La langue française

Lyncher

Définitions du mot « lyncher »

Trésor de la Langue Française informatisé

LYNCHER, verbe trans.

[Le suj. désigne un groupe, une foule] Mettre à mort (quelqu'un) sans jugement régulier; p. ext., faire subir (à quelqu'un) des violences physiques entraînant la mort. Se faire lyncher. Il ne se passe guère de semaine sans que les journaux racontent quelque horrible histoire d'enfants martyrs et ils ne manquent pas d'ajouter que la police a eu toutes les peines du monde à empêcher le peuple de lyncher ces scélérats, coupables du plus lâche de tous les crimes (Ménard, Rêv. païen, 1876, p. 214).Les Shillouk lynchent les empoisonneurs pris sur le fait et se livrent à des vendettas dont le roi tire profit en exigeant une indemnité chaque fois que le sang est versé (Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 316).
REM.
Lynch, nom propre et subst. masc.[dans l'expr. loi de Lynch,loi du lynch plus rare] Exécution sommaire (de quelqu'un) par une foule. Cf. lynchage.Cette loi de Lynch se compliquait de méprises. Un jour d'émeute, un jeune poëte, nommé Paul-Aimé Garnier, fut poursuivi place Royale, la bayonnette aux reins, et n'échappa qu'en se réfugiant sous la porte cochère du numéro 6 (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 451).Si l'on soupçonnait la force ténébreuse dont je suis le porteur, je tomberais aussitôt sous le coup de la loi du lynch (M. Tournier, Le Roi des aulnes, Paris, Gallimard, 1980 [1970], p. 127).En emploi indépendant, lynch ne s'est pas implanté en français.
Prononc. et Orth.: [lε ̃ ʃe], (il) lynche [lε ̃:ʃ]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1861 (Le Charivari, 6 mai, 2b d'apr. M. Höfler ds Z. rom. Philol. t. 86, p. 336). Empr. à l'anglo-amér. to lynch attesté dep. 1835 et formé sur le terme lynch de Lynch law, originellement Lynch's law «loi de Lynch» (en fr. 1837, La loi de Lynch et les femmes américaines, in R. Britannique, juin ds Quem. DDL t. 2) désignant une pratique de châtiment et parfois d'exécution sommaire sans procès p. réf. au Capitaine William Lynch (1742-1820) habitant l'État de Virginie, puis la Caroline du Sud, qui établit cette pratique (cf. Americanisms). Fréq. abs. littér.: 13.
DÉR.
Lyncheur, -euse, subst.Celui, celle qui lynche (quelqu'un). Jamais je ne fus plus éloigné de contester l'ordre établi: assuré d'habiter le meilleur des mondes, je me donnai pour office de le purger de ses monstres; flic et lyncheur, j'offrais en sacrifice une bande de brigands chaque soir (Sartre, Mots, 1964, p. 93). [lε ̃ ʃoe:ʀ], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1871 (K. Sachs, Enzyklop.[...] Wörterbuch ds Höfler Anglic.); de lyncher (suff. -eur2*) ou empr. à l'anglo-amér. lyncher attesté dep. 1835 (Americanisms).
BBG.Migl. Nome propr. 1968 [1927], p. 188. _ Quem. DDL t. 3.

Wiktionnaire

Verbe

lyncher \lɛ̃.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Exécuter sans jugement (d’après ce que les Américains du Nord appellent la loi de Lynch, la loi du talion).
    • Il ne craignit pas de se lancer dans une critique si mordante et si spirituelle de l’esprit silencieux et sérieux du Yankee, qu’un étranger coupable des mêmes traits se fût fait lyncher. — (William Rey, L’Amérique protestante, page 46, 1857, Joël Cherbuliez)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LYNCHER. v. tr.
Exécuter sans jugement (d'après ce que les Américains du nord appellent la loi de Lynch, la loi du talion).

Littré (1872-1877)

LYNCHER (lin-ché) v. a.
  • Appliquer la loi de Lynch (voy. LOI).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

LYNCHER (lin-ché), v. a. Aux États-Unis, exécuter sommairement et sans forme de justice ; c'est ordinairement un rassemblement populaire qui accomplit ces exécutions. Les habitants de l'Illinois ont chassé les mormons après avoir lynché leur prophète, M. de Fonvielle, la Liberté, du 13 juin 1867.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lyncher »

To lynch, mot des Etats-Unis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1861), Attesté dès 1857 en traduction. Du verbe anglais to lynch, issu de The Lynch law (« la loi de Lynch »). Procédé de justice sommaire et sans jugement mis en place par un certain Charles Lynch (1736-1796), juge de l'État de Virginie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lyncher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lyncher lɛ̃ʃe

Citations contenant le mot « lyncher »

  • Une loi ne pourra jamais obliger un homme à m’aimer mais il est important qu’elle lui interdise de me lyncher. De Martin Luther King / Wall Street Journal - 13 Novembre 1962
  • L'avocat du mis en examen pour le meurtre d'une gendarme de 25 ans qu'il a percutée en voiture dimanche, près d'Agen, a demandé mercredi à l'opinion publique de ne pas «lyncher» son client. CNEWS, Gendarme tuée : l’avocat du chauffard ne veut pas qu’il soit «lynché» | CNEWS
  • Booba a voulu jouer, mais il semble avoir perdu... Sur Instagram, le rappeur du 92 se fait alors lyncher après sa défaite contre Kaaris. MCE TV, Booba se fait lyncher après sa défaite contre Kaaris !

Images d'illustration du mot « lyncher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « lyncher »

Langue Traduction
Anglais lynch
Espagnol linchar
Italien linciare
Allemand lynchen
Chinois 私刑
Arabe شنق
Portugais linchar
Russe линчевать
Japonais リンチ
Basque lynch
Corse lynch
Source : Google Translate API

Synonymes de « lyncher »

Source : synonymes de lyncher sur lebonsynonyme.fr

Lyncher

Retour au sommaire ➦

Partager