La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « messéant »

Messéant

Variantes Singulier Pluriel
Masculin messéant messéants
Féminin messéante messéantes

Définitions de « messéant »

Trésor de la Langue Française informatisé

MESSÉANT, -ANTE, part. prés. et adj.

I. − Part. prés. de messeoir*.
II. − Adj., vieilli, littér. Qui est malséant, qui ne convient pas. Synon. usuel malséant; anton. bienséant.Parole messéante. Je n'accepte aucune ou presque aucune des remarques aussi messéantes que puériles du docteur Joulin (Sainte-Beuve,Nouv. lundis,t. 6, 1866, p. 455).Le grotesque parfois messéant des travestissements dont il était coutumier (Milosz,Amour. initiation,1910, p. 10).
Messéant à + subst.Salomé exécuta une de ces danses de caractère qu'on ne considère pas en Syrie comme messéantes à une personne distinguée (Renan,Vie Jésus,1863, p. 204).
C'est messéant/il est messéant de + inf. C'est peut-être messéant d'avouer tout cela; mais cependant, c'est la vérité (Borel,Champavert,1833, p. 128).Il ne saurait en outre être messéant de faire intervenir la mystérieuse volonté de Dieu (Billy,Introïbo,1939, p. 219).
Prononc. et Orth.: [meseɑ ̃], [mε-], fém. [-ɑ ̃:t]. Ac. 1694-1740: messeant, dep. 1762: -sé-.
DÉR.
Messéance, subst. fém.,vieilli, littér. Caractère de ce qui est messéant; inconvenance. Il y a de la messéance à s'habiller de la sorte (Ac.1798-1878).Il pense à la messéance qu'il y aurait à dire de telles choses dans une église (Green,Journal,1949, p. 279). [mεseɑ ̃:s], [me-]. Ac. 1694-1740: messeance, dep. 1762: -sé-. 1reattest. 1240-80 (Baudouin de Condé, 77, 399 ds T.-L.); de messéant, suff. -ance*.

Wiktionnaire

Adjectif - français

messéant masculin

  1. (Vieilli) Qui est malséant, qui est contraire à la bienséance.
    • Par une singularité qui lui plaisait comme le reste, elle ne portait pas encore tous les signes extérieurs de son adolescence, mais tout bien examiné, elle trouvait à cela quelque chose de grec qui n'était pas messéant. — (Pierre Louÿs, « Les aventures du roi Pausole », 1901)
    • Elle ne savait pas que Son Altesse agissait aussi parce qu’il lui paraissait messéant d’ouvrir sa porte à des nouveautés dont on a vite fait d’être débordé. — (Robert Musil, L’Homme sans qualités, 1930-1932 ; traduction de Philippe Jaccottet, 1956, tome 1, p. 127.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MESSÉANT, ANTE. adj.
Qui est malséant, qui est contraire à la bienséance. Toilette, posture, paroles messéantes. Il est vieux.

Littré (1872-1877)

MESSÉANT (mè-sé-an, an-t') adj.
  • Qui messied, qui ne convient pas. Il n'est pas messéant de craindre la perte d'une chose précieuse, Guez de Balzac, 5e disc. sur la cour. Bion disait que quelquefois la témérité n'était pas messéante à un jeune homme, Fénelon, Bion.

HISTORIQUE

XIVe s. Ce seroit messeant ohose, H. de Mondeville, f° 12.

XVe s. Ne à nulle heure soit en privé soit en public, on n'oit saillir de sa bouche parole vaine ne messeante, Bouciq. IV, 7.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « messéant »

Messeoir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du participe présent du verbe messeoir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « messéant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
messéant mɛseɑ̃

Images d'illustration du mot « messéant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « messéant »

Langue Traduction
Anglais messenger
Espagnol mensajero
Italien messaggero
Allemand bote
Chinois 信使
Arabe رسول
Portugais mensageiro
Russe посыльный
Japonais メッセンジャー
Basque mezulari
Corse messageria
Source : Google Translate API

Antonymes de « messéant »

Messéant

Retour au sommaire ➦

Partager