La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « possédé »

Possédé

Variantes Singulier Pluriel
Masculin possédé possédés
Féminin possédée possédées

Définitions de « possédé »

Trésor de la Langue Française informatisé

POSSÉDÉ, -ÉE, part. passé, adj. et subst.

I. − Part. passé de posséder*.
II. − Adj. [En parlant d'une pers.]
A. − Qui est habité et dirigé par un être surnaturel et maléfique. Depuis deux ans vous êtes possédée du diable. Il ne vous tient pas toujours; mais, quand il vous tient, il vous tient bien (Curel,Nouv. idole, 1899, ii, 1, p.191).
[Sans compl.] [L'abbé] passait (...) pour sorcier, parce qu'il avait chassé le démon d'une femme possédée (Maupass.,Une Vie, 1883, p.204).
B. − Au fig. Qui est envahi, dominé par la force d'un sentiment. J'étais possédé de la rage de courir encore [à cheval], j'avais une idée, celle de m'enfoncer de plus en plus dans le bois avec elle (Sand,Mauprat, 1837, p.294).
[Sans compl.] [Brétigny] commençait à se sentir possédé, à sentir en lui cette présence constante de l'absente qui est le premier signe de l'amour (Maupass.,Mt-Oriol, 1887, p.243):
1. Paulina ne songeait plus à lutter contre le sentiment formidable qui la faisait chanceler de désir (...). Le comte (...) se trouvait dans un état de joie somnambulique. Tous les deux ils avaient couru vers la prochaine nuit. Ils ne pensaient rien. Ils étaient possédés. Jouve,Paulina, 1925, p.71.
III. − Substantif
A. − THÉOL. CATH. Personne habitée et dirigée par une puissance occulte, un être surnaturel et maléfique. Possédé du diable:
2. Le rituel catholique romain fournit à l'exorciste des signes qui se retrouvent chez les possédés du démon. Parmi ceux-ci, figurent plusieurs exemples de phénomènes paranormaux: la connaissance inexplicable d'événements éloignés dans le temps ou dans l'espace, l'usage de langues étrangères inconnues, etc. Amadou,Parapsychol., 1954, p.92.
[Sans compl.] Exorciser un possédé. Un jeune possédé avait déclaré que des légions de démons assiégeaient la Trappe (Chateaubr.,Rancé, 1844, p.239).
Loc. adv. Comme un(e) possédé(e). De façon violente et incontrôlée. De nous-mêmes sans cesse on nous voit excédés, Et nous nous démenons comme des possédés (Pommier,Colères, 1844, p.81).Il jurait comme un possédé, troublait à l'égal d'une clameur la paix de ce petit coin de petite ville (Courteline,Train 8 h 47, 1888, 2epart., 7, p.166).
Possédé de Dieu. Personne animée, habitée corps et âme par la présence divine. Quand on joue sa tête pour sa pensée, il n'y a que les possédés de Dieu, les hommes entraînés par une conviction puissante (...) qui se mettent en avant (Renan,Avenir sc., 1890, p.362).
B. − P. anal. Personne envahie, dominée par
1. un besoin. À mesure que les dangers de la manie apparaissaient (...) les possédés de la morphine, de l'héroïne et de la cocaïne se rangeaient dans la catégorie des gens affligés d'une tare cachée (L. Daudet,Homme et poison, 1925, p.80).
2. une personne. Tu connais, n'est-ce pas, cet état bizarre de folie tendre qui fait que nous n'avons plus de pensée que pour des actes d'adoration? On devient véritablement un possédé que hante une femme, et rien n'existe plus pour nous à côté d'elle (Maupass.,Contes et nouv., t.1, Soir, 1889, p.1136).
Prononc. et Orth.: [pɔsede]. Att. ds Ac. dep. 1694. Fréq. abs. littér.: 1043. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1156, b) 1016; xxes.: a) 1901, b) 1761.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

possédé \pɔ.se.de\ masculin

  1. (Grammaire) Ce qui est possédé dans une possession grammaticale. Dans mon livre, un livre à moi et j’ai un livre, le possédé est livre et le possesseur est moi.
    • Le syntagme génitival, comme plus généralement les constructions couramment désignées par les linguistes comme “possessives”, renvoie fondamentalement à la notion de participation d’une entité (conventionnellement désignée comme le possédé) à la sphère personnelle d’un individu (conventionnellement désigné comme le possesseur) : les constructions possessives sont des structures syntaxiques dont l’emploi a pour fondement la possibilité d’assimiler la relation entre les référents de deux termes à la relation entre un individu et un élément de la sphère personnelle de cet individu. — (Denis Creissels, « Catégorisation et grammaticalisation : la relation génitivale en mandingue », dans Robert Nicolaï (éd.), Leçons d’Afrique : Filiations, ruptures et reconstitutions des langues, pp. 433-454, 2001)

Nom commun 1 - français

possédé \pɔ.se.de\ masculin (pour une femme, on dit : possédée)

  1. (Religion) (Vieilli) Démoniaque, homme dont le démon s’est emparé.
    • Exorciser les possédés.

Adjectif - français

possédé \pɔ.se.de\

  1. Qualifie un être vivant dominé par une puissance maléfique ou occulte.
    • Le Père Cipriano de Meo avait exorcisé un jeune homme possédé par le démon — (Ne jamais croire le diable)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POSSÉDÉ (po-sé-dé, dée) part. passé de posséder
  • 1Qui est au pouvoir de. Un bien possédé injustement.
  • 2 Fig. Maîtrisé. L'âme, de son dessein jusque-là possédée…, Corneille, Cinna, III, 2. Saintes douceurs du ciel, adorables idées, De vos sacrés attraits les âmes possédées Ne conçoivent plus rien qui les puisse émouvoir, Corneille, Poly. IV, 2. Tellement possédée de son excessive douleur, qu'elle demeura longtemps les yeux attachés à terre sans se connaître, La Fontaine, Psyché, II, p. 108.
  • 3Dont le démon s'est emparé. Du Bourg nous raconta plusieurs choses curieuses d'une femme possédée, Saint-Simon, 49, 73.

    Substantivement. Un possédé, une possédée. Sur le soir on lui présenta plusieurs possédés, et il en chassa les esprits malins par sa parole, Sacy, Bible, Évang. St Math. VIII, 16. Dans la chapelle de Saint-Louis, au palais de Paris, la nuit de chaque jeudi saint au vendredi, les possédés du royaume se donnent rendez-vous ; les convulsions de Saint-Médard n'approchent pas des horribles simagrées que font ces malheureux, Voltaire, Dict. phil. Superstition, 1. Oserait-elle respirer près de toi ? elle y serait plus mal à son aise qu'un possédé touché par des reliques, Rousseau, Hél. VI, 2.

    Fig. Comme un possédé, en vrai possédé, d'une manière violente, désordonnée. Il dansait en vrai possédé, Hamilton, Gramm. 8. Il y a deux heures que le seigneur don Gaspard, votre frère, vous attend en jurant comme un possédé, Lesage, Diable boit. VIII. Je m'arrachai les cheveux, je fus comme une possédée, Lesage, Bach. de Salam. VI, 9.

    Fig. Celui qui paraît agité, insensé comme un possédé. Ils étaient une douzaine de possédés après mes chausses, Molière, Pourc. II, 4. J'ai affaire à un extravagant, à un possédé, Lesage, Turcaret, II, 3. En me voyant lui faire des yeux de possédé, Rousseau, Conf. III.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

POSSÉDÉ, (Critique sacrée.) Δαιμονιζόμενος. Cette troupe de possédés qui se trouva du tems de Jesus-Christ, & qui continua jusqu’à l’abolition du Paganisme, surprend des lecteurs qui ne sont que médiocrement crédules. D’où vient que cette maladie a cessé avec les lumieres de la Médecine ? c’est qu’elle n’avoit que des causes naturelles qui nous sont connues. Aussi d’habiles gens qui respectent l’autorité des saints livres, ont peine à se persuader que les possédés dont parle l’Evangile, fussent réellement tourmentés par des démons.

Cette opinion ne doit scandaliser personne, parce que les miracles de Jesus-Christ, qui guérissoit ces sortes de malades, n’en sont que plus grands ; car que des êtres malfaisans obéissent au commandement de Jesus-Christ, ce n’est pas une chose si miraculeuse que de faire cesser des maladies les plus opiniâtres, les plus rebelles & les plus incurables, en n’employant cependant qu’une simple parole, un signe, un attouchement. Notre Sauveur ne jugeoit point devoir corriger les erreurs des Juifs sur la nature de ces maladies ; il ne disputoit pas, il guérissoit.

De plus, il paroît étrange à ceux qui réfléchissent, qu’il fallût plus d’un mauvais esprit pour tourmenter une personne. Les sept démons de Marie Magdeleine pouvoient sans doute loger dans une seule femme ; mais un seul ne suffisoit-il pas pour la rendre très-malheureuse ? Le démoniaque qui s’appelloit Légion, n’étoit autre chose qu’un furieux, un phrénétique à qui ses forces faisoient dire qu’il s’appelloit Légion, parce qu’il croyoit être possédé de démons en grand nombre.

Enfin, le mot δαίμων est un terme vague qui dans les auteurs grecs se prend pour génie, fortune, destinée, sort, malencontre ; genium, fortunam, fatum, sortem. Δαιμονάω signifie intemperiis agor, dit Budée ; ainsi, continue-t-il, dans S. Luc κακοδαίμων, sumi videtur pro eo qui intemperiis agitur. Ce mot dans Plutarque, vie de Périclès, se prend pour insanio, furore teneor. Δαιμόνιος veut dire malheureux, misérable, dans Platon. Δαίμονια au neutre, signifie ombres, spectres. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « possédé »

 (date à préciser ou à vérifier) De posséder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « possédé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
possédé pɔsede

Citations contenant le mot « possédé »

  • On ne donne pas ce qu’on possède, on ne possède que ce qu’on est capable de donner ; sinon, on est possédé. De Abbé Pierre / Notes personnelles, 1968
  • Etre libre, ce n'est pas seulement ne rien posséder, c'est n'être possédé par rien. De Julien Green
  • « Revu en profondeur, cela veut dire que le projet qui prévoyait l'accueil à horizon 2030 de 40 millions de passagers en plus, probablement aujourd'hui ne se justifie plus tel qu'il était prévu », a-t-il précisé. Le futur terminal 4 devait également voir sa surface doublée d'ici à 2037. Il aurait possédé à lui seul les dimensions de l'aéroport d'Orly. Les Echos, Le gouvernement appelle à une révision du projet d'extension de Roissy | Les Echos
  • Le club n'a plus évolué dans l'élite depuis 1974 et se trouve dans l'ombre du Paris SG, possédé depuis 2011 par le Qatar, émirat voisin de Bahreïn. Nice-Matin, Un nouveau pays du golfe investit dans un club de foot français - Nice-Matin
  • Bruno Cloutier, qui a travaillé dans plusieurs salons de coiffure et qui a également possédé son propre salon, a fait tout un changement de carrière à cause de la pandémie. Le Journal de Québec, Il délaisse la coiffure pour la construction | JDQ
  • Les scientifiques croient que Mars a possédé de l'eau sous forme liquide dans un passé lointain. Mais il y a environ 3,5 milliards d'années, quelque chose s'est produit. Radio-Canada.ca, L’Albertain Chris Herd à la recherche de traces de vie sur Mars | Radio-Canada.ca
  • C’est la raison pour laquelle se sont développées des formes d’or papier pour attirer les investisseurs vers des produits financiers dont la valeur repose sur l’or. Des “Exchange Traded Fund” ou “Fonds Coté en Bourse », ce sont des trackers qui vont suivre des entreprises en rapport avec l’or. Mais pour investir véritablement dans le métal jaune, ce n’est pas via un ETF, mais un ETC (pour Exchange Traded Commodities).  Quand investit dans un fonds, on en devient actionnaire. Mais dans les fonds en or, les ETC, il s’agit d’un titre de dettes. On prête de l’argent. La garantie de l’ETC est le stock d’or possédé. On appelle ça “Gold Backed”. Au mois de juin, il faut savoir que l’encours total des produits indiciels cotés et adossés à de l’or représentait plus de 3000 tonnes d’or. Atlantico.fr, "Mon signore, il est l'or !". L'or bat son record historique et hystérise la spéculation | Atlantico.fr
  • Amateurs de nautisme, les propriétaires ont possédé diverses embarcations au fil des ans, dont un voilier, qu’ils laissaient amarré devant leur résidence. La propriété profite d’un quai et d’une petite plage naturelle faisant écho au nom que la municipalité a porté jusqu’en 1960, Belle-Plage. La Presse, Habiter les années 70 aux abords du lac des Deux Montagnes

Traductions du mot « possédé »

Langue Traduction
Anglais possesses
Espagnol posee
Italien possiede
Allemand besitzt
Chinois 拥有
Arabe تمتلك
Portugais possui
Russe обладает
Japonais 持っている
Basque edonori
Corse pussede
Source : Google Translate API

Synonymes de « possédé »

Source : synonymes de possédé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « possédé »

Possédé

Retour au sommaire ➦

Partager