Mitoyen : définition de mitoyen


Mitoyen : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MITOYEN, -YENNE, adj.

A. −
1. [En parlant d'une chose placée sur la limite de deux éléments contigus (bâtiments, terrains, etc.)] Qui est situé entre, sur la limite (de deux choses); en partic., dr., qui est situé sur la limite de deux fonds contigus et qui appartient en copropriété aux propriétaires de l'un et de l'autre.
[Les éléments contigus sont mentionnés]
Mitoyen avec.Ce pavillon, sis au milieu d'un grand jardin dont un des murs était mitoyen avec la cour des communs du château de Presles, avait jadis son entrée sur la grande rue du village (Balzac,Début vie, 1842, p.393).La chambre de Mademoiselle Bernardine a une cloison mitoyenne avec la salle de bains (Romains,Hommes bonne vol., 1932, p.43).
Mitoyen entre... (et...).Une baie, percée dans le mur mitoyen entre les deux antichambres, avait réuni ces appartements en un seul (Martin du G.,Thib., Consult., 1928, p.1054).
P. ell. [Les éléments contigus ne sont pas concrètement mentionnés]
Vx. Espace mitoyen (Ac.). Toute haie qui sépare des héritages est réputée mitoyenne (Code civil, 1804, art.670, p.122).Il faut s'appuyer aux murs mitoyens, tout en laissant, − si l'on veut avoir un jardin, − l'espace nécessaire pour passer de la cour dans ce jardin (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p.292).Le fossé mitoyen qui draine les eaux superflues de l'hiver, je l'ai approfondi, curé (Colette,Naiss. jour, 1928, p.64).
Puits mitoyen. Puits situé sur la ligne commune de deux propriétés contiguës, et qui est à l'usage de l'une et de l'autre. Le puits mitoyen était un grand puits très peu profond (Zola,Fortune Rougon, 1871, p.179).
2. [En parlant de deux ou plusieurs éléments (bâtiments, terrains)] Contigu. Nos terres étant mitoyennes, nous en étions venus depuis deux ans (...) jusqu'au point de ne plus nous adresser la parole (Bosco,Mas Théot., 1945, p.8).Entre certaines parties d'appartements mitoyens, il n'existe qu'une mince cloison qui oblige à parler à mi-voix pour ne pas se faire entendre du voisin (Gds ensembles habit., 1963, p.27).
[En parlant d'un élément par rapport à un autre]
Mitoyen à.Ce fameux cabaret mitoyen au cimetière Vaugirard (Hugo,Misér., t.1, 1862, p.655).Le local choisi était «une maison (...) mitoyenne à l'hôtel des Menus» (Enseign. mus., 1, 1950, p.6).
Mitoyen avec.L'hôtel est généralement isolé, c'est-à-dire qu'il n'est mitoyen, en tant que bâtiment, avec aucune construction voisine; ou du moins ses points de mitoyenneté n'ont-ils qu'une faible importance (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p.258).
Mitoyen de.[Il] demeurait rue d'Orléans, dans la maison mitoyenne de celle du Docteur Poulain (Balzac,Cous. Pons, 1847, p.268).
P. ell. Une habitation mitoyenne, appartenant à M. Hédée (Sand,Hist. vie, t.3, 1855, p.442).Il habite la maison mitoyenne au même étage (Flers, Caillavet,M. Brotonneau, 1923, p.6).
[P. méton., en parlant d'une pers.] Qui habite, qui est installé à côté (de). Vous êtes parti le matin de votre maison, où les ménages mitoyens se sont mis aux fenêtres en enviant le privilège que vous donne votre fortune d'aller aux champs et d'en revenir sans subir les voitures publiques (Balzac,Ptes mis., 1846, p.24).Pour les voisins, la construction d'une maison est une calamité; pour les commerçants mitoyens, c'est un désastre (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p.337).
B. − ANAT., ZOOL. Dents mitoyennes d'un cheval. ,,Celles qui sont entre les pinces et les coins`` (Ac. 1798-1935).
Emploi subst. fém. Chacune des incisives médianes des chevaux, des bovins et des ovins (d'apr. Cass.-Moir. 1979). [Chez l'homme] Vx. Dans l'homme les incisives paroissent entre huit et douze mois; les mitoyennes d'en bas se montrent les premières, puis les mitoyennes d'en haut; ensuite les latérales d'en bas, et celles d'en haut (Cuvier,Anat. comp., t.3, 1805, p.135).
C. − Au fig.
1. Vieilli. [En parlant de ce qui est placé entre deux ou plusieurs éléments (opposés, extrêmes)] Qui est au milieu (de deux opposés, de deux extrêmes); qui participe de deux ou de plusieurs éléments opposés, extrêmes ou simplement différents. Synon. intermédiaire, moyen.Avis mitoyen. L'organisation des trois bans de la Garde nationale en France. Le premier, celui des jeunes gens, était d'aller jusqu'à la frontière; le second, celui de l'âge mitoyen et des hommes mariés, ne sortait pas du département (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t.1, 1823, p.813).On se figure que la classe mitoyenne étoit éloignée de tout, que les emplois n'appartenoient qu'aux nobles (Chateaubr.,Ét. ou Disc. hist., t.4, 1831, p.437).Qu'y a-t-il donc en ce livre de si exorbitant, de si antipathique à l'esprit mitoyen de notre époque (...)? (Proudhon,Guerre et Paix, 1861, p.13).
Mitoyen entre... et...Un état mitoyen entre la léthargie et la convulsion (Sénac de Meilhan,Émigré, 1797, p.1846).Mon rôle s'est borné à indiquer, après M. de Gourmont, une question encore fraîche, mitoyenne entre l'esthétique, la psychologie et la métaphysique (Thibaudet,Réfl. crit., 1936, p.71).
Mitoyen à... et à...(rare).Ce roi mitoyen à la monarchie et à la Révolution (Hugo,Misér., t.2, 1862, p.486).
2. [En parlant de deux ou plusieurs éléments] Contigu, voisin. À un certain moment même, je ne vois plus, avec netteté, la différence qu'il peut y avoir entre ces activités mitoyennes, entre sociologie de l'art et histoire de l'art, entre sociologie du travail et histoire du travail, sociologie littéraire et histoire littéraire (Traité sociol., 1967, p.89).
Prononc. et Orth.: [mitwajε ̃], fém. [-jεn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1355 mittoen «qui est au centre, entre deux éléments» (Bersuire, fo74, verso [B.N. 20312 ter] ds Littré); 1571 mur mitoyen (Coutumes de Clermont, chap.XIX, II ds Nouv. Coutumier gén., éd. Bourdot de Richebourg, t.2, p.885a). Altération d'apr. mi*, milieu* de l'a. fr. moitoien «de moitié» début xives. (Grandes chron. de France, éd. P. Paris, t.5, p.90), «qui est entre deux choses, qui appartient à deux éléments» début xives. (Stat. de Paris, Vat. Ott. 2962, fo44a ds Gdf. Compl.: murs moictoiens), 1327 (A.N. K 41, pièce 17, ibid.: yaue... moitoyenne), dér. tardif en -ain* de moitié* (Bl.-W.1-5, EWFS2), cf. l'a. fr. blé moitéen «sorte de méteil» (1257 ds Du Cange, s.v. bladum mediastinum). Pour les relations avec les dér. en - enc > germ. -ing, v. FEW t.6, 1, pp.609 et 613. Fréq. abs. littér.: 159.
DÉR.
Mitoyenneté, subst. fém.État, caractère de ce qui est mitoyen; spéc., dr. copropriété d'une limite, d'une clôture (mur, haie, ruisseau, fossé) entre deux fonds. Cependant tout copropriétaire d'un mur mitoyen peut se dispenser de contribuer aux réparations et reconstructions en abandonnant le droit de mitoyenneté, pourvu que le mur mitoyen ne soutienne pas un bâtiment qui lui appartienne (Code civil, 1804, art. 656, p.120).La charrue de Jean devait avoir entamé leur parcelle. Il y avait là de continuels sujets de dispute, pas un mois ne se passait sans qu'une question de mitoyenneté les jetât les uns sur les autres. Ça ne pouvait finir que par des coups et des procès (Zola,Terre, 1887, p.445).En compos. non-mitoyenneté. Il y a marque de non-mitoyenneté lorsque la sommité du mur est droite et à plomb de son parement, d'un côté, et présente de l'autre un plan incliné (Code civil, 1804, art. 654, p.119).P. ext. Qualité de ce qui est contigu. C'est en vue d'éclairer l'homme qu'on étudie l'animal (...) les groupes sociaux (...). Ce qui n'est encore que rapprochement ou mitoyenneté deviendra peut-être un jour communauté de recherches (Hist. sc., 1957, p.1681). [mitwajεnte]. Att. ds Ac. dep. 1835. 1reattest. 1804 (Code civil, loc. cit.); de mitoyen, suff. -eté, v. -(i)té. Fréq. abs. littér.: 10.

Mitoyen : définition du Wiktionnaire

Adjectif

mitoyen \mi.twa.jɛ̃\

  1. Qui est au milieu, qui tient le milieu, qui est entre deux choses.
    • Espace mitoyen.
  2. (Plus courant) (Droit de propriété) Qui appartient à deux propriétés contiguës dont il forme la séparation, la limite.
    • Mur mitoyen ; Fossé mitoyen ; haie mitoyenne.
    • En ville ou à la campagne, tout mur servant de séparation entre bâtiments, entre cours et jardins ou entre enclos, est présumé mitoyen. — (Un mur séparatif est-il toujours mitoyen ?, Le Chasseur français, mai 2017)
  3. (Droit de propriété) Qui est sur la limite commune de deux propriétés contiguës, et qui est à l’usage de l’une et de l’autre.
    • Puits mitoyen ; chemin mitoyen.
  4. (Par extension) Qui sépare deux parties d’un même bâtiment.
    • Cloison mitoyenne.
  5. (Par extension) Qui a un mur en commun avec un bâtiment voisin, contigu, accolé à celui-ci.
    • Pavillon mitoyen ; immeuble mitoyen.
  6. (Hippologie) Qualifie les dents d'un cheval, qui sont entre les pinces et les coins.
  7. (Figuré) (Vieilli) Qui est placé entre deux choses extrêmes ou opposées et qui tient un peu de l’une et de l’autre.
    • On a ouvert un avis mitoyen pour tout concilier.
    • La bourgeoisie formait un état mitoyen entre la noblesse et le peuple.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mitoyen : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MITOYEN, ENNE. adj.
Qui est au milieu, qui tient le milieu, qui est entre deux choses. Espace mitoyen. Il s'emploie plus ordinairement dans les locutions suivantes : Mur mitoyen, Mur qui appartient aux deux propriétés contiguës dont il forme la séparation. On dit de même Fossé mitoyen, haie mitoyenne. Puits mitoyen, Puits pratiqué sur la limite commune de deux propriétés contiguës, et qui est à l'usage de l'une et de l'autre. Cloison mitoyenne, Cloison qui est commune à deux chambres et qui les sépare. Dents mitoyennes d'un cheval, Celles qui sont entre les pinces et les coins.

MITOYEN signifie, au figuré, Qui est placé entre deux choses extrêmes ou opposées et qui tient un peu de l'une et de l'autre. On a ouvert un avis mitoyen pour tout concilier. La bourgeoisie formait un état mitoyen entre la noblesse et le peuple. En ce sens il vieillit.

Mitoyen : définition du Littré (1872-1877)

MITOYEN (mi-to-iin, iè-n' ; quelques-uns prononcent mi-toi-iin) adj.
  • 1Qui tient le milieu entre deux choses, qui est entre deux choses. Espace mitoyen.

    Mur mitoyen, mur qui, séparant deux propriétés contiguës, appartient aux deux propriétaires, ce qui se constate par titre, ou, en l'absence de titre, par certains indices. Un puits mitoyen est un puits qui se trouve dans un mur mitoyen. La réparation et la reconstruction du mur mitoyen sont à la charge de tous ceux qui ont droit, Code Nap. art. 655.

    Une haie, un fossé qui séparent deux champs sont mitoyens, quand ils sont dans les mêmes conditions que le mur mitoyen.

    Fig. Cette attache intime que nous avons à nous-mêmes, c'est la ligne de séparation, c'est la paroi mitoyenne entre tous les cœurs, c'est ce qui fait que chacun de nous se renferme tout entier dans ses intérêts, Bossuet, Sermons, Charité fratern. 1.

    Cloison mitoyenne, cloison qui est commune à deux chambres et qui les sépare.

    Dents mitoyennes du cheval, quatre dents qui poussent entre les pinces et les coins, après que les dents de lait sont tombées, ce qui arrive lorsqu'il a passé trois ans.

  • 2 Fig. Qui est placé entre deux choses extrêmes ou opposées, et qui tient un peu de l'un et de l'autre. [Les chevaliers à Rome] ordre mitoyen entre les patriciens et le peuple, Bossuet, Hist. II, 6. Calvin cherche une voie mitoyenne, Bossuet, Var. 9. Platon établit trois sortes de dieux : des dieux supérieurs, des dieux inférieurs et des mitoyens, Fénelon, Platon. Ma condition ne souffre point ces états mitoyens de vertu qui tiennent comme un milieu entre l'innocence et le crime, Massillon, Avent, Disp. à la commun. Marc-Aurèle, aussi grand peut être sur le trône de l'empire romain qu'Épictète dans l'esclavage, parle souvent, à la vérité, des dieux, soit pour se conformer au langage reçu, soit pour exprimer des êtres mitoyens entre l'être suprême et les hommes, Voltaire, Dict. phil. Idolâtrie. Ces caractères indécis et mitoyens ne peuvent jamais réussir, à moins que leur incertitude ne naisse d'une passion violente, Voltaire, Rem. Corn. Tite et Bérénice, I, 1. Je me sers d'une drogue qui me rendra ou qui m'ôtera la vue tout à fait ; je n'aime pas les partis mitoyens, Voltaire, Lett. d'Argental, 27 nov. 1764. Cette matière mitoyenne entre le suif et la cire pour la consistance et la qualité, tenait lieu de l'une et de l'autre aux premiers Européens qui abordèrent dans ces contrées, Raynal, Hist. phil. XVIII, 25. Je penche pour un parti mitoyen entre l'opinion de ceux que j'aime et que j'honore et l'avis des hommes qui ont montré le plus de dissentiment avec moi depuis le commencement de cette assemblée, Mirabeau, Collection, t. III, p. 340. Une opinion en apparence mitoyenne et modérée, L'Abbé Morellet, Mém. t. I, p. 230, dans POUGENS.

    Avis mitoyen, avis qui s'éloigne des extrémités de deux avis opposés.

  • 3État mitoyen, condition entre la richesse et la pauvreté. Les hommes de l'état mitoyen, auxquels l'inanition et les excès sont également inconnus, Buffon, Quadrup. t. I, p. 183. C'est dans l'état mitoyen que la probité est encore le plus en honneur, Duclos, Consid. mœurs, ch. 4.

    Appartenant à l'état mitoyen. Moi, j'aime à pourchasser des beautés mitoyennes, Regnard, le Joueur, II, 4.

HISTORIQUE

XIVe s. Premierement commencerent li ennemi à estre vaincuz en la bataille mittoenne [au centre], Bercheure, f° 74, verso.

XVe s. Deux paires de murs sont, c'est à sçavoir les murs mitoyaus et personniers, Ordonnance, 1485.

XVIe s. Une personne sacrée, oincte et cherie de Dieu, comme mitoyenne entre les anges et les hommes, Sat. Mén. 144. En villes, tout mur est metoien, s'il n'appert du contraire, Loysel, 283.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mitoyen : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MITOYEN, Mur, (Jurisprud.) le mur qui fait la séparation commune de deux maisons contiguës.

Le seul principe que nous ayons dans le droit romain touchant le mur mitoyen, c’est que l’un des voisins ne pouvoit pas y appliquer de canaux malgré l’autre, pour conduire l’eau qui venoit du ciel ou d’un réservoir.

Mais nos coutumes, singulierement celle de Paris, en ont beaucoup d’autres dont voici quelques-uns.

Quand un homme fait bâtir, s’il ne laisse un espace vuide sur son propre terrein, il ne peut empêcher que son mur ne devienne mitoyen entre lui & son voisin, lequel peut appuyer son bâtiment contre ce mur, en payant la moitié du mur & du terrein sur lequel il est assis.

L’un des deux propriétaires du mur mitoyen n’y peut rien faire faire sans le consentement du voisin, ou du moins sans lui en avoir fait faire une signification juridique.

L’un des voisins peut obliger l’autre de contribuer aux réparations du mur mitoyen, à proportion de son hébage, & pour la part qu’il y a.

Le voisin ne peut percer le mur mitoyen, pour y placer les poutres de sa maison, que jusques à l’épaisseur de la moitié du mur, & il est obligé d’y faire mettre des jambes, parpaignes ou chaines, & corbeaux suffisans de pierre de taille, pour porter les poutres.

Dans les villes & fauxbourgs, on peut contraindre les voisins de contribuer aux murs de clôture, pour séparer les maisons, cours & jardins, jusques à la hauteur du rez-de-chaussée, compris le chaperon. Voyez tout le titre des servitudes de la coutume de Paris, à laquelle la plûpart des autres coutumes sont conformes sur cette matiere, à très peu de différences près.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mitoyen »

Étymologie de mitoyen - Littré

Bourg. moitoyen ; bas-latin, medietaneus (dans un texte du XIIe siècle), de medietas, moitié, formé comme le mot fictif civitaneus, citoyen, l'est de civitas.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de mitoyen - Wiktionnaire

Altération de l'ancien français moitoien (« milieu »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mitoyen »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mitoyen mitwajɛ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « mitoyen »

  • Alertée, la ville a saisi le commissariat de police nationale, qui confirme la situation mais, avoue son impuissance malgré les nombreuses amendes dressées contre les fêtards. Découragé, un voisin a même mis en vente l'appartement mitoyen qu'il occupe. leparisien.fr, Drogue, prostitution et fiestas : à Tremblay, les voisins de l’appart loué sur Airbnb vivent un enfer - Le Parisien
  • L'incendie s'est déclaré aux alentours de 18 h 45. Et a été très difficile à maîtriser car la structure est, selon le maire, « très exposée aux vents parce que située en haut d'une butte, en bordure du parc départemental ». Ainsi, une cinquantaine de pompiers et douze engins ont été nécessaires pour maîtriser les flammes. Les pompiers ont dû faire des trouées dans la toiture pour atteindre le cœur du foyer. Seul point positif : le centre n'étant mitoyen d'aucune autre construction, le feu ne s'est pas propagé par ailleurs. leparisien.fr, L’Île-Saint-Denis : un centre de loisirs ravagé par le feu - Le Parisien
  • Les fenêtres des deux immeubles ont été « étresillonées », donnant un air singulier aux façades. Quatre mois et demi après leur évacuation, les délogés des 26 et 28 boulevard de la Libération ont leur vie suspendue. Désormais, ils attendent le lancement d’importants travaux programmés qui doivent remédier aux désordres structurels pointés par l’expert judiciaire dans l’arrêté de péril grave et imminent : compression de la toiture avec décollement de la façade, glissement du mur mitoyen, affaissement global des planchers. www.lamarseillaise.fr, Marseille : les délogés du boulevard de Libération à l’épreuve du temps
  • Dès l'origine, le projet porté par la maire de l'époque Marie-Christine Lemonnier (LR), titulaire de deux mandats à la tête de Belin-Béliet (2008-2020), fait mention de 300 emplois sur un site de 71.000 m2. Un appui économique inespéré pour cette commune de 5.500 habitants, même si, aujourd'hui encore, tout demeure au conditionnel. Réuni en séance le 28 mars 2018, le conseil municipal a validé à l'unanimité la vente à la communauté de communes du Val de Leyre des 18,2 ha du foncier appartenant à la mairie. Le site en question, mitoyen de la zone d'activité Sylva 21, situé à proximité directe de la sortie 21 de l'A63, regroupe donc 19 ha de terres, dont 13 classés en zone humide. La maire de l'époque y défend le projet bec et ongle : La Tribune, A Belin-Béliet, un projet logistique miné par les risques environnementaux et politiques
  • Le gîte et le local d’accueil au sous-sol vont subir des travaux d’isolation et d’aménagement qui leur permettront également de bénéficier de la norme PMR (accessible aux personnes à mobilité réduite). L’ancien bâtiment mitoyen de la salle Michel-Levet sera isolé pour pouvoir être opérationnel en toute saison. , Environnement | Faverges-Seythenex : le projet de réhabilitation de trois bâtiments du Val de Tamié validé
  • Les pouvoirs du maire face à un mur mitoyen menaçant de s'écrouler passent notamment par la procédure de péril. Il faut distinguer deux procédures : le péril ordinaire et le péril imminent. Seloger, Le maire peut-il intervenir lorsqu’un mur mitoyen menace de s'écrouler ? | Seloger
  • Tout mur qui sert de séparation entre deux bâtiments, entre cours et jardins ou entre enclos dans les champs, est présumé mitoyen, s’il n’y a ni titre ni marque du contraire. (Art. 653 du Code civil). , Courrier-service | Urbanisme : reconnaître un mur mitoyen
  • Ainsi, jusque dans notre propre individu, l'individualité nous échappe. Nous vivons dans une zone mitoyenne entre les choses et nous, extérieurement aux choses, extérieurement aussi à nous-mêmes. De Henri Bergson / Le rire
  • La pudeur de la femme est un mur mitoyen. N'allez pas, imprudent, le dégrader vous-même, car il s'effritera, à la longue fera brèche, et les voisins entreront chez vous. De Jules Renard / L'Ecornifleur
  • Au ciel tout est plaisir, en enfer tout est peine ; le monde est mitoyen à l'un et à l'autre. De Baltasar Gracian y Morales

Traductions du mot « mitoyen »

Langue Traduction
Corse adiacente
Basque aldameneko
Japonais 隣接する
Russe прилегающий
Portugais adjacente
Arabe المجاورة
Chinois 毗连
Allemand angrenzend
Italien adiacente
Espagnol contiguo
Anglais adjoining
Source : Google Translate API

Synonymes de « mitoyen »

Source : synonymes de mitoyen sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mitoyen »



mots du mois

Mots similaires