La langue française

Étang

Définitions du mot « étang »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTANG, subst. masc.

A.− Étendue d'eau généralement stagnante, d'une faible profondeur, située dans une cuvette naturelle ou creusée par l'homme. Bords d'un étang; étang poissonneux. Les étangs de T'olga dormants et profonds avec la silhouette renversée des arbres dans une eau bleue (Fromentin, Été Sahara,1857, p. 210).La colline s'élève (...) entre la mer et un étang très vaste (...). Le port qu'elle domine est formé de bassins et des canaux qui font communiquer cet étang avec la mer (Valéry, Variété III,1936, p. 232):
Nous atteignîmes bientôt le bord des étangs. Leur chevelure de joncs restait immobile, aucun souffle ne la caressait; mais des mouvements à peine sensibles couraient dans l'eau. Parfois un point remuait à la surface, et de là partaient des cercles légers, pareils à des rides lumineuses, qui s'agrandissaient sans fin. Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Confess. femme, 1882, p. 802.
SYNT. Bonde, chaussée, rives d'un étang; assécher, curer, vider un étang; empoissonner, peupler un étang.
P. métaph. L'eau profonde ressemble à nos yeux, ces étangs Où chaque siècle ajoute, avec d'obscurs mirages, Au poids de sa lourdeur l'ombre de ses ombrages (Dierx, Poèmes,1864, p. 66).On se fie rarement aux récits des voyageurs : c'est un soupçon commode, qui dispense d'étudier et de lancer des pierres dans les étangs mornes de l'esprit (L. Daudet, Morticoles,1894, p. 1).
B.− P. anal., TECHNOL. Réservoir d'eau où l'on trempe les enclumes qui viennent d'être forgées (cf. Chesn. 1857). Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Littré, DG, Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [etɑ ̃]. Liaison en [z], des étangs agréables (Littré). Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1remoitié xiies. estanc « étendue d'eau dont les bords arrêtent l'écoulement » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, 106, 35). Déverbal de estanchier (étancher*). Fréq. abs. littér. : 1 172. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 066, b) 1 365; xxes. : a) 2 664, b) 1 740 Bbg. Sain. Sources t. 2 1972 [1925] p. 122.

Wiktionnaire

Nom commun

étang \e.tɑ̃\ masculin

  1. Grand amas d’eau retenu par une chaussée naturelle ou artificielle.
    • […], après une autre étape de quatre heures, atteignons Souk El-Arbâ (le marché du mercredi), dans un cirque rocheux où les pluies ont formé de nombreux étangs regorgeant d'oiseaux aquatiques : canards, poules d'eau, bécassines, hérons, etc. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 152)
    • […] la multitude de tourbières et d’étangs, qui parsèment ce plateau à hydrographie indécise, représente autant de cuvettes d’origine glaciaire donnant à cette région l’aspect triste et désolé d’un paysage finlandais. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 17)
    • Étang salé, étang qui communique avec la mer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTANG. n. m.
Grand amas d'eau retenu par une chaussée naturelle ou artificielle. La chaussée, la bonde, la queue d'un étang. Peupler un étang. Vider, pêcher un étang. Empoissonner un étang. Ouvrir, lâcher, fermer la bonde d'un étang. Étang salé, Étang qui communique avec la mer.

Littré (1872-1877)

ÉTANG (é-tan ; le g ne se prononce jamais, même devant une voyelle ; Chifflet, Gramm. p. 213, le remarquait pour le XVIIe siècle ; au pluriel, l's se lie : des é-tan-z agréables) s. m.
  • 1Amas d'eau rendue stagnante par la direction du terrain ou par des écluses. Pour qu'au loin il abreuve Le sol et l'habitant, Le bon Dieu crée un fleuve ; Ils [les gouvernements qui prohibent] en font un étang, Béranger, Contreb.

    Étang salé, étang communiquant avec la mer.

  • 2Réservoir où l'on trempe les enclumes que l'on vient de forger.

HISTORIQUE

XIIIe s. En estans d'eves [in stagna aquarum], Psautier, f° 134.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étang »

Provenç. estanc, estaynch, estanh, stanc ; catal. estany ; espagn. estanque ; port. tanque ; ital. stagno ; du latin stagnum, étang.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français estanc, écrit avec un ‹ g › final depuis le XVe siècle en raison d’une fausse régression au latin stagnum.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « étang »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étang etɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « étang »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étang »

  • Quand l’étang se remplit, les crapauds s’assemblent. De Proverbe indien
  • Le coeur est un étang, quand rien ne l'agite la vase reste au fond. De Siun-tseu
  • C’est par leur murmure Que les étangs mettent les fleuves en prison. De Jacques Brel / Le prochain amour
  • La société américaine est une sorte d’étang calme qui absorbe silencieusement, sans réagir, tout ce qui y est jeté. De Henry Brooks Adams / Lettre - 20 septembre 1911
  • Cherche la vérité dans la méditation et non continuellement dans les livres moisis. Celui qui veut voir la lune regarde le ciel et non l'étang. De Proverbe persan
  • Baigneurs de l’été, vous pourrez vous rafraîchir dans les lacs, étangs et plans d’eau de la Nièvre sans inquiétude pour votre santé. www.lejdc.fr, Une qualité de l'eau excellente dans la majorité des lacs, étangs et plans d’eau de la Nièvre - Nevers (58000)
  • Tous ceux qui se sentent concernés peuvent venir rencontrer les différents acteurs de ce projet Pamparigouste, que le bureau des guides développe depuis 2019. Ils sont partis à la recherche de l’étang lui-même, après qu’il ait disparu de l’atlas routier Michelin en 2015. « On a réinventé une sorte d’expédition, un voyage chez nous-mêmes », explique Julie de Muer, référente du projet. www.lamarseillaise.fr, Étang de Berre : le bureau des guides poursuit son aventure
  • Cette balade forestière donne l’occasion de faire le distinguo entre chênes, frênes, charmes, sorbiers et autres érables, le tout environné des Roches de l’Ermitage et de l’étang du Pré-Lardot.Une approche discrète permettra peut-être d’observer des animaux en train de s’abreuver. Journal L'Union, Randonnée: balade au sentier de l’étang-Saint-Gobain
  • Pour se débarrasser du poisson-chat, espèce invasive, dans l'étang du Montet à Boussac, les gérants ont organisé un concours pour pêcher le maximum de spécimen ce dimanche. France Bleu, Un concours pour pêcher le maximun de poissons-chats à l'étang du Montet à Boussac

Images d'illustration du mot « étang »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « étang »

Langue Traduction
Anglais pond
Espagnol estanque
Italien stagno
Allemand teich
Chinois 池塘
Arabe بركة ماء
Portugais lagoa
Russe пруд
Japonais
Basque putzua
Corse stagnu
Source : Google Translate API

Synonymes de « étang »

Source : synonymes de étang sur lebonsynonyme.fr

Étang

Retour au sommaire ➦

Partager