Parfumer : définition de parfumer


Parfumer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

PARFUMER, verbe trans.

A. − Remplir, imprégner d'une odeur agréable.
1. Qqn parfume qqc.1(de, par, etc., qqc.2).Le linge peut être parfumé, au cours du blanchissage, à l'aide de chapelets d'iris ou de poudre d'iris (Lar. mén.1926, p.752).
[L'obj. dir. désigne l'atmosphère ambiante] On peut parfumer sa chambre [du malade], non pas avec des résines que l'on brûle (...) mais (...) avec la vapeur chaude d'une décoction de plantes vulnéraires (Geoffroy, Méd. prat., 1800, p.281).
2. Qqc.2parfume qqc.1Les plantes à l'envi parfument vos cheveux, La pierre et le métal en forment les parures, Ils reçoivent du vent les plus souples aveux (Muselli, Travaux et jeux, 1914, p.17).
[L'obj. dir. désigne l'atmosphère ambiante] Mais ce n'est pas assez avoir dit de l'orange que d'avoir rappelé sa façon particulière de parfumer l'air et de réjouir son bourreau (Ponge, Parti pris, 1942, p.19):
1. Il tendait le cou, humait l'odeur qui montait de la cocotte. Il aurait fallu du thym dans la sauce. «Té, l'ail remplace tout!» s'écria Pluche. Il alla chercher le panier à salade (...). Le lapin mijotait et une bonne odeur parfumait la chambre... Dabit, Hôtel Nord, 1929, p.145.
P. métaph. L'intention pieuse allait parfumer les plus vénéneuses manigances (Bloy, Hist. désobl., 1894, p.144).
B. − Imprégner de parfum (v. ce mot B).
1. Qqn parfume qqc.1(de, par, etc., qqc.2).Parfumer son mouchoir. Ici, point de soeur qui parfume mes cendres et pleure, les cheveux épars, devant mon tombeau (Barrès, Cahiers, t.3, 1904, p.271):
2. Il prit une brosse et du savon et en quelques minutes rendit la carapace de sa tortue brillante comme un petit bouclier, imbriqué d'écailles blondes, puis il la parfuma en la frottant d'essence de lavande, l'odeur favorite de Jeannette, et enfin la reposa sur le guéridon. Miomandre, Écrit sur eau, 1908, p.32.
Empl. pronom. La journée lui parut fort longue. Il la passa en partie à se bichonner et à se parfumer (Maupass., Contes et nouv., t.1, M. Parisse, 1886, p.732).Père Ubu: (...) Avant, à huit heures du matin elle était ronde et elle se parfumait à l'eau-de-vie. Maintenant qu'elle se parfume à l'héliotrope elle ne sent pas plus mauvais. Ça m'est égal. Mais maintenant il n'y a plus que moi à être rond! (Jarry, Ubu, 1895, v, 1, p.85).Elle se parfumait, se mettait de la peinture sur les ongles, du rouge sur les lèvres (Queneau, Pierrot, 1942, p.27).
P. métaph. Des Lupeaulx faisait ménage avec tout le monde. Il restait l'ami des ministres déchus en se constituant leur intermédiaire auprès de ceux qui arrivaient, embaumant ainsi la dernière flatterie et parfumant le premier compliment (Balzac, Employés, 1837, p.33).
2. Qqc.2parfume qqc.1Le faste russe des fourrures Que parfume le vétyver (Gautier, Émaux, 1858, p.70).Sa chevelure clairsemée sentait bon la pommade, et de la brillantine parfumait sa barbe rare (Verlaine, OEuvres posth., t.1, Hist. comme ça, 1896, p.312).
C. − Donner aux mets, aux boissons, aux desserts un parfum (v. ce mot C).
1. Qqn parfume qqc.1(à, de, par qqc.2).Incorporer (aux mets, aux boissons, aux desserts) une substance aromatique agréable au goût. On parfume également ces gimblettes au zeste de citron (Gdes heures cuis. fr.,Carême,1833, p.148).Rien ne vaut l'omelette magique de la Gironde, qui se parfume au fenouil et conjure à la fois la faim et les sorts! (Devigne, Légend. de Fr., 1942, p.22).
P. ell. du compl.:
3. Les pastilles de gomme, les pastilles de réglisse et les pâtes pectorales sont des bonbons composés exclusivement de gommes naturelles, de sucre et de glucose, parfumés et colorés. Après cuisson, on parfume et on colore, puis on coule dans des moules métalliques légèrement huilés. Brunerie, Industr. alim., 1949, p.32.
2. Qqc.2parfume qqc.1Quand les truffes auront suffisamment parfumé l'intérieur de ladite volaille, venez la manger avec nous (Sand, Corresp., t.3, 1850, p.220).
Prononc. et Orth.: [paʀfyme], (il) parfume [paʀfym]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. xives. trans. «fumiger» (Moamin, Traité de fauconn. [texte écrit par un aut. ital.], éd. H. Tjerneld, IV, 13, p.242); 2. 1528 «imprégner d'un parfum» (Comptes royaux ds Gay: gands perfumez); 1532 (Rabelais, Pantagruel, éd. V. L. Saulnier, chap. 9 bis, p.73: une paire de gants, parfumez à la chandelle de noix); 1567 réfl. (Amyot, Pericles, éd. L. Clément, p.46). Mot formé à partir du lat. fumare (fumer1*) et per «à travers» et prob. empr. à une lang. du Bassin méditerranéen que l'on ne peut préciser: l'ital. perfumare, bien que n'étant att. que dep. 1640 (Oudin Ital.-Fr.) à côté de profumare (dep. 1508 d'apr. DEI), est vivant dans les dial. (v. FEW t.3, p.859b, note 10); l'a. prov. perfumar est att. dep. ca 1500 dans un texte contenant de nombreux gallicismes (Myst. de St Pons ds R. Lang. rom. t.31, p.321) mais son déverbal perfum est att. en 1397 (Pansier); le cat. perfumar est att. dep. le xives. (ds Alc.-Moll), l'esp. dep. 1490 (d'apr. Cor.-Pasc.), le port. dep. le xvies. (d'apr. Mach.). Fréq. abs. littér.: 328. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 552, b) 570; xxes.: a) 600, b) 254. Bbg. Hope 1971, pp.213-214. _Kohlm 1901, p.24. _Quem. DDL t.5.

Parfumer : définition du Wiktionnaire

Verbe

parfumer transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se parfumer)

  1. Imprégner de l’odeur d’un parfum.
    • Ce bouquet de fleurs parfume la pièce.
    • Parfumer quelqu’un avec un vaporisateur.
    • Il aime à se parfumer.
    • Parfumer des gants, du linge, des habits.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Parfumer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PARFUMER. v. tr.
Imprégner de l'odeur d'un parfum. Ce bouquet de fleurs parfume la pièce. Parfumer quelqu'un avec un vaporisateur. Il aime à se parfumer. Parfumer des gants, du linge, des habits.

Parfumer : définition du Littré (1872-1877)

PARFUMER (par-fu-mé) v. a.
  • 1Faire prendre à l'aide d'un parfum une odeur agréable aux choses ou aux personnes. Parfumer des habits, des gants. Nous sommes tellement parfumés les soirs de jasmins et de fleurs d'orange, que par cet endroit je crois être en Provence, Sévigné, 3 juill. 1689. Les fruits les plus délicieux y parfument l'air, et fournissent une nourriture saine et rafraîchissante, Raynal, Hist. phil. I, 7. [Chez les anciens] ce n'était pas assez de parfumer ses pieds, ses cheveux et les murailles de ses bains ; on parfumait son corps tout entier, Pastoret, Instit. Mém. inscr. et belles-lett. t. VII, p. 179.

    Fig. Une odeur de comptoir parfumait mon discours, Delavigne, Enfants d'Édouard, I, 6. J'ai passé l'âge heureux où la fleur de la vie, L'amour, s'épanouit et parfume le cœur, Lamartine, Harm. Pièces div. à une jeune arabe.

  • 2Parfumer une maison, un navire, etc. y brûler quelque chose d'une odeur forte pour en chasser le mauvais air.

    Parfumer des lettres, les exposer à un feu de soufre et les tremper dans le vinaigre. On parfume les lettres qui viennent de pays suspects de contagion.

  • 3Se parfumer, v. réfl. Remplir de bonnes odeurs ses habits, ses cheveux. Je ne me couche point que je ne me sois parfumée des essences les plus délicieuses, Montesquieu, Lett. pers. 7.

HISTORIQUE

XVIe s. Si vieille estant, ne te perfume plus, Amyot, Péric. 54. Estre du parfum je voudrois, Afin que je te parfumasse, Ronsard, 508. Pour son payement des gands perfumez qu'il faict presentement par recommandation du roi pour envoyer au roy d'Angleterre, De Laborde, Émaux, p. 431.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Parfumer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

PARFUMER, v. act. se dit de l’action par laquelle on donne l’impression de quelque parfum à quelque corps capable de le recevoir. On parfume des peaux, des gants, de la poudre, de la pomade, des savonnettes, des pâtes, pastilles, essences, &c. avec le musc, l’ambre gris, la civette, &c.

Les pays où on sait le mieux parfumer, sont l’Espagne & l’Italie.

Parfumer un vaisseau, (Marine.) c’est faire brûler du goudron & du genievre, & jetter du vinaigre entre les ponts d’un vaisseau ; les bâtimens & les hommes seront parfumés. (Q)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « parfumer »

Étymologie de parfumer - Littré

Par, et fumer, c'est-à-dire produire une vapeur, une fumée qui se répande ; esp. perfumar ; ital. profumare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de parfumer - Wiktionnaire

Du moyen français perfumer, formé à partir du latin per- (« à travers ») et fumare (« fumer »), littéralement « couvrir de fumées (bien odorantes) ». Référence nécessaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « parfumer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
parfumer parfyme play_arrow

Conjugaison du verbe « parfumer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe parfumer

Citations contenant le mot « parfumer »

  • Sauf que, à ce moment, son buraliste lui a montré un nouveau produit : des petits cartons, aromatisés à la menthe, qu’on glisse dans le paquet, et qui vont ainsi parfumer les cigarettes de leur odeur. "Cela coûte moins d’un euro", raconte Florence. "J’ai commencé, et ça fait très bien l’affaire." Sauf que depuis quinze jours, mon buraliste n'en a plus, parce qu’il croule sous les demandes. J’ai fait le tour des autres bureaux de tabacs du quartier, ils sont tous dévalisés. Un commerçant m’a dit qu’ils étaient en rupture de stock, et qu’ils ne seraient livrés qu’en août." Visiblement, elle n'est pas la seule Parisienne addict aux mentholées à chercher des alternatives. Depuis, sur les conseils d’une amie, elle a acheté un petit flacon d’huile essentielle de menthe, dont elle saupoudre quelques gouttes à l’intérieur de ses paquets.  LCI, Fumeurs cherchent menthol désespérément : les ruses des cigarettiers pour leur fournir leur dose de fraîcheur | LCI
  • Pour lui, elle a un autre atout : celui de savoir faire rayonner le parfum et en faire voyager les molécules dans l'air. Sa dernière création, Heures d'Absence (2), qui porte le nom du tout premier parfum Louis Vuitton lancé en 1927 (dont la formule a disparu), est d'ailleurs un hommage aux fleurs de Grasse. Bercé au parfum envoûtant du jasmin grandiflorum (avant de le coucher, sa maman déposait quelques brins de jasmin sur sa table de nuit, habitude qui ne l'a pas quitté), cet enfant du pays est également séduit par la délicatesse du jasmin chinois, celui que l'on utilise pour parfumer les thés. La rencontre du grandiflorum, dont une extraction au CO2 lui assure la pureté, et du sambac de Chine, qui évoque l'odeur du pittosporum que l'on voit fleurir au printemps sur la Côte d'Azur, marque le cœur floral à la fois vif et évanescent du jus. « Tout bêtement, qu'est-ce qu'elle sent bon ! » s'emballe François Demachy pour expliquer la popularité de la fleur. « D'autre part, c'est une odeur rassurante. Le jasmin pousse un peu partout, sauf sous des climats froids, donc on l'a tous dans notre répertoire olfactif », ajoute-t-il. Pour Sylvain Eyraud, « il a une connexion mondiale qui sert de valeur refuge auprès des consommateurs. C'est un produit qu'ils connaissent et qui est gage de qualité ». , Élégant, sensuel et calmant : pourquoi le jasmin est devenu le roi des parfums ? - Elle
  • Il est tout à fait possible de se passer d’huile essentielle pour parfumer son intérieur, sans avoir recours à des produits potentiellement allergisants. ConsoGlobe, Huiles essentielles : comment parfumer sans elles ?
  • En parfumerie, on distingue différents types de parfum plus ou moins concentrés. Si le parfum pur ou l’eau de parfum sont les plus riches, nous vous recommandons d’opter pour une eau de toilette ou une eau de Cologne pour la saison estivale. Closermag.fr, Comment choisir son parfum d’été ? - Closer
  • Il existe cependant des façons de se parfumer qui ne sont pas correctes. Pour les éviter, découvrez ces quelques conseils. amomama.fr, Test, application : 5 erreurs à éviter avec le parfum pour les femmes
  • Il revient à l’homme d’habiller la femme qu’il déshabille et de parfumer celle qu’il enlace. Comme il lui revient de défendre au péril de sa vie le pas fragile qui s’est attaché au sien. De Amin Maalouf / Le Périple de Baldassare
  • Peut-être le bonheur n’est-il qu’un contraste, mais il y a une foule de petits bonheurs qui suffisent pour parfumer la vie. De Alphonse Karr / Sous les tilleuls du bonheur
  • L'amour, même le plus léger, ne peut que parfumer la place où l'amitié un jour se posera. De Jules Romains / Les Hommes de bonne volonté
  • Un grain de poésie suffit à parfumer tout un siècle. De José Marti / Pages choisies

Images d'illustration du mot « parfumer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « parfumer »

Langue Traduction
Corse perfume
Basque perfume
Japonais 香水
Russe духи
Portugais perfume
Arabe عطر
Chinois 香水
Allemand parfüm
Italien profumo
Espagnol perfume
Anglais perfume
Source : Google Translate API

Synonymes de « parfumer »

Source : synonymes de parfumer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « parfumer »


Mots similaires