Marner : définition de marner


Marner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MARNER1, verbe

A. − Emploi trans. Amender en répandant et incorporant de la marne:
. Au milieu d'une vaste plaine, on aperçoit une espèce de hutte, ou plutôt un tout petit toit de chaume, posé sur le sol. C'est l'entrée de la marnière. Un grand puits tout droit s'enfonce jusqu'à vingt mètres sous terre, pour aboutir à une série de longues galeries de mines. On descend une fois par an dans cette carrière, à l'époque où l'on marne les terres. Maupass.,Contes et nouv.,t. 2, Pierrot, 1882, p. 349.
Emploi part. passé. Terres trop sableuses marnées, fumées, semées en rangs au semoir mécanique (Lesourd, Gérard,Hist. écon.,1968, p. 195).
B. − Emploi intrans., arg. et pop., p. anal. (avec la dureté du travail de marnage)
1. Travailler durement. Ces salades puantes c'était pour que je bosse à l'œil!... Il profitait de mes parents... Qu'ils pouvaient encore me nourrir... Il dépréciait mon boulot pour me faire marner gratuitement (Céline,Mort à crédit,1936, p. 170).
2. En partic. [Le suj. désigne une prostituée] Ce soir, elle prétendait pas aller marner (Simonin,Touchez pas au grisbi,1953, p. 64).
Prononc. et Orth.: [maʀne], (il) marne [maʀn̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1207 marler «amender (une terre) avec de la marne» (Assises et arrêts de l'Echiquier de Normandie, éd. A. J. Marnier, p. 14); 1564 marner (Thierry); 2. 1846 arg. «travailler dur» (Intérieur des prisons, p. 244). Dér. de marne*; dés. -er.
DÉR. 1.
Marnage, subst. masc.Action d'amender une terre par l'apport de marne; résultat de cette action. Toujours les capitaux lui avaient manqué, il n'avait pu amender certains champs comme il l'aurait voulu, seul le marnage était peu coûteux, et personne autre que lui ne s'en préoccupait (Zola,Terre,1887, p. 151). [maʀna:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1835. 1reattest. 1641 (G. de Lhomel, Rec. de docum. pour servir à l'hist. de Montreuil-sur-mer, II, 286 ds Barb. Misc. 28, p. 338); de marner1, suff. -age*.
2.
Marneur, subst. masc.a) Ouvrier qui répand la marne sur les terres à labourer; ouvrier qui travaille dans une marnière (d'apr. Fén. 1970). V. aussi marneux.b) Pop. Travailleur. (Ds Esn. 1966, Lexis 1975 et Lar. Lang. fr.). [maʀnoe:ʀ]. 1resattest. a) α) ca 1525 margneux «ouvrier qui extrait ou qui emploie la marne à foulon dont on se sert pour la préparation des draps» (Le Resveur avec ses resveries ds Anc. poésies fr., éd. A. de Montaiglon et J. de Rothschild, t.11, p.112), β) 1846 marneur «celui qui répand de la marne sur les terres» (Besch. Suppl.), b) arg. 1881 «travailleur, ouvrier» (Rigaud, Dict. arg. mod.); de marner1, suff. -eur2*.

MARNER2, verbe intrans.

[Le suj. désigne la mer ou la marée] Monter au-dessus du niveau moyen. Il n'a pas été possible de faire des observations suivies sur les marées. Ce que nous pouvons dire de plus positif à cet égard, c'est qu'elles sont de douze heures, et marnent de quatre pieds (Freycinet,Voy. terres austr.,1815, p.57).La mer marne beaucoup aux équinoxes (Gruss1952).
Prononc.: [maʀne]. Étymol. et Hist. 1716 (Frézier, Relation du voyage de la mer du Sud, p. 290). Dér. de marne «bord», autre résultat du lat. margĭne(m), v. marge.
DÉR.
Marnage, subst. masc.Amplitude des marées; ,,hausse et baisse du niveau d'une masse d'eau par apport, retenue ou écoulement`` (Villen. 1974). Malheureusement, dans cette baie, (...) le marnage n'y atteint que 7,50 m (Romanovsky,Mer, source én.,1950, p. 79).[mɑ ʀna:ʒ]. 1reattest. 1826 «élévation de la mer au-dessus de son niveau normal, du fait de la marée» (Freycinet, Voy. autour du monde, t. 2, pp. 383-384); de marner2, suff. -age*.
BBG. Bos (A.). Marner. Romania. 1890, t. 19, p. 301.

Marner : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

marner \maʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Agriculture) Amender un champ avec de la marne.

Verbe 2

marner \maʁ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Populaire) Travailler durement.
    • La journée a été dure, qu’est-ce qu’on a marné.
    • Et nature, c’est bibi qu’il charge de l’équarrissage. On voit bien que ce n’est pas lui qui marne ! — (Frédéric Dard (San-Antonio), Le Secret de Polichinelle, Fleuve Noir, 1958, page 115)
    • Résultat : « les salariés vont marner comme des malades », soupire un autre syndicaliste. — (Le conte de Noël de Buzyn, Le Canard enchaîné, 27 décembre 2017, page 3)

Verbe 3

marner \maʁ.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dépasser le niveau habituel des eaux les plus hautes, en parlant de la marée.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Marner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARNER. v. tr.
T. d'Agriculture. Amender un champ avec de la marne.

Marner : définition du Littré (1872-1877)

MARNER (mar-né) v. a.
  • Terme d'agriculture. Répandre de la marne sur un champ. Il fait marner sa terre et il compte que de quinze ans entiers il ne sera obligé de la fumer, La Bruyère, XI.

HISTORIQUE

XIIIe s. Si comme s'il le prendoit à plusors années à ferme, si comme à fumer, ou à maller, ou à vignes planter, Beaumanoir, XIII, 16.

XVIe s. La premiere année que la terre sera marnée, elle ne produira rien, De Serres, 326.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « marner »

Étymologie de marner - Littré

Marne.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de marner - Wiktionnaire

(1564) Réfection de marler (1207), signifiant « amender (la terre) avec de la marne ». Il est probablement à l’origine du sens argotique « travailler dur » (1837), ce travail étant pénible.
(Verbe3) Probablement de la même origine que marge.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « marner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
marner marne play_arrow

Conjugaison du verbe « marner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe marner

Traductions du mot « marner »

Langue Traduction
Corse marner
Basque marner
Japonais マーナー
Russe marner
Portugais marner
Arabe مارنر
Chinois 马纳
Allemand marner
Italien marner
Espagnol marner
Anglais marner
Source : Google Translate API

Synonymes de « marner »

Source : synonymes de marner sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires