Proclamation : définition de proclamation


Proclamation : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PROCLAMATION, subst. fém.

A. − Action de faire connaître ou reconnaître par une déclaration publique quelque chose d'officiel. Synon. annonce, déclaration, notification, publication.Proclamation des droits de l'humanité, de la république. Ce fut, en octobre, la proclamation de l'indépendance bulgare et le couronnement du tsar Ferdinand, événement que notre ministre à Sofia, le métèque Paléologue, ne connut, assure-t-on, que par les journaux (Maurras, Kiel et Tanger, 1914, p.XXIV). La proclamation de l'état de siège ne dépend que de vous et peut rendre plus expéditif l'exercice de vos pouvoirs (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p.522).
P. méton. Texte officiel, discours par lequel on proclame quelque chose. Synon. appel, avis, communiqué, manifeste, profession* de foi.Faire, rédiger, lire une proclamation. Popelin (...) voit des gens lisant quelque chose contre les murs à la lueur d'allumettes qu'ils enflamment. C'était la proclamation de la République (Goncourt, Journal,1882, p.189).Il était calligraphe. On citait de lui la proclamation de Bonaparte à l'armée d'Italie, tracée en caractères microscopiques et formant, par la disposition des lignes, un portrait du premier consul (A. France, Pt Pierre,1918, p.178).
B. − P. ext. Action d'affirmer, d'annoncer hautement quelque chose. Ces messieurs ont parlé d'une vaste proclamation à faire dans le prochain Hermès contre l'armée, le gouvernement, les généraux (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1898, p.307).
P. méton. Texte contenant ce qu'on proclame. Dès le matin les affiches blanches (...) avaient averti la population parisienne de cette nouvelle victoire de la «vraie démocratie»; proclamations vraiment point trop mal tournées (Verlaine, Souv. et fantais.,1896, p.302).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔklamasjɔ ̃]. V. proclamer. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1370, juin «action de proclamer publiquement, solennellement» criées et proclamacions (Ordonnances des rois de France de la 3erace, éd. Secousse, t.5, 1736, p.309); 2. 1694 «écrit, acte par lequel on proclame quelque chose» (Ac.). B. 1680 hist. eccl. «commandement fait par un supérieur à un religieux de se prosterner à terre» (Rich.). Empr. au lat. proclamatio «cris violents», spéc. «cris de réclamation» dans la lang. jur. de la basse époque; au Moy. Âge «plainte en justice» (781-810), «promulgation, proclamation» (xiies. ds Nierm.). Fréq. abs. littér.: 392. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 877, b) 682; xxes.: a) 282, b) 382. Bbg. Dub. Pol. 1962, p.384. _Ranft 1908, p.86.

Proclamation : définition du Wiktionnaire

Nom commun

proclamation \pʁɔ.kla.ma.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de proclamer.
    • Le commencement de la philosophie pour Descartes, c’est le doute ; cela seul est toute sa méthode. C'est la proclamation du droit au libre examen. L'avenir de la philosophie est attaché à ce principe. — (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
    • Ce fut une époque de beuveries à décarcasser un veau, parmi les vapeurs des pipes et les proclamations d'esthètes crasseux, toutes lavallières dehors. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 28)
    • Prenons, par exemple, des proclamations pour lesquelles le second facteur prend des valeurs très fortement négatives, celles de Ferroul (704) à gauche ou de Guilloutet (213) à droite. — (Antoine Prost, Vocabulaire des proclamations électorales de 1881, 1885 et 1889, 1974)
    • Suivirent les premiers progrès de la science occidentale, qui devient efficace (Galilée, Newton); puis, avec le siècle des "Lumières", l'affirmation de la prééminence de la "Raison", la revendication de la tolérance et surtout la proclamation de l'idée de progrès, — (site www.erf-auteuil.org)
  2. Écrit qui contient ce que l’on veut publier ou faire connaître au public.
    • Les petits chevaux des Cosaques escaladent les amas de décombres, entre des lambeaux de murs placardés d’affiches portant la dernière proclamation de Gœbbels : « Tout Allemand doit défendre sa capitale. Les hordes rouges seront arrêtées. » — (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.326)

Nom commun

proclamation féminin

  1. Proclamation.

Nom commun

proclamation

  1. Déclaration.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Proclamation : définition du Littré (1872-1877)

PROCLAMATION (pro-kla-ma-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action de proclamer. La proclamation d'un empereur.

    Publication solennelle. La proclamation d'une loi.

  • 2Écrit qui contient ce que l'on veut publier, proclamer. Rédiger une proclamation. Proclamation au peuple, à l'armée. Quelques-uns voient dans ces proclamations [de Napoléon et d'Alexandre] la différence des deux peuples, celle des deux souverains et de leur position mutuelle, Ségur, Hist. de Nap. IV, 1.
  • 3Chez les bernardins et les feuillants, confession publique en présence de la communauté.

    Commandement que fait un supérieur à son religieux de se prosterner à terre, Richelet.

HISTORIQUE

XIVe s. Criées ou proclamations à voix de trompe, Ordonn. des rois de Fr. t. V, p. 309.

XVe s. Et fit faire defenses par cris et proclamations, que plus ne usassent de telles manieres de faire, Juvénal Des Ursins, Charles VI, 1380.

XVIe s. Et qui plus est, l'effect respondoit aux paroles de la proclamation, Amyot, Flamin. 22.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Proclamation : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PROCLAMATION, s. f. PROCLAME, PROCLAMER, (Jurisprud.) est l’action de faire crier quelque chose à haute voix pour la rendre notoire & publique ; on proclame certaines lois & réglemens de police au son du tambour ou à son de trompe, afin que le peuple en soit mieux instruit.

On se sert aussi du terme de proclamation pour exprimer la nomination publique qui a été faite de quelqu’un à une haute dignité ; comme quand on dit qu’un tel prince fut proclamé roi ou empereur. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « proclamation »

Étymologie de proclamation - Littré

Prov. proclamation ; esp. proclamacion ; du lat, proclamationem ; de proclamare, proclamer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de proclamation - Wiktionnaire

Du latin proclamationem, accusatif de accusatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de proclamation - Wiktionnaire

Du latin proclamatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « proclamation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
proclamation prɔklamasjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « proclamation »

  • Le Groupe Scolaire NEWTON était en ébullition ce mardi 28 juillet 2020 suite à la proclamation des résultats du BEPC . Tous les élèves de cet établissement ont tous pratiquement échoué faute de moyenne de classe non conforme. Les élèves se sont vus attribués des moyennes selon le gré des responsables des examens puisque l’écran n’a pas acheminé les moyennes. Parents et élèves en pleur ont pris d’assaut l’école. Les responsables désabusés ont pris les collantes des élèves et ont promis aller voir le ministre pour régler le problème. Nous y reviendrons. Afriquematin.net, Proclamation des résultats du BEPC/Les élèves du groupe scolaire NEWTON sans moyenne de classe. - Afriquematin.net
  • Les résultats de la session principale du baccalauréat 2020 seraient dévoilés ce matin du vendredi 24 juillet, par SMS, à deux jours de la proclamation officielle, prévue le dimanche 26 juillet. Gnet news, Tunisie : Proclamation ce vendredi des résultats de la session principale du baccalauréat 2020 par SMS - Gnet news
  • Cette proclamation officielle des résultats du BEPC 2020 en Côte d’Ivoire fait par Dosso Mariam, directrice des Examens et Concours de Côte d’Ivoire sera suivie des proclamations dans les Centres à 14h. YECLO.com, BEPC 2020 : suivre en direct la proclamation des résultats - YECLO.com
  • Mais l’effet dominos se produira-t-il jusque sur les autres prix ? Si les dates prévues sont maintenues, Les prix Renaudot, Fémina et Médicis seront attribués avant le Goncourt, ce qui serait une première. Le Renaudot est traditionnellement proclamé quelques minutes après le Goncourt : ses jurés vont-ils aussi différer leur décision au 10 novembre, pour conserver cette proximité ? Et ceux du Fémina et du Médicis vont-ils également retarder leur proclamation d’une semaine ou davantage pour pouvoir réagir au prix Goncourt ? Questions pour le moment sans réponse. Le Soir, Le Prix Goncourt change sa date de proclamation - Le Soir
  • L’art véritable n’a que faire de proclamations et s’accomplit dans le silence. De Marcel Proust / Le Temps retrouvé
  • Le scandale, pour un artiste, est la meilleure proclamation de la réussite. De Michel Conte / Nu... Comme dans nuage
  • Soldats, je suis content de vous ! Napoléon Ier,

Images d'illustration du mot « proclamation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « proclamation »

Langue Traduction
Corse proclamazione
Basque aldarrikapena
Japonais 宣言
Russe воззвание
Portugais proclamação
Arabe إعلان
Chinois 公告
Allemand proklamation
Italien proclamazione
Espagnol proclamación
Anglais proclamation
Source : Google Translate API

Synonymes de « proclamation »

Source : synonymes de proclamation sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « proclamation »



mots du mois

Mots similaires