Préséance : définition de préséance


Préséance : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉSÉANCE, subst. fém.

A. −
1. Droit issu d'un privilège, créé par l'usage ou institué par une règle, de prendre place au-dessus de quelqu'un, de le précéder dans une hiérarchie protocolaire. Ordre de préséance; admettre la préséance; tenir à la préséance. L'ancienneté règle la préséance entre les membres d'un tribunal (Ac.).Les cours d'appel ont la préséance sur les tribunaux de première instance (Ac.1878, 1935).Les nonces ont encore la préséance sur tous les ambassadeurs; mais cette vieille prérogative n'est plus qu'une simple politesse (Stendhal, Rome, Naples et Flor., t. 2, 1817, p.338).La discorde (...) éclata entre le duc d'Orléans et le duc de Bretagne. Ils eurent querelle sur la préséance (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 3, 1821-24, p.382):
1. La rumination minutieuse et tatillonne des préséances et des mérites passés avait fait jusque-là chez nous le fonds commun des méditations politiques... Gracq, Syrtes, 1951, p.313.
2. P. anal., souvent au plur. Prérogative(s) liée(s) à la condition sociale, à l'âge, au rang etc. Préséances de table d'hôtes. Non, non! pas comme ça, répétait Rose, en replaçant son monde. Vous n'observez pas les préséances (Zola, Fécondité, 1899, p.549).Cela me rappelle ce chef de mess (...) qui pour éviter aux repas les querelles de préséance fait, une fois pour toutes, construire une table ronde, et, pour y loger cette table, une maison ronde (Morand, Paris-Tombouctou, 1929, p.27):
2. J'avais beau (...) me gaver sans les interrompre, de choux à la crème et de tartes (...) dans l'espérance qu'elles arriveraient plus vite à résoudre ces délicats problèmes de préséances familiales, elles n'en sortaient pas. Céline, Voyage, 1932, p.471.
B. − P. ext. Supériorité reconnue à quelque chose, par institution ou par habitude, dans une hiérarchie de réalités ou de valeurs. Il faut (...) éviter soigneusement toute oiseuse discussion, de vaine préséance entre ces deux éléments sociaux [ordre spirituel et ordre temporel] (Comte, Philos. posit., t. 2, 1839-42, p.33).C'est de cette philosophie même, en ce qu'elle donne au général la préséance sur le particulier, qu'André Gide fait le procès (Massis, Jugements, 1924, p.49).Mais l'aptitude de la conscience au projet nous contraint à renverser la préséance du réel sur le possible (Ricoeur, Philos. volonté, 1949, p.53).
Loc. Donner la préséance à qqn/qqc. Faire passer quelqu'un, quelque chose avant quelqu'un ou quelque chose d'autre. Mais, pardonnez-moi de donner la préséance à la question de coeur, car le second motif ressemble bien à une question de fait et aurait peut-être dû passer devant (Gobineau, Corresp.[avec Tocqueville], 1851, p.162).
Au fig. L'horrible et l'abject se disputent la préséance. Les malades, après avoir épouvanté, deviennent l'objet des plus tristes dégoûts (Latouche, L'Héritier, Lettres amans, 1821, p.98).
Rare. [Avec un compl. indiquant ce qui fonde la préséance] Les plus difformes de la bande obtenaient de préférence la parole (...). D'après ces préséances de hideur, passait successivement, mêlée aux fantômes des Seize, une série de têtes de gorgones (Chateaubr., Mém., t. 1, 1848, p.376).
Prononc. et Orth.: [pʀeseɑ ̃:s]. Ac. 1694 et 1718: -seance; dep. 1740: -séance. Étymol. et Hist. 1562 précéance (Corresp. de Catherine de Médicis, 20 sept., éd. H. de La Ferrière, t. 1, p.404); 1578 preseance ([J. Lourdereau] trad. de P. Morigi, Hist. de l'orig. de toutes les relig., 35 ds Fonds Barbier). Dér., au moyen du préf. pré-*, de séance*, att. au xvies. aux sens «droit de s'asseoir, de prendre place, de siéger; place où l'on s'assied; ordre dans lequel on est assis» (cf. Hug.). Fréq. abs. littér.: 78.

Préséance : définition du Wiktionnaire

Nom commun

préséance \pʁe.se.ɑ̃s\ féminin

  1. Droit de prendre place au-dessus de quelqu’un, ou de le précéder.
    • Assurément, messeigneurs, dit-il, le noble Cédric dit vrai, et sa race peut prétendre à la préséance sur la nôtre, autant par la longueur de sa lignée que par celle de son manteau. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Admettre cette préséance, c'est léser l'esprit républicain, porter atteinte aux principes de 89, faire fi des sacrifices consentis par les révolutionnaires de 1830 à 1871, c'est accepter de voir rétablir les iniquités qu'ils ont combattues au prix de leur sang ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Programmation informatique) Priorité des opérateurs entre eux, déterminant l'ordre des opérations.
    • [...] car les opérations ++ et -- ont la préséance sur *=. — (Jean Bernard Boichat, Apprendre Java et C++ en parallèle, Editions Eyrolles, 7 juillet 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Préséance : définition du Littré (1872-1877)

PRÉSÉANCE (pré-sé-an-s') s. f.
  • Droit de précéder, de prendre place au-dessus. Ainsi il se fit cinq siéges, que dans la suite des temps on appela patriarcaux ; la préséance leur était donnée dans le concile, Bossuet, Hist. I, 11. Mon Dieu, madame, repris-je, je sais bien qu'on sera moins jaloux du rang qu'on tient dans l'univers que de celui qu'on croit devoir tenir dans une chambre, et que la préséance de deux planètes ne fera jamais une si grande affaire que celle de deux ambassadeurs, Fontenelle, Mondes, 1er soir. Les choses principales dont il [Louis XIV] tirait sa gloire étaient d'avoir, au commencement de son règne, forcé la branche d'Autriche espagnole, qui disputait depuis cent ans la préséance à nos rois, à la céder pour jamais en 1661…, Voltaire, Fragm. sur l'hist. XXVIII. Tous les détails des querelles excitées par la préséance sont les archives de la petitesse, plutôt que celles de la grandeur, Voltaire, Hist. parl. XLV.

HISTORIQUE

XVIe s. Archimedes, maistre de cette science [la géométrie] qui s'attribue la presseance sur toutes les aultres en certitude, Montaigne, II, 278.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Préséance : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉSÉANCE. s. f. (Gram.) place d’honneur qu’on a droit d’occuper dans les compagnies.

Préséance des Souverains, (Cérémonial.) il n’est pas possible de régler dans l’indépendance de l’état de nature la préséance des princes & des peuples en corps : dans l’état civil la chose n’est guere plus aisée. L’antiquité de l’état, ou de la famille régnante, l’étendue & l’opulence des pays qui sont sous leur domination, leurs forces, leur puissance, leur souveraineté absolue, leurs titres magnifiques, &c. rien de tout cela ne fonde un droit parfait à la préséance ; il faut qu’on l’ait acquis par quelque traité, ou du moins par la concession tacite des princes ou des peuples avec lesquels on a à négocier.

On s’avisa dans le seizieme siecle de régler à Rome le rang des rois ; le roi de France eut le pas après l’empereur ; la Castille, l’Arragon, le Portugal, la Sicile, devoient alterner avec l’Angleterre. On décida que l’Ecosse, la Hongrie, la Navarre, Chypre, la Bohème, & la Pologne, viendroient ensuite. Le Dannemark & la Suede furent mises au dernier rang ; mais cet arrangement prétendu des préséances, n’aboutit qu’à causer de nouveaux démêlés entre les souverains. Les princes d’Italie se souleverent à l’occasion du titre de grand-duc de Toscane, que le pape Pie V. avoit donné à Cosme I. & dans la suite le duc de Ferrare lui disputa son rang. L’Espagne en fit de même à l’égard de la France ; en un mot, presque tous les rois ont voulu être égaux, tandis qu’aucun n’a jamais contesté le pas aux empereurs ; ils l’ont conservé en perdant leur puissance. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « préséance »

Étymologie de préséance - Littré

Pré…, préfixe, et séance.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de préséance - Wiktionnaire

(1562) sous la forme précéance. Dérivé, au moyen du préfixe pré-, de séance, attesté au XVIe siècle au sens de « droit de s’asseoir, de prendre place, de siéger ; place où l’on s'assied ; ordre dans lequel on est assis ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « préséance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
préséance preseɑ̃s play_arrow

Citations contenant le mot « préséance »

  • 3 - L’application en France des Conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires de 1961 et 1963 est confiée à la sous-direction des Privilèges et immunités diplomatiques consulaires. Elle veille à l’application de ces conventions aux corps diplomatique et consulaire ainsi qu’au personnel des organisations internationales. Elle s’assure de la réciprocité du traitement des diplomates et agents consulaires français en poste à l’étranger et établit également la liste diplomatique qui fixe l’ordre de préséance au sein du corps diplomatique. France Diplomatie - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, Le Protocole - Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Les autorités de l’Église catholique n’auront plus préséance sur les élus de l’Assemblée nationale dans les cérémonies officielles du gouvernement du Québec. Le Devoir, Le clergé écarté de l’ordre de préséance pour les cérémonies officielles du gouvernement québécois | Le Devoir
  • 39 autres, toutes situées dans la strate de moins de 1 000 habitants n’ont pas respecté la règle de préséance de l’âge en cas d’égalité, dans le collège des suppléants. Les trois autres communes se sont vues signer des erreurs différentes. La préfecture a informé les municipalités concernées qui attendent désormais d’être fixées sur leur sort. Cela ne remet évidemment pas en cause la tenue du scrutin, fixée au dimanche 27 septembre. La circulaire ministérielle n’est pas encore tombée pour clarifier les conditions de la campagne et du vote. Mais des candidats sont déjà déclarés et ont débuté leur campagne. Autour de 800 grands électeurs sont attendus le 27 septembre pour départager les impétrants qui s’annoncent nombreux... ladepeche.fr, Sénatoriales: 55 communes retoquées dans le Tarn-et-Garonne - ladepeche.fr
  • Les priorités de la nouvelle majorité sont indiquées par l’ordre de préséance des adjoints (élus sur une liste établie à l’avance et sans concurrence) : Guillaume Viennois, premier adjoint, est en charge du développement durable, tandis que Véronique Ferreira de Matos, la deuxième adjointe, développera la démocratie locale.  www.lamontagne.fr, Elue maire de Guéret, Marie-Françoise Fournier est déjà très appréciée… de ses concurrents - Guéret (23000)

Traductions du mot « préséance »

Langue Traduction
Corse precedenza
Basque lehentasuna
Japonais 優先
Russe старшинство
Portugais precedência
Arabe الأولوية
Chinois 优先权
Allemand vorrang
Italien precedenza
Espagnol precedencia
Anglais precedence
Source : Google Translate API

Synonymes de « préséance »

Source : synonymes de préséance sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires