La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « infaillibilité »

Infaillibilité

Variantes Singulier Pluriel
Féminin infaillibilité infaillibilités

Définitions de « infaillibilité »

Trésor de la Langue Française informatisé

INFAILLIBILITÉ, subst. fém.

A. − [L'infaillibilité est inhérente à la nature d'une pers. ou d'une chose]
1. [D'une pers.] Qualité d'une personne − physique ou morale − qui ne commet aucune erreur, qui ne se trompe pas. Cela est impossible, dirent les docteurs musulmans pour soutenir l'honneur du prophète; mais cent peuples ayant attesté le fait, l'infaillibilité de Mahomet ne laissa pas que de recevoir une forte atteinte (Volney, Ruines,1791, p. 172):
1. Il tendit au visiteur qui entrait une main large, dont la paume n'avait presque pas de plis, et de sa voix brusque et bredouillante, qui trahissait à la fois la timidité de l'homme et l'infaillibilité du chef, il donna le bonjour au prêtre. France, Orme,1897, p. 52.
RELIG. Infaillibilité de l'Église, du Pape; infaillibilité pontificale. Dogme selon lequel le Souverain Pontife est infaillible lorsqu'il parle ex cathedra pour établir la doctrine de l'Église Universelle. Lorsqu'on fait des représentations au Pape sur son infaillibilité, il répond que sa conscience lui dit qu'il est infaillible (Mérimée, Lettres Mmede Beaulaincourt,1870, p. 159).
2. [D'une chose]
a) Caractère de ce qui ne peut manquer de se produire. Infaillibilité d'un événement. Mais Persée est trop excité malgré l'infaillibilité de sa victoire, et il faut qu'il s'acharne sur le défunt! (Laforgue, Moral. légend.,1887, p. 249).
b) Caractère de ce qui ne peut induire en erreur. L'infaillibilité de l'instinct. Je crains que ces bestiaux ne s'égarent, et ne puissent pas trouver leur habitation. − Soyez tranquille, lui dis-je; fiez-vous à l'infaillibilité de l'instinct qui les conduit (Crèvecœur, Voy., t. 2, 1801, p. 64).
B. − [L'infaillibilité concerne la mise en application de certaines règles, lois, techniques] Caractère de ce qui est totalement sûr dans son application, son utilisation. Synon. sûreté.Infaillibilité d'un jugement, d'un instrument, d'une méthode. − Certes, mon cher monsieur l'abbé Euphorbe Doulinet, répondit-il, les organisations laïques ont au moins un bon côté, sans prétendre à l'infaillibilité des institutions ecclésiastiques, et malgré des allures plus modestes (Duranty, Malh. H. Gérard,1860, p. 74):
2. Ce qui m'enchante en lui [Descartes] et me le rend vivant, c'est la conscience de soi-même, de son être tout entier rassemblé dans son attention; conscience pénétrante des opérations de sa pensée; conscience si volontaire et si précise qu'il fait de son Moi un instrument dont l'infaillibilité ne dépend que du degré de cette conscience qu'il en a. Valéry, Variété IV,1938, p. 226.
Prononc. et Orth. : [ε ̃fajibilite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1558 (S. Fontaine, Hist. cathol., 195b d'apr. H. Vaganay ds Fr. mod. t. 6, p. 63 : l'unité et l'infaillibilité de l'Église); 2. 1657 (Pascal, Provinciales, XVIII, éd. J. Chevalier, p. 889 : l'infaillibilité de l'effet de la grâce). Dér. sav. de infaillible*; suff. -(i)té*; cf. lat. médiév. infallibilitas en parlant du pape, théol. xiiies., Th. d'Aquin, Somme, I, 85, 6c ds Blaise Latin. Med. Aev. Fréq. abs. littér. : 177.

Wiktionnaire

Nom commun - français

infaillibilité \ɛ̃.fa.ji.bi.li.te\ féminin

  1. Qualité de ce qui est infaillible.
    • La création en 1958 du Conseil constitutionnel représente une rupture avec ce dogme de l’infaillibilité de la loi, puisqu'il a le pouvoir de la contrôler. — (Patrick Roger, Conseil constitutionnel : au "non" de la loi, dans Le Monde (www.lemonde.fr) 28 février & 3 mars 2013)
    • L’infaillibilité d’une règle, d’un principe. L’infaillibilité d’une promesse. L’infaillibilité d’un remède.
  2. (En particulier) (Catholicisme) Impossibilité de se tromper, pour le pape.
    • Espérons que la France ne consentira plus à recevoir un joug humiliant , des lois étrangères , et qu'on pourra être chrétien sans reconnaître l’infaillibilité des papes dans des choses semblables aux parties casuelles. — (Julien de Saint-Acheul, Taxes des parties casuelles de la boutique, rédigées par Jean XXII, et publiées par Léon X, Paris : chez les Libraires de Théologie, 1820, p. 134)
    • Il […] se faisait fort de créer, pour le roi et le pape, une armée de quarante-quatre mille dévoués, chevaliers de l’infaillibilité papale, pour exterminer, de concert avec l’Espagne, les Turcs et les jansénistes. — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p. 111)
    • Et que m’importe la grandeur ! que m’importe l’infaillibilité ! si l’impitoyable vieillesse brise mon corps, emporte mes dents, obscurcit mes sens et ne me laisse qu’une sensation : la torpeur. — (Paul Lafargue, Pie IX au Paradis, 1890)
    • Les vieux d’avant la Révolution étaient morts ; les jeunes passèrent presque tous à la thèse de l’infaillibilité papale ; mais il resta encore une profonde différence entre ces ultramontains de la dernière heure et les hardis contempteurs de la scolastique et de l’église gallicane sortis de l’école de Lamennais. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 125.)
    • Et ce sera l’ancien pouvoir des papes et des évêques, si vite corrompu, et fondé cette fois sur une sorte d’infaillibilité positive. — (Alain, Souvenirs de guerre, p. 237, Hartmann, 1937)
    • Il y déclare en effet, avec les docteurs gallicans, que l’Église primitive ne reconnaissait nullement la suprématie et l’infaillibilité du Saint-Siège, et que ces doctrines ultramontaines constituent des nouveautés dangereuses, exclusivement fondées sur les fausses décrétales. — (Stéphen Leroy, L’'assemblée du district de Sedan et son bureau intermédiaire, dans La Révolution française : revue d’histoire moderne et contemporaine, publiée par la Société de l’histoire de la Révolution française, Paris, 1893, vol. 24, p. 532)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INFAILLIBILITÉ. n. f.
Qualité de ce qui est infaillible. L'infaillibilité d'une règle, d'un principe. L'infaillibilité d'une promesse. L'infaillibilité d'un remède. Il se dit particulièrement de l'Impossibilité de se tromper, d'errer. L'infaillibilité de l'Église. Le dogme de l'infaillibilité du Pape.

Littré (1872-1877)

INFAILLIBILITÉ (in-fa-lli-bi-li-té, ll mouillées, et non in-fa-yi-bi-li-té) s. f.
  • 1Qualité de ce qui ne peut faillir, manquer d'arriver. L'infaillibilité d'un succès. Que la volonté de Dieu ne peut manquer d'être accomplie ; et qu'ainsi, quand il veut qu'un homme consente à la grâce, il consent infailliblement, et même nécessairement, non pas d'une nécessité absolue, mais d'une nécessité d'infaillibilité, Pascal, Prov. XVIII. C'est par ces chemins que Sparte est menée à la grandeur et à la gloire, mais avec une telle infaillibilité de ses institutions, qu'on n'obtenait rien contre elle en gagnant des batailles, si on ne parvenait à lui ôter sa police, Montesquieu, Esp. IV, 6.
  • 2Qualité de qui ne peut faillir, commettre une faute, se tromper.

    Qualité de ne point faillir, de ne point errer en matière de foi, qui, suivant les catholiques, appartient à l'Église, aux conciles et au pape. L'infaillibilité de l'Église. Par où il nous montre tout ensemble l'infaillibilité des conciles universels par l'Écriture et par la tradition de l'ancienne Église, Bossuet, Var. XV, 103.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INFAILLIBILITE, s. f. (Théolog.) don d’être infaillible, c’est-à-dire de ne pouvoir ni se tromper ni être trompé. Voyez Infaillible.

Les Théologiens catholiques conviennent tous que l’Eglise a reçû de Jesus-Christ le don d’infaillibilité lorsqu’elle est assemblée dans un concile écuménique ; & ceux qui dans ces derniers tems ont contesté cette prérogative à l’Eglise dispersée, semblent n’avoir pas assez fait attention à la promesse que Jesus-Christ a faite à son Eglise d’être avec elle, c’est-à-dire de l’assister de ses lumieres & de son esprit tous les jours jusqu’à la consommation des siecles. Les Protestans contestent à l’Eglise même assemblée son infaillibilité.

On distingue deux sortes d’infaillibilités, l’une passive, qui fait que toute la société des Fideles ne peut jamais succomber à l’erreur ; l’autre active, accordée seulement à tous les pasteurs de l’Eglise pris collectivement, & en vertu de laquelle ils décident sans pouvoir se tromper, tous les points qui concernent la foi & la morale. Les Protestans reconnoissent la premiere sorte d’infaillibilité & rejettent la seconde, sur des prétextes qu’eux-mêmes combattent tous les jours dans la pratique, puisqu’ils déferent à l’autorité de leurs synodes & consistoires.

Les Théologiens ajoutent encore que l’infaillibilité de l’Eglise s’étend aux faits dogmatiques non révélés, c’est-à-dire à l’attribution de tel ou tel sens à telle ou telle doctrine. Ce point a donné lieu à de vives disputes dans ces derniers tems au sujet du livre de Jansenius.

Les principales raisons qu’on allegue en faveur de l’infaillibilité active de l’Eglise, sont tirées 1°. des promesses de Jesus-Christ & de la doctrine des Apôtres, sur-tout de saint Paul : 2°. de l’obscurité des écritures : 3°. de l’insuffisance du jugement privé & de la difficulté de la méthode de discussion pour les simples en matiere de religion, & par conséquent de la nécessité où l’on est d’avoir un juge infaillible pour la décision des controverses.

L’infaillibilité du pape est une opinion particuliere de quelques Théologiens, rejettée par le plus grand nombre, & sur-tout par l’Eglise gallicane.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « infaillibilité »

Infaillible.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de l’adjectif infaillible avec le suffixe nominal -ité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « infaillibilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
infaillibilité ɛ̃fajibilite

Citations contenant le mot « infaillibilité »

  • L'un des plus grands freins opposés aux délits, c'est non pas la rigueur des peines, mais leur infaillibilité. De Cesare Beccaria / Des délits et des peines
  • Jean-Paul II a expliqué le sens et les limites de l’infaillibilité lors de l’audience générale du 24 mars 1993: «l’infaillibilité, affirmait-il, n’est pas donnée au Pontife romain comme à une personne privée, mais dans la mesure où il remplit l’office de pasteur et de maître de tous les chrétiens. En outre, il ne l’exerce pas comme ayant cette autorité en soi et par soi, mais par “par sa suprême autorité apostolique” et “par l’assistance divine qui lui est promise dans le Bienheureux Pierre”. Enfin, il ne la possède pas comme s’il pouvait en disposer ou y compter en toute circonstance, mais seulement “quand il parle ex cathedra”, et seulement dans le champ doctrinal limité aux vérités de foi et de morale et à celles qui y sont strictement liées. (…) Le Pape doit agir comme “pasteur et docteur de tous les chrétiens”, se prononçant sur des vérités concernant “la foi et les coutumes”, avec des termes qui manifestent clairement son intention de définir une certaine vérité et de réclamer la définitive adhésion à celle-ci de la part de tous les chrétiens. C’est ce qu’il advint – par exemple – dans la définition de l’Immaculée Conception de Marie, au sujet de laquelle Pie IX affirma : “c’est une doctrine révélée par Dieu et elle doit être, pour cette raison, fermement et constamment crue par tous les fidèles”, ou dans la définition aussi de l’Assomption de la Très Sainte Marie quand Pie XII dit : “avec l’autorité de Notre Seigneur Jésus Christ, des bienheureux Apôtres Pierre et Paul, et avec notre autorité, nous déclarons et définissons comme dogme divinement révélé… etc.”. Dans ces conditions, on peut parler de magistère papal “extraordinaire”, dont les définitions sont irréformables “en soi et non par le consensus de l’Église”. (…) Les Souverains Pontifes peuvent exercer cette forme de magistère. Et c’est ce qu’il se passa en effet. Beaucoup de Papes, cependant, ne l’ont pas exercé». , Primauté et infaillibilité: 150 ans après la proclamation des dogmes - Vatican News
  • Il y aura 150 ans dans quelques jours, le 18 juillet 1870, le concile Vatican I proclamait le dogme de l’infaillibilité pontificale. Croire, Pourquoi l’infaillibilité pontificale  ?
  • Finalement, nous constatons que les réseaux sociaux ont amplifié un phénomène de déchaînement dans la communication des opinions, déchaînement articulé sur deux points : l’impunité et la licence de dire tout ce qui nous passe par la tête sans vérifier, évaluer, réfléchir ou mesurer la conséquence d’un propos tout en exigeant des imams, prédicateurs ou savants musulmans une infaillibilité morale incontestable. Mizane info, Ismaïl Mounir et l’infaillibilité des imams
  • Il y a cent cinquante ans, s’ouvrait le premier concile du Vatican, sous la houlette du pape Pie IX. FSSPX.Actualités revient sur l’histoire passionnante d’un concile qui fut le théâtre de l’opposition entre libéraux et ultramontains, et au terme duquel fut proclamé le dogme de l’infaillibilité pontificale.       FSSPX.Actualités / FSSPX.News, Vatican I : retour sur un concile inachevé (fin) - FSSPX.Actualités / FSSPX.News
  • Car l’objectif avoué de cette mutation des récréations est de désexualiser les jeux. Haro sur le foot et le saut à la corde ! Même si nombre de filles jouent au foot, et si sauter à la corde n’a rien de strictement femelle, parlez-en aux boxeurs, Rocky pourrait bien mettre une mandale à tout maire qui le traiterait de gonzesse… Eric Piolle serait-il victime des stéréotypes qu’il condamne ? Hypothèse hardie, dans un pays où l’élection vaut garantie d’infaillibilité. Marianne, Potagisons les cours d’écoles… | Marianne
  • Le texte dit exactement ceci : « Le pontife romain, lorsqu’il parle ex cathedra, c’est-à-dire lorsque, remplissant sa charge de pasteur et de docteur de tous les chrétiens, il définit, en vertu de sa suprême autorité apostolique, qu’une doctrine en matière de foi ou de morale doit être tenue par toute l’Église, jouit… de cette infaillibilité dont le divin Rédempteur a voulu que soit pourvue son Église lorsqu’elle définit la doctrine sur la foi ou la morale. » Aleteia, Qu’est-ce que l’infaillibilité pontificale ?
  • -la tendance « totalitaire »: ce sont des laïcs et des membres du clergé qui appuient à fond la ligne du pape François; ils y voient la rupture moderniste longtemps attendue enfin assise sur le trône pontifical. Tout à leur transformation relativiste, ils invoquent l’obéissance au pape et son infaillibilité contre les nombreux chrétiens récalcitrants. Retournement étonnant: la plupart de ces gens avaient pour habitude, avant le présent pontificat, de contester l’autorité des successeurs de Pierre. A présent ils la revendiquent et insistent sur l’infaillibilité de « leur » pape.  Atlantico.fr, Comment François nous fait comprendre ce qu’est l’infaillibilité pontificale - et surtout ce qu’elle n’est pas | Atlantico.fr
  • On imagine difficilement le pape François s’efforçant de définir l’infaillibilité pontificale, comme l’a fait Pie IX au XIXe siècle en employant des moyens plus ou moins honorables pour y parvenir. On imagine tout aussi peu que François trouve intérêt à définir un dogme (une « vérité ») infaillible, par exemple à propos de Marie. Le Monde.fr, « Abolissons l’infaillibilité pontificale »
  • Le 8 décembre 1869, 700 évêques se réunissaient au Vatican à la demande du pape Pie IX. Interrompu par la prise de Rome en octobre 1870, ce concile a débouché sur la proclamation du dogme de l’infaillibilité pontificale. La Croix, Il y a 150 ans s’ouvrait Vatican I

Traductions du mot « infaillibilité »

Langue Traduction
Anglais infallibility
Espagnol infalibilidad
Italien infallibilità
Allemand unfehlbarkeit
Chinois 无误
Arabe العصمة من الخطأ
Portugais infalibilidade
Russe непогрешимость
Japonais 不可謬性
Basque menperaezinak
Corse infallibilità
Source : Google Translate API

Synonymes de « infaillibilité »

Source : synonymes de infaillibilité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « infaillibilité »

Infaillibilité

Retour au sommaire ➦

Partager