La langue française

Platement

Sommaire

  • Définitions du mot platement
  • Étymologie de « platement »
  • Phonétique de « platement »
  • Citations contenant le mot « platement »
  • Images d'illustration du mot « platement »
  • Traductions du mot « platement »
  • Synonymes de « platement »
  • Antonymes de « platement »

Définitions du mot platement

Trésor de la Langue Française informatisé

PLATEMENT, adv.

A. − [Corresp. à plat1I B 2] De la façon la plus ordinaire, la plus banale.
1. Verbe + platement.Alors chacun se battait pour obtenir une certaine chose qu'il désirait, pour faire triompher son parti, et non pas pour gagner platement une croix comme du temps de votre empereur (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p.303).Nul ne sait aujourd'hui que celui qui signait mes livres a fini platement par se faire maire de sa commune et vigneron (Fromentin, Dominique, 1863, p.33):
. Eh quoi! La voilà donc cette femme pour laquelle, policier, on tue; pour laquelle, sobre, on s'enivre; et pour laquelle on se fait condamner, innocent? Qu'a-t-elle de plus que moi qui n'ai su que me faire platement épouser par un mari que je n'aurais jamais eu si elle ne l'avait pas repoussé? G. Leroux, Parfum, 1908, p.50.
− Dans le domaine intellectuel.Raisonner platement; dire, expliquer, exposer qqc. platement. Il y aura, je l'ai promis, de nombreux cahiers qui s'intituleront Mémoires d'un âne, ou peut-être, plus platement, mémoires d'un imbécile (Péguy, Notre jeun., 1910, p.57).Des poètes estimables écrivent platement dès qu'ils s'essaient à la prose; c'est qu'ils écrivent alors ce qui leur vient, et le médiocre vient tout de suite (Alain, Beaux-arts, 1920, p.87).Je ne puis admettre qu'il [Renan] appelle le Christ «le charmant docteur», et parler du «verger d'un établissement agricole» quand on veut dire le Jardin des Oliviers, c'est bien platement décrire le lieu le plus saint du monde (Green, Journal, 1932, p.90).
[Sans connotation péj.] Bonnement, simplement. Je m'étais tout platement endormi dans la voiture, quand un bruit de planches sous le piétinement des chevaux m'a réveillé (Hugo, Rhin, 1842, p.387).
Dire qqc. platement. D'une manière très neutre. −Ce qui m'étonne (...) c'est que vivant près d'un homme qui a une personnalité si écrasante vous gardiez un métier à vous (...). Je rejetai vivement toutes les réponses qui me venaient aux lèvres et je dis le plus platement possible: −C'est une question d'organisation (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.181).
2. Platement + adj.Celle dont je veux dire l'aventure était une petite provinciale, platement honnête jusque-là (Maupass., Contes et nouv., t.1, Avent. paris., 1881, p.761).Un certain marxisme (...) attend la libération de la classe ouvrière de toute autre chose que (...) d'un esprit platement «revanchard» entre classes (Perroux, Écon. XXes., 1964, p.85).
− Dans le domaine intellectuel ou artistique.Il nous arrivera plus d'une fois de préférer une hérésie piquante à une proposition platement orthodoxe (Jouy, Hermite, t.5, 1814, p.179).Soyez vrais (...) Mais cela ne signifie pas: soyez platement exacts (Rodin, Art, 1911, p.xiii).Voyons le second quatrain: Je trône dans l'azur comme un sphinx incompris. Que la Beauté trône j'y consens, mais dans l'azur? Et ce sphinx incompris est-il assez platement redondant? (Aymé, Confort, 1949, p.30).
En partic. [Avec un adj. quasi-synon. de plat, en renforce la valeur; avec un adj. anton. de plat, en atténue, en dément la valeur] On a commencé la lecture de cette pièce (...). De ma vie, je n'ai rien entendu de plus platement ennuyeux (Delécluze, Journal, 1826, p.296).Lui ai lu mon article auquel lui, le liévreux et fiévreux rédacteur en chef, a opposé mille sottes raisons platement communes (Barb. d'Aurev., Memor. 2, 1838, p.243).Les romances à la mode, platement spirituelles, ou même franchement incolores, variées sur trois à quatre thèmes éternels (Nerval, Filles feu, Chans. et lég. du Valois, 1854, p.638).
B. − [Corresp. à plat1I B 3] D'une manière qui marque de la servilité, trop de complaisance.
1. Verbe + platement.S'excuser platement, louer platement qqn. M. le ministre de la guerre s'est-il aussi platement incliné que nous le fait dire M. le gouverneur de Paris (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p.417).Il y a la belle-soeur d'une de mes amies qui a le téléphone posé chez elle! (...) J'avoue que j'ai platement intrigué pour avoir la permission de venir un jour parler devant l'appareil (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p.607).
2. Platement + adj.Mimique platement admirative. Pourquoi cette ironie dans le salut du larbin retraité, si platement respectueux d'ordinaire? (A. Daudet, Pte paroisse, 1895, p.15).Il était non seulement à l'attache, mais platement courtisan (Rolland, Beethoven, t.1, 1937, p.35).
Prononc. et Orth.: [platmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist.1. Ca 1485 «sans détour» dire tout platement (Mist. Vieux Testament, éd. J. de Rothschild, 21108, t.3, p.173), en m. fr. seulement; 2. 1764 «avec platitude» (Voltaire, Correspond., 8 mai, Paris, Garnier, 1881, t.XI, p.206). Dér. de plat1*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 68.

Trésor de la Langue Française informatisé

PLATEMENT, adv.

A. − [Corresp. à plat1I B 2] De la façon la plus ordinaire, la plus banale.
1. Verbe + platement.Alors chacun se battait pour obtenir une certaine chose qu'il désirait, pour faire triompher son parti, et non pas pour gagner platement une croix comme du temps de votre empereur (Stendhal, Rouge et Noir, 1830, p.303).Nul ne sait aujourd'hui que celui qui signait mes livres a fini platement par se faire maire de sa commune et vigneron (Fromentin, Dominique, 1863, p.33):
. Eh quoi! La voilà donc cette femme pour laquelle, policier, on tue; pour laquelle, sobre, on s'enivre; et pour laquelle on se fait condamner, innocent? Qu'a-t-elle de plus que moi qui n'ai su que me faire platement épouser par un mari que je n'aurais jamais eu si elle ne l'avait pas repoussé? G. Leroux, Parfum, 1908, p.50.
− Dans le domaine intellectuel.Raisonner platement; dire, expliquer, exposer qqc. platement. Il y aura, je l'ai promis, de nombreux cahiers qui s'intituleront Mémoires d'un âne, ou peut-être, plus platement, mémoires d'un imbécile (Péguy, Notre jeun., 1910, p.57).Des poètes estimables écrivent platement dès qu'ils s'essaient à la prose; c'est qu'ils écrivent alors ce qui leur vient, et le médiocre vient tout de suite (Alain, Beaux-arts, 1920, p.87).Je ne puis admettre qu'il [Renan] appelle le Christ «le charmant docteur», et parler du «verger d'un établissement agricole» quand on veut dire le Jardin des Oliviers, c'est bien platement décrire le lieu le plus saint du monde (Green, Journal, 1932, p.90).
[Sans connotation péj.] Bonnement, simplement. Je m'étais tout platement endormi dans la voiture, quand un bruit de planches sous le piétinement des chevaux m'a réveillé (Hugo, Rhin, 1842, p.387).
Dire qqc. platement. D'une manière très neutre. −Ce qui m'étonne (...) c'est que vivant près d'un homme qui a une personnalité si écrasante vous gardiez un métier à vous (...). Je rejetai vivement toutes les réponses qui me venaient aux lèvres et je dis le plus platement possible: −C'est une question d'organisation (Beauvoir, Mandarins, 1954, p.181).
2. Platement + adj.Celle dont je veux dire l'aventure était une petite provinciale, platement honnête jusque-là (Maupass., Contes et nouv., t.1, Avent. paris., 1881, p.761).Un certain marxisme (...) attend la libération de la classe ouvrière de toute autre chose que (...) d'un esprit platement «revanchard» entre classes (Perroux, Écon. XXes., 1964, p.85).
− Dans le domaine intellectuel ou artistique.Il nous arrivera plus d'une fois de préférer une hérésie piquante à une proposition platement orthodoxe (Jouy, Hermite, t.5, 1814, p.179).Soyez vrais (...) Mais cela ne signifie pas: soyez platement exacts (Rodin, Art, 1911, p.xiii).Voyons le second quatrain: Je trône dans l'azur comme un sphinx incompris. Que la Beauté trône j'y consens, mais dans l'azur? Et ce sphinx incompris est-il assez platement redondant? (Aymé, Confort, 1949, p.30).
En partic. [Avec un adj. quasi-synon. de plat, en renforce la valeur; avec un adj. anton. de plat, en atténue, en dément la valeur] On a commencé la lecture de cette pièce (...). De ma vie, je n'ai rien entendu de plus platement ennuyeux (Delécluze, Journal, 1826, p.296).Lui ai lu mon article auquel lui, le liévreux et fiévreux rédacteur en chef, a opposé mille sottes raisons platement communes (Barb. d'Aurev., Memor. 2, 1838, p.243).Les romances à la mode, platement spirituelles, ou même franchement incolores, variées sur trois à quatre thèmes éternels (Nerval, Filles feu, Chans. et lég. du Valois, 1854, p.638).
B. − [Corresp. à plat1I B 3] D'une manière qui marque de la servilité, trop de complaisance.
1. Verbe + platement.S'excuser platement, louer platement qqn. M. le ministre de la guerre s'est-il aussi platement incliné que nous le fait dire M. le gouverneur de Paris (Clemenceau, Vers réparation, 1899, p.417).Il y a la belle-soeur d'une de mes amies qui a le téléphone posé chez elle! (...) J'avoue que j'ai platement intrigué pour avoir la permission de venir un jour parler devant l'appareil (Proust, J. filles en fleurs, 1918, p.607).
2. Platement + adj.Mimique platement admirative. Pourquoi cette ironie dans le salut du larbin retraité, si platement respectueux d'ordinaire? (A. Daudet, Pte paroisse, 1895, p.15).Il était non seulement à l'attache, mais platement courtisan (Rolland, Beethoven, t.1, 1937, p.35).
Prononc. et Orth.: [platmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist.1. Ca 1485 «sans détour» dire tout platement (Mist. Vieux Testament, éd. J. de Rothschild, 21108, t.3, p.173), en m. fr. seulement; 2. 1764 «avec platitude» (Voltaire, Correspond., 8 mai, Paris, Garnier, 1881, t.XI, p.206). Dér. de plat1*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 68.

Wiktionnaire

Adverbe

platement \plat.mɑ̃\ invariable

  1. D’une manière plate.
    • Cet ouvrage est écrit bien platement.
    • Malheureusement, on les entend répéter plus souvent aujourd'hui les romances à la mode, platement spirituelles, ou même franchement incolores, variées sur trois à quatre thèmes éternels — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • Si je ne me trompe, il ne fut jamais question en ma présence des voyages d’Octave, si platement narrés par lui dans le petit volume qu’il consacra à quelques-uns d’entre eux. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 154)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLATEMENT. adv.
D'une manière plate. Cet ouvrage est écrit bien platement. Fam., Tout platement, Sans circonlocution, sans détour. Il lui a dit cela tout platement.

Littré (1872-1877)

PLATEMENT (pla-te-man) adv.
  • 1Avec platitude. Il s'est conduit platement. Tâchez, si vous pouvez, d'affaiblir votre style nerveux et concis ; écrivez platement, personne assurément ne vous devinera, Voltaire, Lett. d'Alembert, 8 mai 1764.
  • 2Tout platement, sans circonlocution, sans détour. Il lui a dit tout platement qu'il était une dupe.

HISTORIQUE

XVIe s. Refuser plattement [tout net], Cartheny, Voy. du chev. errant, f° 148, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « platement »

Plat 1, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Composé de plat et du suffixe adverbial -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « platement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
platement platmɑ̃

Citations contenant le mot « platement »

  • Ce lundi au tribunal, Karim Abdelkader, 29 ans dans quelques jours, s’est excusé platement auprès de ses victimes. C’est le moins qu’il pouvait faire. Le 16 juillet 2020, ce jeune multirécidiviste, déjà condamné 14 fois, a tenté de semer les forces de l’ordre, sur la zone commerciale des Montagnes à Champniers, à bord d’une… SudOuest.fr, Charente : son rodéo en voiture volée le mène en prison
  • Sous le capot, on trouvera au choix un 4 cylindres essence 2.3 Ecoboost de 270 ch associé à une boîte manuelle à 7 rapports (!), ou un V6 de 310 ch qui peut être accouplé une boîte automatique. Ford propose aussi deux types de transmissions intégrales : une moderne, avec boîte de transfert commandée électroniquement, l’autre plus à l'ancienne, dont la boîte de transfert s'engage manuellement. Pour le dire platement, le Bronco semble être le nouveau Land Rover Defender tel que certains en rêvaient. , Cette légende ne viendra pas en Europe
  • Peut-être l’avez-vous constaté si vous étiez en télétravail ces dernières semaines ? Il est soudainement devenu plus facile de se permettre quelques dissimulations vis-à-vis de son manager tenu à distance. Rien de grave évidemment  : aider le petit dernier à faire ses devoirs ou aller faire des courses peut justifier un petit retard dans un dossier. C’est typiquement le genre de situation où le mensonge permet d’éviter une tension inutile avec son N+1. Et la vie au bureau en regorge. Inutile par exemple de contredire un manager aux avis tranchés sur tout et n’importe quoi, s’il ne supporte pas la contradiction. Mieux vaut aller dans son sens et n’en penser pas moins. Cela lui fera plaisir et ne vous coûtera rien. Sans forcément mentir, on peut aussi ne pas tout dire. Vous savez qu’un problème est en cours avec un client ou un fournisseur mais qu’il peut être résolu ? Inutile d’en parler tout de suite à votre chef en s’excusant platement. Le simple fait de gagner un peu de temps suffira le plus souvent à régler la situation sans crise. Capital.fr, Peut-on s’autoriser à mentir (un peu) à son chef ? - Capital.fr
  • Bonjour a tous, je suis actuellement dans une situation très délicate. En effet, je suis actuellement âgée de 14 ans et mon copain en a 24. Tout se passait bien jusqu'a ce que mes parents decident de déposer une main courante auprès du commissariat. Mes parents ont même contacter mon copain pour lui demander de ne plus échanger Ave moi d'une quelconque manière. Actuellement, je n'ai plus de téléphone ( pour ne pas lui parler) et je n'ai plus le droit de sortir (pour ne plus le voir). Ce dernier ayant reçu les messages de menaces d'une plainte eventuelle de la part de mes parents s'est excusé platement et a fait le serment de ne plus entrer en contact avec moi. Seulement, j'aimerai savoir quelle peine pourrait-il encourir si nous étions amenés a nous fréquentés de nouveau ?  Et surtout si l'on peut parler de détournements de mineurs ? Tout ce qui serait considéré par la loi comme punissable dans ce cas de figure.  Net-iris, Relation mineur/majeur plainte des parents - Personne et Famille - Net-iris
  • Le Trésor n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter ces informations et Monte dei Paschi a refusé de les commenter; chez Banco BPM, un porte-parole a déclaré que la banque "dément platement toute discussion concernant une opération avec MPS". Investir, Monte dei Paschi étudie des hypothèses de fusion dont une avec Banco BPM, Actualité des sociétés - Investir-Les Echos Bourse

Images d'illustration du mot « platement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « platement »

Langue Traduction
Anglais flatly
Espagnol categóricamente
Italien recisamente
Allemand rundweg
Chinois 断然
Arabe بشكل قاطع
Portugais categoricamente
Russe плоско
Japonais 平らに
Basque flatly
Corse flatmente
Source : Google Translate API

Synonymes de « platement »

Source : synonymes de platement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « platement »

Partager