La langue française

Mioche

Sommaire

  • Définitions du mot mioche
  • Étymologie de « mioche »
  • Phonétique de « mioche »
  • Citations contenant le mot « mioche »
  • Images d'illustration du mot « mioche »
  • Traductions du mot « mioche »
  • Synonymes de « mioche »

Définitions du mot mioche

Trésor de la Langue Française informatisé

MIOCHE, subst. masc.

Fam. Petit enfant. Synon. bambin, gamin, marmot (fam.), moutard (pop.).Pauvre, sale, vilain mioche; mioche braillard; une bande, une tribu de mioches; avoir des mioches. Je ne vois vraiment pas à quoi bon rester fille? (...) sapristi, un joli mari, brave garçon, et, au bout d'un an, un gros mioche blond qui vous tette gaillardement, et qui a de bons plis de graisse aux cuisses (Hugo, Misér., t.2, 1862, p.607).Une mioche de neuf mois, Désirée, la dernière de Philomène (Zola, Germinal, 1885, p.1221).Une ribambelle de mioches issus de pères divers (Arnoux, Roi, 1956, p.49).
REM.
Miochon, subst. masc.,rare, synon.Tu sais bien que je n'aime pas à vivre loin de mes petits miochons, bien gentils tous deux, et que j'aime plus que tout au monde! (Sand, Corresp., 1833, p.256).Une fois le miochon sur ses deux rails, qu'est-ce que vous voulez qu'il n'aille pas toujours! (Estaunié, Bonne dame, 1891, p.164).
Prononc. et Orth.: [mjɔ ʃ]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1567 «mie» (H. Junius, Nomenclator omnium rerum propria nomina variis linguis explicata indicans, Antverpiae, p.96); 1611 «fragment, parcelle d'un aliment quelconque» (Cotgr.) − 1660 (Oudin Fr.-Esp.); 2. 1721 fam. «jeune garçon» (Legrand, Cartouche ou les voleurs ds Sain. Arg. t.1, p.65: Et vous, petits Mioches [c'est-à-dire garçons] allez travailler à la presse); 1808 avoir des mioches «avoir des enfants» (Hautel). Dér. de mie1*; suff. -oche*; a concurrencé une var. plus anc. mion «miette» 1604 (Trium ling. Dict. ds Gdf.), puis 1628 «gamin, garçon» (O. Chéreau, Le Jargon ou lang. de l'arg. réformé, p.15), dér. de mie1*, suff. -on* sur le modèle de croûton*. Fréq. abs. littér.: 201. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4, b) 381; xxes.: a) 777, b) 178.

Wiktionnaire

Nom commun

mioche \mjɔʃ\ masculin et féminin identiques

  1. (Familier) Enfant.
    • A sept heures, le matin, puis à midi, puis à six heures, le soir, les ménagères réunissaient leurs mioches pour donner la pâtée, comme des gardeurs d'oies assemblent leurs bêtes. — (Guy de Maupassant, Aux champs)
    • Philippe-Auguste était un vilain mioche, dépeigné, sale des pieds à la tête, avec une figure de crétin. — (Guy de Maupassant , En famille, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 135.)
    • Et, pendant une heure, il avait ronchonné : ce mioche n'était pas à lui, il ne savait pas pourquoi il le tolérait dans sa maison; il finirait par le flanquer à la porte. — (Gilbert Ferrey, Abord psychosomatique des traumatisés crâniens, 1995)
    • Une dizaine de mioches assis sur une natte en raphia ânonnaient en chœur l'alphabet hébraïque dessiné sur une planche en bois d’arar (thuya) sur laquelle le rabbin promenait son doigt. — (Ami Bouganim, Vers la disparition d'Israël?, Seuil, 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MIOCHE. n. m.
Petit enfant. Il est familier.

Littré (1872-1877)

MIOCHE (mi-o-ch') s. m.
  • Terme populaire. Petit enfant.

    Se dit, par mépris, de toute personne extrêmement petite.

HISTORIQUE

XVIe s. Mioche [mie], Oudin, Dict.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mioche »

 Dérivé de mie avec le suffixe -oche. En 1611 a le sens de « fragment, parcelle d'un aliment quelconque » ; 1721 première attestation du sens moderne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Le plus probable est que mioche, petit enfant, est le même que mioche, mie, et vient par conséquent de mie : mie ayant en soi le sens du latin mica, petit morceau. En basse Normandie, un miot se dit pour un peu, un brin, une miette. À côté de cette étymologie, le mioc en bas-breton, qui veut dire petit, a peu de consistance. Quant à mion, qui s'est dit pour mignon en argot, il n'a pu donner mioche : Ce mion folâtre [l'Amour], Cartouche ou le Vice puni, de Grandval, 1725, p. 114.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mioche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mioche mjɔʃ

Citations contenant le mot « mioche »

  • Puisqu’on parle d’enfants, pourquoi ne pas vous inspirer de ce merveilleux ratio pour évaluer de manière objective le succès (ou l’échec) de votre politique éducative ? Quel est votre retour sur investissement dans l’opération Léonie ? Jean-Baptiste ? Octave ? Si l’on rapporte la somme des joies et des bénéfices générés par chacun de vos enfants à celle des dépenses et des angoisses que leur éducation vous a coûtées, quel résultat obtient-on ? Attention, il s’agit là d’une première mondiale. Depuis que l’école est obligatoire, personne n’a jamais modélisé la rentabilité d’un mioche, et l’opération ne sera sûrement pas cautionnée par cette époque mielleuse où l’économie veut faire croire qu’elle est gentille. Puisque je suis le seul à m’y risquer, j’impose d’autorité la méthode de calcul. Capital.fr, Le retour sur investissement, un bon ratio à appliquer dans votre vie quotidienne ? - Capital.fr

Images d'illustration du mot « mioche »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mioche »

Langue Traduction
Anglais kid
Espagnol niño
Italien ragazzo
Allemand kind
Chinois 小子
Arabe طفل
Portugais criança
Russe дитя
Japonais キッド
Basque txikitan
Corse u zitellu
Source : Google Translate API

Synonymes de « mioche »

Source : synonymes de mioche sur lebonsynonyme.fr
Partager