La langue française

Passablement

Sommaire

  • Définitions du mot passablement
  • Étymologie de « passablement »
  • Phonétique de « passablement »
  • Citations contenant le mot « passablement »
  • Images d'illustration du mot « passablement »
  • Traductions du mot « passablement »
  • Synonymes de « passablement »

Définitions du mot « passablement »

Trésor de la Langue Française informatisé

PASSABLEMENT, adv.

D'une manière passable.
A. − [Corresp. à passable A] Synon. pas trop mal, assez bien, correctement, convenablement, honnêtement, suffisamment.Passablement dormi et levé la tête nette et sans ressentiment d'estomac (Barb. d'Aurev., Mémor. 2, 1838, p.356).Elle lisait l'anglais et l'allemand aussi bien que le français, et fort passablement l'italien (Gide, Si le grain, 1924, p.366).Mon livre avance passablement. De petites circonstances naissent les personnages. Ces personnages, je découvre leur caractère peu à peu. Comme un plan me gênerait! (Green, Journal, 1928, p.4).V. former B 1 b α ex. de France:
1. Je sais que vous tirez très bien l'épée, je la tire passablement, je sais que vous faites trois mouches sur six, c'est ma force à peu près; je sais qu'un duel entre nous sera un duel sérieux, parce que vous êtes brave et que... je le suis aussi. Dumas père, Monte-Cristo, t.2, 1846, p.293.
SYNT. Se porter, prospérer, travailler passablement; écrire passablement; parler passablement une langue; jouer passablement d'un instrument; tourner passablement un sonnet; mener passablement une négociation; élever passablement un enfant; être passablement disposé, vêtu; ouvrage passablement écrit; vallée passablement cultivée.
Vieilli. Être, se trouver passablement (qq. part, avec qqn). Ne pas se sentir trop mal (quelque part, avec quelqu'un). Le préfet de N..., chez lequel j'ai dîné avant-hier, est très passablement avec les gens de cette opinion, et cela je l'ai vu (Stendhal, L. Leuwen, t.1, 1835, p.48).Attends-nous (...) à Jersey jeudi ou vendredi. J'espère que tu es là passablement et qu'avant peu tu y seras tout à fait bien (Hugo, Corresp., 1852, p.122).V. agitation ex. 27:
2. Son veuvage lui sera bien dur, dans les premiers temps, et puis... On s'habitue à tout et on se trouve passablement dans un état qui vous désespérait. Ce qui n'empêche pas que rien ne se remplace, pour ceux du moins qui ont de la mémoire ou du coeur. Flaub., Corresp., 1873, p.25.
Rem. Dans ce sens, passablement porte le plus souvent sur un verbe, parfois sur un adj.; il peut être modifié par un quantificateur. Jouer un rôle très passablement; réussir très passablement; vivre assez passablement. J'étais devenu parfaitement heureux, c'est trop dire mais enfin fort passablement heureux, en 1830, quand j'écrivais Le Rouge et le noir (Stendhal, H. Brulard, t.1, 1836, p.22).
B. − [Corresp. à passable B]
1. Synon. de assez (v. ce mot I C 1), plutôt, notablement.
a) [Portant sur un adj.] Il avait la mine passablement ravagée et paraissait, en ce moment, hors de lui-même (Bloy, Femme pauvre, 1897, p.196).André était intelligent, passablement doué pour les sciences −ou les lettres, −indifféremment (Rolland, J.-Chr., Maison, 1909, p.1043).Je ne répondis mot, passablement étonné (Lifar, Traité chorégr., 1952, p.157).V. agité ex. 7.
SYNT. (Être) passablement affaibli, agacé, déconcerté, désabusé, égoïste, ému, éreinté, étourdi, excentrique, fatigué, inquiet, intrigué, ivre, niais, paresseux, prétentieux, sot, vindicatif; (être) passablement intelligent; se montrer passablement fier; allusion passablement embarrassée; discussion, journée passablement ennuyeuse; existence passablement agitée, orageuse; idée passablement biscornue, ridicule; rire passablement méprisant; rue passablement encombrée; situation passablement comique; temps passablement pluvieux; vêtement passablement élimé; vie passablement échevelée; vue passablement simpliste.
b) [Portant sur un verbe] Avoir passablement bu, changé, voyagé; avoir encore passablement à apprendre; se tromper passablement sur le compte de qqn. Ne sachant que faire le soir, j'ai relu ce journal et il m'a passablement amusé (Constant, Journaux, 1804, p.177).Je parlai un peu, mais il n'écoutait guère et jouait toujours autour de mes mains avec un canif, ce qui m'impatientait passablement (Michelet, Mémor, 1820-22, p.191).Il avait changé (...). Son masque léonin s'était empâté: la crinière avait passablement blanchi (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p.802):
3. ... l'opinion publique des démocraties admet de moins en moins qu'on fasse tirer la troupe sur les grévistes: considérations qui réduisent passablement la valeur d'intimidation de la loi pénale. Traité sociol., 1967, p.494.
c) [Portant sur un adv.] Le chapitre sur l'allégorie (...) est plein d'idées et déjà passablement bien rédigé (Constant, op. cit., 1816, p.134).Tout à coup, la sainte rage me prit; je sautai sur lui, l'empoignai (...). Il était passablement plus grand et plus fort que moi; mais j'avais pour moi sa surprise (Gide, Si le grain, 1924, p.409).
2. Passablement de + subst.Une quantité non négligeable de, une bonne dose de, pas mal de. Savoir passablement de choses; donner passablement de mal; rire avec passablement d'impertinence. J'apportais au collège passablement de latin et de français. J'avais lu beaucoup, beaucoup appris par coeur (Michelet, Mémor, 1820-22, p.208).22 juillet. −Travaillé au chapitre Bourget (dernières colonnes) avec un peu d'énergie et passablement de dégoût (Bloy, Journal, 1903, p.184).À la sortie de la grand'messe, il y avait passablement de mouvement dans ces rues tortueuses (Pourrat, Gaspard, 1930, p.92).
Prononc. et Orth.: [pɑsabləmɑ ̃], [pa-]. Martinet-Walter 1973 [ɑ], [a] (9/8). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. 1495 «d'une manière dont on peut se contenter (J. de Vignay ds Delb. Rec. d'apr. DG, n'a pu être vérifié); ca 1515 (C. Marot, trad. de la Première Eglogue de Virgile, éd. C. A. Mayer, t.6, p.79); 2. 1713 «d'une manière dépassant la mesure ordinaire» (Hamilton, Gramm., 4 ds Littré). Dér. de passable*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 351. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 578, b) 500; xxes.: a) 318, b) 540.

Wiktionnaire

Adverbe

passablement \pa.sa.blə.mɑ̃\

  1. D’une manière passable, de manière qu’on puisse s’en contenter.
    • C’est, comme on peut le voir, une charmante construction, bien faite et passablement conservée. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Ce n’est pas peu dans les provinces éloignées de la cour d’être passablement raisonnable, — (Jean-Louis Guez de Balzac, liv. VII, lett. 11)
    • Ainsi, monsieur, on lui sera obligé, s’il s’en tire passablement ; et l’on ne lui saura point mauvais gré, s’il s’en tire mal, — (Marquise de Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 18 mai 1695.)
    • Il me semble que c’est vous aimer passablement…. Passablement est une expression bien touchante. passablement ! — (Charles Dufresny, Le Double Veuvage, I, 3)
    • Quand on est passablement quelque part, il faut y rester. — (Voltaire, Candide, 18.)
    • Quoi qu’on ait bien dit du mal des femmes, je maintiens qu’il est plus rare de trouver des femmes parfaitement belles que de passablement bonnes, — (Voltaire, Dict. phil. Rare.)
  2. D’une manière dépassant en mal la mesure ordinaire.
    • Ses mains étaient passablement grandes, — (Antoine Hamilton, Gramm. 4.)
    • Son mari, plus âgé qu’elle et passablement jaloux, la laissait, durant ses voyages, sous la garde d’un commis trop maussade pour être séduisant, et qui ne laissait pas d’avoir pour son compte des prétentions, qu’il ne montrait guère que par sa mauvaise humeur. — (Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, 1782-1789, Livre II)
    • Bravo Robert ! se lança-t-il, passablement vexé de sa médiocre performance, avant de se relever péniblement. — (Dan Brown, Da Vinci Code, Traduction Daniel Roche, 2004)
    • Or Belle de Candeur était vierge, et au moment de la défloration, elle ne manqua pas de ressentir une douleur passablement désagréable. — (Belle de Candeur : Roman érotique de la dynastie Ming, traduit du chinois par Christine Barbier-Kontler, Arles : Editions Philippe Picquier, 1990, 1994, page 25)
    • Antoine fit une valse avec Charlotte, ce qui l'étourdit passablement car il en avait perdu l'habitude. — (Oscar Casin, Deuil dans la forêt, Cressé : Éditions des Régionalismes, 2014, p. 93)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PASSABLEMENT. adv.
D'une manière qu'on peut admettre, dont on peut se contenter. Il s'est acquitté passablement, passablement bien de sa mission.

Littré (1872-1877)

PASSABLEMENT (pâ-sa-ble-man) adv.
  • 1D'une manière passable, de manière qu'on puisse s'en contenter. Ce n'est pas peu dans les provinces éloignées de la cour d'être passablement raisonnable, Guez de Balzac, liv. VII, lett. 11. Ainsi, monsieur, on lui sera obligé, s'il s'en tire passablement ; et l'on ne lui saura point mauvais gré, s'il s'en tire mal, Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 18 mai 1695. Il me semble que c'est vous aimer passablement… Passablement est une expression bien touchante. passablement ! Dufresny, le Double veuvage, I, 3. Quand on est passablement quelque part, il faut y rester, Voltaire, Candide, 18. Quoi qu'on ait bien dit du mal des femmes, je maintiens qu'il est plus rare de trouver des femmes parfaitement belles que de passablement bonnes, Voltaire, Dict. phil. Rare.
  • 2D'une manière dépassant en mal la mesure ordinaire. Ses mains étaient passablement grandes, Hamilton, Gramm. 4. Son mari, plus âgé qu'elle et passablement jaloux, la laissait durant ses voyages sous la garde d'un commis, Rousseau, Confess. II.

HISTORIQUE

XVIe s. J'ay à soupper assez passablement Pommes, pruneaux, tout plein de bon fruictage, Marot, IV, 7. Il s'excita à plaider des causes assez passablement, Amyot, Sert. 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « passablement »

Passable, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de passable avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « passablement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
passablement pasablǝmɑ̃

Citations contenant le mot « passablement »

  • Il faut déjà passablement d'intelligence pour souffrir de n'en avoir pas davantage. De André Gide / Journal
  • Dans un univers passablement absurde, il y a quelque chose qui n’est pas absurde, c’est ce que l’on peut faire pour les autres. De André Malraux
  • Certes, le groupe ayant été passablement renouvelé (un quart de l’effectif), le boss maséen s’attend à une période d’adaptation, tout en la souhaitant la plus courte possible : "Nous aspirons à jouer le haut du tableau avec quelques priorités : intégrer nos jeunes très prometteurs et leur faire confiance." ladepeche.fr, Mas-Grenier. Le club de football change de visage - ladepeche.fr
  • La route aura été plutôt longue et passablement semée d'embûches, mais le "nouveau" studio de Square Enix lancé puis abandonné par Hajime Tabata avait profité de la conférence en ligne dédiée à la future PlayStation 5 pour annoncer son tout premier titre : le mystérieux Project Athia.  Gameblog, Project Athia (PS5) : Square Enix en parle comme d'un jeu en monde ouvert techniquement ambitieux
  • Le président et chef de la direction d’Ateliers Jacob – Tendances Concept Simon Bouchard précise que cette acquisition d’importance contribuera significativement à accroître et élargir la base actuelle de clients hors-Québec de l’entreprise, à laquelle s’ajouteront différents réseaux de distribution de Cuisirama. M. Bouchard espère que cette acquisition donnera le coup d’envoi à un nouveau souffle dans le secteur manufacturier québécois, passablement mis à mal depuis le début de la pandémie. Le Courrier du Sud, L'entreprise Ateliers Jacob - Tendances Concept fait l'acquisition de Cuisirama - Le Courrier du Sud
  • C’est une bien étrange histoire, un fil d’Ariane passablement embrouillé, que va tenter de dénouer ce soir à 21 heures, sur la scène de la cour du Puy, Nicolas Heredia de la compagnie La vaste entreprise. Le titre de son spectacle "L’Origine du monde (46 x 55)". ladepeche.fr, Figeac. Courbet à l’origine d’un spectacle - ladepeche.fr
  • Passée cette réaction à chaud, et passablement énervé de voir son nom servir ainsi de caution à ce projet sans jamais avoir été contacté, Bernard Tapie, qui a toujours l’OM chevillé au corps, nous a soumis son analyse de la situation. "Aujourd’hui, ce projet de rachat n’arrive de toute façon pas dans le bon timing, insiste-t-il, ni pour l'acheteur, ni pour le vendeur. L’OM s’est qualifié pour la Champion’s League, c’est la première marche du projet de l’Américain, ce que les supporters espéraient de McCourt. Si cette première marche l’amène à la seconde, c’est-à-dire réaliser un beau parcours en Champion’s League et être de nouveau européen à l’issue de la saison prochaine, bref redevenir un club majeur sur la scène européenne, dans ce cas, il n’a aucune raison de vendre." LaProvence.com, OM | Rachat de l'OM - Bernard Tapie réagit : "Je n'ai ni la force, ni l'envie, ni aucun contact" | La Provence
  • 6 avril 1917 : passablement agacés par la manie qu’a la marine impériale de couler leurs navires marchands dans l’Atlantique, les États-Unis entrent en guerre contre l’Allemagne de Guillaume II, rejoignant ainsi la France, le Royaume-Uni et la Russie dans la Grande Guerre. En juin 1917, les premiers convois de soldats américains quittent New York pour la France – un premier contingent de 15 à 20 000 sammies, placés sous l’autorité du général « Black Jack » Pershing et accueillis à bras ouverts par une population française épuisée par trois longues années de guerre. Mediapart, «La Fayette, nous voilà!» - Page 1 | Mediapart

Images d'illustration du mot « passablement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « passablement »

Langue Traduction
Anglais fairly
Espagnol bastante
Italien abbastanza
Allemand ziemlich
Chinois 相当
Arabe تماما
Portugais bastante
Russe довольно
Japonais かなり
Basque nahiko
Corse abbastanza
Source : Google Translate API

Synonymes de « passablement »

Source : synonymes de passablement sur lebonsynonyme.fr
Partager