La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « millénaire »

Millénaire

Variantes Singulier Pluriel
Masculin et féminin millénaire millénaires

Définitions de « millénaire »

Trésor de la Langue Française informatisé

MILLÉNAIRE1, adj. et subst. masc.

I. − Emploi adj.
A. − ,,Qui contient mille unités. Le nombre millénaire`` (Ac. 1935).
B. − Qui a mille ans ou plus; très vieux. Ces sapins millénaires et ces plantes d'un jour (Balzac, Méd. camp., 1833, p.236).Mammouths millénaires Retrouvés intacts en Sibérie (Apoll., Coul. temps, 1918, iii, 5, p.956).Loin de croire le surnaturel, le divin inventés par l'homme je pense que c'est l'intervention millénaire de l'homme qui a fini par nous corrompre le divin (Artaud, Théâtre et son double, 1938, p.13).
II. − Emploi subst. masc.
A. − Période de mille ans. Ces sculptures, qui datent du début du premier millénaire avant notre ère, ne sont pas (...) de l'art assyrien et dégénéré (Barrès, Pays Lev., t.2, 1923, p.22):
−. Avec Goiran. Discussion (...) sur le progrès. Il dit: «Alors, vous ne croyez pas au progrès?» Si fait, si fait. Mais la belle avance! Rien à espérer de l'homme avant des millénaires [it. ds le texte]... Martin du G., Thib., Épil., 1940, p.994.
B. − Millième anniversaire. Le deuxième millénaire de Virgile (Ac.1935).
Prononc. et Orth.: [mil(l)enε:ʀ]. Ac. 1694 et 1718: millenaire; dep. 1740: millé-. Étymol. et Hist. A. Subst. masc. 1. 1460-63 «celui qui commande à mille hommes» (Coquillart, Trad. de l'hist. de la guerre des Juifs, Œuvres, éd. Ch. d'Héricault, t.2, p.322); 2. 1584 «période de mille ans» (Benedicti, Somme des pechez, éd. 1595, 7d'apr. Vaganay ds Fr. mod. t.6, p.64); 3. 1935 «millième anniversaire» (Ac.). B. Adj. 1. 1617 «de mille» (Crespin, Thresor des trois langues esp. fr. et ital. d'apr. FEW t.6, 2, p.90b − attesté ds Crespin, op. cit. 1627, s.v. millenario); 2. 1802 «qui existe depuis mille ans» (Flick, Nouv. dict. fr.-all. et all.-fr. d'apr. FEW, loc. cit.). Empr. au lat. millenarius, -a, -um «qui comprend mille» (B) dér. de millenus «mille, millier», subst. masc. en lat. de basse époque au sens de «commandant, chef de mille hommes, tribun militaire», le texte de Coquillart étant la trad. du passage correspondant de la version lat. attribuée à Cassiodore de l'Histoire de la guerre des Juifs de Flavius Josèphe (cf. TLL s.v. 983, 69).
COMP. Multimillénaire (s.v. multi-).

MILLÉNAIRE2, adj. et subst.

RELIG., vieilli. (Personne) qui adhère au millénarisme. Synon. usuel millénariste (dér. s.v. millénarisme).La secte des millénaires (Ac.1835).Causerie à trois avec Paul, le pasteur de Céligny. Il est millénaire et je lui fais conter son eschatologie, qui est d'une candeur très romanesque et des plus amusantes (Amiel, Journal, 1866, p.496).Beaucoup de gens (...) sont persuadés (...) qu'après nous le monde périra. Ils sont millénaires comme les saints des premiers âges chrétiens; mais ce sont des millénaires raisonnables (A. France, Jard. Épicure, 1895, p.112).
Prononc. et Orth.: [mil(l)enε:ʀ]. Ac. 1694 et 1718: millenaires; 1740-1798: millénaires; dep. 1835: millénaire. Étymol. et Hist. 1662 (Pascal, Pensées, éd. Z. Tourneur et D. Anzieu, 629). De millénaire1«période de mille ans». Fréq. abs. littér.: 180. Bbg. Lutaud (O.). Translation, traduction, tradition. Cah. Lexicol. 1968, t.13, p.57. _ Mack. t.1 1939, p.80.

Wiktionnaire

Nom commun - français

millénaire \mi.le.nɛʁ\ masculin

  1. (Temps) Dix siècles ou mille ans.
    • Par la suite, en Europe, des féodaux belliqueux s'entre-déchirèrent pendant un millénaire, tandis que les musulmans arabes et turcs dominaient la méditerranée. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, page 163)
    • Le nom de famille français est bien, conformément à la formule exprimée par D. Kremer, la « forme définitive de ce qui était à l'origine un nom second » ou surnom accolé au nom de baptême, apparu à l'orée du second millénaire. — (Marianne Mulon, « Typologie des noms de famille français » dans le Dictionnaire historique des noms de famille romans, Tübingen : Max Niemeyer Verlag, 1990, page 93)
    • Nous n’avons aucune preuve scientifique qu’Eve ait été tentée par le Serpent, que les âmes des infidèles brûlent en enfer après la mort ou qu’il déplaise au Créateur qu’un brahmane épouse une intouchable: des millénaires durant, des milliards de gens ont pourtant cru à ces histoires. — (Yuval Noah Harari, 21 leçons pour le XXIe siècle, traduit de l’anglais par Pierre-Emmanuel Dauzat, Albin Michel, 2018)
  2. Millième anniversaire.
    • Le deuxième millénaire de Virgile.
  3. Ceux qui croyaient que Jésus-Christ régnerait sur la terre avec ses saints, dans une nouvelle Jérusalem, pendant mille ans avant le jour du jugement dernier.

Adjectif - français

millénaire \mi.le.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui contient mille unités.
    • Le nombre millénaire.
  2. Qui a mille ans et plus.
    • Face aux tourmentes, aux vents d’Ouest venus du large, soutenue par les lierres géants qui se sont agriffés à ses millénaires murailles, que leurs trois mètres d’épaisseur ont accueillis et qui la font désormais éternelle, on se la figure un de ses farouches veilleurs des temps passés, gardiens du pays qui les entoure et prête à donner l’alarme si quelque entreprise mauvaise semble menacer sa paix immémoriale. — (Henri Mériot, Les Belles Légendes de Saintonge, Éditions La Découvrance, page 159)
    • La beauté cachée de la capitale millénaire est une source d’inspiration intarissable pour les poètes et les écrivains et reste gravée à jamais dans la mémoire des Hanoïens émigrés loin de leur pays natal… — (My Anh, « Le charme de l’automne hanoïen » sur lecourrier.vn, 10 octobre 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MILLÉNAIRE. (On prononce les deux L.) adj. des deux genres
. Qui contient mille unités. Le nombre millénaire. Il signifie aussi Qui a mille ans et plus. Les oliviers millénaires de la plaine d'Athènes. Il s'emploie comme nom masculin, en termes de Chronologie, pour signifier Dix siècles ou mille ans. Dans le premier millénaire. Depuis des millénaires. Il désigne aussi un Millième anniversaire. Le deuxième millénaire de Virgile.

MILLÉNAIRE s'est dit encore substantivement de Ceux qui croyaient que Jésus-Christ régnerait sur la terre avec ses saints, dans une nouvelle Jérusalem, pendant mille ans avant le jour du jugement dernier.

Littré (1872-1877)

MILLÉNAIRE (mil-lé-nê-r')
  • 1 Adj. Qui contient mille. Le nombre millénaire.

    Substantivement. Le millénaire, le chiffre qui indique les mille. On n'a pas fait attention que, dans certains exemplaires de Pline, le millénaire a été omis à l'endroit où il parle d'Épigène, de Bérose et de Critodème, Bailly, Hist. astr. anc. Éclairc. p. 371.

  • 2 S. m. Terme de chronologie. Dix siècles ou mille ans. Comme ce terme menait à la fin du quatrième millénaire du monde, c'était aussi une tradition très ancienne parmi les Juifs que le Messie paraîtrait vers la fin de ce quatrième millénaire et environ deux mille ans après Abraham, Bossuet, Hist. II, 10.
  • 3Millénaire, nom de sectaires chrétiens qui croyaient qu'après le jugement universel, les élus demeureraient mille ans sur la terre à jouir de toute sorte de plaisirs. Extravagances des apocalyptiques et préadamites, millénaires, etc. Pascal, Pens. XXV, 159, éd. HAVET.

    Adj. Règne millénaire, prétendu empire qui devait durer mille ans et où tout devait être joie et magnificence, par suite de l'arrivée du Messie.

    Millénaire s'est dit aussi de ceux qui pensaient que le monde devait finir à l'an mille. Voulez-vous voir les édifices tomber en ruine, la terre se couvrir de ronces, ressuscitez la folie des millénaires, Diderot, Mém. t. III, p. 365, dans POUGENS.

  • 4Nom d'un fonctionnaire dans la monarchie des incas. Les décurions et les autres inspecteurs, en remontant jusqu'au millénaire, devaient rendre compte à celui-ci des bonnes et des mauvaises actions, solliciter le châtiment et la récompense, avertir si l'on manquait de vivres, d'habits, de grains pour l'année ; le millénaire rendait compte au ministre de l'inca, Raynal, Hist. phil. VII, 6.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « millénaire »

Lat. millenarius, dérivé de millenus, dérivé lui-même de mille, mille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin millenarius (« qui comprend mille »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « millénaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
millénaire milenɛr

Fréquence d'apparition du mot « millénaire » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « millénaire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « millénaire »

  • Quand aux millénaires, c'est un abus d'imposer la naissance du Christ comme repère de quelque temps que ce soit.
    Claude Régy
  • Le passage au troisième millénaire, en philosophie, c'est peut-être cela : réaliser qu'on n'accomplira des progrès qu'en passant par des pensées minuscules et non plus majuscules.
    Pascal Engel
  • L'arrivée du troisième millénaire dépasse largement les limites du monde chrétien, symbole non pas de la christianisation de la planète mais de la globalisation du monde occidental par les médias électroniques.
    Norman Spinrad
  • Le troisième millénaire n'est qu'un concept romantique et commercial dont le temps se fiche éperdument.
    Monique Proulx
  • On oublie, dans le classement des grands événements ayant marqué le millénaire, d'inclure la vogue des classements.
    Jean Dion — Le Devoir - 23 décembre 1999
  • En ce qui concerne le passage dans le nouveau millénaire, c'est comme de franchir une frontière en fraude pour déboucher dans un pays inconnu, sans avoir de carte de séjour.
    Patrick Modiano
  • Les millénaires n'ont pas suffi à l'homme pour apprendre à voir mourir.
    André Malraux — Antimémoires, Gallimard
  • Il vaut mieux avoir vécu vingt-cinq jours comme un tigre qu'un millénaire comme un mouton.
    Proverbe tibétain
  • A l'entrée d'un millénaire notre savoir et nos connaissances accrus n'ont fait qu'augmenter l'opacité d'un monde, qui tapi, derrière ses secrets, s'est de lui-même réenchanté.
    Yves Simon
  • Fêter le troisième millénaire : que cela puisse nous faire grand bien si c'est là pour chacun d'entre nous l'occasion de faire le bilan de notre vie.
    Vikram Seth
Voir toutes les citations du mot « millénaire » →

Images d'illustration du mot « millénaire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « millénaire »

Langue Traduction
Anglais millennium
Espagnol milenio
Italien millennio
Allemand millennium
Chinois 千年
Arabe الألفية
Portugais milênio
Russe тысячелетие
Japonais ミレニアム
Basque milurtekoaren
Corse millenniu
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot millénaire au Scrabble ?

Nombre de points du mot millénaire au scrabble : 11 points

Millénaire

Retour au sommaire ➦

Partager