La langue française

Républicain, républicaine

Sommaire

  • Définitions du mot républicain, républicaine
  • Étymologie de « républicain »
  • Phonétique de « républicain »
  • Citations contenant le mot « républicain »
  • Images d'illustration du mot « républicain »
  • Traductions du mot « républicain »
  • Synonymes de « républicain »
  • Antonymes de « républicain »

Définitions du mot « républicain, républicaine »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉPUBLICAIN, -AINE, adj. et subst.

POLITIQUE
I. − Adjectif
A. − Qui est favorable à la république, ou en est partisan, en tant qu'organisation politique d'un État. Comité, mouvement, sentiment républicain; bourgeoisie, opinion, révolution républicaine. Cette école polytechnique fut une des erreurs du pauvre duc; elle a été républicaine même sous Napoléon (Stendhal,Lamiel, 1842, p. 110).Le Journal publie une misérable carte de France et des colonies, indiquant l'état politique actuel d'après les récentes élections. Presque tout est républicain de nuances variées (Bloy,Journal, 1902, p. 96).
1. [En parlant d'un inanimé] Qui soutient la république, qui exprime ce soutien. Presse républicaine. Le jeune homme déplut à MmeMoreau. Il mangea extraordinairement, il refusa d'assister le dimanche aux offices, il tenait des discours républicains; enfin, elle crut savoir qu'il avait conduit son fils dans des lieux déshonnêtes (Flaub.,Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 20).L'homme et la femme, par délicatesse, firent semblant de lire un peu, puis lui rendirent les feuilles républicaines qu'ils touchaient du bout des doigts comme si elles eussent été empoisonnées (Maupass.,Contes et nouv., t. 2, Ami Jos., 1883, p. 1266).
2. [En parlant ou à propos d'une pers. ou d'une collectivité]
a) Empl. adj. et subst. (Celui, celle) qui est partisan, attaché aux principes de la république et l'exprime de manière politique. Vrai républicain; républicain modéré, avancé. Les mères que la morale réprouve et déclare mauvaises républicaines, parcequ'elles fuient le vacarme des marmots (Fourier,Nouv. monde industr., 1830, p. 79):
1. La république. On lui doit d'abord le suffrage universel. Jadis on accusait les républicains d'avoir les mains sales; on les accuse aujourd'hui de vouloir mettre tout à feu et à sang. Comme ils crient: « vive la paix universelle! » on les accuse d'être des vendus: il faudrait s'entendre. Le républicain se fait une haute idée de la morale. Renard,Journal, 1904, p. 898.
b) HIST. [Pendant la Révolution; p. oppos. à monarchiste] Le roi n'en voulait pas plus [de La Fayette] que les patriotes; il était trop républicain pour lui et trop marquis pour nous (Erckm.-Chatr.,Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 479).
Monarchie républicaine. Monarchie constitutionnelle. Je me suis efforcé d'arrêter le mouvement factice qui, précipitant la société trop vite dans le sens de sa pente, l'empêcherait de prendre son niveau, quand le monde se transformera en république ou en monarchie républicaine (Chateaubr.,Mém., t. 3, 1848, p. 187).
[Au xixeet au déb. du xxes.; p. oppos. à conservateur, clérical] Je suis un bon républicain, c'est pourquoi je ne vais pas à la messe, est une phrase que vous entendrez souvent prononcer ici (Huysmans,Oblat, t. 1, 1903, p. 54).V. patriote II A 2 ex. de Balzac.
[Au xxes., pendant la guerre d'Espagne; p. oppos. aux fascistes insurgés contre le gouvernement légal de la république] Les cent appareils prévus par Vargas étaient arrivés chez les fascistes; et bien d'autres. Il ne restait pas aux républicains un seul avion de chasse moderne (Malraux,Espoir, 1937, p. 554).
En partic. Parti républicain
[En France] Au xixes., ensemble des partisans du régime républicain non organisés en un parti à l'échelle nationale. Les hommes les plus clairvoyants du parti républicain comprirent la leçon du boulangisme (Bainville,Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 243).Au xxes., dans la dénomination de divers partis. Mouvement, parti républicain; mouvement républicain populaire. Empl. subst. masc. Partisan d'un de ces mouvements. Les républicains indépendants, de gauche.
[Aux U.S.A.] Depuis 1854, un des deux grands partis politiques, de tendance libérale et conservatrice. Les démocrates le trouvent [Eisenhower] trop réactionnaire en politique intérieure et les républicains trop internationaliste (...) en politique étrangère (Combat, 19-20 janv. 1952, p. 4, col. 6).
B. −
1. Propre à la république; de la république. Fonctionnaire, gouvernement, système républicain; armée, constitution, défense, institution, légalité, vertu républicaine. Ce qui a armé le fanatisme contre la liberté républicaine (Dupuis,Orig. cultes, 1796, p. 548):
2. ... jusqu'à ce que le comité ait pu remettre ses pouvoirs au futur gouvernement provisoire de la république, il s'engage à rétablir toutes les libertés françaises, les lois de la république, le régime républicain et à détruire entièrement le régime d'arbitraire et de pouvoir personnel imposé aujourd'hui au pays. De Gaulle,Mém. guerre, 1956, p. 108.
Garde* républicain. Compagnie* Républicaine de Sécurité (C.R.S.).
2. HISTOIRE
a) Relatif aux républiques de l'Antiquité. Cette politique classique qui se propose l'imitation superstitieuse des gouvernemens républicains de l'Antiquité (Michelet,Hist. romaine, t. 2, 1831, p. 54).Comme tous les vrais aristocrates, comme les patriciens de la Rome républicaine, comme les lords de la vieille Angleterre (A. France,Île ping., 1908, p. 400).
b) Relatif aux républiques d'Italie et des Pays-Bas durant le Moyen Âge. V. patriote ex. 1.
c) Relatif à la première république française. Calendrier* républicain. Elle admirait beaucoup les grands faits d'armes de l'armée républicaine, et elle connaissait Jemmapes et Valmy sur le bout du doigt (Sand,Hist. vie, t. 1, 1855, p. 207).Voilà tout ce qui demeurait, en cette cervelle, de la Révolution française faite pour l'affranchir, des guerres républicaines et impériales (Adam,Enf. Aust., 1902, p. 391).
II. − Subst. masc., ORNITH. Passereau d'Afrique, voisin du tisserin, ayant la particularité de construire et d'habiter en groupe un nid composé de plusieurs logements. (Dict. xixeet xxes.).
REM.
Républicainement, adv.D'une manière républicaine. Triste spectacle de la basilique, républicainement illuminée, ce soir [14 juillet], d'une immense nappe rouge et se détachant, sur le ciel noir, comme une église écorchée, comme une cathédrale de sang! (Bloy,Journal, 1905, p. 266).
Prononc. et Orth.: [ʀepyblikε ̃], fém. [-εn]. Ac. 1694-1740: republicain; ensuite ré-. Étymol. et Hist. A. Subst. 1. 1586 « citoyen d'une république » (Bounin, Sat. au roy, f o3b ds Gdf. Compl.); 2. 1615 « partisan d'un gouvernement fondé sur la souveraineté du peuple » (D'Aubigné, Tragiques, Au lecteur ds Œuvres, éd. E. Réaume et De Caussade, t. 4, p. 4). B. Adj. 1. a) 1658 « qui est favorable à un gouvernement fondé sur la souveraineté du peuple » (Brébeuf, Poésies diverses, 191 ds Brunot t. 3, p. 208); 1815 parti républicain (Maine de Biran, Journal, p. 93); b) 1694 péj. « qui s'oppose à la monarchie, séditieux » (Ac.); 2. 1719 « qui appartient, qui est propre à un gouvernement fondé sur la souveraineté du peuple » (Vertot, Hist. rév. rom., t. 1, Livre 1, p. 11); 3. 1795 « propre, relatif à la [1re] République française » (Projet de Décret sur les poids et mesures, art. 5 ds Brunot t. 9, p. 1151); 1798 calendrier républicain (Patriote fr., 27 flor. an VI, ibid., p. 910). C. Subst. 1828 ornith. (Mozin-Biber t. 2). Dér. de république* (sens C à cause du mode de vie en groupe de ces oiseaux); suff. -ain1*, -aine. Fréq. abs. littér.: 2 276. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3 523, b) 3 564; xxes.: a) 4 636, b) 1 974.
DÉR.
Républicaniser, verbe trans.Rendre républicain. J'ai répondu, que, précisément, je me conduisais comme un fils de famille doit se conduire au régiment et que, si l'on voulait républicaniser l'armée, j'étais décidé à m'y opposer (H. Bataille,Maman Colibri, 1904, III, 2, p. 21).Empl. pronom. Nous voyons la nation se républicaniser et se socialiser plus rapidement et plus généralement, sous l'arbitraire de la réaction (Sand,Corresp., t. 3, 1849, p. 127). [ʀepyblikanize], (il) républicanise [-ni:z]. 1reattest. 1792 (L'Orateur du peuple, n oXIX ds Frey); de républicain, suff. -iser*.
BBG.Bonnafous (S.), Honoré (J.-P.), Tournier (M.). La Désignation socio-politique en France de 1879 à 1914. Saint-Cloud, 1983, pp. 34-36. − Dub. Pol. 1962, pp. 402-403, p. 403 (et s.v. républicaniser). − Quem. DDL t. 18 (s.v. noces républicaines). − Ranft 1908, p. 122 (s.v. républicainement; républicaniser). − Siccardo (F.). République et républicain: contribution à l'hist. de deux mots. Annali della Facoltà di Scienze Politiche. 1974, t. 2, pp. 569-617. − Slater (C.). Defeatists and their enemies: political invective in France 1914-1918. Oxford, 1981, p. 82, 116, 185-187. − Tournier (M.). Le Vocab. politique... Thèse, Paris, 1976, p. 469, 470, 594-596, 608. − Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p. 301.

Wiktionnaire

Adjectif

républicain \ʁe.py.bli.kɛ̃\

  1. Qui appartient à la république.
    • Admettre cette préséance, c’est léser l’esprit républicain, porter atteinte aux principes de 89, faire fi des sacrifices consentis par les révolutionnaires de 1830 à 1871, […] ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Gouvernement républicain. Forme républicaine. Constitution républicaine. Institutions républicaines.
  2. Qui affectionne le gouvernement républicain, qui lui est favorable.
    • Ce qui sauva Genève, ce fut l’esprit républicain, l’amour des lois avec la liberté. — (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • C’est pourquoi, justement, j’ai toujours cru que les manouvriers seront tous républicains, dès qu’il seront en état de comprendre que le seul gouvernement qui puisse leur être favorable, celui qui rendra les impôts proportionnels à ce que l’on a et non à ce que l’on mange, celui qui les mettra le plus promptement à même de devenir propriétaires du sol qu’ils cultivent à si grand’peine, et qui par conséquent leur garantira la vraie liberté — c’est la République. — (Émile Thirion, La Politique au village, p. 203, Fischbacher, 1896)
    • Il était républicain depuis l’Empire et l’était resté avec passion, parce qu’il lui semblait que la République eût encore besoin d’être défendue — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 33.)
    • Cependant, les injures recommencent de voler. Par une inspiration soudaine, Nestor Rousselier se met à chanter, et tous ceux de l’alouette reprennent avec lui sur un air imité de celui des lampions :
      « 
      Républicains. – Gueule sans pain. – Trempe ton cul dans du purin. – Pour (e) r’laver ta peau de putain. – Peau de putain... » — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 85.)
    • Et que fait un républicain s’il a le bonheur de vivre en république ? Il se tourne les pouces ou bien il enseigne le grec et décrit les monuments d’Aurillac à ses moments perdus. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 150.)
    • Son père, […], est surnommé « Camélinat le Rouge » pour ses convictions républicaines. Cet austère paysan a élevé ses enfants dans l’aversion de la monarchie, puis de l’Empire. — (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, de la commune au communisme, dans L’Humanité, 7 septembre 2011)
    • Il semble que les principes gérontocratiques et kakistocratiques, qui nous caractérisent, ont prévalu sur les principes démocratiques et républicains. — (Lahyerou Ag Aly, J'accuse, Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, Mali, non daté, consulté le 06/10/2018)
  3. (États-Unis) Qui concerne le Parti républicain, ou qui en approuve les idées.

Nom commun

républicain \ʁe.py.bli.kɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : républicaine)

  1. Personne attachée à la république, au parti républicain.
    • On ne persuadera jamais à des républicains, vraiment libres, de se donner un maître ; car ils vous diront toujours : Il vaut mieux dépendre des lois que du caprice d’un seul homme. — (Frédéric II & Voltaire, L’anti-Machiavel - 1739 - (édition de 1947))
    • Charette, qui, depuis la prise de Noirmoutiers par les républicains , ne disposait plus que de faibles bandes, sévit de nouveau à la tête d’une armée; et, le 26 nivôse (15 janvier), il fut en mesure de battre les bleus à Chancé et à Légé : […]. — (Amédée Gabourd, Histoire de la révolution et de l’empire : Convention nationale (t.2), Paris : Jacques Lecoffre, 1847, vol.4, p.100)
    • Les républicains triomphants ne déshonorèrent pas leur triomphe : ils veillèrent eux-mêmes à la sûreté de la bourgeoisie, qui tremblait pour sa vie et pour ses biens. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Je vous l’ai dit, monsieur l’employé supérieur, répondit Jean-Pierre : j’étais républicain avant le général Bonaparte ; je suis républicain, maintenant que le premier consul ne l’est plus guère ; je resterai républicain quand l’empereur ne le sera plus du tout. — (Paul Féval, La Vampire, E. Dentu, 1891, p. 118-126)
    • Déroutés, les hommes du 24 mai cherchèrent une issue. On a dit qu’ils se rabattirent sur un expédient : la République sans les républicains. Ce n’est pas tout à fait cela. Ils essayèrent de fonder le mac-mahonisme qui, dans leur esprit devait préparer l’orléanisme. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. (États-Unis) Membre ou partisan du Parti républicain.

Nom commun

républicaine \ʁe.py.bli.kɛn\ féminin (pour un homme on dit : républicain)

  1. Personne attachée à la république, au parti républicain.
  2. (États-Unis) Membre ou partisane du Parti républicain.

Forme d’adjectif

républicaine \ʁe.py.bli.kɛn\

  1. Féminin singulier de républicain.

Nom commun

républicaine \ʁe.py.bli.kɛn\ féminin (pour un homme on dit : républicain)

  1. Personne attachée à la république, au parti républicain.
  2. (États-Unis) Membre ou partisane du Parti républicain.

Forme d’adjectif

républicaine \ʁe.py.bli.kɛn\

  1. Féminin singulier de républicain.

Nom commun

républicaine \ʁe.py.bli.kɛn\ féminin (pour un homme on dit : républicain)

  1. Personne attachée à la république, au parti républicain.
  2. (États-Unis) Membre ou partisane du Parti républicain.

Forme d’adjectif

républicaine \ʁe.py.bli.kɛn\

  1. Féminin singulier de républicain.

Nom commun

républicaine \ʁe.py.bli.kɛn\ féminin (pour un homme on dit : républicain)

  1. Personne attachée à la république, au parti républicain.
  2. (États-Unis) Membre ou partisane du Parti républicain.

Forme d’adjectif

républicaine \ʁe.py.bli.kɛn\

  1. Féminin singulier de républicain.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉPUBLICAIN, AINE. adj.
Qui appartient à la république. Gouvernement républicain. Forme républicaine. Constitution républicaine. Institutions républicaines. Le calendrier républicain. Il signifie aussi Qui affectionne le gouvernement républicain, qui lui est favorable. Esprit républicain. Sentiments républicains. Il s'emploie aussi substantivement. C'est un grand, un vrai républicain. Un républicain austère, fougueux.

Littré (1872-1877)

RÉPUBLICAIN (ré-pu-bli-kin, kè-n') adj.
  • 1Qui appartient à la république. Le gouvernement républicain est celui où le peuple en corps, ou seulement une partie du peuple, a la souveraine puissance, Montesquieu, Esp. II, 1. C'est dans le gouvernement républicain que l'on a besoin de toute la puissance de l'éducation, Montesquieu, ib. IV, 5.

    Les armées, les troupes républicaines s'est dit des armées, des troupes de la première république française.

    L'ère républicaine, la manière de compter les années à partir du 22 septembre 1792, et de diviser l'année en mois égaux avec jours complémentaires. Un beau jour, citoyens ! la république est née ; Salut, vingt-deux septembre, immortelle journée ! Puisse se prolonger dans l'avenir lointain L'ère républicaine, ouverte ce matin ! Ponsard, Charlotte Corday, I, 1.

  • 2Qui affectionne le gouvernement républicain. âme républicaine.

    Esprit républicain, goût de liberté, qui donne de l'aversion pour l'autorité suprême, lorsqu'elle est entre les mains d'un seul maître. L'esprit républicain a été le partage de tous les peuples du Nord dans l'ancien monde et dans le nouveau, Voltaire, Mœurs, 151. Ce prétendu esprit républicain [dans l'Académie française], suivant la réflexion de l'abbé de Dangeau, était un grand et terrible mot employé bien gratuitement contre des confrères très paisibles et très modérés, D'Alembert, Éloges, Dangeau.

  • 3 S. m. et f. Celui, celle qui habite une république. Notre maxime de faire aimer nos principaux acteurs n'était pas de l'usage des anciens ; et ces républicains avaient une si forte haine des rois, qu'ils voyaient avec plaisir des crimes dans les plus innocents de leur race, Corneille, Disc. tragédie. Un républicain est toujours plus attaché à sa patrie qu'un sujet à la sienne, par la raison qu'on aime mieux son bien que celui de son maître, Voltaire, Pol. et lég. Pens. admin. 13. C'est ainsi de tout temps qu'au gré de leurs caprices D'ingrats républicains ont payé les services, Ducis, Othello, I, 6.
  • 4Celui qui est passionné pour le gouvernement républicain. [à Londres] Il y a trois partis, celui du roi et des évêques fort petit, celui du prince d'Orange fort grand, et le troisième des républicains et non-conformistes, Sévigné, 513. Républicain farouche, où vas-tu t'emporter ? N'as-tu voulu me voir que pour mieux m'insulter ? Voltaire, Mort de César, III, 4. Tout vrai républicain suça avec le lait de sa mère l'amour de sa patrie, c'est-à-dire des lois et de la liberté, Rousseau, Gouv. de Polog. ch. 4. Il appartenait à la classe des républicains austères qui veulent mettre la société au régime du brouet noir, Reybaud. Jérôme Paturot, III, 2.
  • 5Nom qu'on a donné à des oiseaux de l'ordre des passereaux, trouvés en Afrique.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RÉPUBLICAIN, s. m. (Gram.) citoyen d’une république. Il se dit aussi d’une homme passionné pour cette sorte de gouvernement. Voyez l’article suivant.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « républicain »

République.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De république, avec le suffixe -ain.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « républicain »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
républicain repyblikɛ̃

Citations contenant le mot « républicain »

  • Personne n’est tenu de trouver Charlie Hebdo drôle. En revanche, on est tenu au respect de l’ordre républicain et du droit. La loi républicaine prime en toute occasion sur la loi religieuse. De Nathalie Kosciusko-Morizet / interview dans Le Journal du Dimanche du 17 janvier 2015
  • L'Etat républicain, c'est aussi la laïcité. De Jacques Chirac / La France pour tous
  • L'amitié est une vertu démocratique et républicaine. De Francesco Alberoni / L’amitié
  • La solution républicaine n'a rien à voir avec une "religion civile". De Marcel Gauchet / La religion dans la démocratie
  • Les valeurs républicaines sont porteuses de spiritualité. De Abd al Malik / Télérama, 18 février 2015
  • Le catholicisme est-il compatible avec le modèle républicain français ? Pas vraiment. De Michel Houellebecq / interview au Figaro Magazine, 9 janvier 2015
  • Le gouvernement monarchique a un grand avantage sur le républicain : les affaires étant menées par un seul, il y a plus de promptitude dans l'exécution. De Montesquieu / L'esprit des lois
  • Il faut préserver coûte que coûte tous les acquis démocratiques, laïques et républicains arrachés par des décennies de lutte du peuple. De Daniel Gluckstein / l'Association Lire la Politique
  • La violence terroriste violente non seulement la liberté d’expression et nos valeurs, aussi bien républicaines qu’humanistes, que l’islam comme culture et civilisation. De Abdennour Bidar / Le Figaro Magazine, 23 janvier 2015
  • Il faut restaurer les valeurs républicaines et familiales de respect, de tolérance et d’amour pour autrui. De Michel Godet / Le Figaro, 26 janvier 2015
  • Le rite renvoie au sacré. Si vous désacralisez la nation, le rite républicain devient insignifiant au sens propre. De Henri Guaino / Le Figaro, 23 janvier 2015
  • Connu pour s’être présenté comme candidat à la nomination du parti républicain pour l’élection présidentielle de 2012, Herman Cain avait été hospitalisé début juillet après avoir été testé positif au nouveau coronavirus, moins de dix jours après un meeting du président à Tulsa, dans l’Oklahoma, où il avait été photographié au milieu de la foule, sans masque. Dans un message précédent, le rédacteur du site Hermancain.com a souligné qu’il n’était pas prouvé qu’il ait été contaminé à Tulsa. , Etats-Unis : Un ancien candidat à la primaire républicaine est mort du Covid-19
  • Six fois élu sénateur du Kentucky et en campagne pour un dernier mandat, Mitch McConnell est au coeur de la machine républicaine depuis des décennies. Chef de la majorité au Sénat, il vient de négocier avec la Maison-Blanche un plan de relance pour faire face aux conséquences du Covid. A cent jours des élections, c'est une manoeuvre à laquelle il était réticent mais il s'y est résolu alors que, pour la première fois, le « Cook Report » vient de donner une chance aux démocrates de reprendre le Sénat. Bien que très éloigné du populisme présidentiel, Mitch McConnell a contribué à « normaliser » l'administration Trump où sa deuxième femme, Elaine Chao, est ministre des Transports. Pour protéger son propre pouvoir, il a tout fait pour combattre la procédure en destitution menaçant le président. Atteint de la polio à l'âge de deux ans, il dit retrouver avec le nouveau coronavirus la même angoisse qui étreignait les familles à l'époque. Pour autant, il a été le premier à vouloir faire passer un texte pour réduire le fonds qui dotait les Etats de subventions pour détecter les maladies infectieuses. ​Eminemment hostile à Barack Obama, Mitch McConnell a également mené depuis des années une campagne assidue pour éliminer la réforme sur la santé qu'il considère comme «une abomination». Sa carrière aura été marquée par son implication dans le judiciaire et le financement électoral : ​il aurait contribué à la nomination de plus de 200 juges - y compris Brett Kavanaugh à la Cour suprême . Il est aussi l'un des artisans des lois qui font qu'il n'y a quasiment plus de limites à l'argent collecté et dépensé en campagne. Les Echos, Mitch McConnell, le meneur de jeu républicain | Les Echos
  • Cet homme mériterait la Légion d’honneur. Un policier républicain. Il s’appelle Amar Benmohamed, il est brigadier-chef au « dépôt », là où sont retenues les personnes avant ou après leur audition au tribunal de grande instance de Paris. Il a fait la « une » depuis qu’il a dénoncé sur StreetPress, au nom de ses valeurs, les dérapages de collègues à l’égard des personnes détenues sous leur responsabilité : tenue « de façon régulière » de « propos racistes à l’égard des déférés d’origine étrangère, qu’il s’agisse de personnes de type maghrébin ou africain ». La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, L’honneur d’un policier républicain - La République des Pyrénées.fr

Images d'illustration du mot « républicain »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « républicain »

Langue Traduction
Anglais republican
Espagnol republicano
Italien repubblicano
Allemand republikaner
Chinois 共和党人
Arabe جمهوري
Portugais republicano
Russe республиканец
Japonais 共和党員
Basque errepublikar
Corse republicanu
Source : Google Translate API

Synonymes de « républicain »

Source : synonymes de républicain sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « républicain »

Partager