Programme : définition de programme


Programme : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PROGRAMME, subst. masc.

A. −
1. Ensemble des actions qu'on se propose d'accomplir dans un but déterminé; p.méton., la réalisation de ces actions. Programme ambitieux, chargé; vaste programme; rester fidèle à son programme; se fixer un programme de travail; établir le programme de sa journée; un programme de voyage, de vacances; appliquer, constituer, définir, dresser, élaborer, exposer, modifier, réaliser, remplir un programme; être, figurer, mettre au programme. Mercredi matin j'ai à déjeuner G. Pouchet et Pennetier. Le soir je ferai mes paquets et jeudi je file pour dîner avec Tourgueneff. Voilà le programme (Flaub.,Corresp., 1877, p.21).Nous avons une peur affreuse à l'idée que vous pourriez vous ennuyer parmi nous. Il faut que nous tracions le programme de la journée et des journées à venir (Duhamel,Suzanne, 1941, p.117):
1. Rien ne fut donc changé au programme arrêté. Il fut convenu que l'on appareillerait le lendemain soir, et que l'on tâcherait, la mer étant belle et le vent favorable, de se trouver le surlendemain soir dans les eaux de l'île neutre. Dumas père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.275.
Loc. adj. Hors programme. Qui n'est pas, qui n'a pas été prévu. Ce moment-ci est hors programme, extrait du temps commun, mis à part (Sartre,Mots, 1964, p.206).
[En parlant d'une annonce, d'un titre, d'une évocation qui suffit à faire prévoir la suite] Il y a, paraît-il, un autre village. Le nom seul est un programme. Il doit être enfermé dans un défilé qui doit se poser là (Giono,Gds chemins, 1951, p.12).
Loc. C'est tout un programme:
2. −(...) Mais alors pour le lieu, il serait indiqué de le baptiser: Le Désert. −Imprimerie du Désert. −Penses-tu que l'on comprendra bien? −Oh! cela, répliqua Justin, cela m'est tout à fait égal. Pour les gens ce n'est qu'un mot. Pour nous, c'est tout un programme. C'est presque une doctrine, presque une philosophie. Duhamel,Désert Bièvres, 1937, p.52.
2. En partic.
a) Programme (de recherche(s)). Plan d'ensemble (d'une recherche). Synon. projet.Ce titre était plutôt un programme de recherches, une invite à généraliser les premiers schémas simples. Depuis Poisson, la réalisation du programme a été fort avancée (Traité sociol., 1967, p.131).
b) POL., ÉCON. Exposé général des intentions, des objectifs (d'une personne, d'un groupe, d'une entreprise commerciale, industrielle, etc.). Synon. plan.Programme prévisionnel; programme administratif, économique, électronucléaire, industriel, militaire, nucléaire, social; exécution d'un programme; programme d'action régionale; programme d'action sanitaire et sociale; programme de croissance économique; élaborer, présenter, publier un programme; adhérer à un programme. Mettre l'accent sur une plus grande rigueur dans l'élaboration de programmes ou de plans susceptibles d'assurer un plus haut rythme de croissance (Univers écon. et soc., 1960, p.34-14).Programme des Nations Unies pour le développement (P.N.U.D.). Programme Élargi d'Assistance Technique (P.E.A.T.) (Debb.-DaudetPol.1981).
Programme d'action prioritaire (P.A.P.). ,,Innovation du VIIeplan, correspondant à un ensemble homogène de mesures complémentaires destinées à la réalisation prioritaire de certains objectifs du Plan`` (Jur. 1981). Le projet du VIIIePlan (1981-1985) comporte douze programmes d'action prioritaires (Favr.-Vettr.1981).
Programme régional de développement et d'équipement (P.R.D.E.). ,,Dernier acte de l'élaboration du plan français consacrant la régionalisation de la planification`` (cida 1973).
Loc., en appos. ou en compos. Loi(-)programme, loi de programme. V. loi rem. 2.Le mécanisme d'autorisations de programmes, renforcé par celui de lois programmes, permet désormais d'éviter ces inconvénents (Univers écon. et soc., 1960, p.50-8).
POL. Ensemble de projets, d'objectifs politiques (avec l'échéance de leur réalisation); p.ext., indication générale d'une politique. Programme commun (v. ce mot A 3 a), électoral; programme de la majorité. Aucun de ces messieurs, d'ailleurs, ne se soucia de combattre le programme politique défendu par Rougon (Zola,E. Rougon, 1876, p.290).Il aurait tout avantage à adopter un programme défini: un journal sans programme politique, ça ne tient pas debout (Beauvoir,Mandarins, 1954, p.66).
Programme de gouvernement. (Ds Constit. 1981). Le Premier Ministre (...) présente le programme de son gouvernement (Debb.-DaudetPol.1981).
Rem. V. aussi infra rem. 2.
c) MUS., BEAUX-ARTS. Ensemble des conditions à remplir, des contraintes à respecter dans l'exécution d'une oeuvre.
MUS. [P. oppos. à musique pure] Musique à programme. ,,Musique qui s'inspire d'une donnée extra-musicale, d'ordre dramatique, littéraire ou simplement descriptif, indiquée par son titre et souvent précisée par un argument développé ou un véritable livret. Le poème symphonique en est la forme la plus haute`` (Pinch. Mus. 1973). La musique à programme ne se confond-elle pas avec la musique descriptive! Liszt a grand soin de prévenir justement une pareille confusion (Chantavoine,Liszt, 1910, p.145).La révélation de la musique à programme, l'engouement pour les formules légendaires (...), tout ceci entraînait une entière génération de compositeurs français vers les réalisations orchestrales ou dramatiques (Cortot,Mus. fr. piano, 1930, p.77):
3. ... une «musique pure» est possible, si celui qui inscrit en haut de sa portée andante, c'est-à-dire «en allant», ou allegro, c'est-à-dire «joyeux», ne fait pas déjà de la musique à programme... Benda,Fr. byz., 1945, p.282.
Subst. désignant une oeuvre musicale + à programme.Tantôt le compositeur traduit en métaphores musicales des sentiments ou des objets connus de lui et de l'auditeur (romances avec paroles, symphonies à programme, etc.); tantôt il traduit des sentiments connus de lui seul (Combarieu,Mus., 1910, p.62).
ARCHIT. Nécessités auxquelles doit répondre un projet d'architecture. À Paris, Le Brun, travaillant pour la chapelle de Saint Sulpice, se conforma très exactement au programme que M. Olier lui avait tracé (Mâle,Art relig., 1932, p.17).
B. − SPECTACLES
1.
a) Suite, ensemble des oeuvres dramatiques, musicales, etc., pour une période donnée, ou jouées ou exécutées lors d'un spectacle, d'un concert ou de manifestations prévues à l'occasion d'une cérémonie, de festivités. Changement de programme; programme lyrique. Le programme de la cérémonie comportait, d'abord: la Marseillaise, par la musique militaire (Romains,Copains, 1913, p.255).Un concert dont le programme semblait avoir été tout spécialement arrangé pour notre anniversaire même (Du Bos,Journal, 1928, p.52).
Programme artistique. Suite des manifestations artistiques (pour une période donnée). Le programme artistique de chaque année théâtrale est établi sur la proposition du Directeur général par le comité du syndicat et arrêté par lui après approbation du ministre chargé des Beaux-Arts (Théâtres nat. Fr., 1954, p.31).
En partic. Programme instrumental (v. ce mot B 2). Plus tard [que les dernières années de la Restauration] (...) le programme instrumental de l'opéra comique est celui du grand opéra (Gevaert,Instrument., 1885, p.236).
Mettre au programme. [Ansermet] me proposa de prendre la baguette, pour lire avec l'orchestre ma première symphonie qu'il avait (...) mise à son programme (Stravinsky,Chron. vie, 1931, p.114).
Fam., iron. Programme des réjouissances.
b) P. méton. Feuille ou livret imprimé, donnant le détail du programme d'un spectacle, la description des oeuvres présentées, le nom des interprètes. Acheter le programme; demandez le programme! Il déchire le programme, le jette, le ramasse pour voir le titre de la pièce (Renard,Journal, 1902, p.736).Le théâtre proche s'entourait de fiacres et de cris: −Le seul programme officiel! Voilà le programme! (Hamp,Marée, 1908, p.74).
2. RADIO, TÉLÉDIFFUSION
a) Émission, ensemble d'émissions diffusé(e) par la radio, la télévision. Un programme tous publics. Il y a en France approximativement quatre millions de postes de télévision. Nous avons cinquante-trois heures hebdomadaires de programmes télévisés (Cacérès,Hist. éduc. pop., 1964, p 182).Les films de qualité moyenne, les magazines familiaux, les bons programmes de télévision (Dumazedier, Ripert,Loisir et cult., 1966, p.49):
4. Les méthodes utilisables pour évaluer la proportion d'auditeurs d'un programme qui ont effectivement écouté le communiqué publicitaire placé dans ce programme, sont tout à fait analogues aux méthodes utilisées pour tester la valeur d'attention ou de mémoire des annonces-presse... Weinand,Public. radioph., 1964, p.10.
En partic. Programme enregistré (v. ce mot B). Le disque (...) s'est considérablement développé et perfectionné de sorte que la diffusion des programmes enregistrés s'est amplifiée (Matras,Radiodiff. et télév., 1958, p.47).
Programme préenregistré. V. pré- I B 2.
b) P. méton. Liste imprimée des émissions, avec indication des heures de diffusion, qu'une station de radio ou une chaîne de télévision doit présenter au cours d'une période donnée. Grille de programme (v. grille B 2). Elle a encore sorti de son sac un crayon bleu et un magazine qui donnait les programmes radiophoniques de la semaine. Avec beaucoup de soin, elle a coché une à une presque toutes les émissions (Camus,Étranger, 1942, p.1155).
3. P. anal., SPORTS. Il doit être aussi fait mention du mille mètres et du trois mille mètres (trois mille mètres «plat» par opposition au trois mille mètres «steeple»), bien qu'ils ne figurent pas au programme des rencontres dites officielles (nationales ou internationales) (Jeux et sports, 1967, p.1224).
C. − [Dans l'enseign.] Ensemble des connaissances qu'un élève doit acquérir en un temps donné, notamment en vue de la préparation d'un examen, d'un concours. Les programmes scolaires; programme fixé par arrêté ministériel; appliquer le programme. Je n'ai fait que lire très rapidement tout ce qui concernait la physique, et surtout les télégraphes qui ne font point partie du programme du baccalauréat ès lettres (Verlaine,Corresp., t.3, 1863, p.270).Un potache qui se dépêche de revoir son programme à trois jours du bachot (Montherl.,Pitié femmes, 1936, p.1210):
5. J'attendis la rentrée avec impatience. Psychologie, logique, morale, métaphysique: l'abbé Trécourt expédiait le programme à raison de quatre heures de cours par semaine. Beauvoir,Mém. j. fille, 1958, p.158.
[Dans l'enseign. programmé] Suite des étapes à parcourir dans un cursus (d'apr. Foulq. 1971).
P. méton. Document qui détermine les disciplines à enseigner ainsi que les connaissances exigées aux examens. L'enseignement général dans la classe de fin d'études des écoles primaires élémentaires est donné conformément au programme et à l'horaire annexés au présent arrêté (Encyclop. éduc., 1960, p.103).
Au programme. Être, figurer au programme; oeuvre, question au programme. Les matières inscrites cette année au programme m'intéressent personnellement beaucoup (Martin du G.,J. Barois, 1913, p.294).Il y avait cette année-là au programme Lucrèce, Juvénal, l'Heptaméron, Diderot (Beauvoir,Mém. j. fille, 1958, p.171).
D. −
1. SC., ÉLECTRON., INFORMAT., AUTOM. ,,Liste des instructions qui permettent l'exécution d'un travail sur une machine, écrites sous une forme conventionnelle`` (Ging.-Lauret 1982). Programme informatique, d'ordinateur; écrire un programme; machine à programme enregistré. Cette machine effectue des milliers d'opérations de calcul, l'une après l'autre, selon un programme décidé à l'avance: cette propriété correspond au terme d'«automatique» (Berkeley,Cerveaux géants, 1957, p.101).
a) Programme + adj.Programme standard.
Programme actif. ,,Programme chargé en mémoire et prêt à l'exécution`` (Mess. Télém. 1979).
Programme croisé. ,,Programme concernant l'ordinateur A mais exécuté sur l'ordinateur B`` (Microproc. 1981).
Programme principal. ,,Programme qui régit le fonctionnement de la machine (moniteur) ou des différentes parties d'un programme (racine)`` (Morvan Informat. 1981).
Programme réentrant. ,,Programme pouvant être partagé simultanément par plusieurs processus, bien qu'une seule copie soit présente en mémoire pour l'exécution`` (Morvan Informat. 1981).
b) Programme + subst. appos.
Programme machine. ,,Programme rédigé en code machine`` (Le Garff 1975).
Programme objet. ,,Programme écrit en langage objet directement assimilable par l'ordinateur`` (Milsant 1981).
Programme source. Programme écrit en langage source par le programmeur et destiné à être traduit en vue d'une exécution (d'apr. Morvan Informat. 1981).
c) Programme + compl. prép. de.Programme d'assemblage; programme d'avant-plan, d'arrière-plan; programme de contrôle (p.oppos. à programme de traitement); programme de gestion de fichiers.
Programme d'application. ,,Programme décrivant un problème spécifique et permettant d'en obtenir la solution`` (Le Garff 1975).
Programme de traduction. ,,Programme destiné à faire passer d'un texte source à un texte objet`` (Morvan Informat. 1981).
Programme de traitement. Programme dont l'aboutissement produit des résultats (tri, compilation, édition), qui est donc relatif à l'application (d'apr. Mess. Télém. 1979).
2. Opération établie à l'avance dans le fonctionnement d'un appareil. Sommée de choisir entre le propre et le sale (...) par (...) des lessiviers qui me lavent le cerveau avec la mousse de leurs shampooings à moquette (...) et le programme spécial casseroles de leurs lave-vaisselle, je pencherais plutôt, en vertu des grands principes, côté crasse (Le Nouvel Observateur, 7 mars 1977, p.52, col. 2).
3. P. anal., BIOL. Programme (génétique). Dans le programme sont contenues les opérations qui (...) conduisent chaque individu de la jeunesse à la mort. (...) tout n'est pas fixé avec rigidité par le programme génétique. Bien souvent, celui-ci ne fait qu'établir des limites à l'action du milieu (Fr. Jacob, La Log. du vivant, Paris, Gallimard, 1970, p.18).
REM. 1.
Programmatique, adj.Qui relève, qui a les caractéristiques d'un programme, qui concerne un programme. Accord, soutien programmatique; déclarations programmatiques. Tout ce que nous dirons ici aura, nécessairement, une allure problématique et programmatique (Traité sociol., 1968, p.299).Mais c'est quand même bien d'une chaîne qu'il s'agit [dans un hypermarché], d'une discipline programmatique (Réalités, oct. 1976, p.27, col. 1).
2.
-programme, programme-, élém. de compos.a) α)
Charte-programme, subst fém.Le C-D-S sortira une charte-programme qui tentera de définir un autre type de société pour la France (Le Nouvel Observateur, 4 oct. 1976, p.38, col. 3).
β)
Condition-programme, subst. fém.Nous avons abandonné l'idée d'un Beau en soi, divisé en un certain nombre de conditions-programmes, vers la totalité desquelles tendrait la course des candidats éclectiques (Mauclair,Maîtres impressionn., 1923, p.139).
γ)
Discours-programme, subst. masc.Il est remarquable qu'au retour de Lausanne, ce soit dans cette langue et ces métaphores de la Révolution que Sainte-Beuve (...) fasse son discours-programme de modérantisme classique (Thibaudet,Hist. litt. fr., 1936, p.114).
δ)
Livre-programme, subst. masc.Stock, lui publiera (...) «Le meilleur, pourquoi pas?», ce livre-programme, paraît-il d'excellente qualité, dont le sémillant Jimmy Carter inonde actuellement les États-Unis (Le Point, 6 sept. 1976, p.117, col. 3).
ε)
Loi(-)programme,(Loi programme, Loi-programme) subst. fém.V. supra A 2 b.
b)
Programme-produit, subst. masc.Synon. de produit-programme et de progiciel. (Ds GDEL).
c)
Sous-programme, subst. masc.,informat. Ensemble d'instructions réalisant une fonction particulière et conçu pour être utilisé par différents programmes. Les sous-programmes fermés sont assemblés séparément, n'apparaissent qu'une fois en mémoire et sont appelés chaque fois qu'un programme en a besoin (J.-P. Meinadier, Struct. et fonctionnement des ordinateurs, Paris, Larousse, 1971, p.376).
d)
Programme-souvenir, subst. masc.Dans le programme-souvenir qui fut publié à l'occasion du gala Antoine, Sacha Guitry affirme que le grand directeur (...) a toujours «détesté le vaudeville» (L'OEuvre, 25 mai 1941).
Prononc.: [pʀ ɔgʀam]. Étymol. et Hist. 1. 1677 (Duillier, Nouv. dict. fr.-ital., Genève, Widerhold, p.560); 1680 (Rich.: Programe s. m. Mot qui vient du grec, et qui se dit en parlant des actions publiques des Coléges. C'est un écrit qu'on afiche quelquefois et qu'on distribuë d'ordinaire, et qui contient le sujet de l'action, les noms de ceux qui la représentent, etc.); 1690 programme (Fur.); 2. 1765 «écrit indiquant les différents éléments d'un spectacle» (Encyclop. t.13); 3. 1789 pol. «ensemble d'actions que l'on prévoit d'accomplir, de mesures que l'on prévoit de prendre» (Bailly, Journal, 9 juillet, t.1, p.307 ds Brunot t.9, p.755); 4. 1933 «ce qui est annoncé par le programme d'émissions d'une station de radio, émission» (Annuaire radio, p.134); 5. 1954 «ensemble de dispositions déterminant l'ordre de fonctionnement d'une machine électronique» (Ruyer, Cybern., p.78); 1959 informat. (P. Demarne, M. Rouquerol, Les Ordinateurs électron., Paris, P.U.F., p.57). Empr., comme le lat. programma, au gr. π ρ ο ́ γ ρ α μ μ α «ordre du jour, inscription». L'angl. a également empr. le terme sous les formes program et programma dep. le xviies. puis programme déb. xixes. prob. sous l'infl. du fr. et att. l'usage du terme pour désigner une émission radio-diffusée dep. 1923 et en informat. dep. 1946 (v. NED et NED Suppl.2). Fréq. abs. littér.: 1597. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 518, b) 1968; xxes.: a) 2537, b) 3769. Bbg. Bastuji (J.). Aspects de la néol. sém. Langages. Paris. 1974, t.8, pp.11-13. _ Delamarre (G.). Le Vocab. des réseaux. Informat. et gestion. 1979, no105, p.46. _ Fortin (A.). Dossiers de mots. Néol. Marche. 1979, no14, pp.56-57. _ Néol. et énonc.: analyse d'un corpus. Langages. Paris. 1974, t.8, p.84. _ Schmitt (Ch.). Gräkomane Sprachstreitschriften... In: [Mél. Baldinger (K.)]. Tübingen, 1979, t.2, p.607.

Programme : définition du Wiktionnaire

Nom commun

programme \pʁɔ.ɡʁam\ masculin

  1. Écrit donnant le détail d’un événement ou d'une succession d'événements.
    • Certaines communes, écrivait le préfet, à l'occasion des fêtes patronales, ou de manifestations agricoles, ont, à leur programme de réjouissances, des concours de buveurs de cidre ou autres boissons. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. Suite des numéros d'artiste ou des œuvres représentées lors d’un spectacle, d’un concert, d’une fête, etc.
    • Les magnifiques music-halls terminaient chaque numéro du programme par un couplet chauvin qui soulevait des scènes d’enthousiasme éperdu ; […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 213 de l’éd. de 1921)
  3. (Par extension) Livret ou recueil où est détaillée une telle suite.
  4. (Télévision) Groupe d'émissions radio ou télévisées, cadencées dans le temps pour une chaîne déterminée.
    • […], les chaînes de télévision ont l'ambition de fidéliser les téléspectateurs le plus tôt possible. J'ai moi-même été contacté par des « téléastes » qui voulaient me faire participer à l’élaboration et à la mise en place de programmes pour les moins d'un an ! — (Aldo Naouri, Réponses de pédiatre, Éditions Odile Jacob, 2000 & 2004, part. 2)
    • Le but de ces programmes, évidemment, est d'être si nazes et inregardables que les enfants préféreraient être encore en classe. Ainsi, quand ils doivent se lever le lendemain matin et se coltiner des divisions complexes, ils se diront : Au moins, je ne suis pas entrain de regarder ces affreux films à la maison. — (Brandon Sanderson, Alcatraz contre les traîtres de Nalhalla, tome 3 de la série "Alcatraz", traduit de l'anglais (États-Unis) par Juliette Saumade, Éditions Mango, 2013, chap. 10)
  5. (Politique) Exposé de principes ou d’idées, de l’énumération des réformes, des mesures projetées par une personne ou une organisation politique.
    • L’opposition a fait connaître son programme.
    • Le programme du ministère.
  6. (Programmation) (Par ellipse) Programme informatique ; ensemble d’instructions, souvent contenu dans un fichier, écrit dans un langage machine exécutable par un ordinateur.
    • L’ordinateur refuse d’ouvrir ce programme.
    • Ce programme résout tous mes problèmes !
  7. (Éducation) (Par ellipse) Programme scolaire.
    • Tenir, remplir son programme : tenir, faire exactement ce qu’on avait promis.
  8. (Art) Thématique.
    • Le programme iconographique de la chapelle Sixtine est l’histoire de l'humanité.
  9. (Architecture) Architecture à programme : architecture imposée pour l'extérieur d'un ensemble de bâtiments, pour conserver son harmonie générale, tandis que l'architecture intérieure des édifices est libre de contraintes.
    • Le maître d’œuvre de la façade à programme tournée vers la Garonne est l’architecte Victor Louis.

Forme de verbe

programme \pʁɔ.ɡʁam\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de programmer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de programmer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de programmer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de programmer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de programmer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Programme : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROGRAMME. n. m.
Écrit donnant le détail d'une fête, d'une cérémonie, d'un spectacle, d'un concert, etc.; annonce des matières d'un cours, du sujet d'un prix, etc. Distribuer, vendre des programmes. Le programme des concours de l'Académie. Faire la lecture du programme. Le programme d'un spectacle, d'un concert, d'une fête. Ce morceau n'était pas porté sur le programme, n'était pas au programme. Il n'a pas encore donné le programme de son cours. Il se dit aussi d'un Plan établi à l'avance. Une exécution conforme au programme. Fig., Tenir, remplir son programme, Tenir, faire exactement ce qu'on avait promis.

PROGRAMME se dit, par extension, d'un Exposé de principes ou d'idées, de l'énumération des réformes, des mesures projetées par un gouvernement, un parti, un homme politique, etc. L'opposition a fait connaître son programme. Le programme du ministère.

Programme : définition du Littré (1872-1877)

PROGRAMME (pro-gra-m') s. m.
  • 1Écrit qu'on affiche et qu'on distribue pour exposer le détail d'une fête publique, les conditions d'un concours, etc.

    Il se dit aussi de l'annonce qui contient le sommaire d'un cours.

    Fig. Tenir, remplir son programme, tenir exactement ce qu'on a promis.

  • 2 Fig. Indication générale d'une politique, d'une doctrine. L'édifice dont le programme est dans les cœurs de tous les ardents amis de l'humanité, Babœuf, Pièces, II, 57.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PROGRAMME. Ajoutez :
3 Terme de turf. Liste des chevaux inscrits pour courir.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Programme : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROGRAMME, s. m. (Hist. littér.) est un terme en usage dans les colléges, où il signifie un billet ou avertissement que l’on distribue, pour inviter le public à quelque harangue ou autre cérémonie.

Le programme pour une harangue en contient ordinairement l’argument, ou au-moins ce qui est nécessaire pour en avoir une idée. Il y a aussi des programmes qu’on distribue pour inviter à des déclamations publiques, à des représentations de pieces de théâtre.

Programme, (Jurisprudence.) signifioit anciennement une lettre scellée du sceau du roi. Voyez Lettre.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « programme »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
programme prɔgram play_arrow

Citations contenant le mot « programme »

  • Outre ce fléchage vers des investissements verts, le PIA se fixe aussi l’objectif que les 70 % restant du plan ne soit pas défavorable à l’environnement. Un dispositif qui n’existait pas dans les précédents programmes d’investissements d’avenir. L’évaluation du caractère défavorable des dépenses reviendra au secrétariat à l’investissement, l’organe chargé du PIA. , Un tiers des 20 milliards d'euros du nouveau Programme d’investissements d’avenir sera consacré à l’environnement
  • Biathlon – Oberhof : le programme complet de la 6ème étape de la Coupe du monde Dicodusport, Coupe du monde de biathlon 2020-2021 - Biathlon - Oberhof : le programme complet de la 6ème étape de la Coupe du monde - Dicodusport
  • Il faut laisser les gens travailler plus, pour gagner plus, c'est mon programme (...) Moi je veux être le candidat du travail. De Nicolas Sarkozy / Le Monde - Février 2007
  • La démocratie est un système dans lequel les citoyens votent pour désigner des gouvernants sur la base d'un programme leur indiquant les intentions des gouvernants. De Jean-François Revel / Entretien avec Pierre Assouline - Novembre 1988
  • Nos études ont montré que la probabilité qu’un programme corrigé fonctionne comme avant la correction est seulement de cinquante pour cent. De Bev Littlewood & Lorenzo Strigini / Pour la science
  • Faire parler un homme politique sur ses projets et son programme, c’est comme demander à un garçon de restaurant si le menu est bon. De Jean Dutourd
  • Un programme c’est un sort que l’on jette à un ordinateur et qui se transforme en messages d’erreur. De Anonyme
  • L'ennui des élections, c'est que l'élu se croit obligé d'appliquer son programme, au moins au début... De Anonyme
  • Le programme génétique prescrit la mort de l'individu, dès la fécondation de l'ovule. De François Jacob / La logique du vivant
  • L’absence ou le mépris du programme n’est pas nécessairement un signe de totalitarisme. De Hannah Arendt / Les Origines du totalitarisme : le système totalitaire
  • Renouveler les choses connues, vulgariser les choses neuves : un bon programme pour un critique. De Charles-Augustin Sainte-Beuve / Pensées et maximes
  • La résistance est individuelle, elle ne se réfère à aucun programme. De Philippe Sollers / Entretien avec Carole Vantroys - Mars 1997
  • Au théâtre, le tragique s'exprime principalement au travers des textes publiés dans le programme. De Roland Topor

Traductions du mot « programme »

Langue Traduction
Corse prugramma
Basque programa
Japonais プログラム
Russe программа
Portugais programa
Arabe برنامج
Chinois 程序
Allemand programm
Italien programma
Espagnol programa
Anglais program
Source : Google Translate API

Synonymes de « programme »

Source : synonymes de programme sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires