La langue française

Nouvelliste

Définitions du mot « nouvelliste »

Trésor de la Langue Française informatisé

NOUVELLISTE1, subst.

Vieilli
A. − Personne qui s'attache à recueillir et à répandre des nouvelles. Je demeurai son nouvelliste: je lui mandais tous les deux jours, de la meilleure foi du monde, les histoires et les contes ridicules de tout genre dont on flattait nos illusions (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t.2, 1823, p.199).Rome était une ville très cancanière; une foule de nouvellistes et de bavards étaient à l'affût des nouvelles bizarres (Renan,Église chrét., 1879, p.491):
. «Il me faut des événemens, bons ou mauvais, n'importe; je ne me couche content que lorsque je le suis de la Gazette». (...) Cette curiosité, sans but et presque toujours sans profit, exaltée chez quelques-uns jusqu'à l'état de manie habituel, constitue l'espèce des nouvellistes, que l'on doit, pour mieux s'entendre, diviser en trois familles; les nouvellistes de jardin, les nouvellistes de café et les nouvellistes de salon. Jouy,Hermite, t.5, 1814, p.156.
En appos. ou en comp. [Le] sieur Méril Catalan, le barbier-nouvelliste, qui désire absolument me faire connaître ses anecdotes et historiettes (Amiel,Journal, 1866, p.93).
B. − Journaliste. Cette soirée (...) est organisée au profit des vieux journalistes de l'Association des nouvellistes parisiens (Le Monde,19 janv. 1952, p.8, col. 1).
Rem. Titre de journaux au xixes.: Ton mariage (...) a été annoncé mercredi dernier dans le Nouvelliste, journal de Rouen (Flaub., Corresp., 1852, p.406).
Prononc. et Orth.: [nuvεlist], [-ve-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1620 adj. «colporteur de nouvelles» (E.Binet, OEuvres spirituelles, 493 ds Delb. Notes mss: vous n'orrez plus [...] de charlatans nouvellistes); 1657-90 subst.«id.» (Tallemant des Réaux, Historiettes, éd. G. Mongrédien, t.8, p.48). Dér. de nouvelle1*; suff. -iste*.

NOUVELLISTE2, subst.

Auteur de nouvelles. Même dans les oeuvres d'imagination, les hommes comme About ne sont pas des nouvellistes et des romanciers à la façon des hommes de lettres qui n'ont jamais été normaliens, ils restent toujours un peu journalistes, un peu critiques (Goncourt,Journal, 1885, p.523).Quand une dictature contraint les mots à circuler sous le manteau, il est préférable que les textes soient courts. La Russie des samizdat [publications clandestines] se forge une génération de nouvellistes à laquelle ne la préparaient ni Guerre et Paix ni Crime et Châtiment ni Le Don paisible (Télérama, 14 juill. 1982, no1696, p.88).
En appos. Il leur semble [aux femmes] (...) que de mettre l'accent sur le passé équivaut à un aveu de n'aimer plus. (...) je suis surpris qu'un grand romancier nouvelliste n'ait pas choisi ce malentendu comme sujet de conflit (Du Bos,Journal, 1925, p.333).
REM. 1.
Novéliste ou novelliste, subst.,synon.Toute une gamme de romantiques qui va d'hommes du premier ordre comme Viollet-le-Duc, Fauriel, ou Paulin Paris jusqu'à ce novéliste idiot de Berthoud (Toulet,Corresp.avec un ami, 1920, p.39).Affirmons donc nettement que le vrai novelliste se doit d'assurer la prise en charge du manifeste et du latent (Ph.Dulac, Le Renouveau de la nouvelleds Universalia, 1981, p.437).
2.
Nouvellier, subst. masc.,vieilli, synon.Cette langue [l'argot] dont il est question dans les romanciers les plus anciens, comme Cervantès, comme les nouvelliers italiens et l'Arétin (Balzac,Splend. et mis., 1847, p.527).Certes, il y a largement matière à discussion dans cet exposé (...) tranchant dans la multiplicité des formes employées par les grands «nouvelliers» (Jean Fougère remet à l'honneur ce mot, et il a bien raison. Penser que nous n'avons pas dans le langage courant de mot pour désigner l'auteur de nouvelles! Le nouvelliste, c'est tout autre chose) (Combat, 26 nov. 1953, p.7).
Prononc. et Orth.: [nuvεlist], [-ve-]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1852 «auteur de nouvelles» (Ch. Baudelaire, Edgar Allan Poe, Sa vie et ses ouvrages ds OEuvres de E. A. Poe, éd. Y.-G. Le Dantec, p.671). Dér. de nouvelle2*; suff. -iste*.
STAT.Nouvelliste1 et 2. Fréq. abs. littér.: 67.
BBG.Godenne (R.). Comment appeler un auteur de nouvelles? Rom. R. 1967, t.58, pp.38-43.

Wiktionnaire

Nom commun

nouvelliste \nu.ve.list\ ou \nu.vɛ.list\ masculin et féminin identiques

  1. (Littérature) Auteur qui écrit des nouvelles.
    • Eudora Welty, une nouvelliste du Mississippi que vous connaissez peut-être et que j’admire infiniment, disait avoir appris à écrire en écoutant les conversations de sa mère et de ses amies qui passaient au-dessus de sa tête. — (Écrire au présent : débats littéraires franco-chinois, page 13, 2004)
    • Il est intéressant de comparer l’attitude du conteur – l’homme de l’oral – et celle du nouvelliste – l’homme de l’écrit. — (Michel Tournier, Raconte-moi une histoire…, dans Les vertes lectures, collection Folio, 2007, page 23)
  2. Celui, celle qui est curieux de savoir des nouvelles et qui aime à en débiter.
    • Une Nouvelliste sait tout ce qui se passe dans l’univers, aux Indes et chez les Thraces : elle est au fait du commerce amoureux de toute la ville, dira de qui cette veuve est enceinte, et dans quel mois elle devint grosse. — (L. Charles Dezobry, Rome au siècle d’Auguste, ou voyage d’un Gaulois à Rome, tome 3, page 198, 1835)
  3. (Désuet) Journaliste.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NOUVELLISTE. n. des deux genres
. Celui, celle qui est curieux de savoir des nouvelles et qui aime à en débiter. La Bruyère a fait le portrait de nouvelliste.

Littré (1872-1877)

NOUVELLISTE (nou-vè-li-st') s. m.
  • 1Celui qui cherche ou débite des nouvelles. C'est là, comme vous savez, le fléau des petites villes, que ces grands nouvellistes qui cherchent partout à répandre des contes qu'ils ramassent, Molière, Comtesse, 1. Les gens graves s'attroupaient aux allées les plus solitaires [des Tuileries], comme font ceux qu'on appelle les nouvellistes à (sic) Luxembourg, Scudéry, les Conversations, Dialogue. C'est une plaisante chose que les provinces : tout le monde y est nouvelliste dès le berceau, et vous n'y rencontrez que gens qui débitent gravement et affirmativement les plus sottes choses du monde, Racine, Lett. à son fils, 9 juin 1695. Le devoir du nouvelliste est de dire : il y a un tel livre qui court, La Bruyère, I. Le nouvelliste se couche le soir sur une nouvelle qui se corrompt la nuit, et qu'il est obligé d'abandonner le matin à son réveil, La Bruyère, I. En nous donnant le caractère d'une femme nouvelliste, il [Juvénal] nous la représente débitant dans les compagnies, qu'il paraissait des comètes, Bayle, Pens. div. LXXXI. Je te parlerai, dans cette lettre, d'une certaine nation qu'on appelle les nouvellistes, qui s'assemblent dans un jardin magnifique, où leur oisiveté est toujours occupée ; ils sont très inutiles à l'État, et leurs discours de cinquante ans n'ont pas un effet différent de celui qu'aurait pu produire un silence aussi long ; cependant ils se croient considérables, parce qu'ils s'entretiennent de projets magnifiques et traitent de grands intérêts, Montesquieu, Lett. pers. 130. Et le vieux nouvelliste, une canne à la main, Trace au Palais-Royal Ypre, Furne, Menin, Voltaire, Événem. de 1744.
  • 2Nouvelliste à la main, rédacteur de nouvelles à la main.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nouvelliste »

(Date à préciser) De nouvelle, avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Nouvelle. Dans l'ancienne langue on disait novelier, aimant la nouveauté, Lai du conseil.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « nouvelliste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nouvelliste nuvelist

Images d'illustration du mot « nouvelliste »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nouvelliste »

Langue Traduction
Anglais short story writer
Espagnol escritor de cuentos
Italien scrittore di racconti
Allemand kurzgeschichtenautor
Chinois 短篇小说家
Arabe كاتب قصة قصيرة
Portugais escritor de histórias curtas
Russe автор рассказов
Japonais 短編小説家
Basque ipuin idazlea
Corse scrittore di cunti brevi
Source : Google Translate API

Synonymes de « nouvelliste »

Source : synonymes de nouvelliste sur lebonsynonyme.fr

Nouvelliste

Retour au sommaire ➦

Partager