La langue française

Promulguer

Sommaire

  • Définitions du mot promulguer
  • Étymologie de « promulguer »
  • Phonétique de « promulguer »
  • Citations contenant le mot « promulguer »
  • Images d'illustration du mot « promulguer »
  • Traductions du mot « promulguer »
  • Synonymes de « promulguer »
  • Antonymes de « promulguer »

Définitions du mot promulguer

Trésor de la Langue Française informatisé

PROMULGUER, verbe trans.

A. − [Le compl. désigne une loi, un décret, une disposition particulière dûment signés par l'autorité qui en porte la responsabilité] Publier officiellement une loi, un décret, un texte dans les formes requises, et les rendre exécutoires. Synon. édicter.Promulguer une interdiction, un ordre; promulguer une loi sous sa propre responsabilité. Nul n'est censé ignorer une loi qui a été promulguée (Ac.1935).Eugénie, régente (...) promulguons (...) Tous les hommes non mariés, des classes 1844, 1845, etc., qui ne font pas partie du contingent, sont appelés sous les drapeaux (Verlaine, OEuvres compl., t.5, Confess., 1895, p.170).Le Parlement enhardi rend un édit promulguant l'expulsion de Mazarin, et l'émeute se déchaîne (Brasillach, Corneille, 1938, p.264):
1. Le 17 novembre, Laval, pour pouvoir opérer sans entraves, s'était à son retour du quartier général du Führer fait donner par Pétain le droit de promulguer toutes lois et tous décrets sous sa seule signature. De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p.89.
P. anal., RELIG. Promulguer un dogme. La loi morale ou divine, promulguée et interprétée par la religion, faisoit partout entendre sa voix sévère, dans les foyers domestiques et sur les places publiques (Bonald, Législ. primit., t.1, 1802, p.157).Quand la bulle de Pie V fut promulguée, la liturgie française qui avait près de huit siècles d'existence (...) l'accepta, par déférence (Huysmans, Oblat, t.2, 1903, p.185).
B. − P. ext., littér. [Le suj. du verbe désigne une autorité religieuse, morale, littér., etc.] Affirmer, professer, faire savoir publiquement. Promulguer un principe. Jésus avait promulgué la préexcellence des ordres contemplatifs sur les autres ordres (Huysmans, En route, t.1, 1895, p.208).Cicéron promulgue cette vérité première et (...) il y a lieu de tenir compte du sentiment de ce jurisconsulte (Courteline, Article 330, 1900, p.286):
2. C'est bien ce respect pour la seule pensée personnelle que déclare Proust quand il promulgue: «Tout ce qui était clair avant nous n'est pas à nous», Suarès quand il édicte: «Penser comme tout le monde, c'est penser sottement»... Benda, Fr. byz., 1945, p.77.
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔmylge], (il) promulgue [pʀ ɔmylg]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist.1. Ca 1355 «rendre (une loi) exécutoire en attestant officiellement et formellement son existence» (Pierre Bersuire, trad. de Tite-Live, ms. Ste-Geneviève, fo51c ds Gdf. Compl.); 2. 1784 «publier, annoncer publiquement» (Mirabeau, Lettres, I, 22 juin, à Chamfort ds Rob.). Empr. au lat. promulgare «afficher, publier (une loi), faire connaître». Fréq. abs. littér.: 204. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 521, b) 109; xxes.: a) 225, b) 225.
DÉR.
Promulgateur, subst.Celui qui atteste officiellement une loi. Venir nous proposer ce publiciste distingué, tout simplement comme le parfait professeur de toutes les vérités politiques, comme le promulgateur et le prophète complet des institutions futures (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t.1, 1862, p.415). [pʀ ɔmylgatoe:ʀ]. 1resattest. 1567 (C. de Seyssel, Hist. eccles., V, 9 ds Gdf. Compl.), attest. isolée, de nouv. 1771 (Journal de l'agric., du comm., des arts et des fin., mai, p.102); de promulguer, suff. -(at)eur2*, cf. le lat. promulgator «id.» (iies. ds OLD, déb. du vies. ds Gaff.).

Wiktionnaire

Verbe

promulguer \pʁɔ.myl.ɡe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Publier une loi dans les formes requises, pour la rendre exécutoire.
    • L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,
      Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : […]
      — (Journal officiel de la République française)
    • Dans l’attente de voir chaque jour promulguer cette mesure, toutes les affaires avaient été suspendues […] — (Anonyme, Mexique - Situation des partis, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
  2. (Figuré) Affirmer, professer, faire savoir publiquement.
    • Newton n’aurait pas promulgué la loi de la gravitation universelle s’il avait attendu que les perturbations qu’il observait dans le mouvement des astres eussent disparu. — (Alfred Naquet, Vers l’union libre, E. Juven, Paris, 1908)
    • – Vous n’avez pas quitté Paris cet été ? [...] – Je n’aime pas changer de lit, déclara net J. A., comme on promulgue un apophtegme. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 352)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROMULGUER. v. tr.
Publier une loi dans les formes requises, pour la rendre exécutoire. Nul n'est censé ignorer une loi qui a été promulguée.

Littré (1872-1877)

PROMULGUER (pro-mul-ghé), je promulguais, nous promulguions, vous promulguiez ; que je promulgue, que nous promulguions, que vous promulguiez v. a.
  • Publier une loi avec les formalités requises. Paul III promulgua leur bulle d'institution [des jésuites], avec la clause expresse que leur nombre ne passerait jamais soixante ; cependant Ignace, avant de mourir, eut plus de mille jésuites sous ses ordres, Voltaire, Mœurs, 139. Tous les actes dans l'empire furent promulgués au nom de Charles-Quint jusqu'à l'année de sa mort ; fait aussi important que véritable et qu'aucun historien n'a rapporté, Voltaire, Ann. Emp. Charles-Quint, 1555, Le roi seul sanctionne et promulgue les lois, Charte de 1830, art. 18.

HISTORIQUE

XIVe s. Loy promulguée, Oresme, Thèse de MEUNIER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « promulguer »

Lat. promulgare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin promulgare, « afficher, publier » [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « promulguer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
promulguer prɔmylge

Citations contenant le mot « promulguer »

  • L'initiative aurait pu être bloquée par un veto présidentiel, mais la présidence avait rapidement annoncé que M. Piñera allait promulguer cette réforme très populaire dès vendredi, invoquant "la difficile situation économique et sociale". Le Soir, Chili: le président promulgue la réforme de l'épargne-retraite - Le Soir
  • Les échanges pourraient cependant aider les élus à déterminer s'il faut promulguer de nouvelles lois pour mieux réguler les plateformes numériques. LaProvence.com, France - Monde | Les géants de la tech sous le feu des projecteurs politiques | La Provence
  • L'été dernier, les acteurs de la place financière de Paris promettaient de définir leur stratégie pour sortir du charbon d'ici à la mi-2020. A en croire Finance For Tomorrow (FFT) - la branche de Paris Europlace lancée en juin 2017 pour promulguer la finance verte - c'est quasiment chose faite pour les plus gros acteurs. « D'ici à fin 2020, tous les grands acteurs de la place de Paris auront défini leur stratégie de sortie du charbon », affirme FFT. Le calendrier ne sera pas exactement tenu, mais entre-temps, la crise du Covid-19 est passée par là. Les Echos, Sortie du charbon : l'offensive de la place financière de Paris | Les Echos

Images d'illustration du mot « promulguer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « promulguer »

Langue Traduction
Anglais enact
Espagnol promulgar
Italien enact
Allemand erlassen
Chinois 制定
Arabe يسن قانون
Portugais decretar
Russe enact
Japonais 制定する
Basque enact
Corse enact
Source : Google Translate API

Synonymes de « promulguer »

Source : synonymes de promulguer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « promulguer »

Partager