On n’observe cette division que dans le corps humain, dans lequel M. Drake croit que sa position droite est nécessaire pour diminuer la résistance que causeroit le chyle & la lymphe, si elles étoient contenues dans le même réservoir. Sa position horisontale dans les quadrupedes peut faire qu’un seul de ces trous suffise.

Son canal est situé dans le thorax ; ce qui l’a fait appeller canal thorachique. Voyez Thorachique.

Réservoir, terme de la manufacture de papier, ce sont plusieurs grandes caisses de charpente revêtues de plomb intérieurement, & placées en gradation, c’est-à-dire ensorte que l’eau qui est amenée d’une source, ou par des pompes dans la supérieure, puisse couler jusque dans l’inférieure. Les canaux ou rigoles par où l’eau passe d’une caisse dans l’autre sont traversés par des chassis de fil de fer & de crin, au-travers desquels l’eau se filtre & se clarifie de plus en plus, la pureté de l’eau étant une des choses les plus essentielles pour la blancheur & la perfection du papier

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « réservoir »

Réserver.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du verbe réserver avec le suffixe -oir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « réservoir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
réservoir resɛrvwar

Citations contenant le mot « réservoir »

  • La superstition est le réservoir de toutes les vérités. De Charles Baudelaire / Mon Coeur mis à nu
  • Les récits sont faits de zones débordant les unes des autres, creusant des failles ou des réservoirs. De Marie Darrieussecq / Le pays
  • Il y a malgré tout un avantage à tomber en panne sèche c’est que c’est moins lourd à pousser que si le réservoir était plein. De Philippe Geluck / Le Quatrième Chat
  • Le segment des services publics est principalement stimulé par laugmentation des incitations financières et des soutiens réglementaires des gouvernements à léchelle mondiale. Les denrées Jaugeage de réservoir dinventaire actuelles sont principalement affectées par la pandémie de COVID-19. La plupart des projets en Chine, aux États-Unis, en Allemagne et en Corée du Sud sont retardés, et les entreprises sont confrontées à des problèmes opérationnels à court terme en raison des contraintes de la chaîne dapprovisionnement et du manque daccès au site en raison de lépidémie de COVID-19. LAsie-Pacifique devrait être fortement affectée par la propagation du COVID-19 en raison de leffet de la pandémie en Chine, au Japon et en Inde. La Chine est le centre épique de cette maladie mortelle. La Chine est un pays majeur en termes dindustrie chimique. Thesneaklife, Marché mondial des Jaugeage de réservoir d’inventaire 2020 meilleures entreprises – Emerson, Endress+Hauser, Honeywell, Kongsberg Gruppen, Schneider Electric, Cameron Forecourt, Franklin Fueling Systems – Thesneaklife
  • Le rapport Global Nettoyage de réservoir de pétrole Market met en évidence les facteurs de croissance des principaux segments et sous-segments, y compris la croissance du marché, les moteurs, les projections et le cadre des conditions actuelles du marché. Il présente une gestion protectrice et pré-planifiée du marché ainsi que la classification, la définition, la structure de la chaîne et les applications. Le rapport utilise l’analyse SWOT pour la recherche du marché mondial Nettoyage de réservoir de pétrole. Thesneaklife, Mondial Nettoyage de réservoir de pétrole Marché avec (Covid-19) Analyse d’impact: principaux segments et prévisions mondiaux de l’industrie, 2020-2025 – Thesneaklife
  • Visite du réservoir de Grosbois-en-Montagne Réservoir de Grosbois-en-Montagne, le samedi 19 septembre à 14:00 Unidivers, Visite du réservoir de Grosbois-en-Montagne Réservoir de Grosbois-en-Montagne Grosbois-en-Montagne samedi 19 septembre 2020

Images d'illustration du mot « réservoir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « réservoir »

Langue Traduction
Anglais tank
Espagnol tanque
Italien serbatoio
Allemand panzer
Chinois 坦克
Arabe خزان
Portugais tanque
Russe бак
Japonais タンク
Basque depositua
Corse cisterna
Source : Google Translate API

Synonymes de « réservoir »

Source : synonymes de réservoir sur lebonsynonyme.fr
Partager