La langue française

Monstrueusement

Définitions du mot « monstrueusement »

Trésor de la Langue Française informatisé

MONSTRUEUSEMENT, adv.

A. − De façon monstrueuse. Monstrueusement gros. Elle aimait beaucoup son amie, mais elle la trouvait monstrueusement laide (Gyp, Raté, 1891, p.200).V. monstrueux A, B.
P. métaph. Épouvantable langue crapaude [l'argot] qui va, vient, sautèle, rampe, bave, et se meut monstrueusement dans cette immense brume grise faite de pluie, de faim, de vice, de mensonge, d'injustice (Hugo, Misér., t.2, 1862, p.193).
B. − D'une manière excessive, qui s'écarte des normes habituelles ou qui est contraire à la raison, la morale, la bienséance. Synon. abominablement, prodigieusement.Un être monstrueusement égoïste; une fortune monstrueusement colossale. Ces bizarres contrastes qui font de l'Allemagne un pays monstrueusement diversifié (Michelet, Introd. Hist. univ., 1831, p.430).Les chapeaux féminins monstrueusement chargés de soies, de fleurs, de plumes (Adam, Enf. Aust., 1902, p.478).«Révolution» dans l'Yonne. Quelques merdeux agitent ce département où on ne cesse de hurler monstrueusement, à la ville et à la campagne: «À bas la patrie!» (Bloy, Journal, 1906, p.296).V. monstrueux C:
. L'humanité peut se mettre à faire autre chose que ce pour quoi elle semble faite par nature, elle peut se consacrer monstrueusement au plaisir, à l'opium ou à la science pure. Ruyer, Esq. philos. struct., 1930, p.350.
Prononc. et Orth.: [mɔ ̃stʀyøzmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 2emoitié xives. «à la manière d'un monstre» (Légende dorée, Maz. 1333, fol. 256 d ds Gdf.); 2. 1512 «prodigieusement, extrêmement» (Amyot, Contre Colotes, 29 ds Hug.: il exprimoit ses conceptions monstrueusement bien). Dér. de monstrueux*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 73.

Wiktionnaire

Adverbe

monstrueusement \mɔ̃s.tʁy.øz.mɑ̃\

  1. D’une manière monstrueuse, comme un monstre.
    • Nous devons observer que cette peau en forme de crête est monstrueusement exagérée dans la figure donnée par le rédacteur du voyage d’Anson, et qu’elle est réellement beaucoup plus petite dans la nature. — (Georges Louis Leclerc, Quadrup. t. XI, p. 136.)
    • Chaque germe reste renfermé dans sa poche, tous deux procédant séparément à leur développement, l’un régulièrement et l’autre monstrueusement. — (Geoffroy St-Hil., Instit. Mém. acad. des sc. t. XI, p. 440.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MONSTRUEUSEMENT. adv.
D'une façon monstrueuse.

Littré (1872-1877)

MONSTRUEUSEMENT (mon-stru-eû-ze-man) adv.
  • D'une manière monstrueuse. Nous devons observer que cette peau en forme de crête est monstrueusement exagérée dans la figure donnée par le rédacteur du voyage d'Anson, et qu'elle est réellement beaucoup plus petite dans la nature, Buffon, Quadrup. t. XI, p. 136. Chaque germe reste renfermé dans sa poche, tous deux procédant séparément à leur développement, l'un régulièrement et l'autre monstrueusement, Geoffroy St-Hil. Instit. Mém. acad. des sc. t. XI, p. 440.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « monstrueusement »

Dérivé de monstrueux, par son féminin monstrueuse, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Monstrueuse, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « monstrueusement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
monstrueusement mɔ̃stryøzmɑ̃

Citations contenant le mot « monstrueusement »

  • Jusqu’à présent, la pandémie a fait 140 000 morts aux États-Unis. Ce nombre pourrait doubler, et plus encore, en comptant les décès indirects. Quelques millions de personnes pourraient devenir très malades. Mais que sont ces chiffres en regard d’une population qui compte 330 millions d’habitants ? D’un point de vue strictement comptable, dans une perspective monstrueusement froide, ces chiffres ne représentent pas grand-chose. Le Journal de Montréal, Trump et le coût des vies humaines | Le Journal de Montréal
  • D'ailleurs pourquoi fait-on des enfants hein? Ce n'est pas comme si la planète en manquait tout de même. Alors quoi? Est-ce l'instinct de conservation qui pousse une femme et un homme à engendrer un gamin, une fillette, une paire de moutards qu'ils trimballent un peu partout comme un trophée et devant lequel nous sommes censés nous extasier? La peur de vieillir seul avec soi-même? L'ennui d'aller dans la vie sans personne à qui penser? Le besoin de procréer pour mieux répondre aux commandements d'un Dieu monstrueusement absent? La trouille de la solitude? La nécessité de copier madame et monsieur Tout-le-monde? Ou bien alors le désir d'exister à travers eux quand de sa vie à soi on n'attend plus rien? Slate.fr, Moi, avoir des enfants? Jamais! | Slate.fr
  • Apatow et Davidson font de Staten Island un Neverland dont le Peter Pan est un orphelin du terrorisme. À l’image de ce visage d’Obama raté et monstrueusement étiré tatoué sur le bras de son ami Richie, la vie de Scott est un miroir déformé d’americana où à tout moment, comme il le dit lui-même, « le rêve américain peut virer au cauchemar », et le film d’Apatow, inspiré et traversé par l’émotion, se réinvente pour se rapprocher du cinéma humaniste et méditatif des années 1970 – Hasby et Cassavetes – mais aussi de ses héritiers contemporains comme Harmony Korine et les frères Safdie. Dans des décors quotidiens et réalistes, des personnages fictifs électrisent le champ par leurs silhouettes décalées et leurs sensibilités à fleur de peau : les copains tous impeccables semblent ressurgir des années Freaks & Geeks, fondatrices pour le cinéaste, Marisa Tomei nous fait chavirer en Gena Rowlands de la côte Est quand elle retient les mains de sa fille qui s’en va à l’université en lui déclarant « tu es la lumière de ma vie », et le comique de stand up surdoué Bill Burr met de côté son humour grinçant et sardonique pour incarner avec une justesse et une humilité impressionnantes un pompier moustachu un peu guindé, amant romantique passionné et joueur invétéré qui croit encore au retour des Jets, l’équipe de football maudite de New York. Maze, « The King of Staten Island » - La poursuite du bonheur - Maze Magazine
  • Koenigsegg est connu dans le monde entier pour fabriquer des voitures monstrueusement puissantes. La Regera est par exemple propulsée par un V8 bi-turbo de 5 litres de cylindrée qui développe 1.100 chevaux couplé à trois moteurs électriques qui produisent plus de 700 chevaux. La puissance totale est de 1.800 chevaux mais seulement 1.500 sont disponibles. Turbo.fr, La plus belle configuration de Koenigsegg Regera

Traductions du mot « monstrueusement »

Langue Traduction
Anglais monstrously
Espagnol monstruosamente
Italien mostruosamente
Allemand ungeheuerlich
Chinois 可怕的
Arabe بشراسة
Portugais monstruosamente
Russe чудовищно
Japonais 途方もなく
Basque monstrously
Corse monstruosamente
Source : Google Translate API

Synonymes de « monstrueusement »

Source : synonymes de monstrueusement sur lebonsynonyme.fr

Monstrueusement

Retour au sommaire ➦

Partager