La langue française

Maronner

Sommaire

  • Définitions du mot maronner
  • Étymologie de « maronner »
  • Phonétique de « maronner »
  • Citations contenant le mot « maronner »
  • Traductions du mot « maronner »
  • Synonymes de « maronner »

Définitions du mot maronner

Trésor de la Langue Française informatisé

MARONNER, verbe intrans.

Pop. et Fam.
A. − Exprimer un mécontentement, une mauvaise humeur par des paroles indistinctes marmonnées, en grognant sourdement. Synon. bougonner, grogner, grommeler, marmonner, maugréer, râler, ronchonner.Il est toujours à maronner (Ac.1935).Le vieux (...) maronnait en regardant le feu: − ... Je ne dis pas... J'aurais bien gardé mon fusil, qu'est-ce qu'on va devenir au printemps, quand les renards viendront nous voler les poules? (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 19).
Faire maronner qqn.Synon. faire enrager qqn.Aller à la fontaine faisait partie de ses minces plaisirs. (...) − Avec cette eau de robinet, ils me font marronner (R. Sabatier, Les Noisettes sauvages, Paris, Albin Michel, 1974, p. 80).
Emploi trans., rare. Picolo, plus affalé qu'assis, maronne des imprécations et des injures (Arnoux, Zulma, 1960, p. 161).
Rem. Emploi condamné par les puristes, notamment Hanse 1949.
B. − Éprouver du dépit:
. Autour d'eux les rires continuaient, des rires discrètement ironiques, mêlés d'obligeants a parte: «Y a pas d'erreur, (...) gare la sauce!» (...) et autres fines plaisanteries qu'ils affectaient de ne pas prendre pour eux, encore qu'ils en maronnassent sérieusement. Courteline, Train 8 h 47, 1888, I, 7, p. 83.
REM.
Maronnant, -ante, adj.,fam. Qui fait maronner. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975). C'est quand même maronnant!
Prononc. et Orth.: [maʀ ɔne]. Att. ds Ac. dep. 1878. Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 314 et R. Sabatier, loc. cit.: -rr-. Étymol. et Hist. 1821 sans définition (Desgranges, Pt dict. du peuple à l'usage des 4/5 de la France, Paris); id. «manquer un coup» (Ansiaume, Arg. Bagne Brest, p. 296); 1828-29 «pester, être vexé» (Raban, Marco Saint-Hilaire, Mém. forçat, t. 4, p. 325). Mot dial. des parlers du Nord et de l'Ouest signifiant «miauler, grogner, murmurer» (v. FEW t. 6, 1, p.360a), dér. du rad. onomatopéique mar(m)-, (v. maraud, marmonner). Bbg. Klotz (R.). Maronner, mot francitan ou mot pop.? R. Lang. rom. 1980, t. 84, pp. 99-104.

Wiktionnaire

Verbe 1

maronner \ma.ʁɔ.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Abandonner quelqu’un dans un endroit inhabité tel une île déserte ou un banc de sable.
    • La pratique de maronner quelqu’un était particulièrement courante lors des XVIIe et XVIIIe siècles, à tel point quel que certains articles du code des pirates, ou Chasse-Partie, le décrivait comme punition pour avoir désobéi. — (Wikipédia, Article Maronnage, 2011)
  2. (Vieilli) Faire le métier de pirate, de corsaire.

Verbe 2

maronner \ma.ʁɔ.ne\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Intransitif) Éprouver du dépit.
    • Il est toujours à maronner.
    • Le voilà qui maronne dans son coin.
  2. (Transitif) Dire en maugréant.
    • Je l’ai entendu maronner des injures.
    • Il grommelait toujours en maronnant : « Abandonner une fille à cet âge-là, c’est vouloir la perdre ! — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)

Verbe 3

maronner \ma.ʁɔ.ne\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Normandie) Miauler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MARONNER. v. intr.
Grogner, se dépiter. Il est toujours à maronner. Il maronne dans son coin. Il est familier.

Littré (1872-1877)

MARONNER (ma-ro-né) v. n.
  • Terme populaire. Murmurer.

    Activement. Qu'est-ce que tu maronnes ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « maronner »

(Verbe 1) Apparu vers 1709. Dérivé du mot marron (« esclave fugitif »), via l’anglais maroon. → voir marron
(Verbe 2) Peut-être de marmonner.
(Verbe 3) Dérivé de maraud «(chat)».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « maronner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
maronner marɔne

Citations contenant le mot « maronner »

  • Savez-vous ce qu’est le «biscôme»? Ce que signifie l’expression «croquer le marmot»? Ou bien encore, ce qu’est un «érinnophile»? Non, à n’en pas douter, des révisions s’imposent. Mais attention! Nulle punition ici. L’ouvrage a été composé dans un esprit ludique et pédagogique. Pas question donc de «maronner» ou de «maugréer». Le Figaro.fr, Seul un amoureux des mots, obtiendra un 10/10 à ce test de langue française
  • J'aurais dit "maronner" pour ma part. Me trompé-je ? , Le risque de se retrouver marron... : À la fortune du mot

Traductions du mot « maronner »

Langue Traduction
Anglais maroon
Espagnol granate
Italien marrone
Allemand kastanienbraun
Chinois 栗色
Arabe كستنائي
Portugais marrom
Russe темно-бордовый
Japonais あずき色
Basque marroia
Corse marrone
Source : Google Translate API

Synonymes de « maronner »

Source : synonymes de maronner sur lebonsynonyme.fr
Partager