La langue française

Pou

Sommaire

  • Définitions du mot pou
  • Étymologie de « pou »
  • Phonétique de « pou »
  • Citations contenant le mot « pou »
  • Images d'illustration du mot « pou »
  • Traductions du mot « pou »
  • Synonymes de « pou »

Définitions du mot pou

Trésor de la Langue Française informatisé

POU, subst. masc.

A. −
1. ENTOMOL. Insecte aptère de petite taille, parasite des mammifères et de certains oiseaux, dont il suce le sang, et dont trois espèces sont parasites de l'homme. Synon. pop. toto.Gros, petit pou; pou gris, rouge; pou de/du corps, de (la) tête; lentes de poux; maladies des poux; maladies transmises par les poux; attraper des, être couvert de, être mangé des poux; chercher, gratter ses poux; tuer des poux. Sur le chien mourant les poux, sur le peuple malade les prophètes (Giraudoux, Judith,1931, i, 1, p.14).Tant de canards à plumer, flamber, vider. Tant de plume à éduveter. Et les poux de canard qui vous courent par tout le corps (Guèvremont, Survenant,1945, p.76):
1. Une petite fille du voisinage ayant des poux, il (...) était revenu avec un onguent, et en avait frotté l'enfant; et Gilliatt lui avait ôté ses poux, ce qui prouve que Gilliatt les lui avait donnés. Hugo, Travaill. mer,1866, p.70.
Pou du pubis. Synon. pop., fam. morpion.Les poux du pubis ne se rencontrent en général (...) qu'au niveau des poils du pubis, où on peut les voir en regardant avec une loupe grossissante (Quillet Méd.1965, p.312).
BOT. Herbe aux poux. V. pédiculaire.
Loc. verb. pop. et fam.
Être laid comme un pou. Être très laid. Quand tu seras grand, disait le fils de la cuisinière, tu seras laid comme un pou (Triolet, Prem. accroc,1945, p.111).
Être fier comme un pou. Être très orgueilleux. Vers Pierre-Couverte, la Dorothée, qui passait fière comme un pou sur l'épaule d'un prêtre (Pourrat, Gaspard,1925, p.107).
P. anal. V. avare ex. 2.
Au fig., fam.
Chercher, trouver des/les poux à qqn, à/dans la tête de qqn. Chercher querelle à quelqu'un pour des vétilles, le chicaner. Synon. (pop.) chercher des crosses (v. crosse2); (fam.) chercher des pouilles*, chercher noise* à qqn.Il aura, par ses amis, publié les louanges de tout le monde dans les feuilletons; et, alors, dans une boutique comme celle-là (...) on sait trouver des poux à la tête d'un chauve (Balzac, Cous. Pons,1847, p.220).Ce sont de bons républicains, un peu hasardeux, qui ont pratiqué la cavalerie avec trop de désinvolture et auxquels la Section financière du Parquet cherche des poux (L. Daudet, Médée,1935, p.25).Vieilli. ,,Il écorcherait un pou pour en avoir la peau. C'est un homme très avare`` (Ac. 1835, 1878). Il leur secouait la paille, il les butait et les cylindrait, il eût tondu un pou pour avoir sa peau (Morand, Extrav.,1936, p.156).
Vieilli. ,,C'est un pou affamé. C'est un homme gueux et âpre au gain`` (Ac. 1798-1878).
2. P. ext. Pou de + subst.
a) ENTOMOL. Tout parasite du pelage ou du plumage des animaux; insecte parasite de plantes et de certaines matières. Pou de poisson. Je veux qu'on me fasse trois gros points noirs sur le dos comme le pou des lys (Claudel, Soulier,1929, 2ejournée, 1, p.714).
Pou de chien. Synon. usuel de tique (des chiens).Melmkov a trouvé la forme larvaire dans un Pou de Chien (Brumpt, Parasitol., 1910, p.185).
Pou de mouton. Synon. usuel de mélophage.
Pou d'oiseaux, des oiseaux. Ricin. [La] classe (...) des ricins ou poux d'oiseaux, n'a que des mandibules entre lesquelles est un petit suçoir (Cuvier, Anat.comp., t.3, 1805, p.312).
Pou des écorces. Lécanie. (Dict. xixeet xxes.).
Pou de San José. Cochenille originaire d'Amérique, parasite redoutable des arbres fruitiers. Depuis une trentaine d'années sont apparus dans les vergers français le pou de San José (...) la mouche des fruits (Boulay, Arboric. et prod. fruit.,1961, p.74).
Pou de bois. Larve ou neutre de termite. Synon. fourmi* blanche, psoque.On leur a donné plusieurs noms (...) termites (...) poux de bois; et ils semblent en effet une molle et faible vermine, qui s'écrase sans résistance (Michelet, Insecte,1857, p.235).
Pou du papier. Ceux qui écrivent ou lisent beaucoup sont familiarisés avec les moeurs d'un insecte nommé le pou de papier (...) il subit ses transformations inconnues dans une rame de papier blanc soigneusement gardée, et vous le voyez courir, sautiller dans sa magnifique robe luisante (Balzac, Paysans,1850, p.348).
b) Pou(-)de(-)mer. Petit crustacé amphipode sauteur des plages, à espèces nombreuses. Le pou de mer n'a rien à voir avec l'entomologie: il s'agit du plus méprisable des crustacés (H. Bazin, Vipère,1948, p.160).
B. −
1. P. anal., péj. [Souvent comme terme d'injure] Individu méprisable, vil ou très laid. −Tu abîmes, pou volant, répond Cornet. −T'occupe pas, face de semelle (Barbusse, Feu,1916, p.92):
2. la bonne à part: Bel homme!... Bel homme et beau gars! Hein? Il est solide... comme on dit chez nous... jean à part: Quel pou! Guitry, Veilleur,1911, I, p.7.
Pou de + subst.La procession est fermée par quelques poux de sacristie (Montherl., Pte Inf. Castille,1929, p.622).
Pou à + subst., rare.De n'importe qui, d'un Voltaire ou d'un Renan, ou de moins encore, si possible (...) de quelque pion infect ou de pou à bouquins (Claudel, Poète regarde Croix,1938, p.264).
2. HIST. DE L'AVIAT., vieilli. Pou(-)de/du(-)ciel. Petit avion de plaisance en vogue avant la Seconde Guerre mondiale. Un petit avion, «le pou du ciel», fait son apparition. Un élan se crée parmi la jeunesse. L'aviation, jusque-là affaire de techniciens, devient à son tour réellement populaire (Cacérès, Hist. éduc. pop.,1964, p.100).
Prononc. et Orth.: [pu]. Homon. pouls. Att. ds Ac. dep. 1694. Plur. des poux. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. xiies. püil «insecte parasite du cuir chevelu» (Psautier Cambridge, 104, 31 ds T.-L.); ca 1275 poouz (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 17815); dernier quart xiiies. pous (Gloss. Douai 62 ds Roques t.1, I, 1896); ca 1393 plur. poux (Ménagier, II, 325 ds T.-L., s.v. pëoil); 1798 laid comme un pou (Ac.); 1790 chercher des poux à la tête (Le Père Duchesne président de section, in Braesch, Le Père Duchesne d'Hébert, p.285 ds Quem. DDL t.19); 2. 1558 p. ext. (Rondelet, Hist. des poissons ds Rich. t.2 1688: Pou. Insecte de mer. Insecte d'étang de mer qui tourmente le poisson); 1690 pou aquatique (Fur.); 1694 poux de bois (Corneille); 3. 1873 en parlant d'une personne (Verlaine, Corresp., t.1, p.106); 4. [1933 d'apr. Rob.] 1936 pou-du-ciel (Catal. jouets [Louvre]). Issu, avec généralisation au sing. de la forme pou issue du plur., d'un lat. pop. peduculus (FEW t.8, p.148 et sqq.) pour pediculus dimin. du lat. class. pedis «pou», att. en lat. d'époque impériale comme terme désignant le pou, parasite de l'homme, et le pou de mer. Fréq. abs. littér.: 290. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 129, b) 468; xxe: a) 424, b) 616.

Trésor de la Langue Française informatisé

POU, subst. masc.

A. −
1. ENTOMOL. Insecte aptère de petite taille, parasite des mammifères et de certains oiseaux, dont il suce le sang, et dont trois espèces sont parasites de l'homme. Synon. pop. toto.Gros, petit pou; pou gris, rouge; pou de/du corps, de (la) tête; lentes de poux; maladies des poux; maladies transmises par les poux; attraper des, être couvert de, être mangé des poux; chercher, gratter ses poux; tuer des poux. Sur le chien mourant les poux, sur le peuple malade les prophètes (Giraudoux, Judith,1931, i, 1, p.14).Tant de canards à plumer, flamber, vider. Tant de plume à éduveter. Et les poux de canard qui vous courent par tout le corps (Guèvremont, Survenant,1945, p.76):
1. Une petite fille du voisinage ayant des poux, il (...) était revenu avec un onguent, et en avait frotté l'enfant; et Gilliatt lui avait ôté ses poux, ce qui prouve que Gilliatt les lui avait donnés. Hugo, Travaill. mer,1866, p.70.
Pou du pubis. Synon. pop., fam. morpion.Les poux du pubis ne se rencontrent en général (...) qu'au niveau des poils du pubis, où on peut les voir en regardant avec une loupe grossissante (Quillet Méd.1965, p.312).
BOT. Herbe aux poux. V. pédiculaire.
Loc. verb. pop. et fam.
Être laid comme un pou. Être très laid. Quand tu seras grand, disait le fils de la cuisinière, tu seras laid comme un pou (Triolet, Prem. accroc,1945, p.111).
Être fier comme un pou. Être très orgueilleux. Vers Pierre-Couverte, la Dorothée, qui passait fière comme un pou sur l'épaule d'un prêtre (Pourrat, Gaspard,1925, p.107).
P. anal. V. avare ex. 2.
Au fig., fam.
Chercher, trouver des/les poux à qqn, à/dans la tête de qqn. Chercher querelle à quelqu'un pour des vétilles, le chicaner. Synon. (pop.) chercher des crosses (v. crosse2); (fam.) chercher des pouilles*, chercher noise* à qqn.Il aura, par ses amis, publié les louanges de tout le monde dans les feuilletons; et, alors, dans une boutique comme celle-là (...) on sait trouver des poux à la tête d'un chauve (Balzac, Cous. Pons,1847, p.220).Ce sont de bons républicains, un peu hasardeux, qui ont pratiqué la cavalerie avec trop de désinvolture et auxquels la Section financière du Parquet cherche des poux (L. Daudet, Médée,1935, p.25).Vieilli. ,,Il écorcherait un pou pour en avoir la peau. C'est un homme très avare`` (Ac. 1835, 1878). Il leur secouait la paille, il les butait et les cylindrait, il eût tondu un pou pour avoir sa peau (Morand, Extrav.,1936, p.156).
Vieilli. ,,C'est un pou affamé. C'est un homme gueux et âpre au gain`` (Ac. 1798-1878).
2. P. ext. Pou de + subst.
a) ENTOMOL. Tout parasite du pelage ou du plumage des animaux; insecte parasite de plantes et de certaines matières. Pou de poisson. Je veux qu'on me fasse trois gros points noirs sur le dos comme le pou des lys (Claudel, Soulier,1929, 2ejournée, 1, p.714).
Pou de chien. Synon. usuel de tique (des chiens).Melmkov a trouvé la forme larvaire dans un Pou de Chien (Brumpt, Parasitol., 1910, p.185).
Pou de mouton. Synon. usuel de mélophage.
Pou d'oiseaux, des oiseaux. Ricin. [La] classe (...) des ricins ou poux d'oiseaux, n'a que des mandibules entre lesquelles est un petit suçoir (Cuvier, Anat.comp., t.3, 1805, p.312).
Pou des écorces. Lécanie. (Dict. xixeet xxes.).
Pou de San José. Cochenille originaire d'Amérique, parasite redoutable des arbres fruitiers. Depuis une trentaine d'années sont apparus dans les vergers français le pou de San José (...) la mouche des fruits (Boulay, Arboric. et prod. fruit.,1961, p.74).
Pou de bois. Larve ou neutre de termite. Synon. fourmi* blanche, psoque.On leur a donné plusieurs noms (...) termites (...) poux de bois; et ils semblent en effet une molle et faible vermine, qui s'écrase sans résistance (Michelet, Insecte,1857, p.235).
Pou du papier. Ceux qui écrivent ou lisent beaucoup sont familiarisés avec les moeurs d'un insecte nommé le pou de papier (...) il subit ses transformations inconnues dans une rame de papier blanc soigneusement gardée, et vous le voyez courir, sautiller dans sa magnifique robe luisante (Balzac, Paysans,1850, p.348).
b) Pou(-)de(-)mer. Petit crustacé amphipode sauteur des plages, à espèces nombreuses. Le pou de mer n'a rien à voir avec l'entomologie: il s'agit du plus méprisable des crustacés (H. Bazin, Vipère,1948, p.160).
B. −
1. P. anal., péj. [Souvent comme terme d'injure] Individu méprisable, vil ou très laid. −Tu abîmes, pou volant, répond Cornet. −T'occupe pas, face de semelle (Barbusse, Feu,1916, p.92):
2. la bonne à part: Bel homme!... Bel homme et beau gars! Hein? Il est solide... comme on dit chez nous... jean à part: Quel pou! Guitry, Veilleur,1911, I, p.7.
Pou de + subst.La procession est fermée par quelques poux de sacristie (Montherl., Pte Inf. Castille,1929, p.622).
Pou à + subst., rare.De n'importe qui, d'un Voltaire ou d'un Renan, ou de moins encore, si possible (...) de quelque pion infect ou de pou à bouquins (Claudel, Poète regarde Croix,1938, p.264).
2. HIST. DE L'AVIAT., vieilli. Pou(-)de/du(-)ciel. Petit avion de plaisance en vogue avant la Seconde Guerre mondiale. Un petit avion, «le pou du ciel», fait son apparition. Un élan se crée parmi la jeunesse. L'aviation, jusque-là affaire de techniciens, devient à son tour réellement populaire (Cacérès, Hist. éduc. pop.,1964, p.100).
Prononc. et Orth.: [pu]. Homon. pouls. Att. ds Ac. dep. 1694. Plur. des poux. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. xiies. püil «insecte parasite du cuir chevelu» (Psautier Cambridge, 104, 31 ds T.-L.); ca 1275 poouz (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 17815); dernier quart xiiies. pous (Gloss. Douai 62 ds Roques t.1, I, 1896); ca 1393 plur. poux (Ménagier, II, 325 ds T.-L., s.v. pëoil); 1798 laid comme un pou (Ac.); 1790 chercher des poux à la tête (Le Père Duchesne président de section, in Braesch, Le Père Duchesne d'Hébert, p.285 ds Quem. DDL t.19); 2. 1558 p. ext. (Rondelet, Hist. des poissons ds Rich. t.2 1688: Pou. Insecte de mer. Insecte d'étang de mer qui tourmente le poisson); 1690 pou aquatique (Fur.); 1694 poux de bois (Corneille); 3. 1873 en parlant d'une personne (Verlaine, Corresp., t.1, p.106); 4. [1933 d'apr. Rob.] 1936 pou-du-ciel (Catal. jouets [Louvre]). Issu, avec généralisation au sing. de la forme pou issue du plur., d'un lat. pop. peduculus (FEW t.8, p.148 et sqq.) pour pediculus dimin. du lat. class. pedis «pou», att. en lat. d'époque impériale comme terme désignant le pou, parasite de l'homme, et le pou de mer. Fréq. abs. littér.: 290. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 129, b) 468; xxe: a) 424, b) 616.

Wiktionnaire

Nom commun

pou \pu\ masculin

  1. (Entomologie) Très petit insecte parasite sans ailes qui s’attache à plusieurs espèces d’animaux ou à l’homme, agent de phtiriase et pouvant transmettre des maladies.
    • La nicotiane eſt ennemie des poux & des puces, ſuivant J. Bauhin : on prétend que ſa fumée éloigne toute ſorte d’inſectes, même les punaiſes. On a obſervé que ſa poudre est mortelle aux léſards, ſang-ſues & limaçons.— (Pierre-Joseph Buc'hoz, Dissertations sur le tabac, le café, le cacao et le thé, 1788, p.27)
    • Syphilitique par vocation, sans qu’un regard en arrière vînt lui donner quelque regret, elle eut la tête pleine de poux sans qu’un désir lui vînt de propreté et ses jupes enroulaient autour d’elles une odeur de vice et de crasse qui faisait les hommes accourir. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 141)
    • … j’avais l’impression d’être toujours plutôt propre, et ces poux dans ma tête ne me paraissaient pas bien différents des microbes qu’on attrape, on n’y peut rien, par contagion, comme j’avais attrapé la rougeole… — (Nathalie Sarraute, Enfance, Gallimard, 1983, collection Folio, page 240)
    • Contrairement aux diptères et aux hémiptères, les poux (ou Phtiraptères) sont dépourvus d’ailes et sont de vrais parasites, dans la mesure où leur vie se déroule entièrement sur la peau de leur hôte et où ils sont incapables de survivre beaucoup plus d’une journée privés de son contact. Ils sont aplatis dorso-ventralement et, bien plus petits en taille que les mouches, mesurent entre 1 et 5 mm environ. — (Archie Hunter, Gerrit Uilenberg, Christian Meyer, et al., Santé animale, vol 1. Généralités, Coll. Agricultures tropicales en poche, Cirad/CTA/Karthala/MacMillan, 2006, page 26)
    • Les cochons, les sangliers et la plupart des oiseaux sont aussi sujets aux poux.
    • La malpropreté facilite la propagation des poux.
    • Avoir des poux.
    • Tuer des poux.
    • Chercher ses poux.
    • Il est mangé de poux.
  2. (Figuré) Insulte.
    • – Mademoiselle, ils m’ont appelé vilain pou ! Ils ont dit que j’étais un affreux !
      Elle n’a même pas besoin de parler ; elle donne un sourire à l’affreux et il s’en retourne plein de superbe :
      – Ah ! ah ! c’est pas vrai, j’suis pas un vilain pou !
      — (Léon Frapié, Le tablier, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 69)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POU (pou ; du temps de Chifflet, Gramm. p. 209, on écrivait pouil et prononçait pou) s. m.
  • 1Insecte qui s'attache au corps et aux cheveux de l'homme, au poil des animaux (insectes aptères, parasites, de l'ordre des épizoïques). Swammerdam a fait un in-folio sur le pou, et il pensait ne l'avoir qu'esquissé, Bonnet, Paling XIII, 8. Quand un pou affamé a fait pénétrer sa trompe dans un vaisseau sanguin, le sang passe avec tant de rapidité et d'abondance dans le tube intestinal, que l'observateur qui le contemple au microscope en est presque effrayé, Bonnet, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 372, dans POUGENS. Le pou change plusieurs fois de peau, avant de parvenir à l'âge adulte, Bonnet, ib. p. 370.

    Gagner des poux, prendre des poux, devenir pouilleux par le contact avec un pouilleux.

    Il est mangé de poux, les poux le mangent, il est fort incommodé des poux.

    Se laisser manger aux poux, se dit de personnes malpropres.

    Être comme le pou entre deux ongles, être entre deux hommes, deux partis puissants, être près d'être écrasé. M. du Maine disait à ses familiers, qu'il était comme un pou entre deux ongles, des princes du sang et des pairs, dont il ne pouvait manquer d'être écrasé, s'il n'y prenait garde, Saint-Simon, 170, 161.

    Il est laid comme un pou, se dit de quelqu'un fort laid.

    Il se carre comme un pou sur une gale (se dit d'un glorieux), Comédie des prov. I, 7.

    Fig. Un pou affamé, un pou maigre, se dit d'un homme gueux et ardent au gain qui entre dans un emploi lucratif. Quand il [Mazarin] mourrait, il ne manquerait point de successeurs qui seraient des poux maigres qui voudraient se rengraisser de la substance des pauvres et des riches, Patin, Lett. t. II, p. 404.

    Fig. Chercher à quelqu'un des poux à la tête, lui faire une mauvaise querelle.

    Il écorcherait un pou pour en avoir la peau, se dit de quelqu'un très âpre au gain.

  • 2Nom donné à différents parasites. On sait que les poissons, pour être toujours au milieu de l'eau, ne sont pas exempts de certaines espèces de poux, Bonnet, Observ. vers, Œuv. t. I, p. 281, dans POUGENS. Quelques espèces parasites servent à leur tour, au besoin, de parasites différents ; le gui a ses lichens, certains poux ont leurs poux, Bonnet, Contempl. nat. Œuv. t. VIII, p. 361.
  • 3Pou des chiens, tique, ricin.

    Pou des oiseaux, le ricin.

    Pou de pharaon, espèce d'ixode ou de chique.

    Pou de bois, nom donné aux larves et aux neutres des termites.

    Pou à poche blanche, espèce d'insecte qui détruit les feuilles de la canne à sucre et en arrête la végétation.

  • 4Pou de baleine, nom donné aux balanes et à divers crustacés :

    Pou de mer, les cymothoës et autres crustacés.

HISTORIQUE

XIIIe s. Paous neïs, sirons et lentes, la Rose, 18045.

XVe s. Si poures et si nuds que les poux vous estrangleront, et les croquerez entre vos ongles, Froissart, II, III, 18. Entretenus. - Comme poux creux, Villon, Malep. et Baillev.

XVIe s. Elle [la maladie] la tourna [la chair, chez Sylla] toute en poux, tellement que, combien qu'il y eust plusieurs personnes après à l'espouiller nuict et jour, ce n'estoit encore rien de ce que l'on ostoit au prix de ce qui revenoit, Amyot, Sylla, 73. Nul vieil vestement sans poux, Leroux de Lincy, Prov. t. I, p. 198. Les pouils sont suffisants pour faire vacquer la dictature de Sylla, Montaigne, II, 171.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

POU, (Scienc. microscop.) le pou a une coque ou peau si transparente, que nous pouvons mieux découvrir ce qui se passe dans son corps, que dans la plûpart des autres petites créatures vivantes, ce qui le rend un objet charmant pour le microscope. Il a naturellement trois divisions qui sont la tête, la poitrine & le ventre, ou la partie de la queue. On voit à la tête deux yeux noirs & fins, avec une corne au-devant de chacun de ces yeux ; cette corne a cinq jointures, & est environnée de poils. A l’extrémité du museau, il y a une partie pointue qui sert d’étui, pour un instrument à sucer ou à percer ; cet animal le fait entrer dans la peau pour en tirer le sang ou les humeurs dont il se nourrit, n’ayant point de bouche qui puisse s’ouvrir ; cet instrument à percer ou à sucer le sang, est sept cens fois plus délié qu’un cheveu, & enfermé dans un autre fourreau qui est au-dedans du premier. L’animal peut le pousser en-dehors, ou le retirer comme il lui plaît.

Sa poitrine est marquée d’une tache au milieu ; sa peau est transparente & pleine de petits creux. Il sort de la partie inférieure autour de la poitrine, six jambes qui ont chacune cinq jointures, dont la peau semble de chagrin, excepté vers l’extrémité où elle paroît plus douce ; chaque jambe est terminée par deux ongles crochus, de longueur & de grandeur inégale ; il s’en sert comme nous usons du pouce & du doigt du milieu ; il y a des poils entre ces ongles & au-dessus de toutes les jambes.

Sur le derriere de la partie de la queue, on distingue quelques divisions en forme d’anneaux, beaucoup de poils, & des especes de marques qui imitent les rougeurs que laissent les coups de fouet. La peau du ventre paroît comme du chagrin, & vers l’extrémité inférieure, elle est pleine de petits creux ; à l’extrémité de la queue, il y a deux petites parties demi-circulaires, toutes couvertes de poils qui servent à cacher l’anus.

Lorsque le pou remue ses jambes, on distingue le mouvement des muscles qui se réunissent tous dans une tache noire, oblongue, qui est au milieu de sa poitrine ; il en est de même du mouvement des muscles à la tête, lorsqu’il remue ses cornes. Le mouvement des muscles est visible dans plusieurs articulations des jambes ; on peut voir de même les différentes ramifications des veines & des arteres qui sont blanches ; mais ce qu’il y a de plus surprenant, c’est le mouvement péristaltique des intestins, continué depuis l’estomac, le long des boyaux jusqu’à l’anus.

Si un pou bien affamé est placé sur le dos de la main, il enfonce dans la peau son instrument à sucer, & l’on voit passer le sang comme un torrent délié dans la partie antérieure de la tête ; de-là tombant dans une cavité ronde, il passe encore dans un autre récipient circulaire au milieu de la tête, d’où il vient à la poitrine par un vaisseau plus petit, & de-là à un boyau qui aboutit à la partie du derriere du corps, où par une courbe il retourne un peu en-haut. Dans la poitrine & le boyau, le sang se meut sans interruption avec une grande force, sur-tout dans le boyau, & cela avec une telle contraction du boyau, qu’on ne peut s’empêcher d’en être surpris.

Si l’on place un pou sur son dos, on y voit deux taches noirâtres de sang, la plus grande au milieu du corps, & la moindre vers la queue. Dans la plus grande tache, une vessie blanche se resserre & se dilate en-haut & en bas, depuis la tête vers la queue ; ce battement est suivi de celui de la tache noire de sang, sur laquelle la vessie blanche paroît attachée ; ce mouvement de systole & de diastole se voit mieux lorsque le pou s’affoiblit. La vessie blanche qui bat de la sorte paroît être le cœur, car si on la pique, le pou meurt à l’instant. Dans un grand pou, on peut voir le battement sur le dos, mais on ne sauroit voir la membrane blanche, sans lui tourner le ventre en-haut. Le docteur Harvey conjecture que la tache noire inférieure est l’amas des excrémens dans les boyaux.

Les poux ne sont pas hermaphrodites, comme on l’a imaginé par erreur, mais mâles & femelles. Leeuwenhoek a découvert que les mâles ont un aiguillon à leur queue, & que les femelles n’en ont point, & il croit que la douleur cuisante qu’ils produisent de tems-en-tems, vient de leur aiguillon, lorsqu’on les tourmente, en les pressant ou autrement ; car si on les prend rudement à la main, on les voit pousser en-dehors leur aiguillon. Il dit qu’il ressentit peu de douleur ou d’incommodité de leur instrument, à sucer ou à percer, quoiqu’il en eût sept ou huit tout-à-la-fois qui prenoient sur sa main leur nourriture. Les femelles font des œufs ou des lentes, d’où les jeunes poux sortent parfaits dans tous leurs membres, & il ne leur arrive plus d’autres changemens que l’agrandissement.

Le même Leeuwenhoek voulant savoir la proportion & le tems de leur agrandissement, plaça deux femelles dans un bas noir, & il trouva que l’une dans six jours avoit fait cinquante œufs ; mais en la disséquant, il en vit beaucoup plus dans l’ovaire ; d’où il conclut que dans douze jours, elle en auroit fait cent. Ces œufs éclos dans six jours, auroient probablement produit cinquante mâles & autant de femelles, & ces femelles ayant pris tout leur accroissement dans dix-huit jours, auroient fait chacune, douze jours après, comme on peut le supposer, encore cent œufs. Ces œufs, au-bout de six jours, tems requis pour les faire éclorre, auroient produit une jeune couvée de cinq mille de ses descendans. Cette multiplication doit faire trembler les gens pouilleux.

On peut disséquer un pou dans une petite goutte d’eau, sur un morceau de verre qui puisse s’appliquer au microscope ; mais sans eau, il est très-difficile d’en séparer les parties, mais lorsqu’on les a séparées, elles se rident & se sechent immédiatement après. Par le moyen de l’eau, on peut trouver dans l’ovaire d’une femelle cinq ou six œufs parfaits, & sur le point d’en sortir, avec d’autres de différentes grandeurs, mais beaucoup plus petits.

Dans le pou mâle, le penis est remarquable aussi bien que les testicules, dont il a une double paire. Ces animaux évitent la lumiere autant qu’il leur est possible, & souffrent le froid impatiemment. Lorsque les femelles sont grosses, elles paroissent plus blanches que les mâles, à cause de la multitude de leurs œufs.

La plûpart des insectes sont infectés de poux, qui prennent sur eux leur nourriture & qui les tourmentent. Une espece d’escarbot ou cerf volant, connu sous le nom d’escarbot pouilleux, est remarquable par le nombre des petits poux qui courent sur lui fort vîte, d’un endroit à l’autre, & qu’on ne peut pas secouer. Quelques autres escarbots ont aussi des poux mais de différentes especes.

Le perce-oreille est souvent tourmenté par des poux, sur-tout au-dessous de la tête ; ils sont blancs & brillans comme des mites, mais beaucoup plus petits : ils ont le dos rond, le ventre plat, & de longues jambes.

Les limaces de toute espece, sur-tout les grandes, qui n’ont point de coques, sont couvertes de plusieurs petits poux extremement agiles, qui vivent & se nourrissent sur elles.

On voit souvent autour des jambes des araignées, nombre de petits poux rouges qui ont une très-petite tête, & qui ressemblent à une tortue ; ils s’attachent fortement à l’araignée tant qu’elle vit, & la quittent dès qu’elle est morte.

On découvre souvent des poux blanchâtres qui courent fort vîte sur les grosses abeilles & sur les fourmis : on en découvre plusieurs sortes sur les poissons. Kircher dit qu’il a trouvé des poux sur les puces, du-moins il y a peu de créatures qui en soient exemptés ; les baleines en fourmillent d’une maniere incroyable.

On a trouvé trois sortes de poux sur le faucon, sur le gros pigeon, la tourterelle, la poule, l’étourneau, la grue, la poule d’eau, sur la pie, le héron, le petit héron, le cygne, le canard de Turquie, la mouette, & sur l’oie sauvage, de deux sortes ; sur la sarcelle, la crecerelle, le paon, le chapon, la corneille, l’étourneau blanc, & les hommes de deux sortes ; sur la chevre, le chameau, l’âne, le bélier d’Afrique, le tigre & le cerf, de deux sortes, &c. & toutes les deux sortes sont encore différentes dans chaque oiseau & animal. Le pou du lion est plus grand & d’un rouge plus éclatant que le pou du tigre. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pou »

(Date à préciser) En ancien français püil, peouil, poouz, du bas latin pedŭculus, altération de pedĭculus, diminutif de pedis « pou ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourg. pouille ; genev. chercher les poux parmi la paille, vétiller, s'attacher à des minuties ; prov. pezolh, pezoill, peoill ; espagn. piojo ; port. piolho ; ital. pidocchio ; du lat. pediculus ou peduculus, diminutif de pedis, pou.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pou »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pou pu

Citations contenant le mot « pou »

  • L'éléphant se laisse caresser. Le pou, non. Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont, Chants de Maldoror
  • Les poux, c'est les puces du pauvre. Jean Richepin, Le Pavé, Dentu
  • L'homme est un pou pour l'homme. De Michel Serres / Le parasite
  • A l’instar du pou, le coiffeur est un parasite du cheveu. De Pierre Desproges / Vivons heureux en attendant la mort
  • si vous aimer vous même est votre bon plaisir, il ne manquera pas de gens pou vous haïr. De Publius Syrus / Sentences
  • Ce dernier prendra sa revanche quelques minutes plus tard en s’adjugeant le 3 km pour trois petites secondes ! L’EDF Aqua challenge va désormais prendre la direction de Quiberon (9 août) avant de faire étape à Lyon (22 août), Paris (6 septembre), Marseille (13 septembre) et Nice (20 septembre). , Sport | Aqua Challenge : Pou et Gallesio s’offrent la première étape à Serre-Ponçon
  • Il s’agit essentiellement de carpes qui atteignent parfois les 40 centimètres. Alertée, la commune de Mérignies a fait intervenir un spécialiste qui a diagnostiqué la présence du « pou de la carpe » argulus ou argule en terme scientifique. La Voix du Nord, Le «pou» de la carpe sévit dans un petit étang à Mérignies
  • La relance éco : en Mayenne chemin dégagé pour le réseau Daniel Moquet France Bleu, Un bâtiment agricole de 600m² entièrement embrasé au Rozel
  • Toutes les petites bêtes d'un jardin merveilleux s'apprêtent à faire une grande fête en l'honneur de Marguerite, la reine des abeilles. Loulou le pou, Mireille l'abeille, Belle la coccinelle, Siméon le papillon, Marie la fourmi, Léon le bourdon et Carole la luciole sont les premiers à se réjouir des festivités à venir. La tranquillité de cette paisible communauté est bouleversée quand arrive Apollon le grillon, un saltimbanque nomade... Télé 7 Jours, Drôles de petites bêtes (France 4) Quel célèbre humoriste français double Loulou le Pou ?
  • Morbihan Aéro Musée. Ouvert mercredi, samedi et dimanche, de 14 h à 17 h (port du masque obligatoire). Tarifs : adulte : 7 € ; de 12 à 18 ans : 3,50 € ; gratuit pour les moins de 12 ans ; tarif de groupe : 5 €. Possibilité d’ouverture sur demande pour les groupes de dix personnes. Contact : www.morbihan-aero-musee.com , Monterblanc. Un Pou-du-ciel des années 1950 atterrit au Morbihan Aéro Musée - Pontivy.maville.com
  • Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre. Nice-Matin, VIDEO. Cascadeur, le pilote Thibaut Nogues envoie du lourd dans les rues de Grasse - Nice-Matin

Images d'illustration du mot « pou »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pou »

Langue Traduction
Anglais louse
Espagnol piojo
Italien pidocchio
Allemand laus
Chinois
Arabe قملة
Portugais piolho
Russe вошь
Japonais シラミ
Basque zorri
Corse louse
Source : Google Translate API

Synonymes de « pou »

Source : synonymes de pou sur lebonsynonyme.fr
Partager