Persuasion : définition de persuasion


Persuasion : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PERSUASION, subst. fém.

A. − Action et fait de persuader. Don, force, moyen, puissance de persuasion.
1. [Persuasion (de qqn.)] Si le génie de la persuasion suffisait à convaincre, les explications de M. le ministre des cultes m'auraient touché (Barrès, Cahiers, t.5, 1906, p.85).Ce pouvoir de persuasion dont il avait maintes fois saisi l'effet chez ses camarades (Roy, Bonheur occas., 1945, p.389).V. persuasif ex. 2:
1. Mais, après cela, je dis à mes confrères que le meilleur pour nous était de rester calmes en public, de mettre le bon droit de notre côté, d'agir par la persuasion s'il était possible, et de laisser le peuple faire ses réflexions. Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t.1, 1870, p.223.
2. [Persuasion (de qqc.)] Christine demanda, avec la puissance de persuasion des larmes: −Le docteur t'a confié quelque chose de spécial? (Malègue, Augustin, t.2, 1933, p.224).Je suis sûr que vous auriez admiré l'exactitude de mon ton, la justesse de mon émotion, la persuasion et la chaleur, l'indignation maîtrisée de mes plaidoiries (Camus, Chute, 1956, p.1482).
B. − Littér. ou vieilli. Fait d'être persuadé; état de celui qui est persuadé. Synon. conviction, croyance.Douce, ferme, intime persuasion. Dans un heureux pays où l'on écrit avec la persuasion que le secret des lettres n'est jamais respecté (Tocqueville, Corresp.[avec Gobineau], 1858, p.295).Ce sentiment agréable de porter la persuasion chez ses auditeurs (Roy, Bonheur occas., 1945, p.364):
2. ... mais à peine me fus-je étendu sur mon lit avec la persuasion d'une mort immédiate, que j'éprouvai dans tout mon être une sorte de calme plein de langueur. Reybaud, J. Paturot, 1842, p.142.
Prononc. et Orth.: [pε ʀsɥazjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. a) 1315 (nov.?) «affirmation prononcée avec l'intention de convaincre» (Requête de Mahaut d'Artois au Roi contre les Alliés ds le mouvement de 1314 et les chartes provinciales de 1315 ds Pièces justificatives, XXII ds Bibl. de la Fac. des Lettres de Paris, XXIX, p.211); b) 1370-72 «action de persuader» (N. Oresme, Ethiques, éd. A. D. Menut, livre III, XI, 49c, note 9, p.197); 2. 1575 «état de celui qui est persuadé; opinion, croyance» ici «croyance religieuse» (Thevet, Cosmogr., III, 12 ds Hug.); 3. début xviies. (en parlant de chose) «capacité de provoquer la conviction» (Malherbes, Lettres, Paris, 1645, Livre I, lettre 11, p.161, à Mmela Marquise de Montlort). Empr. au lat. class. persuasio «action de persuader; croyance» formé sur le supin persuasum de persuadere, v. persuader. Fréq. abs. littér.: 374. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 647, b) 365; xxes.: a) 431, b) 582.

Persuasion : définition du Wiktionnaire

Nom commun

persuasion \pɛʁ.sɥa.zjɔ̃\ féminin

  1. Action de persuader.
    • Cet orateur a le don de la persuasion.
    • Elle a obtenu ce qu'elle voulait par persuasion plutôt que par autorité.
  2. Qualité de ce qui persuade.
    • Ce mouvement était inimitable; il avait la canaillerie, l'impudence, la persuasion d'un dresseur, d'un tombeur de femmes. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • La fougue et la persuasion de ses plaidoiries sont remarquables.
    • Un sourire sincère a parfois plus de force de persuasion qu'un long discours.
  3. Fait d'être persuadé ; état de celui qui est persuadé.
    • Elle est très attachée à moi, j’en ai la persuasion.
    • J’ai agi dans la persuasion que vous m’approuveriez.
    • « Il peut y avoir des gens qui ont poussé la Philosophie au point de vivre dans une parfaite tranquillité dans ce monde, sans aucune persuasion d'une vie à venir, & même avec une forte persuasion du contraire. » — (César Chesneau Dumarsais, Réflexions sur l'argument de Monsieur Pascal et de Monsieur Locke concernant la possibilité d'une autre vie à venir, Nouvelles libertés de penser, p. 10, 1743)

Nom commun

persuasion

  1. Persuasion.
    • She has strong powers of persuastion.
  2. (Religion) Religion.
    • And are you a member of the Jewish persuasion or the Christian persuasion?
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Persuasion : définition du Littré (1872-1877)

PERSUASION (pèr-su-a-zi-on) s. f.
  • 1Action de persuader. Que si les persuasions de ces trompeurs ont pu trouver place dans la trop précipitée imagination de quelques-uns, Naudé, Rosecroix, VII, 1. Je ne crois point qu'aux plus belles paroles du monde il y ait assez de persuasion pour adoucir une nécessité si amère, Malherbe, Lettres, I, 11. La reine employa des persuasions très puissantes, à savoir des larmes et des paroles assez tendres, La Rochefoucauld, Mém. 51. Nous pouvons dire à l'égard de la persuasion, que, pour l'ordinaire, elle n'a sur nous qu'autant de puissance que nous voulons, Boileau, Longin, Sublime, I.

    Il a la persuasion sur les lèvres, il est très éloquent. La douce persuasion coulait de ses lèvres comme un ruisseau de miel, Fénelon, Tél. X. Lançant des traits ailés en sons harmonieux, La persuasion, fille de l'éloquence, Assise sur sa bouche, éclate dans ses yeux, Masson, Helv. VI.

  • 2Détermination de l'esprit à croire, causée par la force, la vérité, la beauté des raisons. Attaché à ses sentiments par persuasion, et non par caprice, Fléchier, M. de Montausier. Rien ne ressemble plus à la vive persuasion que le mauvais entêtement, La Bruyère, XII. La persuasion artificielle de la philosophie, quoique formée lentement par de longs circuits, égalait en lui la persuasion la plus naturelle et causée par les impressions les plus promptes et les plus vives, Fontenelle, Carré. La partie de cette connaissance qui a pour objet le présent et le passé [l'histoire], quoiqu'elle ne soit fondée que sur le simple témoignage, produit souvent en nous une persuasion aussi forte que celle qui naît des axiomes, D'Alembert, Disc. prélim. encycl. Œuv. t. I, p. 229, dans POUGENS.
  • 3Ferme croyance. J'ai agi dans la persuasion que vous m'approuveriez. Tout cela n'ébranla pas ma persuasion, Rousseau, Conf. XI.

HISTORIQUE

XVIe s. D'autant que l'ame est plus vuide et sans contre-poids, elle se baisse plus facilement soubs la charge de la premiere persuasion, Montaigne, I, 200.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

PERSUASION. Ajoutez :
4 Au plur. Fig. Des persuasions, des impulsions persuasives. J'ai dit des âmes à l'épreuve des persuasions, comme le cardinal Du Perron a dit devant moi : Des âmes qui résistent aux persuasions des sens, aux persuasions de la volupté, Guez de Balzac, Lett. inéd. CIV, éd. Tamizey-Larroque.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Persuasion : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PERSUASION, s. f. (Gram.) c’est l’état de l’ame considéré relativement à la vérité ou la fausseté d’un fait ou d’une proposition, à sa vraissemblance ou à son défaut de vraissemblance, à sa possibilité ou à son impossibilité ; c’est le jugement sincere & intérieur qu’elle porte de ces choses. Après l’examen, on peut être persuadé d’une chose fausse ; mais celle dont on est convaincu est toujours vraie. La conviction est l’effet de l’évidence qui ne trompe jamais. La persuasion est l’effet des preuves morales qui peuvent tromper. La conviction, non plus que l’évidence ne sont pas susceptibles de plus ou de moins. Il n’en est pas ainsi de la persuasion, elle peut être plus ou moins forte. La persuasion excuse souvent l’action. Les anciens avoient fait de la persuasion une déesse ; c’étoit la patrone des Poëtes & des Orateurs.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « persuasion »

Étymologie de persuasion - Littré

Prov. persuasio ; esp. persuasion ; ital. persuasione ; du lat. persuasionem, de persuasum, supin de persuadere, persuader.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de persuasion - Wiktionnaire

Du moyen français persuasion.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de persuasion - Wiktionnaire

Du latin persuasio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « persuasion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
persuasion pɛrsµazjɔ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « persuasion »

  • Le Texas et ses banlieues, où les femmes et les électeurs hispaniques prennent de plus en plus d'importance, va constituer un défi pour Donald Trump, explique le professeur en sciences politiques Brandon Rottinghaus, de l'Université de Houston, qui évoque "un jeu de persuasion" qui se jouera dans le périurbain. Le Point, Au Texas, les républicains anti-Trump pourraient faire basculer la présidentielle de novembre - Le Point
  • Roselyne Bachelot, votre ex-consoeur sur LCI et aux «Grosses Têtes» sur RTL, fera-t-elle une bonne ministre de la Culture?C’est une fine analyste politique et elle a une vraie force de persuasion. On connaît sa passion pour l’art lyrique. C’est grâce à elle que je suis allé à l’opéra pour la première fois de ma vie. Mais elle connaît très bien aussi la jeune génération de chanteurs. Télécâble Sat Hebdo, «Les 100 plus grands aléas du direct»: Christophe Beaugrand sur tous les fronts | Télécâble Sat Hebdo
  • « C’est un droit humain fondamental pour les individus de se joindre à une réunion pacifique pour s’exprimer, pour célébrer ou pour exprimer des griefs », a insisté M. Heyns. « Avec d’autres droits liés à la liberté politique, il constitue le fondement même d’une société démocratique, dans laquelle les changements peuvent être recherchés par la discussion et la persuasion, plutôt que par le recours à la force », a-t-il ajouté.  ONU Info, Le droit de réunion pacifique ne peut faire l’objet de restrictions générales, estime le Comité des droits de l’homme de l'ONU | ONU Info
  • Une fois qu’il a pénétré dans le domicile de sa cible, il devient difficile de se débarrasser du démarcheur. Celui-ci déploie alors toutes sortes de techniques de persuasion pour duper sa victime. Comme l’explique le major : , Villes Sœurs : la gendarmerie appelle à la vigilance face aux faux démarcheurs | L'Informateur d'Eu
  • La suite ? Une certaine force de persuasion avec des mots, symbolisant une idée forte du management des hommes. Nous ne sommes pas assez au fait des coulisses du football professionnel pour savoir si Patrick Dupraz et lui sont amis, mais nous avons décelé par instants quelques valeurs fortes communes. Ainsi, quand il a évoqué sa manière d’effacer le syndrome Stadium : "Lors de mon premier entraînement et mon premier discours, j’ai mis les joueurs au milieu de la pelouse du Stadium. Parce que la vérité vient toujours du terrain. Et je leur ai dit : c’est là que ça s’est passé et c’est là qu’on va remonter. Pour eux, c’est un lieu de souffrance mais je veux que ce soit un lieu de souffrance pour les adversaires. Il faut qu’ils se réapproprient ce stade avec des pensées positives." ladepeche.fr, Toulouse. TFC : Patrice Garande ou le pouvoir des mots - ladepeche.fr
  • Pour l’ancien commissaire européen et ex-patron de l’Organisation mondiale du commerce, c’est la mise en œuvre du plan de relance de l'UE qui décidera, ou non, de sa portée: il a le potentiel de constituer une «arme de persuasion massive pour l’Union» Le Temps, Pascal Lamy: «Le plan de relance de l'UE sera un tournant historique s’il protège les citoyens» - Le Temps
  • Aujourd’hui encore, ses techniques de persuasion sont utilisées par les spécialistes du marketing pour vendre plus, peu importe le secteur d’activité. , ▷ Les 6 principes de persuasion pour vendre à n'importe qui ! (Cialdini)
  • Enseigner c'est, qu'on le veuille ou non, opprimer, c'est plier ou rompre, par la persuasion ou la douceur, des volontés. De Marc Gendron / Louise ou la nouvelle Julie
  • C'est en se heurtant à du silence qu'on épuise le plus sûrement ses dons d'éloquence et de persuasion. De Robert Choquette / Elise Velder
  • Pour réduire l’humanité en esclavage, la publicité a choisi le profil bas, la souplesse, la persuasion. De Frédéric Beigbeder / 99 francs
  • La meilleure arme de persuasion que tu possèdes dans ton arsenal est l’intégrité. De Zig Ziglar
  • La persuasion repose sur les lèvres d'un ami fidèle. De Homère / L'Illiade
  • La persuasion n’annule pas définitivement le doute. De Denis Guedj / Le théorème du perroquet
  • La persuasion est fille d'Aphrodite. De Sappho / Poèmes et fragments
  • Il est plus laborieux de conduire les hommes par la persuasion que par le fer. Paul Claudel, La Ville (2e version), I, Lambert , Mercure de France

Traductions du mot « persuasion »

Langue Traduction
Corse persuasione
Basque pertsuasioa
Japonais 説得
Russe убедительность
Portugais persuasão
Arabe إقناع
Chinois 劝说
Allemand überzeugung
Italien persuasione
Espagnol persuasión
Anglais persuasion
Source : Google Translate API

Synonymes de « persuasion »

Source : synonymes de persuasion sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « persuasion »


Mots similaires