La langue française

Plutôt

Sommaire

  • Définitions du mot plutôt
  • Étymologie de « plutôt »
  • Phonétique de « plutôt »
  • Citations contenant le mot « plutôt »
  • Images d'illustration du mot « plutôt »
  • Traductions du mot « plutôt »
  • Synonymes de « plutôt »

Définitions du mot « plutôt »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLUTÔT, adv.

A. −
1. Vx ou par abus. Plus tôt. Arriver plutôt ou plus tard.
2. Usuel. Pas plutôt + part. passé. À peine. Je ne suis pas plutôt relevé que s'amène le sultan de Mala avec une importante suite (Gide, Retour Tchad, 1928, p.918).Gilbert n'eut pas plutôt regardé son voisin: −Philippe Décugis! (Arland, Ordre, 1929, p.111):
1. Pas plutôt Jaume parti, du bout de la ruelle j'ai vu arriver une forme noire, haute, mince, si mince que, d'abord, j'ai cru que je rêvais. Giono, Colline, 1929, p.100.
B. − [Marque la préférence]
1. [Dans un choix entre deux possibilités] De préférence (à quelqu'un ou quelque chose). Pour le physique, elle tire plutôt du côté de son père. Mais pour le caractère, c'est Zoé toute crachée (Pagnol, Fanny, 1932, i, 2etabl., 4, p.82).M. le Proviseur reçoit demain toute la journée. Venez plutôt le matin. Venez plutôt vers huit heures (Malègue, Augustin, t.1, 1933, p.152):
2. ... l'on n'était pas d'accord sur le choix de la pièce. M. Feuillet conseillait de toutes ses forces On ne badine pas... il disait: −Prenez donc plutôt Musset... C'est délicieux! Gyp, Souv. pte fille, 1928, p.226.
Plutôt que + subst. ou pron.De préférence à. Choisir telle chose plutôt que telle autre. Envoyer Jacques dans un bon sanatorium: en Auvergne, ou dans les Pyrénées, plutôt qu'en Suisse (Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p.757).Ceci me paraît tenir plutôt de la tératologie que de la danse (Montherl., Pte Inf. Castille, 1929, p.661):
3. J'ai dit à Robert que je le trouvais bien imprudent d'encourager ainsi un raté qu'il vaudrait mieux pousser à faire n'importe quoi plutôt que de la peinture... Gide, École femmes, 1929, p.1269.
En empl. emphatique. Plutôt la mort que le déshonneur. Ah! tout plutôt que cette insupportable femme! (Maurois, Disraëli, 1927, p.104).N'importe quoi, plutôt que cet enfouissement dans l'ennui (Daniel-Rops, Mort, 1934, p.10):
4. ... il ne peut plus supporter cette présence, ce mystère derrière la porte; plutôt la mort tout de suite, si c'est elle, que l'angoisse de l'inconnu... Il va ouvrir. Montherl., Célibataires, 1934, p.786.
Plutôt que (de) + inf.De préférence à ceci, à savoir de. Synon. au lieu de.Il est selon ma nature de détruire plutôt que de donner (Bernanos, Imposture, 1927, p.521).Jupiter: (...) Est-il vrai que tu préférerais te tuer, plutôt que d'être infidèle à ton mari? (Giraudoux, Amphitr. 38, 1929, ii, 2, p.92):
5. Indolents, dès que l'ombre d'un sentiment apparaissait, plutôt que de nous fatiguer à lui mesurer sa part exacte, nous nous accordions le sentiment entier. Giraudoux, Simon, 1926, p.170.
Plus rare. [Sans de] Il fallait tout faire plutôt que partir (Malègue, Augustin, t.2, 1933, p.142).
En empl. emphatique. Tout, plutôt que de trahir son secret! (Martin du G., Thib., Consult., 1928, p.1094).Plutôt coucher dehors que de rester une semaine de plus dans ta baraque! (Aymé, Jument, 1933, p.140).
Absol. [Sans compl. de compar.] Sa détresse était telle qu'il n'eût pas trouvé la force de répondre à une nouvelle question, n'importe laquelle, plutôt mourir! (Bernanos, Imposture, 1927, p.510).
2. [Appliqué à une assertion, sert à évaluer, à nuancer, à rectifier un jugement, une appellation] Souvent postposé. Plus exactement. J'y ai rencontré une jeune fille, une jeune femme, plutôt (Cocteau, Parents, 1938, i, 4, p.206):
6. Juste à ce moment, le bruit d'un char vint d'en haut; de char, de charrette plutôt, et qui allait vite, cheval au grand trot. Giono, Baumugnes, 1929, p.16.
Plutôt... (que). Cet enfant pas très semblable aux autres, réservé plutôt que timide (Malègue, Augustin, t.1, 1933, p.67):
7. Il était plutôt vache le Poléon mais les hommes sont tous comme ça. Ils n'hésitent jamais à sacrifier une pauvre femme pour arriver aux honneurs. Queneau, Loin Rueil, 1944, p.17.
Plutôt... que ne (explétif) + verbe à l'ind.Elle (...) s'accroupit plutôt qu'elle ne se baissa (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p.340).
Ou plutôt, loc. adv. rectificative. Ou plus exactement, pour mieux dire, en réalité. Introduit dans son cabinet ou, plutôt, y ayant pénétré de mon propre mouvement (Billy, Introïbo, 1939, p.105).Il s'aperçut qu'il l'avait perdue [une lettre]; ou plutôt, qu'il l'avait oubliée chez Mounnezergues (Queneau, Pierrot, 1942, p.219):
8. −«Baissez-vous» (...) «Ou plutôt non: ramassez-moi quelque chose... votre soulier, par exemple». Martin du G., Thib., Consult., 1928, p.1075.
Mais (bien) plutôt (le plus souvent après une négation). En réalité. Il n'avait pas l'air d'être venu là du tout pour se plaindre lui, mais plutôt pour se donner un peu de distraction (Céline, Voyage, 1932, p.193).Ses favoris? Ses enfants gâtés? Oui, peut-être... Mais bien plutôt ses victimes (Mauriac, Journal 1, 1934, p.50):
9. Elle se sentait soudain libre de manière affreuse, non pas délivrée, mais bien plutôt désertée, vide, semblable à une brebis à qui l'on a enlevé une partie de la cervelle. Duhamel, Suzanne, 1941, p.91.
C. − P. ext. [Suivi d'un adj., d'un adv. ou d'un groupe équivalent, sans comparaison explicite]
1. Passablement. Synon. assez, pas mal (v. mal2II A).Une personne plutôt jolie. Nos rapports étaient plutôt tendus (Malraux, Conquér., 1928, p.20).J'ai même pleuré, c'est plutôt rare (Bernanos, Journal curé camp., 1936, p.1207).Une foule taciturne et plutôt triste (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p.251):
10. −Et comment va la chaussette? demande des Cigales. −Plutôt bien, répond L'Aumône qui en fabrique et n'a pas de préjugés à cet égard. Queneau, Loin Rueil, 1944, p.28.
2. Par litote, fam. Très; beaucoup. −Faut-il tout prendre? −Prenez, prenez. −Mais il tient un cercle? C'est plutôt mal vu. −Plutôt, oui (Renard, Journal, 1908, p.1149).Le 547esi je l'connais! Plutôt (Barbusse, Feu, 1916, p.318).
Prononc. et Orth.: [plyto]. Homon. plus tôt. Ac. 1694: plutost; 1718: plus tost; 1740: plustôt; 1762: plustôt: ,,on écrit communément plutôt``; 1798: plus tôt ou plutôt; dep. 1835: plutôt (s.v. plus). Étymol. et Hist.1. Loc. conj. ca 1274 plus tost... que «plus rapidement que, plus volontiers... que» (Adenet, Berte, éd. A. Henry, 927: eles me mengeront plus tost crue que cuite); 1461 plus tost... que ne (Les Menus propos, 437 ds R. gén. des Sotties, éd. E. Picot, t.1, p.102: Pourquoy dit on plus tost Collin, ou Gaultier, qu'on ne fait Guillot); 1549 ou plustost (N. Du Fail, Les Baliverneries d'Eutrapel, éd. G. Milin, p.5: mais en usant de solution, ou plustost de diffuges à tes contraires); 1585 mais plustost (Id., Contes d'Eutrapel, II, p.266 ds IGLF: duquel [gentilhomme] il espere, mais plustost s'asseure qu'il luy fera un bon tour); 2. adv. 1563 «de préférence» (B. Palissy, Disc. admin., p.300, ibid.: mais ils le font plustôt par ce que le sel est une semence qui ne végète point); 3. 1888 sans qu'il y ait comparaison explicite «passablement, pas mal» (Maupass., Contes et nouv., t.1, Portrait, p.627: sa conversation était plutôt reposante). Comp. de plus* et de tôt*. Fréq. abs. littér.: 14044. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 18513, b) 17480; xxes.: a) 16645, b) 24556.

Wiktionnaire

Adverbe

plutôt \ply.to\ invariable

  1. De préférence.
    • La fragilité des aciers carburés trempés, comparable à celle du verre, semble, elle aussi, une propriété caractéristique du carbure trempant du fer β plutôt que du fer β lui—même. — (Bulletin de la Société d'encouragement pour l'industrie nationale, 1896, vol.95, page 266)
    • Nous serions alors préoccupés par les inégalités, que beaucoup jugent pernicieuses, plutôt que par la pauvreté absolue, que ces mêmes personnes et beaucoup d'autres jugent plus pernicieuse encore. — (A. S. Bhalla, Mondialisation, croissance et marginalisation, page 46, IDRC-CRDI, 1998)
    • Il se fichait même de savoir pourquoi De Lavarice préconisait un désherbement à la main plutôt que l'application de produit herbicide. Il se fichait de savoir si c'était par souci de pollution ou d'économie. — (Ernest Bavarin, L'habitation de la nouvelle chance, L'Harmattan, 2001, page 264)
    • Ainsi, même si ce terme figure dans le dictionnaire, n'écrivez pas : les bonichons de ces dames, mais mentionnez plutôt les petits bonnets de ces dames. — (Thierry Maugenest, Les Spaghettis de Baudelaire, Éditions Omnibus, 2019)
  2. Plus exactement.
    • De nos jours, on commet une erreur plus grave : on confond la race avec la nation, et l’on attribue à des groupes ethnographiques ou plutôt linguistiques une souveraineté analogue à celle des peuples réellement existants. — (Ernest Renan, Qu’est-ce qu’une nation ?, Conférence faite en Sorbonne, le 11 mars 1882)
    • Sous son chapeau, à bords retroussés, apparaissaient, riches et crépus, des cheveux plutôt roux que blonds ; […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
    • Oui, l’agonisant est plutôt esprit que matière ; voilà pourquoi, à l’heure suprême, les hommes les plus athées sont revenus aux croyances éternelles et aux vérités de révélation. — (Hubert Lauvergne, Les Forçats, J.-B. Baillière, 1841, édition Jérôme Millon, 1991, p.60)
  3. Environ ; assez ; approximativement.
    • Il est plutôt paresseux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLUTÔT. adv.
De préférence. Il mourrait plutôt que d'avouer ses torts. Il signifie aussi Plus exactement. Il est indolent plutôt que paresseux.

Littré (1872-1877)

PLUTÔT (plu-tô) adv.
  • 1Plus promptement ; acception propre qui, prise figurément, indique que la personne ou la chose dont il s'agit est avant une autre. C'est ici une effusion de mon cœur plutôt qu'un ouvrage et une méditation de mon esprit, Fléchier, Duc de Mont. Le travail, aux hommes nécessaire, Fait leur félicité plutôt que leur misère, Boileau, Épît. II. Lorsqu'il s'agit de combattre les forces maritimes des Perses, c'est plutôt Parménion qui a de l'audace, c'est plutôt Alexandre qui a de la sagesse, Montesquieu, Esp. X, 14.
  • 2De préférence, par préférence. Hélas ! laissez-moi mon amour, Prenez plutôt ma vie, Quinault, Thés. IV, 1. Il venait plutôt pour condamner que pour couronner leur ambitieux exemple, Bossuet, Hist. II, 10. Dieu ! donnez-nous la mort plutôt que l'esclavage, Voltaire, Brutus, IV, 7.

    Plutôt avec que et l'infinitif. Que son cœur, tout à moi, d'un tel projet s'offense ; Qu'elle mourrait plutôt qu'en souffrir l'insolence, Molière, École des mar. II, 13. Ah ! plutôt que souffrir ces douleurs insensées, Combien j'aimerais mieux…, Chénier, Élég. XXX.

    Plutôt que de, avec l'infinitif. Sinon, faites état de m'arracher le jour Plutôt que de m'ôter l'objet de mon amour, Molière, Éc. des mar. III, 8. Ceux qui nuisent à la réputation ou à la fortune des autres plutôt que de perdre un bon mot, méritent une peine infamante, La Bruyère, VIII.

    Plutôt que, avec le verbe au subjonctif. Ils combattront plutôt et l'une et l'autre armée, Et mourront par les mains qui leur font d'autres lois, Que pas un d'eux renonce aux honneurs d'un tel choix, Corneille, Hor. III, 2. La Seine dans son lit verra plutôt son onde Rebrousser contre-mont sa source vagabonde, Et plutôt le soleil luira dans les enfers, Que seulement je pense à sortir de mes fers, Racan, Berger. II, 5. Non, non, plutôt sur moi tombe cent fois la foudre, Qu'on m'oblige à changer ce que j'osai résoudre ! Th. Corneille, Maxim. IV, 2. Plutôt les froids Lapons boiront l'onde du Gange, Que je cesse jamais de chanter sa louange, Segrais, Égl. VII.

  • 3Plutôt, pour mieux dire. Nouveau prédicateur aujourd'hui, je l'avoue, Ecolier ou plutôt singe de Bourdaloue, Boileau, Sat. x. Il faut vous oublier, ou plutôt vous haïr, Racine, Andr. I, 4. Ou plutôt ils n'ont tous qu'une même pensée, Racine, Brit. IV, 4.
  • 4D'autant plutôt, d'autant plus volontiers. J'ai entrepris de vous faire amis [Bussy et Guitaut], d'autant plutôt qu'il me semble qu'une telle négociation est de ma force, Sévigné, Lett. à Bussy, 23 août 1678.

REMARQUE

1. Il ne faut pas confondre plutôt qui marque la préférence avec plus tôt, plus vite. C'est à la vérité un seul et même mot ; mais l'usage a établi une différence d'orthographe. Comme cette distinction, quant à l'orthographe, est tout à fait arbitraire et récente, on ne s'étonnera pas de trouver que dans les éditions anciennes elle n'est pas observée.

2. L'Académie écrit : Il n'eut pas plutôt dit, il n'eut pas plutôt fait telle chose qu'il s'en repentit. Mais il est évident que, du moment qu'on établit entre plutôt et plus tôt une distinction, qui d'ailleurs était fort peu nécessaire, il faut écrire dans les exemples ci-dessus : il n'eut pas plus tôt dit, il n'eut pas plus tôt fait… Ils sont plus tôt des hommes parfaits que le commun des hommes ne sort de l'enfance, La Bruyère, II.

HISTORIQUE

XIIIe s. Elles me mangeront plus tost crue que cuite, Berte, XXXVII.

XVIe s. Chascun choisit plustost à discourir du mestier d'un aultre que du sien, Montaigne, I, 57. Pitheus taschoit à luy persuader qu'il feist plus tost ce voyage par mer, Amyot, Thésée, 8.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « plutôt »

Plus, et tôt.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du moyen français plustost, de l'ancien français plus tost.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « plutôt »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plutôt plyto

Citations contenant le mot « plutôt »

  • Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles. De J. D. Salinger / L’Attrape-coeurs
  • La jeunesse est cet heureux temps où l'on devrait plutôt dire qu'on ne doute de rien plutôt que de dire qu'on n’y doute pas de soi. De Marcel Proust / Jean Santeuil
  • Avant on allait plutôt au cinéma pour voir un film. Aujourd’hui il semble qu’on y aille plutôt pour manger. De Pierre Daninos / Vacances à tous prix
  • Le plus probable, c'est qu'on va plutôt où on ne veut pas, et que l'on fait plutôt ce que l'on ne voudrait pas faire. De Arthur Rimbaud / Lettre à sa famille du 15 janvier 1885
  • On croit plutôt le mal que le bien. De Proverbe gallica
  • Nous parlons plutôt que nous ne pensons. De La Bible
  • La barbarie plutôt que l'ennui. De Théophile Gautier
  • Remplissez plutôt votre maison de pierres que de voisins. De Proverbe arabe
  • La reconnaissance est une vertu prospective, plutôt que rétrospective. De Proverbe anglais
  • Les femmes avaleraient leurs dents plutôt que leur langue. De Proverbe français
  • Un charme est ce qui subjugue, plutôt que ce qui plaît. De Alain
  • Google veut convaincre Samsung de mettre en avant Google Assistant plutôt que Bixby usine-digitale.fr, Google veut convaincre Samsung de mettre en avant Google Assistant plutôt que Bixby
  • L’Institut fög estime que la couverture médiatique a été «d’un relativement bon niveau de pertinence». La majorité des médias traitent de la pandémie et de ses conséquences dans une perspective sociétale globale plutôt que de se concentrer sur des aspects ou des destins individuels. Dans l’ensemble «les contenus ont été abordés de manière objective». , La qualité de la couverture des médias a été plutôt élevée - Le Matin
  • À l'autre bout de la France, sur la Côte d'Azur, à Saint-Tropez, les commerçants sont là aussi plutôt satisfaits de ce début d'été sous coronavirus. «La saison est acceptable. On ne fait pas de records de chiffres d'affaires. Mais je m'attendais à pire», glisse Pascal Bonnet, président de l'association des commerçants et acteurs économiques de Saint-Tropez. Sur le littoral Atlantique, la saison a également plutôt bien démarré pour les commerçants de Saint-Jean-de-Luz. «C'est mieux que ce que l'on imaginait», confirme Lætitia Cartier, manager de centre-ville. Même si pour les commerces d'habillement et d'accessoires, la situation est «plus compliquée» que pour les restaurants et commerces de bouche qui «travaillent bien». Le Figaro.fr, Les commerçants des stations balnéaires plutôt satisfaits de leur mois de juillet
  • "Si Paulo Sousa avait eu une vraie proposition ailleurs, il se serait débrouillé pour partir. Il n'en a finalement pas eu puis il a retourné un petit peu sa veste. Je pense que Frédéric Longuépée n'a rien géré du tout dans cette affaire. Il se retrouve avec Paulo Sousa parce que de toutes façons, il est sous contrat. Il ne peut pas virer parce que ça coûterait trop cher. D'ailleurs, Frédéric Longuépée était déjà sur Jean-Louis Gasset. Il a plutôt subi le cas Paulo Sousa." , Daniel Riolo : "Frédéric Longuépée a plutôt subi le cas Paulo Sousa"

Images d'illustration du mot « plutôt »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « plutôt »

Langue Traduction
Anglais rather
Espagnol más bien
Italien piuttosto
Allemand lieber
Chinois 宁可
Arabe بدلا
Portugais em vez
Russe скорее
Japonais むしろ
Basque baizik
Corse piuttostu
Source : Google Translate API

Synonymes de « plutôt »

Source : synonymes de plutôt sur lebonsynonyme.fr
Partager