La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mausolée »

Mausolée

Variantes Singulier Pluriel
Masculin mausolée mausolées

Définitions de « mausolée »

Trésor de la Langue Française informatisé

MAUSOLÉE, subst. masc.

Monument funéraire richement orné de sculptures et quelquefois de mosaïques, de pilastres. Puis, se renfermant, seul, avec l'ensevelie, entre les quatre murs de marbre, il avait tiré sur lui la porte de fer du mausolée (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p.22).Pour le mausolée du maréchal Trivulce, nous voyons Léonard reprendre cette même idée d'un cheval cabré au-dessus d'un ennemi vaincu (Gilles de La Tourette, L. de Vinci, 1932, p.93):
1. ... les mausolées des rois dans nos temples sont-ils plus touchants que le tombeau d'un indien sous le chêne de sa patrie? Chateaubr., Natchez, 1826, p.107.
ANTIQ. Monument funéraire grandiose, somptueux, ayant la taille d'un véritable édifice, destiné à recevoir la dépouille d'un personnage puissant et éventuellement celles des personnes de sa famille. Je songeais aux pharaons qui se firent bâtir de grands mausolées indestructibles et anguleux et qui avancent dans l'océan du temps qui les use lentement en poussière (Saint-Exup., Citad., 1944, p.528):
2. ... le premier mausolée [it. ds le texte], qui fut élevé à Rome est celui qu'Auguste fit construire pour lui et pour les siens. Ce monument (...) était, selon Strabon, une haute tour, à trois étages concentriques, terminés par un amortissement qui supportait la statue en bronze de l'empereur. On plantait des cyprès dans un canal rempli de terre qui était creusé sur l'espace laissé libre par chacun des étages en retraite sur le précédent. Des chambres sépulcrales, au nombre de 84, existaient à l'intérieur. Chabat1881, p.360.
P. anal. (et p. exagér.). Catafalque somptueux dressé dans une église pour un service funèbre. Le mausolée était orné d'un grand nombre de cierges (Ac.1835, 1878).
Poét. Tombeau. Quand la mort, sous un vert mausolée, Rendant un peu de terre à ton ombre exilée, Couvrira de gazon le fils de la vallée (Lamart., Harm., 1830, p.404).Au pied de la roche isolée, Tant de fois témoin de ses pleurs, S'éleva l'humble mausolée (M. de Guérin, Poésies, 1839, p.31).
P. métaph. J'ai voulu faire de mon coeur le mausolée de mon amour (Musset, Confess. enf. s., 1836, p.103).
Prononc. et Orth.: [mozɔle]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1544 (Maurice Scève, Délie, éd. E. Parturier, CCCCVIII, 4, p.277). Empr. au lat. Mausoleum «tombeau magnifique», d'abord «tombeau de Mausole», gr. Μ α υ σ ω ́ λ ε ι ο ν de même sens, dér. du nom de Mausole (lat. Mausolus, gr. Μ α υ ́ σ ω λ ο ς), roi de Carie (ives. av. J.-C.) à qui sa femme Artémise II fit élever à Halicarnasse en 453 av. J.-C. un magnifique tombeau compté parmi les sept merveilles du monde. On trouve au xvies. les formes mauseole dep. 1507, J. Lemaire de Belges, Epistre, éd. J. Stecher, t.4, p.321; v. aussi Hug.; et mausole, d'apr. le nom du roi, dep. 1405, Christ. de Pis., cité, Ars. 2686, fo69a ds Gdf. Fréq. abs. littér.: 126.

Wiktionnaire

Nom commun - français

mausolée \mɔ.zɔ.le\ masculin

  1. Grand et riche monument funéraire, qui contient le corps du mort, contrairement au cénotaphe, tombeau vide.
    • Cette loi ne prive pas les familles de la consolation d’honorer la mémoire des défunts, en leur érigeant des mausolées dans ces temples. — (Comte de Sanois, Questions proposées à toutes les assemblées, par un membre de la noblesse de celle de Meaux, 13 mars 1789)
    • À Baby (Seine-et-Marne), il a été encore construit en 1743, c’est-à-dire à une date avancée du XVIIIe siècle, un mausolée en forme de rotonde au chevet de l’église paroissiale pour abriter le tombeau d’Alexis-Jean Durand de Lagny. — (Bulletin de la Société nationale des antiquaires de France, Édition-Diffusion de Boccard, 1961, p. 29)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAUSOLÉE. n. m.
Grand et riche monument funéraire; par allusion à celui que la reine Artémise fit élever à Mausole, son mari. Le mausolée de l'empereur Adrien. On lui a élevé un superbe mausolée. Un mausolée de marbre.

Littré (1872-1877)

MAUSOLÉE (mô-zo-lé) s. m.
  • 1Magnifique tombeau qu'Artémise fit élever à Mausole son mari, et qui était une des merveilles de l'antiquité.
  • 2 Par extension, tombeau magnifique. Il prit pour héritière… Iole qui mouilla de pleurs son mausolée, La Fontaine, Filles de Minée. Du fond de ces pompeux mausolées où toute leur grandeur n'est plus qu'un peu de poussière, Massillon, Profess. relig. Serm. 1. Ce vaste mausolée où repose Ninus, Voltaire, Sémiram. I, 1. Il est vrai que la belle Ofilds, la première comédienne d'Angleterre, jouit d'un beau mausolée dans l'église de Westminster, ainsi que les rois et les héros du pays, et même le grand Newton ; il est vrai aussi que Mlle Lecouvreur, la première actrice de France de son temps, fut portée, dans un fiacre, au coin de la rue de Bourgogne, non encore pavée, qu'elle y fut enterrée par un crocheteur, et qu'elle n'a point de mausolée, Voltaire, Lett. Mlle Clairon, 1765. Les bains d'Apollon sont de Girardon, ainsi que le mausolée du cardinal de Richelieu en Sorbonne, l'un des chefs-d'œuvre de la sculpture moderne, Voltaire, Temple du goût.
  • 3Il se dit quelquefois improprement pour catafalque.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mausolée »

Μαυσωλεῖον, tombeau de Mausole, roi de Carie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Par allusion à celui que la reine Artémis II fit élever à Mausole, son mari.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mausolée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mausolée mosɔle

Fréquence d'apparition du mot « mausolée » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « mausolée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « mausolée »

  • Rappelée à Dieu, Zeyda Fatoumata Zahra Niass, fille ainée de Baye Niass sera inhumée ce mercredi au mausolée de son père. L’enterrement aura lieu après la prière de 17 h. Elle sera la première femme à reposer sur ces lieux.
    KEWOULO — Madina Baye : Zeyda Faty Zahra sera inhumée au mausolée de son père
  • Sidi Mahrez, rappelons-le, est le saint patron de Tunis (son mausolée est au quartier populaire de Bab Souika) à qui le folklore populaire attribue le miracle d’assurer, par sa baraka, la protection des Tunisiens.
    Kapitalis — Sidi Mahrez est en vacances, et la Covid-19 frappe à nouveau à notre porte - Kapitalis
  • On embaume les hommes, pas les régimes. On ne peut pas les conserver sous des mausolées.
    Lionel Jospin — Le Temps de répondre
  • A cette époque, les experts ont constaté une grande différence entre les deux tympans de céramiques qui décorent les murs du mausolée.
    Medyaturk — La Turquie réclame à la France les mosaïques volées de Sainte-Sophie - Medyaturk

Traductions du mot « mausolée »

Langue Traduction
Anglais mausoleum
Espagnol mausoleo
Italien mausoleo
Allemand mausoleum
Chinois
Arabe ضريح
Portugais mausoléu
Russe мавзолей
Japonais 霊廟
Basque mausoleoa
Corse mausoleo
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot mausolée au Scrabble ?

Nombre de points du mot mausolée au scrabble : 9 points

Mausolée

Retour au sommaire ➦