Massacreur : définition de massacreur, massacreuse


Massacreur, massacreuse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Massacreur, -euse, subst. et adj.a) (Personne) qui massacre. On a vu les massacreurs de septembre massacrer l'un d'entre eux pour avoir volé durant leurs exécutions (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p.38).Nous sommes (...) avec les derniers païens contre les évêques massacreurs (Clemenceau,Vers réparation, 1899, p.320).La nature, massacreuse des individus en même temps que génératrice des espèces (Bergson,Deux sources, 1932, p.297).b) (Personne) qui détruit, gâche. Les niveleurs et massacreurs de toute royauté (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 5, 1863, p.422).Un esprit de sectaire, un massacreur de facultés (Baudel.,Curios. esthét., 1855, p.153).En partic. Synon. de massacre.Cet ouvrier est un véritable massacreur (Ac.1935). [masakʀoe:ʀ], fém. [-oz]. Att. ds Ac. dep. 1798. 1resattest. a) 1574 «personne qui accomplit un massacre» (J. de Léry, Hist. de Sancerre, p.203 ds DG), b) 1834 «personne qui gâte un ouvrage» (Land.); de massacrer, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 25.

Massacreur, massacreuse : définition du Wiktionnaire

Adjectif

massacreur \ma.sa.kʁœʁ\

  1. Qui massacre.
    • Le massacre fut commandé par le premier lieutenant Nagj. K.X. était à trente ou quarante pas des soldats massacreurs. — (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)

Nom commun

massacreur \ma.sa.kʁœʁ\ masculin (pour une femme on dit : massacreuse)

  1. Personne qui prend part à un massacre.
    • Quelques uns, anciens massacreurs de la Saint-Barthélémy, ou bien descendants de ces bouchers qui avaient dominé Paris en 1413, ne voyaient d’autre voie pour arriver à cette solution que le système du duc d’Albe : les échafauds et les proscriptions. — (Théophile Lavallée; Histoire des Français, 1863)
  2. (Figuré) Celui qui gâche un ouvrage ou une œuvre.
    • Massacreur de besogne. Massacreur de Mozart.


Nom commun

massacreuse \ma.sa.kʁøz\ féminin

  1. Féminin singulier de massacreur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Massacreur, massacreuse : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MASSACREUR, EUSE. n.
Celui, celle qui massacre. Massacreur de gibier. Il s'emploie surtout figurément. Massacreur de besogne. Cet ouvrier est un véritable massacreur.

Massacreur, massacreuse : définition du Littré (1872-1877)

MASSACREUR (ma-sa-kreur) s. m.
  • Celui qui massacre. Approchez, assassins, venez, massacreurs, Voltaire, Mœurs, 173. Après avoir échappé au premier emportement des massacreurs, ils furent découverts, tirés de leur asile et mis en prison, Anquetil, Ligue, II, 60.

    Fig. Celui qui fait mal, exécute mal. Massacreur de musique et de besogne.

HISTORIQUE

XVIe s. Un massacreur signalé de Paris [lors de la St-Barthélemy], qui commença sa rage par ses deux nieces, Lanoue, 346.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MASSACREUR. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Et par cete roijor entens Les sains martirs qui en lor tens Voudrent les mascecriers atendre, Et puis leur vermeil sanc espendre, Macé, Bible en vers, f° 117, 1re col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « massacreur »

Étymologie de massacreur - Littré

Massacrer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de massacreur - Wiktionnaire

De massacrer, avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « massacreur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
massacreur masakrœr play_arrow

Citations contenant le mot « massacreur »

  • Les idéologies sont aussi massacreuses que les religions. De Claude Imbert / Ce que je crois
  • C'est un sport spectaculaire, physique... et la France est championne du monde depuis ce week-end ! Ce n'est pas le foot ou le rugby, non, c'est le hockey subaquatique! L'équipe de France féminine Masters a battu l'Australie lors des championnats du monde au Canada. Victoire 6 buts à 1.  Dans les rangs tricolores, il y a une Rochelaise, Karen Honoré, de Subaqua la Rochelle... Son surnom en équipe de France : la torpille massacreuseFrance Bleu, Une Rochelaise championne du monde de hockey subaquatique
  • J.-F.K. : Franchement, dès l'instant qu'on contribue à ce qu'une tyrannie s'effondre, il est très malaisé de discerner ce qui va peut-être germer sur ses décombres. Et il y a presque pire qu'une autre tyrannie, c'est l'anarchie absolue et massacreuse. Marianne, Quand Jean-François Kahn demande à BHL de s'expliquer sur la Libye
  • Et on aura droit aux "c'est triste pour elle mais elle avait été prévenue, elles n'avait qu'à pas entamer les hostilités contre nous, la haine, malheureusement, se paie un jour, etc." (ce qui est aussi, soit dit en passant, la ligne de défense de la milice macronienne massacreuse de manifestants, sans que grand monde ne s'en émeuve outre mesure au pays de Tocqueville et de Jaurès) Liberté d'expression, Bloc-notes : pourquoi Macron attise la colère populaire - Liberté d'expression
  • Mais, pour Gallieni, il faudrait en raconter énormément ! Et puis l’on se rendra compte que la plaque informative est une solution d’évitement. Car, enfin, il ne s’agit pas de relater les horreurs qu’il a commises à Madagascar, mais surtout de nous expliquer pourquoi la France a fait un héros national d’un massacreur, qui a imposé le travail forcé, privé les gens de citoyenneté, etc. Je suis pour une pédagogie active, et pas seulement «littéraire». La place de cette statue est plutôt dans un musée, où seraient expliqués son parcours et l’idée qu’il avait des races. On entendrait des témoignages de Malgaches et de Vietnamiens dont les mouvements de résistance à la colonisation ont été écrasés. Et l’on expliquerait pourquoi, avec un tel parcours, la France a fait de Gallieni un héros national. C’est une explication que je n’ai jamais entendue. Emmanuel Macron nous dit qu’il ne faut pas effacer l’Histoire. Mais dites-nous pour quelle raison célébrer Gallieni ! Et pas plutôt Aimé Césaire, par exemple, ou Maurice Audin, Henri Alleg, Louise Michel… Politis.fr, Françoise Vergès : « Qu’on m’explique pourquoi l’État a fait de Gallieni un héros national ! » par Patrick Piro | Politis
  • Ce sont bien ces actions de déboulonnage qui viennent bousculer, réveiller et donc activer les autorités publiques, et ainsi hâter une réforme des espaces publics qui n’a que trop tardé. Comment ne pas comprendre en effet qu’il est tout bonnement inhumain de forcer des descendants de victimes à devoir prononcer, chaque fois qu’ils doivent évoquer leur école, leur lieu de travail, l’adresse d’un magasin ou d’un lieu de rendez-vous, ou pire encore leur propre adresse, le nom d’un des assassins de leurs aïeux – qu’il s’agisse de Colbert, de Galliéni, de Faidherbe ou d’un autre militaire massacreur d’« indigènes » ? L'Obs, « Du déboulonnage comme leçon d’histoire et comme lieu de mémoire », par Pierre Tevanian
  • C'est ainsi que la Ve République peut honorer la mémoire d'Adolphe Thiers, massacreur de la "canaille communeuse", le parrain de la République bourgeoise, ce Thiers-Etat qui vient de se métamorphoser en démacronture. Club de Mediapart, Un désolant casting semblablement "versaillais" | Le Club de Mediapart
  • « Rendre hommage aux femmes résistantes, c’est rappeler qu’elles étaient agentes de liaison, secrétaires, mais qu’elles intervenaient aussi dans l’entraide, la solidarité, le renseignement. Elles offraient un visage élargi de la Résistance qui n’était pas seulement militaire. Mais rappeler le crime de guerre commis par les Nazis à Keryacunff, c’est aussi rappeler la sinistre réalité de l’occupation allemande. Une publication a récemment osé reprendre en titre une citation mensongère du massacreur en chef de la XXVe armée allemande : " Bretons et Allemands ont vécu en bonne entente " ! Abject ! Voilà où conduit l’ignorance de l’Histoire ! Venir à Keryacunff, c’est résister à ce révisionnisme ». Le Telegramme, Un hommage aux femmes de la Résistance en Bretagne le 26 - Bubry - Le Télégramme

Traductions du mot « massacreur »

Langue Traduction
Corse macellu
Basque hiltzaile
Japonais 虐殺者
Russe палач
Portugais matador
Arabe جزار
Chinois 屠宰者
Allemand schlachter
Italien slaughterer
Espagnol matarife
Anglais slaughterer
Source : Google Translate API

Synonymes de « massacreur »

Source : synonymes de massacreur sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires