La langue française

Nippe

Sommaire

  • Définitions du mot nippe
  • Étymologie de « nippe »
  • Phonétique de « nippe »
  • Citations contenant le mot « nippe »
  • Images d'illustration du mot « nippe »
  • Traductions du mot « nippe »
  • Synonymes de « nippe »

Définitions du mot « nippe »

Trésor de la Langue Française informatisé

NIPPER, verbe trans.

Fam. Procurer des vêtements (à quelqu'un), l'habiller. Synon. fam. et pop. fringuer.Quand sa mère fut restée huit jours avec lui, qu'elle l'eut installé, nippé et emménagé (...), la bonne femme songea à se séparer de son fils (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 16).Moi je veux t'nipper à mon idée, parce que t'es un copain (...) − Enfile voir... pas si vite... ça colle pas... ôte-moi ça. (...) Prends c'falzar-là; t'es bath avec... (Benjamin, Gaspard,1915, p. 13).
Le plus souvent au passif. Habillé, vêtu. Synon. pop. sapé.Être nippé comme un prince, comme une princesse. Il la reluqua : − Vous êtes bien nippée. Ce compliment lui redonnait confiance (Dabit, Hôtel Nord,1929, p. 210).Vêtues moi de soie rouge, et elle de soie bleue, nous étions en vérité fort mal nippées (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 295).
Emploi pronom. réfl. dir. Se procurer des vêtements; se vêtir. Il menait une vie de bourgeois gras et renté. Il avait acheté (...) une petite maison (...). Peu à peu, il s'était nippé; il avait même fini par faire l'emplette (...) d'un cheval (Zola, Conquête Plassans,1874, p. 940).Nous voici donc partis tous les trois. Ça s'est décidé en cinq sec; juste le temps de faire ses valises et de me nipper (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1067).
Prononc. et Orth. : [nipe], (il) nippe [nip]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1718 trans. (Ac.); av. 1755 part. passé (Saint-Simon, Mémoires, VI, 201 ds Adam, p. 30); 1770 pronom. (J.-J. Rousseau, Confessions, XI ds Œuvres complètes, éd. B. Gagnebin et M. Raymond, t. 1, p. 562). Dér. de nippes*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 12.

Wiktionnaire

Nom commun

nippe \nip\ féminin (surtout employé au pluriel)

  1. (Familier) (Habillement) Vêtement de peu de valeur.
    • C’est bien, mon enfant; mais si tu m’en crois, tu jetteras tes vieilles nippes par la fenêtre, tu feras venir des étoffes, et tu prendras les modes qu’on suit ici. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Et puis je le soigne; je ne peux pas toujours l'empêcher d'être en loques, le pauvre petit; mais quand j'ai quelque nippe, je l'arrange pour l'habiller. — (George Sand; La petite Fadette)
    • Quand le coffre fut arrivé, on commença le transport.
      Ils enlevaient, l’un après l’autre, les manchettes, les collerettes, les chemises, les bonnets, toutes les pauvres nippes de la bonne femme étendue là, derrière eux, et les disposaient méthodiquement dans le coffre à bois.
      — (Guy de Maupassant , En famille, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 153.)
    • C'est pour lui prendre ces quatre nippes qu'on a égorgé cette pauvre fille-là. — (Pierre Louÿs, Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • Les yeux ronds de la bonne religieuse laïcisée toute gaie sont mobiles autant que ses lèvres mais ces deux volubilités n'ont pas la même signification. Les yeux vont-ils d'une extrémité à l’autre de l'orbite, en opérant des roulades, ils acquiescent, tandis que la bouche, en se tordant, comme une nippe autour des mots qu'elle ne dit pas, proteste, nie. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 269.)

Forme de verbe

nippe \nip\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de nipper.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de nipper.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de nipper.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de nipper.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de nipper.

Nom commun

nippe \Prononciation ?\

  1. Eau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

NIPPER. v. tr.
Fournir de nippes. Il est bien nippé, Il est bien pourvu de tout ce qui sert à se vêtir. Il est familier.

Littré (1872-1877)

NIPPE (ni-p') s. f.
  • 1Tout ce qui sert à l'ajustement, surtout en linge. Valère : Je me mettrais en gage en mon besoin urgent. - Hector : Sur cette nippe-là vous auriez peu d'argent, Regnard, le Joueur, II, 14. Cette mise est quelque nippe à leur usage, Rousseau, Hél. IV, 10.

    Il se dit surtout au pluriel. La garde-robe de la reine fut volée, et toutes ses robes emportées… il en est encore demeuré deux avec toutes les nippes et force sachets de poudre, Malherbe, dans LAFAYE, Synon. Elle eut encore de bonnes nippes, qu'à l'aide de son bon ami elle avait détournées pendant la maladie du licencié, Lesage, Gil Bl. II, 2. Je convins avec le messager de ce que je lui donnerais pour le port de mes hardes… Bentivoglio, chef des voleurs qui me les enlevèrent, se contenta de donner à chacun d'eux trente pistoles et les plus mauvaises nippes, Lesage, dans LAFAYE, Synon. Outre cet argent-là, mes meubles et mes nippes, J'ai de revenu clair trois cents bons mille francs, Destouches, dans LAFAYE, ib. Laissez-moi seulement quelques nippes pour mes sûretés, et ne m'ôtez point le profit que je puis retirer de ma chambre, Marivaux, Marianne, 11e part. Tout d'un coup, au milieu de l'entretien, j'eus la vile et indigne pensée, que j'héritais de ses nippes, et surtout d'un bel habit noir qui m'avait donné dans la vue, Rousseau, Conf. v.

    Fig. et familièrement. Il en a eu, il en a tiré de bonnes nippes, se dit d'un homme qui a tiré beaucoup d'utilité, beaucoup d'avantage de quelque commerce, de quelque emploi.

  • 2Nippes se dit populairement, au pluriel, pour des vêtements en mauvais état, du vieux linge usé. Ce ne sont que des nippes.
  • 3Nippe s'est dit anciennement pour chose bonne à manger. Il tira de la poche quelques reliquats de la noce, dont je lui arrachai goulûment de bonnes nippes, et les allant manger auprès de la fenêtre…, Francion, liv. VII, p. 267.

SYNONYME

HARDES, NIPPES. Hardes comprend tout, et spécialement les habits principaux et de première nécessité, les gros vêtements ; au lieu que nippes exclut les habits et ne désigne que le linge, surtout celui qui n'est destiné qu'à l'ajustement… Les nippes, n'étant pas de première nécessité, supposent une certaine aisance, une sorte de luxe ; ce que ne fait pas entendre le mot hardes… Une autre différence très remarquable consiste en ce que les nippes se considèrent par rapport à leur valeur, comme plus ou moins précieuses, comme constituant une plus ou moins grande valeur mobilière, comme faisant qu'on est plus ou moins bien nippé… La seule nuance propre à hardes est celle de former un paquet ou un fardeau qu'on porte… Enfin les hardes se prennent plutôt collectivement en gros, et les nippes distributivement en détail, LAFAYE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « nippe »

Probablement issu de guenipe au sens étymologique de « guenilles, vieux habits », avec aphérèse du groupe initial, inhabituelle en français.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du proto-algonquien *nepyi.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Frisch le rattache au hollandais nijpen, pincer, parce que les petits colifichets de parure s'attachent avec des agrafes. À quoi Scheler objecte que les nippes ne comprennent pas seulement les petits ornements d'ajustement ; il y voit un synonyme de hardes, qui a, comme hardes, le sens de faisceau, de nœud ; et ce sens, il le trouve dans le vieux scandinave hneppa, d'où procède l'islandais hneppe, hardes, trousseau, nippes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « nippe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
nippe nip

Citations contenant le mot « nippe »

  • La Winnipeg n’est en revanche disponible qu’en version homme (et les motardes, Bering ?), en noir pour les adeptes de la sobriété, ou en noir/gris/fluo, un triptyque qui devrait plaire aux aficionados de nippes plus colorées. Bering nous propose un large choix de tailles (du S au 4XL).  , Veste Bering Winnipeg : le Magnetozip, ça nippe !
  • En résumé, c’est donc un design soigné et sans véritable défaut en matière de confort qui nippe les OnePlus Buds, mais ils ne sortent clairement pas du lot. À cela s’ajoute un petit boîtier de recharge et de rangement qui a la bonne idée de ne pas être trop encombrant (52,21 x 59,62 x 37,89 mm). Il se range facilement dans une poche digne de ce nom. Frandroid, Prise en main des OnePlus Buds : des écouteurs sans fil confortables pour un rapport qualité/prix qui promet
  • Plongée en 1947, à l’époque des « cabochards » où l’on se « nippe » d’un « grimpant »… Après deux piges de mitard, Laurent se retrouve dans une drôle de famille. Sous des allures de bon samaritain, le vieux Monsieur d’Eusartaut, qui le prend sous son aile paternaliste, s’avère assoiffé de vengeance. , Livres - BD | Le livre du jour : "Nous avons les mains rouges"
  • Ici, la vieille fripe n'est pas de mise. Déco classe et petits prix pour chouettes nippes. Encore du vintage ? Oui ! Mais Fripesketchup n'a rien de commun avec la farfouille aux fringues bouffées par les mites, ni avec le dépôt-vente qui sort se... Télérama, Slow fashion : nos dix friperies préférées à Paris

Images d'illustration du mot « nippe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « nippe »

Langue Traduction
Anglais nipple
Espagnol pezón
Italien capezzolo
Allemand nippel
Chinois 乳头
Arabe حلمة الثدي
Portugais mamilo
Russe ниппель
Japonais 乳首
Basque nipple
Corse capezzolo
Source : Google Translate API

Synonymes de « nippe »

Source : synonymes de nippe sur lebonsynonyme.fr
Partager