La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « refluer »

Refluer

Définitions de « refluer »

Trésor de la Langue Française informatisé

REFLUER, verbe intrans.

A. −
1. [Le suj. désigne un fluide] Couler en sens inverse, généralement vers le point de départ. Maurice aimait d'amour à venir, au crépuscule, (...) écouter la mer refluant vers le lointain des grèves (E. de Guérin, Journal, 1840, p. 397).Il pleuvait à torrents, les ruisseaux débordés envahissaient les chaussées et les trottoirs, l'eau des égouts refluait dans les rues (A. France, Vie fleur, 1922, p. 422).Absol. Elle (...) m'offrit sa main distraite et le petit sourire bourgeois de ses grands yeux, brouillés de vert comme les flaques marines que la mer en refluant abandonne (Colette, Ces plais., 1932, p. 21).
[En parlant d'un liquide physiol.] La bile a reflué vers le sang (Ac.).Une liqueur particulière, dont les émanations, refluant dans le sang, lui communiquent un caractère plus stimulant et plus actif (Cabanis, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 279).Nos regards se croisèrent, et, avant même que j'eusse prononcé son nom en moi-même, mon sang, refluant à mon cœur, m'obligea à m'arrêter un instant (Daniel-Rops, Mort, 1934, p. 357).
2. P. anal., littér. Déjà, par la hêtraie, le silence du bois refluait (Genevoix, Rroû, 1931, p. 182).
P. métaph. Laissons la source de la vie couler vers sa pente naturelle. Si vous lui donnez des digues, ou elle se perdra en refluant sur elle-même, ou elle deviendra un torrent, et ravagera les terres qu'elle devait féconder (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 333).
3. MAÇONN. [En parlant du mortier de pose d'un carrelage ou du mortier utilisé pour liaisonner un ouvrage de brique ou de pierre] Sortir par les joints (d'apr. Bonnel-Tassan 1966). Enlever aussitôt les bavures du plâtre qui a reflué (cette opération doit être faite avant la prise complète) (Bonnel-Tassan1966, p. 50).
B. − P. anal. [Le suj. désigne un flot de gens] Revenir vers le point de départ, revenir en arrière ou, repoussé d'un endroit, se diriger ailleurs. Synon. reculer.Populations refluant vers la ville. L'air du bal était lourd (...). On refluait dans la salle de billard (Flaub., MmeBovary, t. 1, 1857, p. 58).Nos civilisations du Nord, en refluant sur les peuples arriérés du Midi, y ont importé un costume étranger (Taine, Philos. art, t. 2, 1865, p. 137).
Absol. Le chauffeur, vêtu de l'uniforme de l'armée, fait ronfler sans cesse son klaxon, et la foule reflue précipitamment, comme poussée par un chasse-neige (Malraux, Conquér., 1928, p. 57).
Faire refluer.Synon. de refouler.La perte de la bataille de Waterloo fit refluer un grand nombre de prisonniers françois dans les villes des Pays-Bas (Chateaubr., Mél. hist., 1827, p. 135).
P. métaph. Voyez comme les enragés de politique fuient le centre et refluent aux extrêmes (Alain, Propos, 1924, p. 620).
C. − Au fig.
1. [Le suj. désigne des sensations, des pensées, des sentiments, des souvenirs oubliés] Remonter, resurgir à l'esprit venant des profondeurs de la conscience. Émotions qui refluent sur qqn. Puis, avec le flot de paroles qui jaillit des larmes heureuses, elle reprit, comme si, dans l'émotion et l'épanchement de sa joie, toute son enfance refluait à son cœur (Goncourt, G. Lacerteux, 1864, p. 4).Toute la douceur de vivre reflue en moi (Mauriac, Écrits intimes, Du côté de chez Proust, 1947, p. 141).
Absol. Les heures odieuses de son existence refluent une à une, sa mémoire ayant concentré et raffiné leur venin (Arnoux, Double chance, 1958, p. 167).
Faire refluer.Il fait des efforts violents pour faire refluer le temps, pour revenir à ses souvenirs d'il y a quinze ans (Mounier, Traité caract., 1946, p. 313).
2. Littér. [Le suj. désigne une pers.] Retourner vers. Une pareille blessure faite à mon cœur me fit refluer vers mes anciennes habitudes de violence (Fabre, J. Savignac, 1863, p. 241).
Refluer vers soi-même. Retourner au plus profond de soi-même. La conscience qui hésite n'exprime sa vocation d'unité qu'en se dépassant dans une conscience de soi douloureuse (...); refluant vers moi-même, je me sens terriblement exister, à la façon d'une plaie vive (Ricœur, Philos. volonté, 1949, p. 134).
Rare, en empl. trans. Remonter le cours du temps. Maudire le rationalisme, c'est (...) en appeler au moyen âge (...). Il s'agit de savoir s'il faut refluer cinq siècles (Renan, Avenir sc., 1890, p. 45).
REM.
Refluant, -ante, part. prés. en empl. adj.,hapax. Une ardeur, un désir de vivre, associés avec une amertume refluante, comme venant de privation et de désespérance (Baudel., Fusées, 1867, p. 632).
Prononc. et Orth.: [ʀ əflye], (il) reflue [-fly]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1450 [ms. xvies.] « (d'un liquide) couler soudain en sens inverse » (Jean Miélot, Echez amoureux, ms. Bibl. nat. fr. 143, d'apr. P. Laurent ds Romania t. 51, p. 44: la mer qui... flue et reflue deux fois chacun jour par l'influence... de la lune); 2. 1752 fig. en parlant de choses abstr. (Trév.: Les dissensions dont Rome étoit pleine, refluoient jusques dans les armées); 1788 en parlant d'une foule (Barthélémy, Anacharsis, introd., 1 ds Littré). Empr. au lat.refluere « couler en sens inverse, se retirer »; cf. le m. fr. refluir (fin xives. Roques t. 1, I, 10349), de même orig., avec changement de conjug. Fréq. abs. littér.: 304. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 228, b) 364; xxes.: a) 416, b) 650.

Wiktionnaire

Verbe - français

refluer \ʁə.fly.e\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire le mouvement de reflux, en parlant des liquides qui retournent vers le lieu d’où ils ont coulé, ou qui, pressés dans un endroit, se portent dans un autre.
    • Quand la mer monte, elle fait refluer les rivières.
    • Les eaux de la rivière, arrêtées par les digues, ont reflué dans les campagnes.
    • (Médecine) La bile a reflué dans le sang, elle s’est mêlée avec le sang.
  2. (Figuré) Prendre un chemin de retour.
    • Les barbares qui inondèrent l’Italie refluèrent dans les Gaules.
    • La chute du Bas-Empire fit refluer les sciences et les arts dans l’occident de l’Europe.
    • La foule s'arrêta, reflua : elle se trouvait devant la grande porte, dont le pont-levis était baissé, deux compagnies de gardes étaient rangées, prêtes à tirer ! — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, collection « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Notre prestation sur scène étant achevée, nous refluâmes tous vers les coulisses où les congratulations du maire et de mes parents recommencèrent. — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 146)
    • L'être a de nouveau claqué des doigts. Ses congénères ont reflué dans l'obscurité. — (Glen Cook, Le Château noir, 1984)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REFLUER. v. intr.
Il se dit du Mouvement des liquides qui retournent vers le lieu d'où ils ont coulé, ou qui, pressés dans un endroit, se portent dans un autre. Quand la mer monte, elle fait refluer les rivières. Les eaux de la rivière, arrêtées par les digues, ont reflué dans les campagnes. En termes de Médecine, La bile a reflué dans le sang, Elle s'est mêlée avec le sang.

REFLUER s'emploie aussi figurément. Les Barbares qui inondèrent l'Italie refluèrent dans les Gaules. La foule, empêchée d'avancer, reflua vers les rues adjacentes. La chute du Bas-Empire fit refluer les sciences et les arts dans l'occident de l'Europe.

Littré (1872-1877)

REFLUER (re-flu-é) v. n.
  • En parlant des fluides, retourner vers le lieu d'où ils ont coulé. Quand la mer monte, elle fait refluer les rivières. Sa voix trembla en donnant cet ordre, son sang reflua vers son cœur, Voltaire, Zadig, 13.

    Fig. Avant que la science restée à Constantinople refluât en Italie, Voltaire, Mœurs, 82. Je me présentai un dimanche à sa toilette, dans ce salon où refluait la foule des courtisans qui venaient d'assister au lever du roi, Marmontel, Mém. IV. L'Attique et les pays qui l'entourent, étaient alors surchargés d'habitants ; la conquête des Héraclides avait fait refluer dans cette partie de la Grèce la nation entière des Ioniens, qui occupaient auparavant douze villes dans le Péloponnèse, Barthélemy, Anach. Introd. part. I. Les vertus ne sont des vertus qu'autant qu'elles refluent vers leur source [qui est Dieu], Chateaubriand, Génie, I, II, 2.

    Terme de marine. La mer reflue, elle descend.

    Terme de médecine. La bile a reflué dans le sang, la bile s'est mêlée avec le sang.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « refluer »

Lat. refluere…, de re, et fluere, couler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin refluere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « refluer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
refluer rǝflye

Fréquence d'apparition du mot « refluer » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « refluer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « refluer »

  • Au premier semestre, le propriétaire de Gucci et d'Yves Saint-Laurent a vu son chiffre d'affaires refluer de 30 % et son résultat net de 53 %. La pandémie est passée par là…
    Les Echos — Kering amortit le choc grâce à Gucci | Les Echos
  • Le nombre de patients hospitalisés pour une infection au Covid-19 poursuit sa baisse, à 7.062 contre 7.177 jeudi, soit 115 de moins. Le nombre de cas graves en réanimation continue également de refluer, à 496 contre 512 jeudi (-16).
    lindependant.fr — Coronavirus-La France fait état de 25 nouveaux décès, plus de 30.000 morts au total - lindependant.fr
  • Le nombre de cas graves en réanimation continue également de refluer, à 512 contre 529 mercredi (-17).
    lindependant.fr — Coronavirus-14 nouveaux décès en France, 29.979 morts au total - lindependant.fr
  • Cet Etat du Sud dont Melbourne est la capitale est l'épicentre d'une deuxième vague épidémique plus importante que la première. Les autorités reconnaissent que cette deuxième vague mettait plus de temps qu'escompté à refluer.
    Libération.fr — 549 cas en 24 heures, nouveau record pour l'Australie - Libération

Traductions du mot « refluer »

Langue Traduction
Anglais ebb
Espagnol reflujo
Italien riflusso
Allemand ebbe
Chinois 落潮
Arabe انحسار
Portugais vazante
Russe отлив
Japonais 衰退
Basque ebbko
Corse ebb
Source : Google Translate API

Synonymes de « refluer »

Source : synonymes de refluer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « refluer »

Combien de points fait le mot refluer au Scrabble ?

Nombre de points du mot refluer au scrabble : 10 points

Refluer

Retour au sommaire ➦