La langue française

Refoulant

Définitions du mot « refoulant »

Trésor de la Langue Française informatisé

REFOULER, verbe

I. − Fouler de nouveau.
A. − Fouler de nouveau quelque chose (à l'aide des mains, des pieds, d'un outil). Refouler une étoffe. Refouler du drap, des peaux, du cuir. Refouler la vendange (Ac. 1935).
B. − Empl. pronom. réfl. Se faire une nouvelle foulure. Se refouler la cheville, le poignet. (Dict. xxes.).
II. − Pousser avec force en arrière.
A. − [Le compl. d'obj. désigne des choses concr.]
1. [Avec idée de compression]
a) TECHNOL. Refouler un morceau de fer. ,,Le placer debout, après l'avoir chauffé, et le frapper en tête avec un marteau pour le renfler et le grossir`` (Jossier 1881). Les forgerons refoulent une pièce de fer pour faire un renflement ou une embase (Virmaitre,Dict. arg. fin-de-s., Suppl., 1899, p. 160).Refouler l'éponge. ,,Frapper une des extrémités du fer à cheval pour lui donner une forme carrée`` (Mots rares 1965).
b) MÉD. Comprimer. La compression est un moyen chirurgical à l'aide duquel on agit sur les tissus en les refoulant. Ce refoulement peut avoir lieu tantôt de dehors en dedans, et alors il constitue la compression proprement dite; tantôt de dedans en dehors: dans ce cas, il prend le nom de dilatation ou de tamponnement (Nélaton,Pathol. chir., t. 1, 1844, p. 45).
2. [Avec idée de déplacement en arrière]
a) [Le compl. d'obj. désigne un liquide (ou un élément gazeux)] Faire aller dans la direction de son point de départ en exerçant une pression en sens inverse du courant normal. Ce batardeau refoula les eaux jusque dans les maisons (Ac.1935).Au fond de cette vallée étroite, et qui semble à cent lieues de la mer, la Vilaine était refoulée rapidement par la marée montante (Stendhal,Mém. touriste, t. 2, 1838, p. 2).Ses traits ne portaient pas l'empreinte de cette émotion profonde qui refoule le sang au cœur et décolore le front et les joues (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 670).
[Le compl. d'obj. désigne un fluide dans une tuyauterie] Quand on abaisse la pression du gaz, l'espace sombre de Crookes et la gaine s'élargissent, refoulant vers l'anode et hors du tube la colonne positive (MmeP. Curie, Isotopie, 1924, p. 71):
1. Le dispositif de Voltri consistait en un flotteur de 60 cm de diamètre solidaire d'un piston plongeur. Lorsque la mer montait, dans le puits du flotteur, celui-ci était soulevé et le piston montait en refoulant l'eau dans une colonne montante. Romanovsky,Mer, source én., 1950, p. 118.
Refouler le courant, la marée. Naviguer (ou nager) à contre-courant. Ma seule espérance avait été qu'elle [notre biscayenne] pourrait refouler le courant (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 172).
Empl. abs. [Suivi d'un compl. de lieu] La marée, qui commençait à monter, refoulait jusque dans le port (Flaub.,1reÉduc. sent., 1845, p. 171).
Cheminée qui refoule (la fumée). Cheminée qui aspire incomplètement la fumée. Vent qui refoule (dans la cheminée). Le feu tirait à ravir!... Quand le vent était bien placé on aurait brûlé la baraque!... Mais si il changeait de direction alors il refoulait dans la tôle!... On étouffait dans la fumée! (Céline,Mort à crédit,1936,p. 650.)
b) TECHNOL. Refouler une cheville. ,,La faire sortir de force du trou qu'elle occupe en la repoussant avec une broche de fer sur la tête de laquelle on frappe avec un marteau`` (Jossier 1881). Refouler un boulon. ,,Le faire entrer ou le faire sortir de force`` (Jossier 1881).
c) ARTILL. ,,Assurer le chargement d'un canon à l'aide du refouloir`` (Ac. 1935). Refouler la charge, le projectile d'un canon.
d) CH. DE FER. Refouler un train. Le faire reculer à l'aide de la locomotive. Les voies affectées au transport des marchandises doivent être disposées de telle façon que les trains puissent y refouler ou y prendre des wagons aussi bien dans une direction que dans l'autre (Bricka,Cours ch. de fer, t. 2, 1894, pp. 279-280).
3. P. ext.
a) Repousser. Au moment de l'inspiration, le diaphragme en se contractant s'aplatit et s'abaisse, en même temps qu'il refoule en bas et en avant les viscères abdominaux (Baratoux,La Voix, 1912, p. 53).Le Diplodocus marchait sur une terre couverte d'une végétation serrée dans laquelle l'animal avait à se frayer un passage; la résistance des plantes en refoulant son tronc allongeait son cou (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 544).
b) Faire disparaître. D'autres [spécialistes] traitent les affections cutanées, refoulent des eczémas chez des vieillards qui deviennent, aussitôt guéris, gâteux ou fous (Huysmans,Là-bas, t. 1, 1891, p. 159).
B. − [Le compl. d'obj. désigne des pers. (ou des animaux)]
1. [Le suj. désigne un animé] Faire reculer. Synon. chasser, repousser.Refouler l'ennemi, des envahisseurs, les fuyards, les barbares, des immigrants, des réfugiés; ils ont été refoulés à la frontière. Les soldats refoulaient le peuple au coin des rues (Hugo,Légende, t. 6, 1883, p. 120).
Au fig. Les hommes d'État jésuites veulent nous refouler dans la barbarie du Moyen Âge en renouvelant des lois sanguinaires contre le sacrilège (Delécluze,Journal, 1825, p. 178).
Empl. pronom. Tous se refoulèrent vers le corridor. Un large vide se fit au milieu du galetas (Hugo,Misér., t. 1, 1862, p. 965).
Au fig. Se refouler sur soi-même, à l'intérieur. Se refermer, se replier sur soi-même. Je lis peu, je sors peu, je me refoule à l'intérieur (E. de Guérin,Journal, 1835, p. 92).De l'orgueil de la France, il [V. Hugo] va au cœur de la France. C'est le génie de notre race qui se refoule en elle-même: après qu'il s'est répandu dans le monde, il revient à son centre (Barrès,Déracinés, 1897, p. 522).
VÉN. Refouler les chiens. ,,Faire retourner les chiens sur leurs pas`` (Littré).
2. [Le suj. désigne un inanimé] Qqc. refoule qqn.Quelque chose oblige quelqu'un à fuir pour se mettre à l'abri. L'air brûlant, un vent glacial, une pluie battante les refoulent.
Au fig. Ce vent pluvieux semblait nous refouler en nous-mêmes et nous crier: « Hâtez-vous de vous dire tout ce qui n'a jamais été dit dans vos cœurs et tout ce qui doit être dit avant que l'homme et la femme meurent, car je suis la voix des mauvais jours qui approchent et qui vont vous séparer » (Lamart.,Raphaël, 1849, p. 190).
C. − [Le compl. d'obj. désigne qqc. d'abstr.]
1. Repousser. Tantôt la bourgeoisie révolutionnaire a sombré, entraînant avec elle le prolétariat. Tantôt la bourgeoisie révolutionnaire victorieuse a eu la force de contenir, de refouler le mouvement prolétarien (Jaurès,Ét. soc., 1901, p. xxxii).Ce n'est qu'à l'aurore du XIXesiècle que le pullulement des sectes, en refoulant au second plan la doctrine de la prédestination, a permis l'éclosion du mouvement missionnaire parmi les protestants (Philos., Relig., 1957, p. 46-1).
2. ,,Empêcher une pensée ou un sentiment de s'établir dans la conscience, ou du moins inhiber sa manifestation`` (Foulq.-St-Jean 1962). Synon. brider, comprimer, contenir, contraindre, enrayer, étouffer, ravaler, rejeter, rentrer, réprimer, retenir; anton. assouvir, défouler, exprimer, extérioriser.Refouler un désir, sa colère, son orgueil, son émotion, des tendances, des instincts, ses sentiments (Foulq.-St-Jean 1962). Tantôt il était porté à des épanchements extraordinaires, et tantôt il refoulait tous ses élans en lui-même, avec une profonde souffrance et une sorte d'effroi (Sand,Jeanne, 1844, p. 253).Je vis ses lèvres se fermer, se serrer comme pour s'opposer à une pression intérieure, comme pour refouler en elle-même des pensées qu'elle me cacherait désormais et se refuserait à me laisser combattre (Gide,Robert, 1930, p. 1328).
Empl. pronom. L'illusion au cœur bientôt se refoulait; Ce n'était sous leurs pieds qu'un gravier qui coulait (Lamart.,Chute, 1838, p. 1068).
3. PSYCHANAL. ,,Interdire inconsciemment l'accès de la conscience à des souvenirs, à des pensées, à des sentiments ou à des désirs en désaccord avec ses aspirations profondes ou avec les exigences du surmoi`` (Foulq. 1971):
2. mademoiselle andriot: (...) C'est sûrement un refoulé. christine: Un refoulé? Oh! bien, il n'en a pas l'air. mademoiselle andriot: Mais justement, c'est la preuve! christine: Et il refoule... quoi? mademoiselle andriot: Ah! ça, je ne sais pas. D'ailleurs, ce qu'on refoule, cela n'a pas d'importance. Ce qui est important, c'est d'être un refoulé. Et il en est un. Montherl.,Celles qu'on prend, 1950, II, 4, p. 801.
D. − Arg. [Le suj. désigne qqn ou qqc. qui repousse les autres par une mauvaise odeur] Ramon était rentré dans la chambre [de Marcel] par hasard, pour voir un peu le gourbi. Ça puait terrible là-dedans. Ça refoulait la pisse et le foutre (B. Dary,Les Beaux bars, 1973, p. 78 ds Cellard-Rey 1980).
Refouler du corridor. ,,Sentir mauvais de la bouche, avoir mauvaise haleine`` (Sandry-Carr. 1963).
Refouler au turbin. ,,Fuir le travail`` (France 1907).
Refouler sur le bouleau. ,,Paresser`` (Rigaud, Dict. arg. mod., Suppl., 1888, p. 399).
III. − Empl. intrans.
Rare. Reculer sous l'effort d'une pression. Synon. plus cour. refluer:
3. C'est l'ordre que le père meure avant les enfants. Il pense à eux, par une grâce de Dieu, aussitôt le sang lui refoule au cœur. Et le réchauffe tellement. Et lui reflue dans tous les membres jusqu'au bout des doigts. Tellement que s'il avait bu un bon verre de vin de Meuse. Péguy,Porche Myst., 1911, p. 187.
TECHNOL. ,,Signifie quelquefois, Résister aux coups, refuser de pénétrer, ressortir au lieu d'entrer: c'est dans ce sens qu'on dit d'un pieu ou d'une cheville qui ne veut pas entrer, qui même parfois revient sous le coup: il refoule, elle refoule`` (Jossier 1881). Clou, vis qui refoule.
Prononc. et Orth.: [ʀ əfule], (il) refoule [-ful]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1175 intrans. « refluer (de la mer) » (Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 21491); b) 1611 trans. « pousser la poudre avec le refouloir » (Cotgr.); c) 1770 (Raynal, Hist. phil., XIX, 9 ds Littré: le christianisme refoula dans l'Europe pour s'y concentrer); d) 1831 trans. « refouler (des sentiments) » (Balzac, Peau chagr., p. 94); e) 1905 psychanal. (E. Claparède, c.r.: Freud in Arch. de psychol., t. 5, p. 180 ds Quem. DDL t. 29: processus psychiques refoulés de la conscience); f) 1923 (J. Rivière, in NRF, n o118, p. 98 ds Quem. DDL t. 21: êtres contraints, refoulés ou pervertis); 2. 1260 « fouler à nouveau (du drap) » (Etienne Boileau, Métiers, éd. Lespinasse et Bonnardot, p. 160). Dér. de fouler*; préf. re-*; cf. fin xies. judéo-fr. refoler « fouler de nouveau » (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, p. 122). Fréq. abs. littér.: 474. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 332, b) 603; xxes.: a) 804, b) 922. Bbg. Quem. DDL t. 29.

Wiktionnaire

Forme de verbe

refoulant \ʁə.fu.lɑ̃\

  1. Participe présent du verbe refouler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REFOULER. v. tr.
Fouler de nouveau. Refouler une étoffe. Refouler la vendange. Il signifie aussi, tant au propre qu'au figuré, Repousser, faire refluer. Ce batardeau refoula les eaux jusque dans les maisons. La marée refoule. Il refoula ces hordes innombrables dans les pays d'où elles étaient sorties. Refouler ses larmes. Fig., Refouler un sentiment, un instinct. En termes de Marine, Refouler la marée, le courant, Aller contre le cours de la marée.

REFOULER, en termes d'Artillerie, signifie Assurer le chargement d'un canon à l'aide du refouloir.

Phonétique du mot « refoulant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
refoulant rœfulɑ̃

Citations contenant le mot « refoulant »

  • «Mon enfant», murmura Danssanin Lanizou, refoulant ses larmes alors qu’elle déballait une couverture pour révéler les côtes saillantes de son bébé. News 24, La faim de tuer 128000 enfants de plus au cours de la première année de la pandémie - News 24
  • Ces réactions peuvent être interprétées comme des symptômes d’un mal-être, souvent inconscient, issu d’un contexte inédit auquel chacun a dû s’adapter par nécessité, refoulant ses émotions et ses peurs face aux incompréhensions, incertitudes et injonctions contradictoires. Cette crise sanitaire est venue percuter nos valeurs les plus profondes, que ce soit par la restriction drastique de libertés fondamentales comme celles de se déplacer ou de participer à un culte, mais aussi nos rites sociaux qui forgent le cohésion d’une société, des plus usuels comme ceux de salutation aux plus intimes comme les rituels de funérailles. La Gazette des Communes, Réflexions sur les managers d’après crise
  • De même, sur le plan émotionnel, l’adulte, se permet de rire, bien sûr, de se réjouir, s’amuser, prendre plaisir, sans sélectionner ses émotions, cultivant les “bonnes” et refoulant les “mauvaises”, par recours à des médicaments: le chagrin, la déprime, la culpabilité, la honte, le désespoir, l’impuissance. Le Huffington Post, Pourquoi certaines personnes refusent de respecter des gestes barrières et de porter un masque - BLOG | Le Huffington Post LIFE
  • En testant les joueurs deux semaines en amont, en refoulant les joueurs testés positifs à leur arrivée (comme Michael Beasley), en mettant en place une quarantaine stricte (Richaun Holmes et Bruno Caboclo en sont témoins) et en coupant quasiment tout accès à l’extérieur, la NBA a pour le moment réussi à créer un petit monde hermétique. Alors même que le nombre de nouveaux cas quotidiens en Floride est toujours au-dessus des 10 000. Basket USA, Aucun nouveau cas de Covid-19 dans la « bulle » depuis une semaine | Basket USA
  • Alors, lorsque Luther arrive à Eisenach, il traduit en deux mois la Bible en allemand. On ne la lisait jusque-là qu’en grec ou en latin. Mais le recours à la langue vernaculaire ne suffit pas. Ce moine aux larges épaules et au menton pointé en avant compte aussi s’appuyer sur la musique pour rapprocher Dieu du peuple. C’est pourquoi il compose aussi des chorals, des mélodies sacrées pour accompagner la liturgie. Bientôt, toute l’assemblée pourra les chanter pendant la messe, au son de l’orgue qui accompagnera les fidèles. Facile à entonner et facile à tenir, le choral se trouve être la forme parfaite. La musique joue un rôle essentiel dans le projet de Luther comme il l’écrit lui-même : "La musique est le plus grand présent de Dieu. C'est le plus grand, oui véritablement un divin cadeau et pour cette raison entièrement refoulant Satan. Par elle on parvient à chasser des tentations nombreuses et grandes. La musique est la meilleure consolation pour un être troublé, même s'il ne sait que peu chanter. Elle est une maîtresse pleine d'enseignement, qui rend les gens plus modéré, plus empreint de douceur, plus raisonnable... (…) De fait, il n’est pas d’art qui puisse être mis sur le même plan que la musique, étant donné qu’exceptée la théologie, seule la musique peut produire une disposition calme et joyeuse. (…)" Europe 1, Bach, au service de l’église luthérienne
  • Le laissez aller des gersois (es) ,confiants(es) dans leur bonne étoile et refoulant d'un revers de main les conseils de prudence . Port du masque aléatoire dans les magasins et super marchés ,voila le résultat . ladepeche.fr, Covid-19: quatre nouveaux cas confirmés dans le Gers, une campagne de dépistage dans les Landes - ladepeche.fr
  • Pour faire disparaître les traces du meurtre, vous avez pesé de vos pieds et de vos mains sur ses membres, en les refoulant dans le puits; puis, sur le tout vous avez jeté quelques planches, et vous êtes allé tranquillement plus loin laver vos mains rouges de sang, pendant que la pauvre Odélide Désilets continuait au fond du puits la longue et terrible agonie dont Dieu seul a connu les secrets. La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable, Histoire : le destin tragique d’Odélide Désilets - La Nouvelle Union et L'Avenir de l'Érable
  • « Le vent a, éventuellement, joué un rôle en refoulant les gaz de combustion », indique Walter Derieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles. La première intervention a eu lieu dimanche vers 15h39 à Schaerbeek, avenue Rogier. Le chauffe-eau dans la salle de bains a été fermé et scellé par Sibelga. Une dame enceinte et son enfant de 3 ans ont été évacuées vers l’Hôpital Militaire pour une oxygénothérapie en milieu hyperbare. sudinfo.be, Quatre empoisonnements suite à la tempête Ciara à Bruxelles: «Le vent a, éventuellement, joué un rôle en refoulant les gaz de combustion»

Traductions du mot « refoulant »

Langue Traduction
Anglais repressing
Espagnol reprimiendo
Italien reprimere
Allemand unterdrücken
Chinois 压抑
Arabe قمع
Portugais reprimir
Russe подавляющий
Japonais 抑圧する
Basque repressing
Corse ripressione
Source : Google Translate API

Synonymes de « refoulant »

Source : synonymes de refoulant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « refoulant »

Refoulant

Retour au sommaire ➦

Partager