Peuplade : définition de peuplade


Peuplade : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PEUPLADE, subst. fém.

A. − Vx. Groupe de personnes envoyées pour peupler un territoire ou pour s'y établir. Les différentes peuplades qui ont été envoyées dans l'Amérique, dans les Indes (Ac.).
P. méton. Action de peupler. Synon. peuplement.Faire une peuplade en un pays (Ac.).
B. −
1. Groupe humain de faible ou moyenne importance dans une société primitivement organisée. Peuplade barbare, errante, nomade, primitive, sauvage, sédentaire. Dix-huit ou vingt personnes logeaient sous chacun de ces appentis (...). Il m'a paru que chaque cabane constituait une petite peuplade indépendante de la voisine; chacune avait sa pirogue et une espèce de chef (Voy. La Pérouse, t.2, 1797, p.196).À mesure que la peuplade perdra la crainte de mourir de faim, le sauvage, que la prudence obligeait chaque jour à exercer sa force, se permettra quelque repos (Stendhal, Hist. peint. Ital., t.2, 1817, p.9):
. ... une famille placée sur un sol qui offrait une subsistance facile, a pu ensuite se multiplier et devenir une peuplade. Les peuplades qui auraient pour origine la réunion de plusieurs familles séparées, ont dû se former plus tard et plus rarement, puisque la réunion dépend alors et de motifs moins pressants et de la combinaison d'un plus grand nombre de circonstances. Condorcet, Esq. tabl. hist., 1794, p.14.
2. P. ext. Grand nombre d'êtres vivants, de choses identiques ou ayant des caractères communs.
a) [En parlant de pers.] Cette société, réguliers, camelots, harengs, mecs, «titis gandins» (...), midinettes, mijaurées, gonzesses, boutiquières (...), tourneuses d'obus, vitrioleuses, qui sont baths, ou marles, non seulement on n'en trouve pas l'équivalent à l'étranger, mais encore en province. C'est bien une peuplade de Paris, avec ses coutumes et son vocabulaire (Fargue, Piéton Paris, 1939, p.176).
b) [En parlant d'animaux] Le ruisseau courait doucement sur les pierres polies, entraînant des peuplades de poissons microscopiques et de mouches d'eau (Loti, Mariage, 1882, p.58).
c) [En parlant de choses] Dans ma chambre hostile, assis à ma table devant ma fenêtre, aux crépuscules brumeux d'automne, je me laissais souvent hypnotiser par cette peuplade de tuyaux de poêle [les cheminées], à la fois lugubre et comique (Loti, Prime jeun., 1919, p.179).
Prononc. et Orth.: [poeplad], [pø-]. Martinet-Walter 1973 12/17: [pø-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1564 (Thierry: Une Peuplade, c'est à dire gents envoyez de nostre pais pour peupler quelque lieu, Colonia); 2. 1613 «société humaine, plus ou moins organisée» (S. de Champlain, OEuvres, éd. Champlain Soc., 335 ds Barb. Misc. t.6, p.295 [pour désigner des tribus indiennes]); 3. 1636 peuplade d'animaus, peuplade de plantes (Monet). Dér. de peuple* ou de peupler*, à l'aide du suff. -ade*; a prob. subi l'infl. de l'esp. poblado dont il ne peut être, cependant, considéré comme une adaptation, ainsi que le propose Barbier (loc. cit.), l'esp. n'étant att. qu'au sens de «village» (dep. le xives., v. Al.). Fréq. abs. littér.: 254. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 667, b) 261; xxes.: a) 254, b) 216. Bbg. Gohin 1903, p.299. _Hasselrot 1957, p.170; Hasselrot 20es. 1972, p.11.

peuplade « groupement humain de faible ou de moyenne importance, dans une société primitive »

Peuplade : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PEUPLADE, subst. fém.

A. − Vx. Groupe de personnes envoyées pour peupler un territoire ou pour s'y établir. Les différentes peuplades qui ont été envoyées dans l'Amérique, dans les Indes (Ac.).
P. méton. Action de peupler. Synon. peuplement.Faire une peuplade en un pays (Ac.).
B. −
1. Groupe humain de faible ou moyenne importance dans une société primitivement organisée. Peuplade barbare, errante, nomade, primitive, sauvage, sédentaire. Dix-huit ou vingt personnes logeaient sous chacun de ces appentis (...). Il m'a paru que chaque cabane constituait une petite peuplade indépendante de la voisine; chacune avait sa pirogue et une espèce de chef (Voy. La Pérouse, t.2, 1797, p.196).À mesure que la peuplade perdra la crainte de mourir de faim, le sauvage, que la prudence obligeait chaque jour à exercer sa force, se permettra quelque repos (Stendhal, Hist. peint. Ital., t.2, 1817, p.9):
. ... une famille placée sur un sol qui offrait une subsistance facile, a pu ensuite se multiplier et devenir une peuplade. Les peuplades qui auraient pour origine la réunion de plusieurs familles séparées, ont dû se former plus tard et plus rarement, puisque la réunion dépend alors et de motifs moins pressants et de la combinaison d'un plus grand nombre de circonstances. Condorcet, Esq. tabl. hist., 1794, p.14.
2. P. ext. Grand nombre d'êtres vivants, de choses identiques ou ayant des caractères communs.
a) [En parlant de pers.] Cette société, réguliers, camelots, harengs, mecs, «titis gandins» (...), midinettes, mijaurées, gonzesses, boutiquières (...), tourneuses d'obus, vitrioleuses, qui sont baths, ou marles, non seulement on n'en trouve pas l'équivalent à l'étranger, mais encore en province. C'est bien une peuplade de Paris, avec ses coutumes et son vocabulaire (Fargue, Piéton Paris, 1939, p.176).
b) [En parlant d'animaux] Le ruisseau courait doucement sur les pierres polies, entraînant des peuplades de poissons microscopiques et de mouches d'eau (Loti, Mariage, 1882, p.58).
c) [En parlant de choses] Dans ma chambre hostile, assis à ma table devant ma fenêtre, aux crépuscules brumeux d'automne, je me laissais souvent hypnotiser par cette peuplade de tuyaux de poêle [les cheminées], à la fois lugubre et comique (Loti, Prime jeun., 1919, p.179).
Prononc. et Orth.: [poeplad], [pø-]. Martinet-Walter 1973 12/17: [pø-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1564 (Thierry: Une Peuplade, c'est à dire gents envoyez de nostre pais pour peupler quelque lieu, Colonia); 2. 1613 «société humaine, plus ou moins organisée» (S. de Champlain, OEuvres, éd. Champlain Soc., 335 ds Barb. Misc. t.6, p.295 [pour désigner des tribus indiennes]); 3. 1636 peuplade d'animaus, peuplade de plantes (Monet). Dér. de peuple* ou de peupler*, à l'aide du suff. -ade*; a prob. subi l'infl. de l'esp. poblado dont il ne peut être, cependant, considéré comme une adaptation, ainsi que le propose Barbier (loc. cit.), l'esp. n'étant att. qu'au sens de «village» (dep. le xives., v. Al.). Fréq. abs. littér.: 254. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 667, b) 261; xxes.: a) 254, b) 216. Bbg. Gohin 1903, p.299. _Hasselrot 1957, p.170; Hasselrot 20es. 1972, p.11.

peuplade « groupement humain de faible ou de moyenne importance, dans une société primitive »

Peuplade : définition du Wiktionnaire

Nom commun

peuplade \pœ.plad\ féminin

  1. (Collectif) Rassemblement d’hommes, fixe ou errant, dans les pays non encore civilisés.
    • Des espaces considérables de sa surface sont couverts de marais et sur son territoire vivent plusieurs peuplades plus ou moins sauvages qui ont besoin d’un grand espace pour y trouver leur nourriture. — (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • Personne n’ignore ce que fut cette aventureuse campagne du général Skobeleff contre les peuplades turkomènes, – campagne dont la création du chemin de fer transcaspien assura le succès définitif. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. V, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Lesbos […] est encore habitée par une peuplade grecque, de mœurs à demi orientales, comme au temps où le Lydiens leur envoyaient leurs étoffes de soie et passaient dans ses ports en faisant voile vers Athènes. — (Pierre Louÿs, « Lesbos aujourd’hui », 1901, dans Archipel, 1932)
    • (Figuré)Nous sommes d’abord une peuplade de soi-disant grands poètes ! — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Peuplade : définition du Littré (1872-1877)

PEUPLADE (peu-pla-d') s. f.
  • 1Nombre d'hommes et de femmes qu'on envoie dans un pays pour le peupler. Lorsque nous envoyâmes une peuplade en lonie, Perrot D'Ablancourt, Lucien, dans LE ROUX, Dict. com.

    Faire une peuplade dans un pays, y établir une population, une colonie.

  • 2Petites sociétés, petits groupes d'hommes, dans les pays non civilisés. On trouva presque toute l'Amérique partagée en une multitude de petites peuplades qui toutes avaient leur dieu protecteur, Voltaire, Dict. phil. Religion.

    Par extension. Le combat des Titans et des Typhons ne fut que celui de deux peuplades de génies, Barthélemy, Anach. ch. 64.

  • 3Action de peupler. Le but, le devoir d'un gouvernement sage est évidemment la peuplade et le travail, Voltaire, Dial. 4. Nous y portâmes en pompe des lapins pour la peupler ; autre fête pour Jean-Jacques ; cette peuplade me rendit la petite île encore plus intéressante, Rousseau, Confes. XI.

    Population. [Les Suisses] fiers de leur abondance, de leur peuplade, de leurs richesses, D'Argenson, Mém. t. II, p. 163.

    Se dit aussi du frai de l'alevin, et de tous les petits poissons dont on empoissonne un étang, un vivier.

HISTORIQUE

XVIe s. Villegagnon s'adressa à l'admiral [Coligny], luy exposant son desir d'aller faire peuplade en Amerique, se couvrant du zele d'y planter la religion reformée, D'Aubigné, Hist. I, 41.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Peuplade : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PEUPLADE, s. f. (Gramm.) colonie d’étrangers qui viennent chercher des habitations dans une contrée.

Peuplade, (Pêche.) On se sert de ce terme pour parler du frai, de l’alvin, & enfin de tous les petits poissons que l’on met dans un étang pour le rempoissonner.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « peuplade »

Étymologie de peuplade - Wiktionnaire

 Dérivé de peupler avec le suffixe -ade.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de peuplade - Littré

Peupler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « peuplade »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
peuplade pœplad play_arrow

Citations contenant le mot « peuplade »

  • Découvrir que cette momie était en fait une fille n’a pas manqué d’enthousiasmer les archéologues. Ajoutée à de nombreux éléments à propos du mythe des Amazones, cette peuplade de femmes guerrières, cette découverte serait, selon ces derniers, une preuve de plus que les Amazones existaient bel et bien. Fredzone, Et si on avait découvert la momie d'une Amazone ?
  • Sans y penser, sur la route de Meslay, un fabricant de vitrage avait signalé sa PME par une sorte de show-room en plein air composé de trois mégalithes de section carrée, intégralement revêtus de miroirs. Le menhir de la Hune ne dissimule sans doute aucun secret plus profond – c’est le show-room probable d’une peuplade néolithique qui avaient dû faire fortune dans une proto-industrie quelconque.  France Culture, Jour 22 : Mégalithisme
  • Hossegor : ses pins, ses landes, dans le département du même nom. Et, de l’autre côté du lac, l’océan, bouillonnant d’écume et garni de surfeurs impatients ridant sur les rouleaux. Hossegor, sa peuplade de gens fameux, à l’abri du regard et des embruns salés. Parmi les célébrités disparues, il y eut Françoise Sagan, qui vint dans les années 50 y écrire son désormais célèbre Bonjour tristesse. Le chanteur poète Francis Cabrel y eut, semble-t-il, l’inspiration de sa Cabane du pêcheur. Alain Juppé y trouve le repos entre deux séances au Conseil constitutionnel. Au total, pas moins de 140 villas aux jardins verdoyants qui descendent lentement vers la grève, assurant à leurs Libération.fr, Lac de Hossegor, Vinci joue les marchands de sable - Libération
  • Le pays Dogon occupe le nord-est du Mali. Il est caractérisé par la falaise de Biandagara qui s’étale sur 400 km comme un trou de fromage où s’agrippe cette peuplade. S’ils occupent des grottes, c’était pour fuir l’ennemi et bénéficier de la haute plaine nourricière. Mise en relief par les écrits de l’anthropologue Marcel Griaule dans son livre « dieu d’eau », s’ensuit toute une foule de curieux et des essaims de touristes tous azimuts sur le terrain. Maghreb Online, Mali : Cosmogonie, mythologie au pays Dogon - Maghreb Online

Images d'illustration du mot « peuplade »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « peuplade »

Langue Traduction
Corse ghjente
Basque jende
Japonais
Russe люди
Portugais pessoas
Arabe اشخاص
Chinois
Allemand menschen
Italien persone
Espagnol personas
Anglais people
Source : Google Translate API

Synonymes de « peuplade »

Source : synonymes de peuplade sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires