La langue française

Renom

Sommaire

  • Définitions du mot renom
  • Étymologie de « renom »
  • Phonétique de « renom »
  • Citations contenant le mot « renom »
  • Images d'illustration du mot « renom »
  • Traductions du mot « renom »
  • Synonymes de « renom »
  • Antonymes de « renom »

Définitions du mot renom

Trésor de la Langue Française informatisé

RENOM, subst. masc.

A. − Opinion que se fait le public sur une personne ou sur une chose. Synon. réputation.Monsieur Coignard, tous les prêtres qui recherchent la société des femmes galantes y laissent leur vertu et leur bon renom (A. France, Opin. J. Coignard, 1893, p. 62).Lorsque la révolution pointa, ils rejoignirent les Blancs au camp de Jalès, dans ce canton sauvage auquel l'auberge de Peyrereilhe a donné par la suite un affreux renom (Pourrat, Gaspard, 1925, p. 133).
B. − Opinion favorable largement répandue dans le public sur quelqu'un ou sur quelque chose. Synon. célébrité, notoriété, renommée.Acquérir du renom. Il n'est pas de peuple, ayant acquis dans le monde quelque renom, qui ne se glorifie avant tout de ses annales militaires: ce sont des plus beaux titres à l'estime de la postérité (Proudhon, Guerre et paix, 1861, p. 32).Tant pis pour Picquart, tant pis pour le bon renom de la France, si l'intérêt de l'Allemagne commande au soldat allemand et à son chef suprême de se faire, par leur silence, complices du crime public! (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p. 527).
De renom. [En parlant d'une pers. ou d'une chose] Synon. fameux, illustre, renommé, réputé.Médecin, consultant de renom; restaurant de renom. Depuis 1870, l'introduction par les Américains de groupes dans les cirques européens a permis des effets d'ensemble. Une entreprise de renom se doit maintenant d'avoir un important troupeau d'éléphants (Hist. spect., 1965, p. 1528).
Prononc. et Orth.: [ʀ ənɔ ̃]. Homon. renon. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1176 « opinion que le public a d'une personne ou d'une chose » (Chrétien de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 341); 2. 1508 « bonne renommée, célébrité » (L'Arrest du Roy des Rommains ds Anc. poés. fr., VI, 148). Déverbal de renommer*. Fréq. abs. littér.: 277. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 333, b) 396; xxes.: a) 579, b) 331. Bbg. Robreau (Y.). L'Honneur et la honte: leur expr. ds les rom. en prose du Lancelot-Graal. Genève, 1981, pp. 95-98.

Wiktionnaire

Nom commun

renom \ʁə.nɔ̃\ masculin

  1. Réputation ; opinion que le public a d’une personne, d’une chose.
    • Après les palais des petits souverains, ce qui brille du plus vif éclat, ce sont les hôtels en renom et parfois les musées dont le nombre est assez grand. — (Jérôme-Adolphe Blanqui, Voyage en Bulgarie 1841, 1845)
    • C'était le mercredi 15 novembre de l'an de grâce 1665. Ce soir-là, il y avait petit souper et grande compagnie, rue Vieille-du-Temple, chez La Vienne, le baigneur à la mode, l'étuviste en renom, le barbier du monde élégant. — (Émile Gaboriau, Les Amours d'une Empoisonneuse, Paris : E. Dentu, 1881, p.1)
    • Là, dans cette rue non loin de la grande poste, la boutique d'une chanteuse parisienne en renom efface à tout jamais l'idée du foulard et du madras dans l'esprit des belles Foyalaises. — (Jack Grout, Dans le sillage de la flibuste: Léopard Normand aux Antilles, Éditions Arthaud, 1970, p. 91)
    • Un jour, à la Croix-Rouge,
      Nous étions dix à douze,
      Tous grinches de renom.
      Nous attendions la sorgue,
      Voulant poisser les bogues
      Pour faire du billon.
      — (François-Vincent Raspail, Chanson morale)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RENOM. n. m.
Réputation; opinion que le public a d'une personne, d'une chose. Un homme de grand renom. Cet exploit lui acquit un grand renom. Il s'est fait un mauvais renom. Une ville de grand renon. Employé tout seul, il se prend ordinairement en bonne part. C'est un écrivain en renom.

Littré (1872-1877)

RENOM (re-non) s. m.
  • Opinion que le public a d'une personne, d'une chose. Ne vous acquérez pas par votre dureté Un renom odieux à la postérité, Rotrou, Antig. II, 2. Une petite fontaine sans nom et sans renom ; voilà où vous vous êtes baignée, Sévigné, 19 août 1676. Je ne veux rien d'un homme qui m'a donné le renom que je l'aimais toute seule, Marivaux, l'Épreuve, SC. 21. Si Richelieu eût été Italien, il aurait peut-être parmi nous, malgré les éloges de l'Académie, un aussi mauvais renom que le cardinal Mazarin, quoique d'un autre genre, Duclos, Œuv. t. VI, p. 36.

    Absolument, célébrité. Un homme de renom. Comme il est sans renom, elle est sans défiance, Corneille, Cid, V, 4. Romains, souffrirez-vous… qu'un Romain s'efforce à tacher le renom D'un guerrier à qui tous doivent un si beau nom, Corneille, Hor. V, 3.

    PROVERBE

    À beau se lever matin qui a le renom de dormir la grasse matinée.

SYNONYME

RENOM, RENOMMÉE. Ces deux mots, qui ne diffèrent que par un suffixe à forme de participe passif, sont synonymes en tant que signifiant l'opinion que le public a d'une personne. Mais, quand il s'agit de la voix publique qui annonce quelque chose, c'est renommée qu'on dit, et renom ne se dit pas.

HISTORIQUE

XIIe s. Tuit cil [tous ceux] qui oïrent lor renon, si orent de lor [d'eux] paor, Machab. I, 8.

XIIIe s. Ah ! gentis rois, quant Diex vous fist croiser, Toute Egypte doutoit vostre renon, Quesnes, Romanc. p. 100. …L'estre et l'errement De la grant court de France au dous renom, Hues de la Ferté, ib. p. 182. Puis que dit l'as, je point n'en dot, Fet Renart, que tu es prodom ; Au mains en as tu le renon, Ren. 5271. Encor est-il [Artus] de tel renom, Que l'en conte de li les contes Et devant rois et devant contes, la Rose, 1186. Gens de mauvais renom, Bibl. des chartes, 2e sér. t. III, p. 426.

XVIe s. Ceux qui meurent sans renom, Et desquels la sepulture Presse sous mesme closture Le corps, la vie et le nom, Ronsard, 752. Quant à moy, j'ayme mieux trente ans de renommée, Jouyssant du soleil, que mille ans de renom, Lorsque la fosse creuse enfouyra mon nom, Ronsard, 785. On n'a pas veu sortir de Macedoine, ny de Perse, aulcun orateur de renom, Montaigne, I, 381. Bon renom vaut un heritage, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 252. Une fois en mauvais renom, jamais puits n'est estimé bon, Leroux de Lincy, ib. p. 432.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RENOM, s. m. (Gram.) reputation bonne ou mauvaise qu’on a acquise dans l’esprit des hommes ; il est dit des choses & des personnes ; Rome, Athenes & Lacédémone ont été trois villes de grand renom ; Achilles dut à ses actions le renom qu’il eut de son tems, c’est à Homere qu’il doit celui dont il jouira dans tous les siecles à venir. On se fait un mauvais renom par des actions injustes ; le mauvais renom nous ôte tout crédit dans l’esprit des autres.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « renom »

Re…, et nom ; provenç. et catal. renom ; espagn. renombre ; portug. renome.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIe siècle) De renommer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « renom »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
renom rœnɔ̃

Citations contenant le mot « renom »

  • Pour un seul mensonge on perd tout ce qu’on a de bon renom. De Baltasar Gracian y Morales
  • Celui qui est habile en stratégie ne gagne ni renom pour sa ruse ni récompense pour son courage. De Sagesse militaire chinoise
  • Le renom dans ce monde n'est qu'un souffle de vent... qui change de sens en changeant de parti. De Dante
  • Si tu perds tout, songe à préserver ton renom. De Proverbe médiéval
  • Le renom d'habileté vient souvent de maladresses dont on a su tirer parti. De Henri de Régnier / Donc...
  • Porter le même nom ne signifie pas jouir du même renom. De Proverbe malinké
  • Celui-ci est présidé par le Professeur Christine Petit, docteur en médecine, docteur es-sciences, généticienne et neurobiologiste de renommée mondiale dans le domaine de l'audition et de ses atteintes. Le Professeur Petit a récemment reçu le prix Kavli en neurosciences et a été nommée Directrice de l'Institut de l'Audition, en plus de ses autres fonctions actuelles. Les nouveaux membres du Conseil scientifique sont le Professeur Alain Fischer, le Docteur Robert Dow, le Professeur Paul Avan, le Docteur Diane Lazard et le Docteur Hernán López-Schier. , Sensorion : nomme cinq experts de renom à son Conseil scientifique | Zone bourse
  • Huit premiers romans ont été sélectionnés pour le Booker Prize, dont les auteurs rivaliseront avec des plumes de renom comme Hilary Mantel et Tsitsi Dangarembga, ont annoncé les organisateurs du prestigieux prix littéraire britannique mardi. Orange Actualités, Booker Prize: huit premiers romans sélectionnés aux côtés de plumes de renom
  • Il y aura du monde. Et du beau monde. Même si le Grand National de Villers-Vicomte, dans l’Oise, va attirer quelques cavaliers de renom, comme notre Aubois Eric Lelièvre. « Cela nous enlève quelques cavaliers du plateau, concède Pascal Brogniez, le patron des Ecuries de Payns, mais beaucoup d’autres se déplaceront. Pas seulement des Aubois. » Journal L'Est Eclair, Équitation : 750 concurrents, une foule d’épreuves et du spectacle à Payns ce week-end

Images d'illustration du mot « renom »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « renom »

Langue Traduction
Anglais fame
Espagnol fama
Italien fama
Allemand ruhm
Chinois 名望
Arabe شهرة
Portugais fama
Russe известность
Japonais 名声
Basque ospea
Corse fama
Source : Google Translate API

Synonymes de « renom »

Source : synonymes de renom sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « renom »

Partager