La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « piment »

Piment

Variantes Singulier Pluriel
Masculin piment piments

Définitions de « piment »

Trésor de la Langue Française informatisé

PIMENT, subst. masc.

I. − Boisson très usitée et très estimée au Moyen Âge. Le piment était un mélange de vin, de miel et d'épices, irritant et échauffant, que du reste Pierre le Vénérable, abbé de Cluny, interdit au XIesiècle à ses religieux (Ac. Gastr.1962).
II.
A. − BOTANIQUE
1. Plante dicotylédone de la famille des Solanées, dont le fruit, d'un goût âcre et piquant, est utilisé comme légume et comme condiment. Cultiver, planter du piment. Derrière les cases s'étend la bananeraie. Chaque femme a là quelques pieds de bananiers, de piments, de patates, etc. (Brunhes,Géogr. hum., 1942, p.201).
2. P. méton. Le fruit de cette plante, de couleur verte, jaune ou rouge. Synon. poivron.Piment âcre, doux; piment confit, séché; gousse, grappe de piment(s); ratatouille aux piments. Les grosses olives et les piments verts s'entassaient sur des planchettes mal équarries (About,Roi mont., 1857, p.107).Le piment rouge, cultivé en Provence, est également utilisé après dessication et broyage (Brunerie,Industr. alim., 1949, p.105).
Piment de Cayenne. Piment de petite taille particulièrement piquant. Synon. poivre de Cayenne.Ajoutez un bouquet garni de persil, thym, laurier, basilic, deux clous de girofle, un peu de piment de Cayenne (Gdes heures cuis. fr.,Carême, 1833, p.137).
Piment rouge. V. paprika ex. de Brunerie.
Région. (Afrique noire). Piment des oiseaux. Synon. de pili-pili.
B. − Au fig. Ce qui relève, ce qui donne du piquant. Voilà Bixiou, s'écria Blondet, il en sera: rien de complet sans lui. Sans lui, le vin de Champagne m'empâte la langue, et je trouve tout fade, même le piment des épigrammes (Balzac,Splend. et mis., 1844, p.16).Quand elle n'eut plus rien à craindre d'eux, elle s'offrit alors, avec la personne de Monsieur Paillon, la suprême joie de ne point mêler de calculs d'argent aux combinaisons de l'amour et aussi le savoureux piment de relations coupables avec l'homme le plus laid de toute la ville (Miomandre,Écrit sur eau, 1908, p.168):
. Quand la passion d'une idée juste et le désir de la vérifier s'emparent d'un homme à l'intelligence curieuse, dépouillé de tout conformisme et qui s'était jusqu'alors conduit au gré de la fantaisie la plus indépendante, ils peuvent faire de lui le héros d'une épopée auquel ne manquent ni les éclairs du génie, ni la rigueur de la méthode, ni la force du raisonnement, ni même, à certains passages, le piment du scandale. Bariéty, Coury,Hist. méd., 1963, p.610.
REM.
Pimenton, subst. masc.,hapax. Gros piment doux. Synon. poivron.Un pimenton rouge comme une course aux taureaux (Jammes,Robinsons, 1925, p.156).
Prononc. et Orth.: [pimɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist.1. 1664 bot. (Tarif, 18 sept. ds Littré: poivre du brezil ou piment); 2. 1836 fig. «ce qui donne du piquant à quelque chose» (Balzac, Lys, p.228). Empr. sém. à l'esp. pimiento «plante potagère des régions chaudes, cultivée pour ses fruits qui servent de condiment» (fin du xves. ds Cor.-Pasc.), du b. lat. pigmentum «aromates, épices», lui-même issu du lat. class. pigmentum «matière colorante», v. pigment. On note également l'a. fr. piment «baume, épice odoriférante» (1121-34, Philippe de Thaon, Bestiaire, 484 ds T.-L.; déjà pimenc «id.» à la fin du xes., Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 349) et «boisson faite de vin, de miel et d'épices» (ca 1100, Roland, éd. J. Bédier, 2969) qui remonte au b. lat. pigmentum. Fréq. abs. littér.: 115.

Wiktionnaire

Nom commun 2 - français

piment \pi.mɑ̃\ masculin

  1. (Vieilli) Boisson commune au Moyen Âge.
    • Le piment était un mélange de vin, de miel et d'épices, irritant et échauffant, que du reste Pierre le Vénérable, abbé de Cluny, interdit au XIe siècle à ses religieux. — (Ac. Gastr. 1962)

Nom commun 1 - français

piment \pi.mɑ̃\ masculin

  1. (Botanique) Plante dicotylédones de la famille des Solanacées, d’un goût piquant et relevé, et qui s’emploie comme condiment pour assaisonner les viandes ou comme légume.
  2. Fruit de cette plante de couleur verte, jaune ou rouge à maturité.
    • On trouvait aussi chez elles des mangues vertes, […]. Cela et d’autres choses encore : des cakes à la coco ; des bonbons piments, purée de haricots blancs agrémentée de safran et de piments verts; du pain tartiné d’achards, légumes mijotés dans une sauce au safran, aux oignons et aux piments verts. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 315)
  3. (Figuré) Ce qui relève, de ce qui donne du piquant.
    • Cette soirée ne manque pas de piment.
    • Ce mystère était un piment qu’elle ajoutait à son escapade. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
    • Le malaise, le trouble qui enveloppaient François n’étaient pas sans piment. — (René Fallet, Charleston, chapitre III ; Éditions Denoël, Paris, 1967)
  4. (Figuré) (Cameroun) (Familier) (Populaire) Prostitution.
    • Vendre le piment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PIMENT. n. m.
Plante de la famille des Solanées, d'un goût piquant et relevé, et qui s'emploie comme condiment pour assaisonner les viandes. Il se dit figurément de Ce qui relève, de ce qui donne du piquant.

Littré (1872-1877)

PIMENT (pi-man) s. m.
  • 1Boisson composée de miel et d'épices, qui était très usitée et très estimée dans le moyen âge. Après le dîner on servit le piment, l'hypocras et toute sorte de liqueurs savoureuses, Marchangy, Tristan le voyageur, ch. 80.
  • 2Genre de la famille des solanées.

    Plante dont le fruit est rouge et d'un goût très âcre (capsicum annuum, L.).

    Le fruit même de cette plante. Poivre long, le 100 pesant payera 10 livres ; poivre de brezil ou piment, 3 livres, Tarif, 18 sept. 1664.

    Terme de cuisine. Beurre de piment, beurre dans lequel on a incorporé du piment en poudre.

  • 3Piment de la Jamaïque, dit aussi toute-épice, nom donné aux fruits desséchés, avant leur maturité, du myrtus pimenta, L.
  • 4Piment royal ou piment aquatique, polygonum hydropiper, L. (voy. GALÉ).
  • 5Piment des abeilles ou des mouches, mélisse officinale.
  • 6Piment d'eau ou aquatique, renouée.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « piment »

Espagn. pimiento, poivre. Mais l'espagnol pimiento est congénère à l'ancien français piment ou piument (prov. piment ou pigment), boisson, lequel vient du lat. pigmentum, sorte de composition pour peindre (voy. PIGMENT). La composition épicée a passé au sens d'épice, de poivre, de poivre de Guinée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom 1) (1664) De l’espagnol pimiento (« poivre mâle »), lui-même du latin pigmentum (« pigment », « matière colorante »).
(Nom 2) (1121) De l’ancien français piment, de même origine que l’espagnol.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « piment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
piment pimɑ̃

Fréquence d'apparition du mot « piment » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « piment »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « piment »

  • Une élection sans fraude, c’est un court-bouillon sans piment.
    Proverbe créole
  • À un piment Ajoutez des ailes : Une libellule rouge !
    Matsuo Munefusa, dit Basho — Haïkaï
  • A un piment ajouter des ailes : une libellule rouge !
    Matsuo Bashô — Haï-Kaï
  • Les secrets sont des piments sur le bout de la langue. Tôt ou tard ils mettent la bouche en feu.
    Christian Bobin — Geai
  • Je me cite souvent, cela apporte du piment à ma conversation.
    George Bernard Shaw
  • La vérité de la vie est en graine de piment.
    Jean-Marie Adiaffi — La carte d'identité
  • Il faut être reconnaissant à la main criminelle qui met du piment dans tes yeux : cela te les ouvre et te révèle le monde.
    Jean-Marie Adiaffi — La carte d'identité
  • Sur les marchés comme dans les assiettes, piments rouges et piments verts, très appréciés par les Réunionnais se retrouvent. Une échelle permet de savoir lesquels sont les plus forts.
    Linfo.re — Quel piment peï est le plus fort ? - LINFO.re
  • C'est chez les étrangers que le piment paraît le plus fort.
    Proverbe malgache
  • Espelette, capitale française du piment, est aussi un éden pour les jeunes qui rêvent de faire vivre les exploitations locales. Comme Nicolas et Marie, qui ont lancé leur brasserie dans la maison familiale.
    SudOuest.fr — Espelette : rencontre avec Nicolas et Marie, passionnés de bière et amoureux du piment
Voir toutes les citations du mot « piment » →

Traductions du mot « piment »

Langue Traduction
Anglais chilli pepper
Espagnol pimiento picante
Italien peperoncino
Allemand chili-pfeffer
Chinois 辣椒
Arabe الفلفل الحار
Portugais pimenta chili
Russe перец чили
Japonais チリペッパー
Basque piperbeltza
Corse pepe chilli
Source : Google Translate API

Synonymes de « piment »

Source : synonymes de piment sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot piment au Scrabble ?

Nombre de points du mot piment au scrabble : 10 points

Piment

Retour au sommaire ➦