La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « vulgairement »

Vulgairement

Définitions de « vulgairement »

Trésor de la Langue Française informatisé

VULGAIREMENT, adv.

A. −
1. Vieilli ou littér. D'une manière courante, commune, largement répandue. Pierquin était de taille moyenne, ni gras, ni maigre, d'une figure vulgairement belle et qui exprimait une tristesse plus chagrine que mélancolique (Balzac, Rech. absolu, 1834, p. 167).Dans la chronologie rigoureuse le siècle n'a commencé qu'au 1erjanvier 1801, mais vulgairement on le commence avec l'année 1800 (Sainte-Beuve, Chateaubr., t. 1, 1860, p. 326).
2. [Avec des verbes comme appeler, dire, nommer] Dans la langue commune, vulgaire, triviale. Il y a quelque quarante ans, mon Bouju était, vulgairement parlant, un bon vivant, ce que les imbéciles nomment un égoïste (Balzac, Œuvres div., t. 3, 1836, p. 121).Un vieux brocard (...) bien capable de tenir pied aux cent-vingt chiens que nous comptions lâcher après ses culottes, comme on dit vulgairement (La Hêtraie, Chasse, vén., fauconn., 1945, p. 177).
En partic. [P. oppos. à scientifiquement, techniquement] Dans l'usage courant, non spécialisé. Vulgairement désigné, dit, nommé. Une des maladies les plus meurtrières du bétail est l'affection qu'on désigne vulgairement sous le nom de charbon (Pasteurds Travaux, 1880, p. 237).Articulation coxo-fémorale. Vulgairement appelée articulation de la hanche (Garcin, Guide vétér., 1944, p. 180).[P. ell. du verbe] Nom vulgaire de la (...) corne de cerf, plus vulgairement plantain (Gdes heures cuis. fr.,Éluard-Valette,1964, p. 232).
B. − Péj. D'une manière vulgaire, grossière, triviale. S'exprimer, s'habiller, parler, se tenir vulgairement. Ma mère, qui me savait bien trop fière, trop grande, trop d'Uxelles pour me conduire vulgairement, fut alors épouvantée du mal qu'elle avait fait (Balzac, Secrets Cadignan, 1839, p. 354).L'admiration de moi telle que je suis, inhibe en moi tout pouvoir bovaryque. Je m'aime vulgairement, bassement, puisque je me contente d'un amour inférieur (Choisy, Psychanal., 1950, p. 117).
Prononc. et Orth.: [vulgε ʀmã]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. xiiies. vulgarement « généralement; comme c'est en usage par le commun des hommes » (Sermon sur la dédicace des églises, éd. P. Meyer ds Romania t. 32, p. 107); 2. 1365 vulgairement « en langage commun » (p. oppos. à langue savante) (Oresme, Traité des Monnaies, éd. L. Wolowski, p. 51: Aristote [...] ceste appelle il abolostaticon, qui est vulgairement a dire peaige ou tonlieu); 3. 1659 péj. « populairement; d'un usage ordinaire » (Molière, Précieuses Ridicules, 6, p. 261). Dér. de vulgaire*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 120.

Wiktionnaire

Adverbe - français

vulgairement \vyl.ɡɛʁ.mɑ̃\

  1. Communément ; dans le langage populaire ou familier.
    • En 1213, le roi Jean, vulgairement nommé Jean sans Terre, et plus justement sans vertu, — (Voltaire, Dict. phil. Donations. — cité par Littré)
    • Le chénopode, appelé vulgairement patte d'oie ou ansérine, doit ce nom à la disposition de ses feuilles ; l’ambrosie en est une espèce. — (Eugène Cortambert, Physiographie. Description générale de la nature, pour servir d'introduction aux sciences géographiques, Paris : chez Ch. Piquet & chez Veuve Kilian, 1836, p.354)
    • L'oxalide petite oseille, oxalis acetosella, Lin., porte vulgairement les noms de surette, alléluia, etc. Elle croit assez communément dans les bois et les lieux couverts de presque toute la France. — (Encyclopédie du dix-neuvième siècle: répertoire universel des sciences, des lettres et des arts, édité par Ange de Saint-Priest, tome 18, Paris, 1848, p. 266)
  2. D’une manière vulgaire ou triviale.
    • Apprenez, sotte, à vous énoncer moins vulgairement, — (Molière, Les Précieuses ridicules, acte 7. — cité par Littré)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VULGAIREMENT. adv.
Communément. On dit vulgairement que... Il signifie aussi D'une manière commune, triviale. Il s'exprime très vulgairement.

Littré (1872-1877)

VULGAIREMENT (vul-ghê-re-man) adv.
  • 1Communément. On dit vulgairement que.. En 1213, le roi Jean, vulgairement nommé Jean sans Terre, et plus justement sans vertu, Voltaire, Dict. phil. Donations.
  • 2D'une manière vulgaire, triviale. Apprenez, sotte, à vous énoncer moins vulgairement, Molière, Préc. 7.

HISTORIQUE

XVIe s. S'il rencontre quelque lourdault qui ait un peu le cuir gros, et, comme l'on dit vulgairement, qui soit un peu de grosse paste, Amyot, Comm. disc. le flatt. 25. La conjugaison est divisée vulgairement en quatre espèces, par les terminaisons du present infini, P. Ramus, dans LIVET, Gram. franç. p. 226.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vulgairement »

Vulgaire, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de vulgaire avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vulgairement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vulgairement vylgɛrmɑ̃

Citations contenant le mot « vulgairement »

  • Je possède ce don d'observation appelé vulgairement cynisme par ceux qui en sont dépourvus. De George Bernard Shaw
  • Rien non plus, dans la nuit de jeudi à vendredi ? Pourtant, une vingtaine de personnes aux visages camouflés sous des cagoules aurait déferlé en direction du collège Lou-Blazer, ce qui aurait généré une réaction à base de gaz lacrymogène et de tir de lanceurs de balles de défense (vulgairement appelés flash-balls) de la part des forces de l’ordre. , Faits-divers - Justice | Violences urbaines à la Petite-Hollande : le black-out des autorités
  • L’idée d’une femme blanche disant vulgairement à un homme noir qu’il ne peut pas se présenter aux élections présidentielle ne convient cependant pas à de nombreux conservateurs, et Jaye s’est retrouvée dénommée «Autorisé» et un « Karen avec une guitare » dans les réactions – bien que d’autres « Karen » les accusations ont attiré beaucoup plus l’attention des médias. News 24, `` Karen avec une guitare '': un musicien libéral frappé avec un jeu de PC après avoir dit à Kanye de `` se faire f ** ked '' - News 24
  • Pour parler vulgairement, il s’agit de l’adage "Parler peu pour parler bien". Il s’oppose au catastrophique "Parler pour ne rien dire". Un adage roi -malheureusement- sur les réseaux sociaux notamment.  BFM BUSINESS, Le « slow content », nouvel Eldorado de la communication pour les entreprises?
  • Le documentaire nous plonge en immersion auprès du jeune garçon – au centre, en cours, en famille, laquelle est extrêmement aimante et bienveillante. Il a beaucoup de talent, tout le monde croit en lui, mais il n’a pas assez « faim », comme on dirait vulgairement. Ici, les jeunes ne doivent penser qu’au ballon rond. Et pour devenir professionnel, accepter tous les sacrifices. « Malheureusement, le foot, ce n’est pas sur un coup, c’est de la constance » explique Michaël Lebaillif à ce garçon taiseux à la fragilité palpable. Beaucoup pointent son absence de rigueur et son indiscipline. Il peut, lors d’un match décisif, ne pas se réveiller, arriver en retard. Inacceptable, même pour un bon joueur. L'Obs, « Aux pieds de la gloire », l’école de la vie
  • Anonyme 283950 En vous répondant vulgairement FERMEZ LA ! Pauvre cruche. Closermag.fr, Mariage de la princesse Beatrice : prince Andrew l'a-t-il accompagnée jusqu'à l'autel ? - Closer

Traductions du mot « vulgairement »

Langue Traduction
Anglais vulgarly
Espagnol vulgarmente
Italien volgarmente
Allemand vulgär
Chinois 庸俗的
Arabe بشكل مبتذل
Portugais vulgarmente
Russe вульгарно
Japonais 下品な
Basque arrunta
Corse vulgarmente
Source : Google Translate API

Synonymes de « vulgairement »

Source : synonymes de vulgairement sur lebonsynonyme.fr

Vulgairement

Retour au sommaire ➦

Partager