La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « journaliste »

Journaliste

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin journaliste journalistes

Définitions de « journaliste »

Trésor de la Langue Française informatisé

JOURNALISTE, subst.

A. − Vieilli. ,,Celui qui fait, qui rédige un journal`` (Ac. 1835-1935) :
1. Il lui reste, heureusement, assez de titres de gloire. S'il est un parfait « entrepreneur de presse », Girardin est aussi le « concepteur » le plus riche d'initiatives, comme nous dirions aujourd'hui. Il a transformé, du tout au tout, la formule journalistique. Avec lui, le journal quotidien est devenu encyclopédique. Nos directeurs actuels n'ont rien inventé. (...) Girardin donne l'exemple. Et c'est là, en fin de compte, le plus sûr mérite de ce très grand journaliste. R. de Livois, Hist. de la presse fr., Lausanne, Spes, t. 1, 1965, p. 226.
B. − Usuel. Personne dont le métier est d'écrire dans un ou plusieurs journaux. Carte, escouade, meute de journalistes; journaliste de chiens écrasés, de faits divers; journaliste chevronné, obscur; journaliste pigiste; journaliste parlementaire, politique, sportif, stagiaire; bon, mauvais journaliste. On sentait cette odeur particulière des salles de rédaction que connaissent tous les journalistes (Maupass., Bel-Ami,1885, p. 54).Sous la direction du secrétaire de rédaction des journalistes professionnels « rédigent » le journal (Jouvenal, Journ.,1920, p. 41):
2. L'emploi de pareils procédés, qui tend à devenir plus fréquent, n'a pas été sans émouvoir l'opinion publique et surtout les journalistes eux-mêmes dont le syndicat ne cesse de proclamer qu'un journaliste digne de ce nom prend toujours la responsabilité de ses écrits même anonymes. Civilis. écr.,1939, p. 44-7.
TYPOGR. Ouvrier attaché spécialement à la composition d'un journal. Les uns [des ouvriers typographes] rangent l'atelier, ou reçoivent les attributions des corrigeurs ou de tableautiers; les autres se distinguent en metteurs en pages et paquetiers, labeuriers ou journalistes (Radiguer, Maîtres-impr.,1903, p. 236).
Pop. Je ne voyais pas mes amies, mais (...) tandis qu'arrivaient jusqu'à mon belvédère l'appel des marchands de journaux, des « journalistes », comme les nommait Françoise (...), je devinais leur présence (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 954).
Emploi adj. vieilli. Qui se rapporte aux journaux, est marqué par le journalisme. Les images littéraires, journalistes et militaires, de mobilisation intellectuelle sont déjà de la rhétorique vieillie (Thibaudet, Princes lorr.,1924, p. 167).Notre temps si totalement journaliste ignore le sentir comme le raisonner, et, en général, se passe de toute profondeur. Il fait semblant de tout (Valéry, Lettres à qq.-uns,1945, p. 61).
REM.
Journaleux, -euse, subst.a) Journaliste de peu de talent. Le journaleux dit quelquefois ce qu'il pense, mais il pense rarement ce qu'il dit (Bruant1901, p. 285).b) Pop. ,,Désignation méprisante dont les bourgeois et les ouvriers se servent à l'égard des journalistes`` (France 1907). Béziers (...) c'est aussi, comme l'imprime un journaleux du cru, ou, du moins, ça se croit une « cité amoureuse des arts » (Colette, Cl. s'en va,1903, p. 277).
Prononc. et Orth. : [ʒuʀnalist]. Att. ds Ac. dep. 1718. Pop. : journalisse (Benjamin, Gaspard, 1915, p. 147), comme on peut entendre rhumatisse. Étymol. et Hist. 1704 (Trév.). Dér. de journal*, subst.; suff. -iste*. Fréq. abs. littér. : 1 462. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 803, b) 1 516; xxes. : a) 3 109, b) 1 995. Bbg. Mattauch (H.). Cf. journalisme bbg. - Quem. DDL t. 18.

Wiktionnaire

Nom commun - français

journaliste \ʒuʁ.na.list\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui fait, qui rédige un journal, qui travaille, comme rédacteur, à un journal.
    • La veille du jour où il arrêta Eugène sur le cours Sauvaire, il avait publié, dans l’Indépendant, un article terrible sur les menées du clergé, en réponse à un entrefilet de Vuillet, qui accusait les républicains de vouloir démolir les églises. Vuillet était la bête noire d’Aristide. Il ne se passait pas de semaine sans que les deux journalistes échangeassent les plus grossières injures. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. III ; réédition 1879, p. 99)
    • J’accomplis pourtant ma besogne, ce jour-là. Triste besogne de journaliste, besogne sans conviction, mal payée et bien faite pour vous guérir à tout jamais de l’ambition d’écrire dans les journaux. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Depuis les Hervieu, les Bernstein, les Marguerite [sic : (Paul) Margueritte], les Paul Adam, les Pierre Louys [sic : Louÿs] et leur séquelle de journalistes caudataires, prêchèrent l’émancipation sexuelle, le bris des tenailles et le culte d’Aphrodite. — (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L’Église de Jésus, 1926, p. 188)
    • Il se trouvait ainsi au centre des opérations, à deux pas de la Bourse et des boulevards. […] Hommes d’affaires, boursicotiers, journalistes, policiers, guitaristes, évoluent dans ces parages […] — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 89)
    • Cet incident tapageur fit du bruit, comme il était normal, dans le Landerneau languedocien. Phénomène bien connu : quand les murs résonnent, les journalistes ne raisonnent plus. — (René Cavanhie, Les Esprits frappeurs de Vailhauquès, dans Le Québec sceptique, n°24, décembre 1992, p. 28)
    • Une immense joie s’empare de toute l’Italie, alimentée par les reportages dithyrambiques des journalistes embeded [sic : embedded], comme on dirait aujourd’hui. La presse chante la victoire de la civilisation européenne sur l’obscurantisme des musulmans […] — (Tewfik Farès, « 1911 : la Libye en guerre, déjà », dans Libération du 18 mars 2011, p. S12)
    • Au Mexique, les assassinats de journalistes sont systématiques. Plus d’une centaine y ont disparu ou trouvé la mort depuis 2000. — (Émile Martel, « Journalistes assassinés au Mexique : une situation intolérable », La Presse, 16 février 2012)
  2. (Par extension) Personne participant à la rédaction des informations diffusées par les média écrits ou audio-visuels.
    • Vous désirez être journaliste? Vous prenez un papier, un crayon, et vous interviewez une personne. Vous voici journaliste. — (Mathieu-Robert Sauvé, Le journaliste béluga, Montréal, Leméac, 2020, p. 70)
    • Un politicien qui se plaint des journalistes, c'est comme un poisson qui se plaint de l'eau.
      – Jean Charest
      — (Jean-François Lisée, Qui veut la peau du PQ?, éditions Carte blanche, 2019, p. 161)
    • Les journalistes de la BBC sont sous haute surveillance entre avril et juin 1982 pendant la guerre des Malouines. Le gouvernement insiste pour qu'ils abandonnent tout langage de neutralité et limite l'accès des journalistes aux informations. — (Évelyne Cohen, '« 'Censures, contrôles, régulation dans les télévisions européennes des années 1970 aux années 1980 », dans Les censures dans le monde: XIXe-XXIe siècle, sous la direction de Laurent Martin, Presses universitaires de Rennes, 2016, p. 144)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JOURNALISTE. n. m.
Celui qui fait, qui rédige un journal, qui travaille, comme rédacteur, à un journal. La profession de journaliste.

Littré (1872-1877)

JOURNALISTE (jour-na-li-st') s. m.
  • Celui qui fait, qui rédige un journal, qui travaille, comme rédacteur, à un journal. Il répond à des journalistes, dont il n'était pas content ; ce sont des espèces de juges fort sujets à être pris à partie, Fontenelle, Hartsoeker. Vous vous garderez bien sans doute de suivre l'exemple de quelques écrivains périodiques qui cherchent à rabaisser tous leurs contemporains et à décourager les arts dont un bon journaliste doit être le soutien, Voltaire, Mél. litt. Cons. à un journal. comédie.

    Terme d'imprimerie. Compositeur qui travaille à un journal.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « journaliste »

(1684) Dérivé de journal avec le suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « journaliste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
journaliste ʒurnalist

Fréquence d'apparition du mot « journaliste » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « journaliste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « journaliste »

  • Pourquoi acheter un journal quand on peut acheter un journaliste ?
    Bernard Tapie
  • Le pire ennemi du journaliste, c’est l’information.
    Michel-Antoine Burnier et Patrick Rambaud — Le journalisme sans peine
  • Le vrai journaliste par le de politique en termes scolaires et d’éducation en termes culinaires.
    Michel-Antoine Burnier et Patrick Rambaud — Le journalisme sans peine
  • Le journaliste : un type qui travaille plus dur qu'aucun autre fainéant dans ce monde.
    Gilbert Keith Chesterton
  • Un journaliste, c'est quelqu'un qui a manqué sa vocation.
    Otto von Bismarck
  • Reporterre est indépendant, géré par une association à but non lucratif. Tous les contenus sont en libre accès, et sans publicité. Le journal emploie une équipe de journalistes professionnels, dédiés à informer sur la crise environnementale. Tout cela est possible grâce aux dons de nos lecteurs. Même pour un euro, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.
    Reporterre, le quotidien de l'écologie — « Les forêts sont un bien commun, on ne peut pas les laisser aux industriels »
  • Une fois de plus, la marraine du festival Escales Photos, Anne-Claire Coudray, était présente pour l’inauguration de cet événement artistique. Ce lundi, la journaliste de TF1 était à Plouharnel au côté d’élus du territoire, mais aussi d’Erwan Amice, le photographe qui présente « Skiant ar mor ».
    Le Telegramme — La journaliste de TF1 Anne-Claire Coudray, marraine d’Escales Photos [Vidéo] - Plouharnel - Le Télégramme
  • Le journaliste est un interprète de la curiosité publique.
    Bernard Pivot — Le Métier de lire
  • Aucun journaliste ne sait plus ce qu’est une bonne nouvelle.
    Dalaï Lama
  • Pour le journaliste, tout ce qui est probable est vrai.
    Honoré de Balzac
Voir toutes les citations du mot « journaliste » →

Traductions du mot « journaliste »

Langue Traduction
Anglais journalist
Espagnol periodista
Italien giornalista
Allemand journalist
Chinois 记者
Arabe صحافي
Portugais jornalista
Russe журналистка
Japonais ジャーナリスト
Basque kazetari
Corse ghjurnalista
Source : Google Translate API

Synonymes de « journaliste »

Source : synonymes de journaliste sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot journaliste au Scrabble ?

Nombre de points du mot journaliste au scrabble : 18 points

Journaliste

Retour au sommaire ➦