La langue française

Museau

Définitions du mot « museau »

Trésor de la Langue Française informatisé

MUSEAU, subst. masc.

A. −
1. Partie antérieure, plus ou moins allongée, de la face de certains mammifères et de certains poissons. À la surface de l'eau vagueuse, d'énormes carpes pressent leurs museaux bleuâtres (Goncourt,Journal,1870, p.647).Il lui prit la main et la lui caressa un moment avec une bonté de maître flattant le museau de son cheval et lui donnant du sucre (Proust,Sodome,1922, p.1072).V. ânon ex. 1 et brochet ex. 1.
SYNT. Museau de renard, de chien, de chat, d'ours, de singe; museau de brochet, de carpe, de dauphin, de requin; museau allongé, fin, pointu, frais, humide; bout, extrémité du museau; poils de museau; coup, frémissement du museau; allonger, tendre, dresser, lever le museau; froncer, plisser le museau; se lécher le museau; caresser, embrasser le museau; donner un coup, une tape sur le museau; passer sa langue sur le museau; frotter son museau, se frotter le museau contre qqn/qqc.
MÉD. VÉTÉR. Noir museau. Synon. de barbuquet. (Dict. xixeet xxes.).
P. métaph. [En parlant d'un visage hum., ou du bas du visage] Museau de rat, de fouine. Un peu grimaçante, mais spirituelle et non sans charme, avec son museau de chèvre (Rolland,J.-Chr.,Adolesc., 1905, p.323).Fontanet le regardait avec le mauvais sérieux de son museau de renard (A. France,Vie fleur,1922, p.295).
2. P. méton. Charcuterie à base de museau de boeuf (mufle, joue, lèvres et menton) ou de porc. Tranche, salade de museau; museau vinaigrette. La préparation du museau de boeuf est la même que celle de la tête de veau. On le sert ensuite avec une sauce vinaigrette ou une sauce piquante (Lar. mén.1926).
B. − P. anal., fam., souvent avec une nuance péj. ou plais. Visage. Synon. bobine (arg. pop.), bouille (pop.), figure, frimousse (pop.), gueule (pop., fam.), mine, minois, mufle (pop.), tête, trogne (fam.), tronche (arg.).Joli, vilain museau; un joli petit museau; montrer son museau; se débarbouiller, se laver, se rafraîchir le museau; donner sur le museau à qqn; recevoir le poing sur le museau, en plein museau. Le petit museau froid sous la voilette. Je me suis penché sur elle tendrement (Larbaud,Barnabooth,1913, p.103).La petite Parisienne faubourienne (...) regarde son adorable museau, à chaque instant, dans le petit miroir de son petit sac (L. Daudet,Rech. beau,1932, p.119):
. À un bout de la pièce, Hélène et quelques dames riaient du spectacle de la table. Tous ces museaux roses croquaient à belles dents blanches. Zola,Page amour,1878, p.897.
Pop. Fricassée* de museaux. Se fricasser* le museau.
Arg. (des grandes écoles, notamment à Polytechnique). Faire museau. Faire silence. Museau! interj. Silence! (ds Esn. 1966).
Rem. V. aussi casse-museau.
C. − P. anal. (de forme), spéc.
1. ANAT. Museau de tanche. ,,Partie intravaginale du col utérin, de forme conique, faisant saillie dans le vagin`` (Méd. Biol. t.2 1971). Le museau de tanche se ramollit dès le début de la grossesse (Man.-Man.Méd.1977).
2. ARTS DÉCORATIFS. ,,Accoudoir de stalle, ainsi nommé parce qu'autrefois les sculpteurs lui donnaient fréquemment la forme d'un museau ou mufle d'animal`` (Chabat 1881).
3. TECHNOL. Partie antérieure du panneton d'une clé. Au dernier étage, dans la pénombre, la clef novice s'obstine à heurter du museau la serrure, sans flairer son trou (Martin du G.,Devenir,1909, p.41).
Prononc. et Orth.: [myzo]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1210 en parlant d'un animal musel (Guillaume Le Clerc, Bestiaire, 1354 ds T.-L.); 2. ca 1225 en parlant d'une pers. id. (Florence de Rome, 4476, ibid.), cf. Renson, pp.465-467; 3. 1676 museau d'une clef (Félibien); 4. 1694 «accotoir d'une stalle de bois à l'origine orné d'un mufle d'animal» (Corneille). Dér., à l'aide du suff. -el, -eau*, d'un a. fr. *mus (cf. l'a. gasc. mus, xiiies. «face, visage», Marcoat, Sirventes, éd. Dejeanne ds A. Midi, t.15, 1903, p.362, 26, demeuré dans la lang. mod.; béarnais mus «museau; mine de mauvaise humeur, moue», Palay, Lespy-Raym.; − l'ital. muso «museau» et les dial. de l'Italie du Nord, v. FEW t.6, 3, p.282b), issu du lat. de basse époque musus, -us (784, Hadriani pap. epist., Mabillon, Dipl., p.492 ds Nierm.), d'orig. obsc., peut-être expressive. Fréq. abs. littér.: 538. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 622, b) 793; xxes.: a) 1060, b) 693. Bbg. Renson (J.). Les Dénominations du visage en fr. et ds les autres lang. rom. Paris, 1962, pp.465-467.

Wiktionnaire

Nom commun

museau \my.zo\ masculin

  1. Partie de la tête de certains animaux, qui comprend la gueule et le nez. Il se dit surtout lorsque cette partie est pointue.
    • Contre sa jambe trottinait son chien « Lirot », un fort mâtin à museau aigu, à poil d’hyène, hérissé de piquants noirs de l’échine au panache. — (Alphonse de Châteaubriant, Monsieur des Lourdines, chap.2, 1910)
    • Museau de brochet, de requin.
  2. (Familier) Visage en parlant des personnes, mais seulement par mépris ou par plaisanterie.
    • Mal lui en a pris d’aller montrer là son museau.
    • On lui a donné sur le museau.
  3. (Ironique) (Populaire) Homme qui fait l’agréable.
    • Voilà encore un beau museau, un plaisant museau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MUSEAU. n. m.
Partie de la tête de certains animaux, qui comprend la gueule et le nez. Il se dit surtout lorsque cette partie est pointue. Le museau d'un chien. Le museau d'un renard, d'une belette, d'un blaireau. Il se dit aussi de cette Partie de la tête chez certains poissons. Museau de brochet, de requin. Il se dit quelquefois, populairement, en parlant des Personnes, mais seulement par mépris ou par plaisanterie. Mal lui en a pris d'aller montrer là son museau. On lui a donné sur le museau. Ironiq. et pop., Voilà encore un beau museau, un plaisant museau, se dit d'un Homme qui fait l'agréable.

Littré (1872-1877)

MUSEAU (mu-zô) s. m.
  • 1Nom donné vulgairement à la face des mammifères quand elle avance beaucoup en avant du front, de manière à rendre les mâchoires saillantes. Le museau d'un chien, d'un loup, d'un renard.

    Il se dit aussi des poissons. On connaît que l'eau commence à être viciée, c'est-à-dire privée de l'air propre à la respiration, lorsque le poisson monte à la surface et sort le museau de l'eau, Genlis, Maison rust. t. III, p. 407, dans POUGENS.

  • 2 Populairement, par mépris et par plaisanterie. Le visage. Qui casse le museau, qui son rival éborgne, Régnier, Sat. X. Montrez de loin votre chapeau, Ou bien montez sur quelque chose Pour faire voir votre museau, Molière, Remerc. au roi. Il est bien nécessaire, vraiment, de faire tant de dépense pour vous graisser le museau, Molière, Préc. 5. Quand elle approchait de mon visage son museau sec et noir, barbouillé de tabac d'Espagne, j'avais peine à m'abstenir d'y cracher, Rousseau, Confess. IV.

    Ironiquement. Voilà encore un beau museau, un plaisant museau, se dit d'un homme qui fait l'agréable. Orgon : Sans être damoiseau, Tartuffe est fait de sorte… - Dorine : Oui, c'est un beau museau, Molière, Tart. II, 2. Ardez le beau museau, Pour nous donner envie encore de sa peau, Molière, Dép. amour. IV, 4.

  • 3 Terme de vétérinaire. Museau noir, ou noir museau, ou faux museau, synonyme de barbuquet.
  • 4Accoudoir d'une stalle.
  • 5Partie du panneton d'une clef, dans laquelle sont faites les entailles pour le passage des dents du râteau.
  • 6 Terme d'anatomie. Museau de tanche, orifice vaginal de l'utérus.
  • 7Museau long, poisson du genre gymnote.

    Museau pointu, espèce du genre raie.

    Museau de brochet, espèce de crocodile.

    Demi-museau, un des noms vulgaires de l'espadon (poisson).

HISTORIQUE

XIIIe s. Rainsant le pié a destendu, Et Ysengrin a si feru Entre le pis et le musel, Tout coi le jeta el prael, Ren. 7699. Moult s'en faut poi, par saint Marcel, Que je ne vous oing le musel, Fabliaux, t. III, p. 290.

XVe s. Et [la truie] avoit un musel long et tout affamé, Froissart, II, III, 22.

XVIe s. Petit museau, petites dens [d'un chien], Du Bellay, J. VII, 39, verso.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MUSEAU. Ajoutez :
8Le museau, dit aussi bombyx à museau, ou phalène en museau, bombyx palpina.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MUSEAU, s. m. (Gramm.) il se dit du nez de certains animaux ; ainsi la belette au long museau, &c.

Museau, (Serrurerie.) c’est la partie du paneton de la clef dans laquelle les rateaux passent. Le museau recreusé est refendu en long pour recevoir une broche posée sur la couverture de la serrure, & communément de la même épaisseur que la porte.

Museau. terme de riviere, se dit du devant du nez d’un grand bateau-foncet. Museau se dit aussi d’une corde que l’on ferme à terre pour empêcher que le devant d’un bateau ne s’en éloigne. Voyez Couier.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « museau »

De l’ancien français musel, diminutif de muse, du latin populaire mūsum, d'origine obscure.
Dans le Thresor de la langue française de Jean Nicot (1606), signifie « la partie du visage qui comprend les lèvres », inclut le nez pour les animaux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, musé ; wallon, muzai ; namur. muzia ; Hainaut, musiau ; provenç. mus, et les diminutifs mursel, mursol ; espagn. et ital. muso ; anc. franç. muse, s. f. : Tot maintenant la porte ouvrirent Au borgois qui tendoit la muse, Méon, Nouv. rec. de fabl. le prêtre et la dame., et mouse : Tous les jours une talemouse Pour bouter et fourrer sa mouse, Villon, Grand test. ; bas-latin, musus, dans un texte du VIIIe siècle. Origine incertaine. Cependant l'apparition de l'r dans le provençal mursel indique que cette lettre est radicale, et a disparu comme dans dos de dorsum, et dans giuso de deorsum ; de sorte que mus représenterait le latin morsus, ce avec quoi l'on mord. Cette étymologie plausible a pour soi l'autorité de Diez.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « museau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
museau myzo

Citations contenant le mot « museau »

  • La femme belle et insensée est comme un anneau d'or au museau d'une truie. De La Bible / Le Livre des proverbes
  • Tous les chiens mangent de la crotte et l'on ne chasse que celui qui s'en met sur le museau. De Massa Makan Diabaté / Le lieutenant de Kouta
  • Le plus sot endroit où l'on puisse fourrer son museau, c'est une muselière. Les chiens du moins ne le font que de force ; l'homme est assez bête pour le faire de plein gré, le jour où il se marie. De Victor Hugo / Portefeuille
  • On supporterait tellement mieux nos contemporains s’ils pouvaient de temps en temps changer de museaux. De Albert Camus / Caligula
  • Ventre noir, dos roux et tâches blanches sur le museau, le grand hamster d'Alsace est désormais "en danger critique" d'extinction, victime en France d'un appauvrissement de son milieu de vie qui pousse même les femelles à dévorer leurs petits. RTL.fr, Le grand hamster d'Alsace est en voie d'extinction
  • Poussez légèrement son museau pour le faire tourner vers son épaule en enroulant la main. Dans le même temps, enroulez votre bras sur sa tête. Instinctivement, votre chien suivra la friandise du museau et se verra obligé de tourner de l’autre côté. Dès qu’il le fait, donnez-lui la friandise et félicitez-le. Woopets, Comment apprendre à son chien à faire une roulade ?
  • Cette fonte n’est pas nouvelle, mais elle s’accélère considérablement. Le glacier a perdu la moitié de sa surface au cours des 150 dernières années. À son sommet, le Grossglockner, sa surface « s’amincit d’environ 1m par an en moyenne au sommet, et d’environ 9m près du museau du glacier », explique la chaîne allemande Deutsche Welle.  Outside | Le magazine des amoureux de sports et culture Outdoor, Les images saisissantes du recul des glaciers Alpins – Outside | Le magazine des amoureux de sports et culture Outdoor
  • S’il n’a pas été formellement adopté par la famille (c’est interdit par la loi) Mister Renard s’est habitué à pointer le bout de son museau matin et soir: "Il adore manger son croissant au petit-déjeuner et tous les soirs, à 19h30 précise, il est là pour faire l’apéro avec nous. Il préfère les toasts et les apéricubes", sourit ce papa. Var-Matin, "Un matin, on l’a vu arriver tout maigre, le poil abîmé". Depuis le confinement, chaque jour, Renaud rend visite à ses nouveaux amis - Var-Matin
  • Réexaminé au scanner récemment, le crâne long de près de 50 cm de long a pu être reconstitué en images 3D, et révélé enfin les secrets de son anatomie: "C. checchiai" avait une protrusion au niveau du museau, lui proférant un profil convexe. Une forme qu'on ne retrouve nulle part ailleurs en Afrique, mais qui rappelle étrangement celle de quatre espèces cousines peuplant aujourd'hui l'Amérique, ainsi que d'anciennes espèces du Venezuela, explique l'étude . SWI swissinfo.ch, Quand les crocodiles traversèrent l'Atlantique - SWI swissinfo.ch
  • Et voici l’« après ». Un méga bémol chasse l’autre. Différence entre l’« avant » et l’« après » ? Quelques grammes de papier hygiénique sur le museau. Quelques grammes obligatoires depuis le vingt juillet. Nous voilà passés du masque inutile au masque sauveur. Du masque pas là au masque trop là. Du masque provisoire au masque sine die. « Jusqu’à plus ample informé », comme disent les politiques, ceux qui s’en lavent les mains (ablution qu’ils recommandent chaudement). On vient justement d’enfoncer une porte ouverte : la propagation du virus par l’haleine en suspens. On parle : on tue. On bâille : on tue, etc. C’est la clope qui doit bien rigoler, la tueuse martyre de la Nation. Comme si le postillon ne suffisait pas, la microbulle nous cherche noise. Que deviens-tu, bouche - ennemie publique N° 1 désormais ? Que deviens-tu, sourire masqué ? Fou rire muet ? Et toi miracle du baiser volé ? Du baiser pas volé ? Libre trésor des sens aux heures du blé en herbe ? Et vous mimiques de chacun - Fernandel, de Funès ou nous tous -, comédie humaine à foison ? Et le faciès, alors, l’injugeable mine si facile à juger : À mort ! Le Telegramme, [Miscellanées] Avant, après - Débats - Le Télégramme
  • Cela faisait bien 100 ans qu’on n’en avait pas vu en Normandie. Le pelage gris-beige, les yeux jaunes, des oreilles pointues et un museau allongé… C’est bien un loup qui a été repéré en Seine-Maritime, a confirmé la préfecture du département, dans la soirée du mardi 21 juillet. LCI, Où trouve-t-on des loups en France aujourd'hui ? | LCI
  • Pour y parvenir, les chercheurs ont travaillé à rapprocher l’écran, la lentille et les yeux de la personne les uns des autres. Jusque-là, pour que l’image soit nette, la lentille bombée (comme une loupe) des casques de réalité virtuelle traditionnels est distante de l’écran. C’est ce qui donne à ces appareils cette allure de museau allongé.  Sciences et Avenir, La VR selon Facebook dans une paire de lunettes noires - Sciences et Avenir
  • De surcroît, les chiens au museau aplati et au crâne large, comme les Bouledogues anglais ou les Cavalier King Charles, ont deux fois plus de chances de développer des maladies liées à la chaleur que des Beagles, Border Collies ou autres chiens au museau plus allongé. Wamiz, Chiens qui supportent mal la chaleur : découvrez les 10 races qui souffrent le plus des fortes températures - Soigner son chien - Wamiz

Images d'illustration du mot « museau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « museau »

Langue Traduction
Anglais muzzle
Espagnol bozal
Italien museruola
Allemand schnauze
Chinois 枪口
Arabe كمامة
Portugais focinho
Russe морда
Japonais 銃口
Basque bozal
Corse musetta
Source : Google Translate API

Synonymes de « museau »

Source : synonymes de museau sur lebonsynonyme.fr

Museau

Retour au sommaire ➦

Partager